Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 19 Déc - 11:44

C'était une excellente initiative que d'être venu me changer les idées sur la plage, je pouvais y méditer en toute quiétude, seul l'agréable murmure des vagues venant déranger le silence de cette nuit splendide. Assis en tailleur face à l'étendue maritime, j'avais longuement profiter du spectacle de la demi-lune suspendue à l'horizon et dont la jumelle reflétée par l'eau oscillait au gré des remous qui ridaient sa surface. L'endroit était tout simplement parfait : paisiblement calme, dans un cadre enchanteur qui m'emmenait loin de toutes les préoccupations qui me taraudaient à Hadrion sans pour autant que la ville soit à une distance problématique si, pour une raison ou une autre, je devais y retourner en hâte. Les problèmes n'étaient pas ce qu'il me manquait pour le moment et il me suffisait d'une fraction de seconde pour en dénombrer de nombreux par le seul nom des personnes qui les représentaient : Azazel, Rosiel, Kael, Eressea... Aéon ? J'ignorais ce qu'elle avait bien pu devenir, mais je doutais qu'elle fût bel et bien morte. Bien que mes principaux opposants fussent des guerriers autrement plus redoutables que moi, j'étais parfaitement capable de les vaincre d'une manière ou d'une autre, dus-je user de méthodes déloyales. Rosiel en revanche posait un autre genre de problème. Outre les moyens dont il disposait en tant que seigneur de la région, il était doté de puissants pouvoirs lui conférant un avantage que lui même ignorait probablement si je devais venir à l'affronter directement.

Il m'avait fallu un temps pour chasser toutes ce réflexions de mon esprit avant de pouvoir atteindre un niveau de plénitude spirituelle satisfaisant. Combien de temps étais-je resté plongé en transe méditative ? Je l'ignorais et peu m'importait, cela faisait un bien fou. Mais une fois revenu à la réalité des choses, j'étais de nouveau accablé par la corruption du monde qui continuait à s'étendre librement. Je poussai un long soupir, ne pouvais-je donc pas plus souvent croiser la route d'une personne saine ? La plupart des gens que j'avais rencontré ici portaient en eux le germe du mal. Ceux dont ce n'était pas le cas trouvaient quant à eux que de telles engeances méritaient de vivre et les fréquentaient même sans se soucier de leur nature malfaisante. N'y avait-il donc personne qui fut pur et pleinement innocent ? J'avais envie de voir de nouveaux visages, de trouver quelqu'un qui me rendrait foi en ce monde troublé. Je finis par m'allonger complètement dans le sable et à admirer les constellations. L'existence me paraissait en cet instant aussi vaine que les étoiles étaient innombrables.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Lun 21 Déc - 4:45

Cela faisait un moment que Ondine n'était pas venue sur Nurnën. Depuis le combat contre Ragniel plus exactement. Ondine n'ayant pas su faire face à cette menace, elle avait été laissée pour morte, mais en réalité, elle ne l'était pas, juste gravement blessée. Prévenu par Lulu, la petite fée bleue qui l'accompagnait, Merlin est allé retrouver Ondine et a pris soin d'elle jusqu'à ce qu'elle aille mieux. Quand elle est allée mieux, après s'être expliquée sur la raison pour laquelle Merlin lui a caché la vérité au sujet du fait qu'il soit son grand-père, Ondine a voulu retourner partir en quête de son passé, plus exactement sur un moyen d'aller à Atlantide, la citée engloutie dont elle a découvert être l'héritière du trône, mais Merlin n'a pas voulu la laisser repartir cette fois car en vu de ce qu'il s'était passé, il l'avait jugé pas encore prête à affronter les dangers qui existaient dans ce monde et de poursuivre son enseignement. À présent, Ondine était une puissante mage de l'eau prête à faire face à tous les dangers. Ce pendant, Merlin lui a conseillé d'avant de chercher un moyen de trouver Atlantide, elle devait trouver la légendaire épée Soulcalibur qui aurait appartenu à son père, mais dont il ne savait où ce dernier l'avait caché. Du coup, Ondine n'avait pas la moindre piste. Mais peut-être que son vieil ami Rosiel pourrait l'aider car sa bibliothèque est celle la plus garnie en information. Le pauvre devait la croire morte depuis le temps et aurait une choque en la voyant. Peut-être même qu'il ne la reconnaîtrait pas sur le coup. Après tout, elle avait grandi depuis qu'ils se sont vus et avait totalement changé de manière de s'habiller. En voyageant sur les terres de Nurnën, elle se perd un peu et se retrouve sur une plage. En voyant ça, Ondine soupire alors en se laissant glisser sur le sable.

"Ho! Des jours de marche pour rien! En plus de ça, je suis dans un endroit paumé! Grand-père aurait pu me filer une carte ou un truc du genre au moins!"


Puis, Ondine voit un peu plus loin une personne allongée sur le sable et se demandait alors si cette personne pourrait l'aider. Elle se lève et s'en approche. Elle se penche pour la regarder avant de dire :
"Bonjour, je ne vous dérange pas j'espère. Je me suis un peu perdue et j'aimerais savoir si vous pouviez m'aider".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Lun 21 Déc - 13:25

Ma quiétude fut troublée par l'apparition d'une jeune fille à la chevelure bleue. J'avais du mal à distinguer la couleur exacte de ses yeux dans l'obscurité mais ils semblaient bleus également, tout comme son extravagante tenue dont je n'avais jamais vu la pareille. Elle devait venir de loin et seul Dieu devait savoir depuis combien de temps elle marchait sans vraiment savoir où elle allait avant que la bienveillance de ce dernier ne guide ses pas jusqu'à son dévoué serviteur.

- Me déranger ? Comment cela pourrait être le cas alors que j'étais oisivement allongé dans le sable à cogiter sur les desseins de mon divin maître ? Il se pourrait même que vous soyez sa réponse à mes interrogations et qu'il vous ai mené à moi pour d'excellentes raisons. Preuve en est que, pour avoir moi-même longuement arpenté cette contrée, je pense pouvoir vous affirmer sans le moindre doute que je suis en mesure de vous indiquer précisément votre chemin.

Je me redressai tranquillement et époussetai mes vêtements ensablés avant de plonger mon regard dans le sien en souriant, inutilement comme d'habitude. Elle était en fait assez petite et je devais baisser la tête pour la regarder dans les yeux. Vu son aspect fragile, je me laissai dire qu'elle cherchait peut-être une escorte autant que la route qui mènerait à sa destination. En y songeant, un petit voyage m'inspirait bien assez pour l'accompagner de bonne grâce.

-Où souhaitez-vous vous rendre ? Je vous y guiderai volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Mar 22 Déc - 12:51

Cet homme que Ondine venait d'aborder avait un langage vraiment très soutenu. Heureusement qu'elle aimait la lecture et qu'elle lisait donc souvent, sinon, elle serait un peu perdu dans tout son discours. Quoi que, même là, elle ne comprenait pas vraiment tout dans son histoire de divin maître, qu'elle soit la réponse à ses questions ou autre encore du même genre. Ok, Ondine a un peu grandi, mais elle manquait encore de maturité et de sagesse pour comprendre ce genre de récit. Il y a au moins une chose qu'elle comprenait, c'est qu'il acceptait de l'aider et elle n'allait pas cracher sur cette aide. Après s'être levé, Ondine dû lever la tête pour le regarder car il était plus grand qu'elle, mais elle ne se laissait pas impressionner pour autant et du moment qu'on ne lui faisait pas la moindre remarque sur sa propre taille, elle ne faisait pas de complexe là-dessus. Cet homme fait beaucoup plus qu'accepter de lui indiquer le chemin et est même prêt à la guider, ce qui était vraiment sympas de sa part. La fille aux cheveux bleus affiche alors un beau sourire et dit : "C'est gentil, par contre, je suppose que vous devez avoir des choses à faire qui sont bien plus importantes que de servir de guide une simple fille comme moi et je ne voudrais pas vous retenir. Pour vous répondre, je souhaite me rendre à Valhaine. Vous savez dans quelle direction je dois aller pour y aller?"

Puis, elle remarque un détail et affiche un air gêné alors.


"Oups! Quelle idiote je fais, j'ai totalement oublié de me présenter. Je m'appelle Ondine, et vous?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Mer 23 Déc - 12:41

Heureusement que je portais mon masque en fait, l'évocation de Valhaine m'avait figé dans une grimace rebutée qui n'aurait pas manqué de faire fuir la prénommée Ondine. Pour autant que je susse Rosiel y préparait une offensive à mon encontre et il était entouré de plusieurs membres de son effectif parmi les plus redoutables dont certains me vouaient une haine profonde. M'aventurer dans ces parages était un risque insensé, bien qu'une certaine curiosité m'attirait dans cette ville où je n'étais décidément pas le bienvenu. Peut-être pourrais-je m'y rendre incognito en me déguisant suffisamment... et quelle meilleure apparence pour ne pas me faire reconnaître que celle que j'avais pris soin de cacher à tout le monde, c'est à dire mon visage découvert ? Cela aussi risquait d'effaroucher la fillette et il me faudrait soit me défaire d'elle avant de mettre bas le masque, ce qui revenait à m'exposer dangereusement au regard des espions de Rosiel, soit la prévenir de ce que je cachais derrière mon voile noir. J'aurais encore un peu de temps pour y réfléchir si je la faisait passer par Hadrion pour emprunter une calèche et faire des provisions.

- Je réponds au nom d'Õshi, pour vous servir gente demoiselle. Il se trouve que j'ai à faire à Valhaine aussi, c'est donc vous qui m'obligeriez en acceptant ma compagnie pour le long trajet que cela représente. La ville se trouve au sud-est d'ici mais je ne puis que vous conseiller de passer par Hadrion pour louer les services d'un cocher et remplir votre sac de vivres. Ne vous inquiétez pas pour votre bourse, j'ai des amis là-bas qui vous épargneront de dépenser la moindre pièce.

Je marquai une pause d'hésitation avant de reprendre, décidé à jouer franc jeu avec cette Ondine et à tenter une incursion que j'espérais discrète dans la citadelle du seigneur de Nürnen.

- L'inconvénient dont je dois vous prévenir est que je préfère voyager léger et... disons que mon apparence pourrait vous incommoder je crains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Jeu 24 Déc - 7:36

L'homme qui avait décider de guider Ondine jusqu'à Valhaine se présente sous le nom de Oshi, c'était un nom pas banal, il fallait le reconnaître. Mais bon, Ondine n'est pas du genre à juger par le nom, mais plutôt par l'action et cet homme lui semblait fort aimable. D'ailleurs, apparemment, cela l'arrangeait un peu de l'accompagner car il devait faire quelque chose là-bas, elle se demandait quoi. Mais bon, elle n'allait pas lui demander, ça serait indiscret, s'il lui demande, elle le demanderait histoire d'être dans la conversation. Puis, il lui donne un conseille sur le chemin qu'elle devait prendre, elle croise ses bras alors et penchant la tête sur le côté tout en levant les yeux au ciel pour réfléchir à ce qu'elle devait faire. C'est vrai qu'un moyen de transport serait bien pratique et si elle n'avait pas à dépenser de l'argent, argent qu'elle n'avais pas, ce serait encore mieux. Mais bon, déranger un homme tel qu'un cocher pour elle, c'était assez préoccupant. Elle se redresse et décroise ses bras alors : "Pour les vivres, je peux toujours me nourrir dans la nature, mais si ce n'est pas votre cas, je veux bien qu'on aille à cette ville pour en chercher. Pour le cocher, je ne pense que ce soit une bonne chose, les routes sont dangereuses après. Je trouve plus judicieux de voir si on peut acheter une monture sur place. Au pire cas, marcher ne me dérange pas".

La fille aux cheveux bleus affiche alors un immense sourire en riant légèrement.


"Hihihi! Après tout, les pieds sont faits pour marcher".


Puis, il la prévient que son apparence était un peu particulière, ce qui ne la dérangeait. Elle répond alors :
"Franchement, après avoir vu des zombies et un homme bien vivant avec une bras en squelette, plus rien ne me choque, croyez-moi".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Ven 25 Déc - 4:06

Elle pencha la tête en levant les yeux au ciel pour réfléchir à mes propos, me rappelant une personne que j'avais rencontré à Valhaine justement. Toutes les femmes regardaient-elles vers le haut quand elles devaient prendre une décision ? Elle me répondit finalement qu'elle n'avait nul besoin de s'encombrer d'un sac de ravitaillement et que la marche lui convenait parfaitement. Tel était également mon cas, bien qu'il faudrait plus longtemps pour rejoindre la ville de destination à pieds. Nous n'avions donc aucune raison de passer par Hadrion de ce fait, si ce n'est que je n'allais pas abandonner mes effets personnels en pleine nature. Je tenais à ma cape et bien que mon armure se faisait vieille, je ne tenais pas spécialement à la remplacer, surtout au vu du prix exorbitant d'un ensemble de maille avec des pièces d'acier. De nombreux Renards fourmillaient dans les environs d'Hadrion, il était assez probable que je puisse me délester auprès de l'un d'eux qui serait honoré de rapatrier ma tunique, mais je devrais pour cela dévoiler mon visage à une personne de trop et je n'aurais pas forcément une tenue de rechange pour poursuivre ma route. Je n'avais pas spécialement besoin de vêtement, mais je serais déjà bien assez incommodant sans en plus me balader torse nu. D'ailleurs, Ondine m'assura que rien ne pourrait la choquer puisqu'elle avait déjà vu d'autres choses étranges, ce qui m'arrangeait assez.

- Soit ! Nous irons à pied s'il vous agrée et nous trouverons la nourriture en chemin. Cependant, puis-je vous demander s'il vous importunerait de passer néanmoins dans la ville proche afin que je me change ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 26 Déc - 12:59

L'homme semble accepter qu'ils voyagent à pied, contrairement à ce qu'elle pensait, cela ne le dérangeait pas de marcher. Par contre, il tenait à s'arrêter à une ville pour qu'il se change. Ondine sourit alors et répond : "Cela ne me dérange pas du tout. Après tout, déjà que je prends de votre temps pour que vous me guidez vers là où je veux me rendre, ce serait un peu abusé de vous empêcher de faire ce que vous voulez et de bouleverser vos habitude. Vous avez été tellement aimable avec moi. Bon, ne perdons pas de temps et commençons à avancer. Je vous suis".

Elle commence à marcher, mais se rend compte qu'elle se trompe de chemin, Ondine affiche alors un air gêné, retourne sur ses pas et dit :
"Oups, je me suis trompée, on ne peut pas dire que j'ai le sens de l'orientation".

Elle rigole légèrement avant de prendre le bon chemin. Elle marchait les mains derrière le dos un peu comme une fillette, ce qui devait faire bizarre pour une jeune fille de 17 ans, mais bon, Ondin était comme ça. Elle était une jeune fille immature qui affichait toujours un air enfantin sur son visage, mais c'est ce qui faisait son charme. Au bout d'un moment, elle demande :
"Dites, est-ce que la prochaine ville ou le prochain village est loin?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 26 Déc - 14:17

Ondine accepta ma condition mais bien qu'elle se déclara prête à me suivre, c'est elle qui partit en premier et dans la mauvaise direction. Je restai planté là, à me demander si elle allait se rendre compte de son erreur et elle revint effectivement sur ses pas avec une mine embarrassée, admettant ne pas avoir un bon sens de l'orientation. Elle repartit derechef du bon côté cette fois, mais toujours en me devançant. Elle avait des manières de petite fille malgré ses traits d'adultes et je commençai à m'interroger sur son âge. D'une certaine façon, elle me rappelait douloureusement quelqu'un d'autre et je dus chasser de mon esprit l'image d'un visage radieux illuminé par de grands yeux violets. En allongeant le pas, je me remis à hauteur d'Ondine qui me demanda si la ville était loin.

- Aucunement, voyez ces dunes en face de nous, une fois escaladées il nous sera loisible d'apercevoir les remparts d'Hadrion et le faîte de ses hauts bâtiments. Nous y serons bien avant l'aube.

Un détail que j'avais négligé me revint subitement en mémoire : elle devrait bien dormir à un moment cette demoiselle égarée, et si nous allions jusqu'à Valhaine à pieds, il faudrait passer une nuit de pleine lune avant de parvenir à destination. Ma négligence m'avait entraîné dans une situation plus délicate que je ne l'aurais souhaité, mais il faudrait bien faire avec. L'un dans l'autre, la seule chose que je devrais faire était de m'isoler pendant une nuit, trouver un prétexte à cette fin n'avait rien d'impossible.

- Vous pourriez éprouver l'envie de vous reposer avant le lever du jour, peut-être ? J'ignore depuis combien de temps vous pouvez bien errer de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Dim 27 Déc - 12:41

Ondine suivait Oshi, bon, elle était plus à côté de lui que derrière, mais c'est pour la simple est bonne raison qu'elle n'aimait pas du tout rester en arrière, ce n'est pas pour rien qu'à un moment, elle avait fugué de chez Merlin pour partir à la recherche de son passé. Mais elle ne s'attendait pas d'apprendre qu'elle était la princesse de la cité perdue d'Atlantide. Ce qui est une information qu'elle ne dit à personne. Seul Rosiel et un groupuscule de mages qui en avaient après sa vie étaient au courant. En parlant de groupuscule, elle n'en a plus entendu parler depuis qu'elle a vu sa mère. On peut supposer que la menace de Ragniel a assez perturbé leur projet sans oublier le fait que la plupart des gens qu'elle a rencontrés lors de cet évènement doivent la penser morte et ça a dû arriver à leurs oreilles. Bref, suite à sa question, Oshi lui indique qu'ils ne tarderont pas à arriver et quand il se soucie du fait qu'elle voudrait se reposer après avoir longtemps voyager, Ondine sourit et dit : "Ça ira, ne vous en faites pas. Pour le moment, je suis en pleine forme. Si je fatigue, je vous en ferais part et on s'arrêtera pour dormir un peu, c'est tout".

Elle sent alors le vent se lever, elle s'arrête et dit :
"Hmmm, une tempête arrive on dirait. On devrait chercher un abri. Notre avancée retardera un peu".

Ondine se met alors à chercher un abri, et trouve alors une grotte au bout d'un moment. Elle entre à l'intérieur. Peu de temps après, il se met à pleuvoir très fort.


"On est arrivé juste à temps on dirait".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Dim 27 Déc - 13:47

Cela m'arrangeait assez qu'Ondine assure ne pas vouloir se reposer, nous gagnerions du temps si elle se montrait résistante au sommeil. En revanche, elle annonça l'arrivée d'une tempête et je me demandai bien comment elle l'avait devinée, le ciel étant encore assez dégagé. Ma cape fouettant furieusement l'air indiquait bien qu'un vent relativement fort soufflait actuellement, mais rien de très inhabituel en bord de mer. Elle m'entraîna alors vers une grotte dans laquelle nous nous engouffrâmes juste avant qu'il ne se mette à pleuvoir à verse. Elle se réjouissait d'avoir éviter la pluie, ce en quoi je pouvais la comprendre bien que ce ne soit pas le genre de chose qui m'importunait pour ma part. Je regardai mélancoliquement les gouttes tomber au dehors; nous n'avions pas encore vraiment prit la route que survenait déjà un premier contretemps. Je m'adossai à la paroi et Duvaile s'extirpa des replis de mon manteau écarlate pour virevolter dans notre abri. Il était mes yeux dans les environnements obscurs et grâce à ses explorations j'appris que notre cavité se prolongeait par un tunnel étroit qui s'enfonçait plus avant dans les entrailles rocheuses.

- Il semblerait qu'il soit possible de s'aventurer plus loin dans cette caverne, déclarai-je simplement pour ne pas rester silencieux.

Cette information impliquait deux choses : l'exploration des lieux était envisageable, mais Ondine ne pourrait pas voir grand chose sans une torche pour l'éclairer. Et la grotte était potentiellement habitée par un animal sauvage, ou quelque chose de plus dangereux. J'eus soudainement la présence d'esprit de songer qu'Ondine puisse avoir froid vu le temps et son étrange tenue. Comme elle me verrait de toute façon sans mon attirail coutumier je pouvais bien lui proposer de se couvrir de ma cape.

- Auriez-vous froid par hasard ? Je puis vous prêter ma cape si cela vous apporte un rien de chaleur que vous pourriez désirer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Lun 28 Déc - 0:16

Alors que Ondine se trouvait à l'entrée de la grotte pour regarder la pluie tomber, ce qui la déprimait un peu car elle trouvait cela triste et préférait quand il faisait beau, bien qu'elle ait conscience que la nature avait besoin de la pluie pour survivre, Oshi lui dit qu'ils pouvaient explorer la caverne, Ondine se retourne vers lui, puis regarde le fond de la taverne où il y faisait très sombre, ce qui l'intrigua assez.

"Comment vous savez ça? Il fait tout noir, on ne voit rien du tout".


Puis, il se préoccupe du fait qu'elle pourrait avoir froid et lui propose sa cape, ce qui était assez chevaleresque de sa part, mais bon, elle n'avait pas froid. Mais si la pluie rafraichissait un peu l'air, elle n'avait pas froid pour autant.


"Merci, mais ça ira. J'ai pas froid. Bon, si on explorait cette grotte en attendant que la pluie cesse? Attendez, je vais mettre un peu de lumière".


Elle fait apparaître dans sa main en un flash lumineux bleu un livre, un grimoire plus exactement, le Livre des Lumières que Merlin lui a confié lors de son apprentissage et qu'il n'a pas tenu à récupérer. Elle se met à le feuilleter jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait.


"Voilà. Hi yori umareshi kagayaku honoo yo, waga te ni tsudoite chikara to nare".


Puis, une petite boule de lumière flottante au-dessus d'eux apparaît et éclaire la grotte, révélant en effet un chemin. Ondine referme son grimoire et le fait disparaître.


"Voilà, on peut avancer, la boule de lumière nous suivra pour nous éclairer".


Elle commence à avancer alors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Lun 28 Déc - 2:01

Bien entendu, elle s'étonna d'apprendre que j'avais découvert une galerie dissimulée dans le noir et je lui désignai la chauve-souris qui était revenue voleter auprès de moi.

- Voici Duvaile, mon plus précieux ami. Il est mes yeux dans l'obscurité, c'est lui qui a découvert ce passage.

Elle refusa poliment mon offre de lui passer ma cape sur les épaules et suggéra d'explorer la grotte en spécifiant qu'elle avait le nécessaire pour nous éclairer. Au moins n'attendrions-nous pas oisivement que la pluie daigne cesser. Un livre apparut dans un éclat bleuté et elle se mit à le parcourir rapidement, jusqu'à ce qu'elle récite une formule dans un langage qui m'était inconnu. Ceci eut pour effet de faire apparaître une bulle brillante qui diffusait de la lumière, révélant clairement le passage trouvé par Duvaile. Le grimoire disparut aussi promptement qu'il était venu et Ondine me signifia que nous pouvions avancer. Je lui emboîtai donc le pas en me demandant quelle genre de personne pouvait bien être cette fille exactement. Elle n'était pas la première personne que je rencontrais capable d'utiliser la magie mais je gardais rarement de ces gens-là un bon souvenir. Le premier mage que j'avais rencontré m'avait enseigné son art avant de disparaître du jour au lendemain et la pratique de ce qu'il m'avait apprit m'avait tout juste amené à devenir ce que j'étais aujourd'hui. Je n'avais plus fait usage du moindre sortilège depuis lors. Puis il y avait eu Azazel, responsable de la mort de Tsukiyo, et Kael, qui avait juré de me tuer. Je me souvenais également d'Aéon qui s'était proposée de me soigner par enchantement mais c'était le genre de chose à ne surtout pas faire sur moi étant donné ma condition et elle s'était finalement révélée être un démon. Avais-je seulement joué de malchance ou bien tous les utilisateurs de la magie n'étaient pour moi que de mauvais augures ? Je ne pouvais donc qu'espérer qu'Ondine soit une exception et que tout se passerait bien durant notre voyage.

Plongé dans mes réflexions, j'avais avancé machinalement sans vraiment prêter attention et nous avions déjà parcouru une bonne distance au creux de la roche. Pour l'instant, nous n'avions rencontré aucun obstacle et le sort d'Ondine remplissait parfaitement son office. Les choses se compliquèrent quand une intersection se présenta à nous. L'idée de risquer de se s'égarer là-dedans ne m'enchanta guère et je m'arrêtai pour interroger Ondine du regard. Je n'avais pas la moindre envie d'endosser la responsabilité du choix de la direction à suivre, elle ne manquerait pas de me le reprocher si quelque chose tournait mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Lun 28 Déc - 8:30

Quand Oshi montre sa chauve-souris, Ondine affiche un air émerveillé et dit : "Ho! Qu'il est mignon! Coucou, je m'appelle Ondine. Je suis enchantée de faire ta connaissance Duvaile".

Elle caresse alors la tête de la petite chauce-souris en ayant un splendide sourire sur son visage. Ondine adorait les animaux. D'ailleurs, grâce à l'enseignement de Merlin et à force de vivre dans la nature, elle a appris leur langage et pouvait donc les comprendre et discuter avec comme avec n'importe quel être humain. Après cette petite présentation, Ondine a utilisé une formule du Livre de Lumière pour pouvoir s'éclairer dans la grotte et ainsi avancer sans problème. Du moins, presque, ils finissent par se retrouver à une intersection. Du coup, Ondine ne savait pas où passer et réfléchit, ne remarquant pas le regard que Oshi lui lançait. Puis, au bout d'un moment, elle se décide et dit :
"Allons à droite, on pourras toujours rebrousser chemin si ça devient trop compliqué".

Elle commence à avancer à droite, puis, soudain, elle sent que le sol s'affaisse sous ses pieds. Elle lève alors la tête d'un air inquiet et gêné.


"Hoho!"


Le sol se brise et elle tombe en lâchant un grand cri. Elle se met alors à glisser sur la roche comme sur un toboggan avant de se s'arrêter à une sorte de grotte souterraine. Elle se relève en se massant le derrière car ça ne lui avait pas fait du bien avant de regarder autour d'elle.


"Mais où est-ce que j'ai atterrit?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Mar 29 Déc - 15:39

Ondine choisit d'aller à droite, et à droite nous allâmes. Je heurtai la galanterie en la laissant passer devant alors que j'aurais censément dû faire rempart au potentiel danger que nous pourrions croiser et comme de fait, ce fut pour sa pomme quand un craquement indiqua l'imminence d'un incident. L'instant d'après, Ondine avait disparue et entraîné avec elle la sphère lumineuse, qui contrairement à ce qu'elle avait dit la suivait plutôt elle que nous, mais je n'allais pas chicaner sur une maladresse de formulation car il était on ne peut plus logique que la loupiote soit liée à sa créatrice. Au moins cela me permit de voir qu'elle s'était volatilisée par un tunnel creusé sous le sol qui avait décidé d'arrêter d'un en être un. Le noir total dans lequel le passage était plongé me permit de savoir qu'il était assez long et je me penchai par-dessus pour appeler Ondine et la prévenir que j'allais arriver. Rien ne garantissait que nous pourrions remonter à la surface, mais je pouvais pas décemment l'abandonner là-dessous et rebrousser chemin comme si de rien n'était. Je me glissai dans le trou et le dévalai sur mon séant jusque dans les entrailles de la terre pour finalement stopper ma course en tombant presque sur la magicienne.

- Adorable, le petit cri de panique, la taquinai-je.

En observant les alentours, la lumière me permit de discerner que nous nous trouvions dans une sorte de vaste cave parsemée autant de stalactites que de stalagmites rocheux et dont nous ne pouvions apercevoir les parois. Duvaile se chargea pour moi de sonder la partie non éclairée, m'apprenant d'une part que l'endroit était vraiment très vaste et d'autre part, comme je l'avais supposé, que quelque chose de bien vivant, ou du moins qui bougeait, s'y trouvait avec nous. Ô joie. Je plaçai une main devant Ondine comme pour lui servir de bouclier et l'autre empoigna une épée sous ma cape.

- Nous ne sommes pas seul... l'informai-je.

(HRP : Au cas où, tu dois savoir que Duvaile ne s'exprime pas comme un animal normal. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet pour ne pas révéler des secrets que je tiens à garder encore un petit temps mais il est étroitement lié à Õshi et ils ne communiquent pas par le son ou le mouvement.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Ven 1 Jan - 9:59

Alors que Ondine regardait autour d'elle les lieux, elle entend la voix de Oshi, cependant, elle était assez inaudible, du coup, elle n'entend pas bien ce qu'il lui disait et elle dit alors : "Hein?! Qu'est-ce que vous dites?!"

Tout ce qu'elle a eu comme réponse est un bruit de glissement. Là, Oshi arrive par là où elle est arrivée sans qu'elle s'y attende et il tombe du coup sur elle qui s'aplatit sur le ventre, écrasé par lui. Quand il se moque d'elle, elle affiche un mine renfrognée et dit :
"Hahaha. Très drôle. Tu te lèves maintenant? C'est que je me sens un peu écrasée".

Quand il se lève, la fille aux cheveux bleus en fait de même en s'époussetant. Quand elle finit, elle dit :
"Bon, je suppose que là où on en est, on n'a pas d'autres choix que de continuer notre chemin en espérant trouver une sortie".

Après avoir dit ces paroles, elle s'apprête à avancer, mais elle s'arrête quand Oshi tend son bras en lui disant qu'ils n'étaient pas seuls. Ondine hausse un sourcil alors, intriguée, et tend l'oreille. Elle entend alors des bruits de pas se diriger dans leur direction. Elle dit alors :
"Cachons-nous".

Elle tire Oshi par le bras et l'emmène derrière un rocher où elle s'accroupit. Elle tend sa main vers la boule lumineuse et l'éteint pour ne pas éveiller les soupçons des inconnus qui arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 2 Jan - 15:24

Effectivement, continuer à explorer était notre seul possibilité. Trouver une sortie était moins certain en revanche, d'autant plus qu'il se trouvait un obstacle de nature encore inconnue et qui s'approchait de nous. Pour ne pas que Duvaile encoure le moindre risque, je l'avais rappeler vers moi avant qu'il ait pu identifier ce qu'il avait repéré. Ondine quant à elle m'avait empoigné et traîné derrière un rocher avant d'éteindre la source lumineuse, nous plongeons dans une obscurité totale.

"Tu sais, je crois que notre présence n'est pas passée inaperçue et dans ces conditions nous devrons nous reposer sur Duvaile pour "voir" quelque chose. N'aurions-nous pas plus de facilité à faire face, avec ta lumière ? Si ça se trouve, ce qui se trouve avec nous n'a pas d'intention belliqueuse," lui murmurai-je aussi bas que possible.

Un puissant choc se fit entendre et le haut du rocher derrière lequel nous étions accroupis vola en éclats. J'envoyai Duvaile à distance pour le protéger et me servir de guide tandis que je roulais moi-même sur le côté pour me mettre hors de portée et dégainer mes épées.

"C'est belliqueux !"

Ma priorité dans l'immédiat n'était pas d'identifier nos agresseurs mais de défendre Ondine afin qu'il ne lui arrive pas malheur. Duvaile m'indiqua donc sa position sans encore se préoccuper des ennemis et je me dirigeai vers la mage bleue pour faire rempart. J'avais beau avoir l'appui indéfectible de ma brave chauve-souris, combattre dans les ténèbres restait compliqué et angoissant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Mer 6 Jan - 11:50

Suite à la remarque de Oshi, Ondine lui lance un regard sévère et dit : "Quoi? On a déjà été repéré? Tu pouvais pas le dire plus tôt?"

Soudain, le rocher derrière le quel ils s'étaient cachés explose. Ondine se tient alors la tête et se met à terre comme pour se protéger avant de se relever et regarder autour d'elle, seulement il faisait noir. Oshi cria quelque chose, Ondine réplique alors :
"Non, tu crois? Comme si je ne l'avais pas remarqué".

Voulant savoir à quoi elle avait affaire. Elle se rappelle alors de la formule qu'elle a utilisé toute à l'heure et se met à la réciter.


"Hi yori umareshi kagayaku honoo yo, waga te ni tsudoite chikara to nare".


Une boule de lumière s'allume à nouveau et elle voit alors qu'ils faisaient face à un immense dragon noir. Ce dernier hurle :
"Que faites-vous chez moi?! Partez de suite! Vous n'aurez pas mon or!"

Il crache alors un grand jet de flamme. De suite, Ondine réagit, elle tend ses mains et crée une bulle protectrice autour d'elle et de Oshi, les protégeant ainsi. Le reptile arrête et donne un puissant coup de queue qui fait disparaître la bulle et pousse Ondine contre une paroi de la grotte, ce qui lui avait fait très mal à son dos. Elle se lève et dit en faisant un grimace de douleur :
"Ouille, ça fait pas du bien ça".

Elle se voit le dragon sur le point de frapper Oshi, de suite, Ondine réagit. Elle tend ses mains devant elle et cri :
"HYDROCANON!"

Elle envoie un puissant jet d'eau de la puissance d'un canon qui fait reculer le dragon. Elle baisse les mains ensuite en disant :
"Bon, arrête maintenant. On n'est pas venu pour ton or, on ne savait même pas qu'il y en avait ici, ni qu'un dragon vivait ici".

"Parce que tu crois que je vais te croire, petite humaine?"


En entendant le mot "petite", Ondine n'apprécia pas et dit :
"Hé! Je ne suis pas petite!"

"Je m'en fiche, t'es une humaine et on ne peut pas faire confiance aux humains. Ils sont cupides et pensent à se faire la guerre entre eux au lieu de vivre en harmonie!"


"Parce que tu crois qu'elle me plaît la guerre? Moi aussi je la déteste. Moi aussi je trouve ridicule que les deux princes se disputent pour un trône qu'ils peuvent partager et franchement, je souhaite qu'une chose, qu'elle cesse".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Mer 6 Jan - 15:25

Un dragon, fallait que ce soit un dragon ! Sans être un bretteur d'exception, j'aurais sans doute pu gérer des bestioles un peu dangereuses, mais celle-ci pouvait arracher une tête d'un coup de griffe et cracher du feu, ce qui restait sans doute l'arme la plus efficace contre moi. Le fait de découvrir le monstre écailleux quand la lumière réapparut me fit oublier de répliquer au sarcasme d'Ondine mais de toute façon ma voix aurait probablement été couverte par les hurlements du dragon qui, évidemment, s'inquiétait pour l'or qu'il couvait. S'ensuivit une déflagration qui se heurta à une barrière aquatique dressée par Ondine, provoquant  un important dégagement de vapeur. En constatant l'inefficacité de son souffle, le dragon opta pour des attaques plus directes et nous balaya d'un revers de queue qui nous envoya durement à la rencontre d'une paroi. J'avais bien tenté de protéger la mage mais je n'étais pas parvenu à lui épargner un sacré choc. Je me portai en revanche directement au devant du dragon pour qu'il se concentre plutôt sur moi et je m'apprêtais à essuyer une violente attaque quand un puissant jet d'eau repoussa le reptile. Finalement, c'était la petite qui s'occupait de me protéger.

Ondine tenta de raisonner le dragon en dialoguant avec lui et parvint au moins à gagner un peu de temps, l'occupant des lieux lui répondant tout de même mais il la qualifia de "petite" et elle n'appréciait visiblement pas cela. Tiens, elle est suceptible, notai-je, et je me le tins pour dit. Comme tous les dragons, celui-ci affirma ne pas faire confiance aux humains à cause de leur nature belliqueuse et cupide. Logique des plus ironiques quand on pense que le passe-temps favori des dragons est de rassembler des tonnes d'or et de richesses qu'ils protègent jalousement en attaquant tout ce qui s'en approche, mais soit. La réplique d'Ondine sembla atteindre son interlocuteur qui cilla l'espace d'une seconde dont je profitai pour intervenir.

- Si ce sont les humains en qui tu n'as pas confiance, alors tu peux me croire, moi. Sens donc, j'ai laissé l'humanité derrière-moi il y a longtemps de cela.

La bête tourna vers moi un regard suspicieux mais inspira quelques fois pour identifier mon odeur et ses yeux s'illuminèrent d'une expression certes moqueuse mais moins agressive.

- Tu pues ma parole, mais tu dis vrai. Cependant, ta condition a-t-elle effacé en toi les vices de ta nature ?

- Pas tout à fait, je le concède. Mais tu sais ce que je suis, qu'ai-je à faire d'or selon toi, vénérable maître de céans ? En vérité, nous ne cherchions qu'à nous abriter de la pluie et une ouverture dans la roche nous est apparue hospitalière. C'est en chutant que nous nous sommes maladroitement égarés dans ta somptueuse demeure, expliquai-je en m'inclinant. Les dragons adoraient les flatteries.

- Ainsi ni la richesse ni la guerre ne vous attire ? Ma foi...

- En effet, nous sommes des érudits en quête de savoir et de sagesse seulement. Bien sûr, force nous a été d'apprendre à nous défendre dans le monde hostile des hommes mais nous ne sommes guère plus voleurs que guerriers. Nous allions entamer un long voyage vers un lieu regorgeant de connaissances quand une tempête nous a surpris. Et voilà que nous sommes coincés en ces lieux, importunant ta précieuse tranquillité. Si nous savions par où sortir, nous ne te débarrasserions volontiers de notre présence inopinée.

S'il était raisonnable et enclin à nous écouter, nous étions au moins tiré d'affaire. Les dragons connaissent parfaitement l'endroit qu'ils occupent, il savent l'emplacement exact de la moindre fissure. Et puis, si celui-ci était entré là-dedans, il devait existait au moins un passage suffisamment large pour le permettre.


(HRP : Et là on a un Tortank en jupe qui fait un hydrocanon sur Smaug... j'adore xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Jeu 7 Jan - 13:00

Le dragon noir regarde un moment Ondine quand cette dernière dit vouloir que la guerre cesse, comme troublé. Puis, il se reprend quand Oshi parle et ils commencent à discuter. Quand ils terminent, le dragon semblait songeur un moment et dit : "Qui êtes-vous, exactement?"

Ondine hausse un sourcil quand il pose cette question, ne s'y attendant pas vraiment. Il faut dire que quand on fait part d'un problème dont on a fait face, on s'attend plus à recevoir de l'aide plutôt qu'une question, mais bon. Elle finit par répondre :
"Heu...moi, je m'appelle Ondine et lui c'est Oshi et, comme vous le savez, nous sommes en train de voyager".

"Pourquoi voyagez-vous exactement?"


"On compte se rendre à Valhaine. Oshi, je n'en connais pas la raison, mais pour ce qui est de moi, je veux me rendre là-bas pour faire des recherches dans la bibliothèque de la ville. Je ne peux vous en dire plus. Bon, vous savez comment faire pour sortir d'ici?"


"Oui, suivez-moi".


Il se met à marcher. Ondine regarde Oshi, hausse les épaules et se met à le suivre. Il arrive alors à l'intérieur d'une sort de lac sous-terrain et il dit alors :
"Voilà, pour vous, humains, c'est le seul moyen de sortir. Vous devrez nager, le seul problème est que, contrairement aux sirènes, vous avez besoin de remonter à la surface pour avoir de l'air, sinon, vous ne survivez pas".

"Franchement, ce n'est pas un problème, l'eau est mon élément après tout".


Soudain, une boule d'énergie violette s'abat sur le dragon qui lâche un grand hurlement de douleur avant de tomber à terre. Ondine s'approche alors et dit :
"Ça va? Que s'est-il passé?"

Puis, elle entend un ricanement, elle relève la tête et voit une personne apparaître. Elle portait une longue cape violette avec une capuche qui lui dissimulait le visage. Elle avait aussi une robe, Ondine pense donc qu'il s'agit d'une femme.




Cette femme dit d'une voix moqueuse :
"Et bien, grand maître Spyro, tu n'es plus que l'ombre de toi-même aujourd'hui".

Spyro lance un regard sévère et dit :
"Qui êtes-vous?"

"Tu le sauras bientôt, mais je ne vais pas me présenter devant des témoins".


La femme crée dans chacune de ces mains des boules d'énergie magiques violettes et les envoie sur Ondine est Oshi. Ondine tend sa main devant elle et crée un mûr d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Ven 8 Jan - 12:58

Heureusement, nous étions parvenus à clamer le dragon et celui-ci se montra même enclin à nous aider, ce qui était beaucoup mieux que je ne l'aurais jamais espéré. Ondine me regarda en haussant les épaules et je répondis en levant les bras d'un air confus. Nous suivîmes ensuite silencieusement le dragon qui nous entraîna dans un dédale improbable avant d'aboutir sur un lac souterrain. Je ne pus retenir un soupir impressionné face à la beauté des lieux, surtout avec la lumière d'Ondine qui faisait scintiller la surface de l'eau et qui se reflétait en formes abstraites et dansantes sur les parois de la grotte. Notre guide nous prévint que nous risquerions de manquer d'air en passant par là pour ressortir mais cela ne semblait pas poser de problème à Ondine.

- Je suis imbattable en apnée, soufflai-je avec un sourire cynique qui passa bien sûr inaperçu.

Le soucis était plutôt de nager avec ma cotte de mailles, je m'imaginais déjà plutôt en train d'escalader les parois érodées et couvertes de vase glissante... la vraie galère en somme. Mais alors que j'allais plonger, un flash pourpre éclaira brièvement les lieux et le dragon tomba dans un hurlement douloureux. En entendant un rire féminin, je levai la tête vers sa source pour découvrir une personne drapée à l'instar de moi qui semblait en avoir après le dragon dénommé Spyro. Ce qui ne l'empêcha pas de nous attaquer Ondine et moi et j'esquivai précipitamment la sphère probablement mortelle qu'elle me décocha en virevoltant par-dessus. Dans le mouvement, j'avais saisi des dagues de jets sous ma cape que je lui balançai dès que j'eus retouché le sol mais elle les para sans peine. Je m'écartai de Spyro pour ne pas qu'il subisse de dommages collatéraux et toisai notre adversaire.

- Sympa la cape, j'aime assez le style. D'où vient la tienne ? Moi c'est Nobuo qui a fait la mienne, c'était notre couturier à Valsoleil mais malheureusement il est mort. Je crois bien que son sang s'est mêlé à la flaque morbide dont cette cape s'est imbibée. Elle était blanche à l'origine. Enfin, je n'ai pas l'impression que tu sois là pour parler de mode, si ?

J'avais farfouillé dans les replis de mon manteau pendant ce petit monologue qui n'avait pour but que de distraire notre agresseur et mon manège avait au moins à lui faire braquer sur moi un regard suspicieux pendant quelques précieuses secondes qui pouvaient permettre à Ondine d'agir librement. Je finis quand même par dégainer mes épées et me mit en garde.

- J'aime les femmes de caractère et je vous trouve tout à fait à mon goût. On pourrait s'arranger dans une petite auberge chic en dégustant un bon pot au feu, non ? Ho pardon, j'égare mes manières. Õshi Pistegriffe, pour vous servir Ma Dame, me moquai-je en m'inclinant sans la quitter des yeux.

Du coin de l'oeil, j'essayai de voir ce que faisais Ondine. Cela heurtait ma fierté, mais je savais pertinemment que contre une autre magicienne je devrais m'en remettre à elle car il était toujours hors de question que j'utilise mes arcanes si cela était évitable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 9 Jan - 11:31

Au cas où, Ondine maintient son mûr d'eau pour se protéger alors que Oshi commençait à discuter avec cette femme qui a tenté de les tuer, ce qui l'agaça un peu, ne comprenant pas qu'il faisait diversion. Elle dit alors : "Franchement, Oshi, ce n'est pas le moment de jouer les jolis coeurs. PLUIE MITRAILLETTE!"

Elle fait apparaître alors devant le mûr d'eau des gouttes d'eau qui foncent à toute vitesse vers la mystérieuse femme, mais ils sont arrêtés par un mûr invisible. La femme dit alors d'un ton sec :
"J'ai horreur qu'on se moque de moi".

Il dégage alors de cette femme une onde de choc qui frappe Oshi et détruit le mûr de Ondine. La fille aux cheveux bleus se fait même pousser par cette onde de choc, mais le dragon la rattrape grâce à son aile noire et elle glisse alors doucement jusqu'au sol. Elle le regarde et dit :
"Merci".

"Je t'en prie, jeune Ondine".


La femme commence à avancer vers eux en disant :
"Tien tiens, une jeune fille aux cheveux bleus manipulant l'eau et s'appelant Ondine. On te croyait tué lors de la bataille contre les démons de Ragniel, mais je constate que tu es belle et bien vivante, princesse d'Atlantide et apprentie de Merlin".

Ondine écarquille les yeux, choqué de voir que cette femme savait qui elle était, or, personne ne le savait à part elle, Merlin, Rosiel et une organisation de mages aux mauvaises intentions dont elle a eu affaire plusieurs fois avant les évènements de Ragniel.


"Vous êtes..."


"Une membre du Shadow of Dark, précisément. Et toi, tu es la princesse d'Atlantide qu'on pensait morte. Je ne sais pas si te savoir vivante est une bonne ou une mauvaise nouvelle, il faudra que j'en parle à notre chef. Mais ça n'a pas d'importance pour le moment, je ne suis pas ici pour toi, mais pour le dragon, le vieux Spyro".


Ondine se relève en écartant ses bras.


"Je ne vous laisserais pas lui faire du mal. Je ne sais pas pour quoi exactement vous le voulez, mais ça n'a pas d'importance. Je le protégerais de vous".

"Tu caches en toi une très grande puissance magique, mais tu ne sais pas t'en servir. Tu n'es qu'une débutante de rien du tout, tu n'as pas l'expérience nécessaire pour m'arrêter".


La femme fait un geste de la main et Ondine sent une force invisible la pousser sur le côté. La femme s'approche du dragon en disant :
"Grâce à toi, nous pourrons trouver les enfants de la prophétie afin de les pousser à se joindre à nous".

Le regard du dragon se fait dure et il dit :
"N'y comptez pas, ne pensez pas les pousser à vous joindre. Ces enfants ne sont pas fait pour rejoindre les ténèbres, ces enfants auront le coeur pure et ne penseront qu'à faire le bien, pas comme vous".

"Même un coeur pure peut se noircir. Tu es bien placé pour le savoir. N'est-ce pas?"


Spyro lâche un grognement de colère et charge de son museau de l'électricité qu'il projette sur la mage. Cette dernière tend sa main et l'électricité et renvoyer vers le dragon qui hurle de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Sam 9 Jan - 14:41

Malheureusement, Ondine n'avait apparemment pas compris ma manoeuvre et au lieu d'attaquer cette mystérieuse femme, elle me gronda d'avoir eu une attitude qu'elle jugeait séductrice alors que ce n'étaient là que des sarcasmes et l'envie me prit soudainement d'en dédier quelques-uns à la magicienne bleue mais l'heure n'était pas aux disputes. Elle tenta tout de même une attaque qui se révéla vaine et je fus brutalement repoussé alors que j'essayais de charger vers l'ennemi. Je heurtai violemment la paroi mais heureusement Spyro se chargea de protéger Ondine. En attendant son nom, la mage pourpre s'étonna d'apprendre qu'elle était en vie, elle qui était semble-t-il la princesse d'Atlantide. Je poussai un sifflement admiratif, bien qu'un peu cynique, mais il passa inaperçu dans le dialogue dans lequel s'étaient lancées les magiciennes. L'évocation d'une association nommée Shadow of Dark retint mon attention et je fus subitement frappé par un détail que j'avais négligé. L'étrange individu qui m'avait enseigné la magie pratiquait des sorts semblables à ceux de notre adversaire et parmi ce que j'avais appris, il y avait une sphère d'énergie comparable à celles qu'elle avait déjà projetées. Se pouvait-il que ce soit l'un des siens qui m'aient transmis son savoir ? Le temps que je réfléchisse, les autres en vinrent à parler d'une prophétie qui impliquait des enfants que ceux de Shadow of Dark escomptaient corrompre. La seule pensée que des enfants soient impliqués dans quelque obscur dessein me mit hors de moi et je me ruai comme une furie sur la magicienne pourpre.

- Hors de question de vous laisser exploiter des innocents !

Entre-temps, Spyro aussi s'était énervé mais son attaque avait rebondi sur lui et il poussa un nouveau cri strident. De mon côté, j'étais presque à portée de l'ennemi qui essaya de me repousser avec des ondes magiques mais comme je connaissais un peu ces arcanes j'étais capable de les contrecarrer et je parvint jusqu'à ma cible qui fut contrainte de reculer face à mes assauts frénétiques. Elle se révéla étonnamment agile et je n'arrivais pas à la toucher, mais du moins la distrayais-je plus efficacement qu'en lui parlant et cette fois Ondine devrait bien comprendre qu'elle avait l'opportunité de porter un sérieux coup afin de prendre l'avantage. Cependant, l'émissaire des Shadow of Dark avait d'autres tours dans sa manche et elle tiqua d'agacement avant de tendre vers moi un doigt qui frôla mon armure.

- C'est le genre d'attirail qui me gêne dans un combat, pourquoi ne pas t'en passer pour m'affronter ?

À ces mots, je constatai que les lanières qui maintenaient ma cotte de maille, mes épaulières et mes brassards en place commencèrent à se desserrer pour finalement se délier complètement et je me retrouvai dénudé de mes protections. Ma cape aussi, principalement retenue par mes épaulières, glissa de mon dos dans un froufroutement pathétique et il ne se trouva plus rien pour dissimuler le haut de mon corps. Estomaqué, je reculai de quelques pas en titubant, cette sorcière pouvait bien réserver d'autres surprises et l'intervention d'Ondine devenait urgente.
Õshi sans armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ondine
Nürnien


Messages : 127

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
95/50000  (95/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Dim 10 Jan - 12:59

En entendant le dragon souffrir, le regard de Ondine commence à se faire dure. Elle devait faire quelque chose, mais elle ne savait pas quoi. Puis, Oshi décide d'intervenir et commence à affronter la mage noire jusqu'à ce qu'elle lui retire un grande partie de ses vêtements et la jeune fille put voir enfin l'apparence de son compagnon de fortune qui n'était pas aussi horrible qu'il l'avait prétendu. Bon, c'était loin d'être une beauté, mais il n'était pas non plus choquant comparé au père de Rosiel. Bref, Ondine affiche un air déterminé et s'approche à nouveau de la mage en disant : "Et si vous affrontiez quelqu'un de votre taille?"

La mage noire se met à éclater de rire en entendant les paroles de Ondine, ce qui la fait assez grincer des dents car elle avait horreur qu'on se moque d'elle.


"Parce que tu penses être à ma hauteur. Tu n'es qu'une simple mage de l'eau et une princesse de pacotille qui n'a même pas de royaume".


Ondine hausse un sourcil et dit :
"Heu...vous êtes sérieuse là? C'est comme ça que vous pensez m'atteindre? Je m'en fiche totalement de régner sur un royaume ou non, j'ai vécu une grande partie de ma vie sans savoir ce que j'étais, donc la couronne ne m'intéresse pas, contrairement aux deux princes. Par contre, je vous déconseille de sous-estimer mes pouvoirs".

"C'est étrange, mais dis de ta bouche, ça sonne faux".


"Je connais le moyen de vous toucher malgré tout les mûrs de protection que vous pouvez utiliser et je vais la mettre en oeuvre maintenant".


Ondine pose la paume de sa main au sol et cri :
"GEYSER!"

Soudain, la terre se met à trembler sous les pieds de la mage noire et il jaillit alors un geyser d'eau puissant qui projette la mage en l'air avant qu'elle atterrisse au sol. Ondine profite de sa confusion pour attaquer à nouveau. Elle tend ses mains devant elle et cri :
"TIRE BULLE!"

Elle envoie alors une multitude de bulles qui frappe la mage. Ondine baisse la main et regarde la mage à terre qui ne semblait pas contente.


"Vous n'en avez pas fini avec moi! Je reviendrais!"


Elle disparaît alors dans une fumée violette. Ondine s'approche du dragon et sort d'une sacoche qu'elle dissimulait sur elle une potion de soin qu'elle fait boire au reptile.


"Tenez, ça vous aidera à aller mieux".


"Merci".


Elle va ensuite voir Oshi et lui donne un autre flacon.


"Tenez".
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   Dim 10 Jan - 14:41

Comme Ondine intervint, toujours sans profiter de ma diversion et en attirant même l'attention de notre ennemi avant d'attaquer, je me retrouvai à assister à ce qui commençait à ressembler à une dispute entre gamines jalouses jusqu'à ce qu'un geyser projette la mage pourpre en l'air pour la laisser retomber lourdement au sol. S'ensuivit une volée de bulles qui mirent à mal la sorcière et elle disparut dans un volute abstrait après avoir juré vengeance, mais du moins étions-nous débarrassés d'elle pour l'heure. Ondine se chargea alors d'abreuver le dragon avec une potion qui devait servir à soigner ses blessures avant de m'en proposer une. Je la repoussai doucement vers la magicienne en essayant d'avoir un sourire sympathique. Diantre, maintenant que l'on pouvait me voir sourire je me rendis compte que c'était compliqué d'afficher l'air désiré et je me trouvais particulièrement gauche dans l'exercice de maîtriser mon expression.

- Non merci, Princesse, ce serait inutile de la gaspiller avec moi, gardez la plutôt pour votre propre usage.

Je rassemblai les morceaux délités de mon armure et la renfilai intégralement, gêné de montrer mon apparence à une personne qui de plus était de haut parage. Je me m'inclinai ensuite devant elle avec respect.

- Désolé de vous infligé le triste spectacle de ma vue. Et toutes mes félicitations pour être venue à bout de cet adversaire, je n'y serais jamais parvenu moi-même.

En fait si, mais il aurait pour cela fallu que je me parjure à nouveau. En sentant un regard insistant peser sur moi, je me tournai vers Spyro qui me dévisageait gravement.

- Pardonne ma curiosité, Õshi, mais comment es-tu devenu une liche au juste ? Ce n'est pas quelque chose de commun et cela requiert beaucoup d'énergie magique... et de sacrifices.

Je lui rendis un regard assez acéré, j'étais peu enclin à parler du drame qui m'avait rendu ainsi.

- C'est une longue histoire, éludai-je. Et ces enfants de la prophétie, de quoi s'agit-il au juste ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les bleus de la mer et de la glace (PV Ondine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fiche sur les Mages Bleus
» LES BLEUS AU JAMEL COMEDY CLUB
» [Sujet 35] Quels Bleus à l'Euro ?
» Registre des sceaux bleus
» Caolan , le chat tricolore aux yeux bleus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Nürnen :: Plage-