Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Sam 5 Juin - 23:51

Bloup bloup bloup...

Ce petit bruit que vous entendez là, ce sont les bulles d'air qui s'échappent de la bouche d'un pauvre animal tombé dans l'eau par mégarde, et qui maintenant suffoque. Mais comment Violine en est arrivée à se noyer dans cette cascade? Vous aimeriez bien le savoir? Eh bien moi aussi... Mais je pense que le papillon bleu qui volète en faisant de petits ronds au dessus de l'eau cristalline y est pour quelque chose...

Quelques heures avant

Violine avait de nouveau reprit sa forme habituelle, celle d'un magnifique renard blanc. Elle gambadait à travers champs, ne se souciant guère sur quel territoire elle se trouvait, et encore moins de l'heure qu'il était. Elle passa des heures à se rouler dans l'herbe, à courir plus vite que les oiseaux qui s'enfuyaient sur son passage. Elle se trouva même une petite caille innocente pour manger. Et c'est précisément après avoir engloutit le dernier petit os de la volaille qu'elle le vit. Le papillon bleu. Le premier qu'elle avait vu lorsqu'elle était sortie pour la première fois de sa forêt, son premier ami en quelque sorte. Et comme toutes les fois où elle le voyait, la petite renarde se précipita sur lui. Et les voilà parti pour une nouvelle course folle à travers tout le territoire de Fantastiqua, ou du moins une grande partie.

C'est qu'il était bien joueur ce papillon. Il restait toujours hors de portée des crocs de Violine, et pourtant il faisait toujours attention à se maintenir à sa hauteur. Une heure, peut-être plus, s'écoula et les deux amis se retrouvèrent tout près d'une cascade. Le papillon s'éleva un peu plus haut dans les airs et la Kitsune tenta de l'attraper en faisait des petits sauts, de moins en moins hauts cependant car la fatigue commençait vraiment à se faire sentir. Soudain, l'insecte bleu dévia vers l'eau et entraina - si je puis dire - Violine avec lui. Et là, c'est le drame... Car si notre petit papillon sait voler, un renard, lui, ne le peut pas. Bien sur qu'elle aurait pu nager et rejoindre la rive sans aucun problème. Cependant elle n'en avait plus la force et elle commença ainsi à couler, laissant son ami virevoleter au dessus de l'onde.

Bloup, bloup, bloup...

Et quoi? Vous allez la laisser se noyer? Vous voulez attendre le prochain épisode?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Jeu 10 Juin - 4:28

L'après-midi ne faisait que commencer, et après un repas composé de fraises des bois, de mûres et de fleurs sucrées, Aélis s'en alla pour une petite balade digestive... Digestive ? Il n'y avait pas grand chose à digérer, certes, mais l'adolescente était rassasiée. Elle se promenait à présent le long d'un sentier, fort fleuri et multicolore. Une petite brise légère caressait son visage, et faisait flotter ses cheveux dans le vent. Une sensation de légèreté envahissait notre fée, elle se sentait pousser des ailes, comme dirait l'expression, sauf qu'elle le savait très bien, que les siennes ne sortiraient pas avant la nuit...
La jeune fille s'arrêta près d'un arbre, s'assit et songeai. A qui ? A quoi ? Personne ne pouvait le savoir... Ses yeux se refermèrent, et sans s'en rendre compte, Morphée venait de l'entraîner dans ses bras...
On ne pouvait plus alors parler de balade mais plutôt de sieste, ou grande flemmardise.

*Maman ? C'est toi ?
Une femme se cachait derrière un bouleau.
Maman ?
L'inconnue se mit à courir à travers les bois.
Attends, non ! Ne pars pas !
La fille la suivit.
Ralentis ! Maman, c'est moi ! hurla-t-elle
Haletante, les joues rouges, Aélis passait à travers les buissons, contournait des hêtres, des chênes, montait les côtes et les descendit, toujours en suivant cet individu. Elle courrait à en perdre le souffle, jusqu'à ce qui devait arriver, arriva. Une racine déterrée, cachée par un tas de feuille, la fit trébucher. Et la mystérieuse femme disparut... Soudain, la jeune fée crut entendre un bruit sourd, un murmure, une voix grave et calme, mais presque inpercevable par son oreille. Finalement, elle comprit ceci :
<< Aélisssssss............. vu... nard... cascade........... ploufffffffff >> *

L’adolescente se réveilla en sursaut. Depuis combien de temps était elle restée ici ? Une heure ? Peut-être même deux...
Un bruit lui parvint, il devait y avoir un point d’eau dans les parages. Une chute d’eau, une cascade, quelque chose de ce genre. On entendait le torrent fort. Ainsi, c’est le vent qui lui a soufflé à l’oreille. Mais son message était presque incompréhensible. La seule manière pour Aélis de savoir ce que la brise lui avait dit, c’était bien évidemment d’aller voir.
Elle se leva avec peine, s’étira les bras en baillant, et courut. Vers où ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Et elle connaissait son médiocre sens de l'orientation. Sauf que là elle n'avait ni plan, ni boussole. Juste son oreille pour la guider, et la nature aussi. Mais les chataigners n'avaient pas tendance à beaucoup parler, et les marguerites sont tellement ras des paquerettes qu'elles ne la renseigneraient pas non plus. Elle ne pouvait donc que compter sur elle, et elle même. Après une course complètement aléatoire, elle se trouva, sans savoir comment, devant la cascade.
Bouche bée, elle observait le magnifique paysage indescriptible dans lequel elle se trouvait. Largement au-dessus d’elle, le soleil, puis de beaux arbres, surtout des pins. Entre les conifères coulait l’eau qui se jetait quelques mètres plus loin, avant d’atterrir dans un lac bleu et lumineux. Le tout était entouré de verdure, chaque espèce plus belle que l’autre.
Puis au loin, elle aperçut un magnifique papillon, bleu également. Il virevoltait en cercle toujours près du même endroit. Curieuse, Aélis fronça les sourcils, des bulles sortaient de l’eau, sans raison. En fait, si, il y’en avait une, mais la jeune fille ne l’avait toujours pas remarqué…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Sam 12 Juin - 0:10

Revenons à nos moutons... Enfin, plutôt à notre renarde à moitié noyée. Violine avait presque perdu connaissance mais un bruit lui fit dresser les oreilles. Elle crut entendre des bruits de pas tout près de la cascade, raisonnant à travers l'eau. Un humain? Une autre créature? La Kitsune n'avait pas vraiment le choix, il fallait que ce quelqu'un l'aide, sinon elle finirait en repas pour les poissons du coin, et Dieu sait comme ils sont voraces ces poissons. Dans un dernier soubresaut, la renarde hissa son museau blanc à la surface et émit un petit jappement très aigu dans l'espoir d'attirer l'attention de la créature qui serait peut-être sa sauveuse. Mais n'ayant plus aucune force pour se maintenir au dessus de l'eau, elle retomba et recommença à couler dans les profondeurs de la cascade. Ne vous méprenez pas, une cascade, c'est très profond mine de rien. Violine finit par perdre connaissance, la dernière chose qu'elle vit fut une ombre au dessus de l'eau et une petite chose en train de voleter juste à côter.

[Désolée c'est court mais je savais pas trop quoi faire XD]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Lun 12 Juil - 23:43

Aélis continuait d'observer cet étrange insecte qui ne cessait de tourbilloner au milieu du lac. La jeune fille se baissa, pour cueillir un coquelicot vermeille, quand soudain, elle cru ouïr un bruit. Une sorte de cri de détresse qui provenait du point d'eau. Sans réfléchir, Aélis se jetta à l'eau... Tant pis pour ça robe noire ornée de rubans rouges, il s'agissait de sauver une vie !
Elle se dirigea vers le papillon, et quelques bulles remontaient encore à la surface. A traver l'eau opaque, Aélis distingua une petite silhouette blanche. Qu'est-ce que c'était ? Elle n'en savait rien... C'était peut être tout simplement une serpillère laissée par des pollueurs et peut être que ce cri était une pure invention de son esprit. Mais le temps était compté et Aélis n'avait pas le temps de jouer aux devinettes. Sans hésiter, elle inspira profondément et partit dans les pronfondeurs à la rescousse de cet être peut-être encore vivant inconnu...
Elle s'approcha de plus en plus de la chose blanche et pu constater que ce qui l'avait appelé était un petit renard albinos qui avait perdu connaissance.
Aélis le prit, et bénissa le ciel que cette pauvre petite créature était légère comme une plume. Aélis remonta à la surface, rejoignit le bord, et suffoqua.
Elle posa le renardeau, mit son oreille contre le coeur de l'animal, attendit dix secondes... mais aucun signe de vie.
L'adolescente était arrivée trop tard.
Elle esperait encore, et joint ses mains sur la poitrine du cadavre et commença à appuyer...
1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause...
Les larmes montaient à ses yeux...
1,2,3 ....pause...1,2,3 ....pause...
Allez... je t'en supplie ! dit elle en reniflant.
1,2,3 ...pause...1,2,3 ...pause
De l'eau sortit de la bouche du renard, et l'animal commença à tousser.
A ce moment là, Aélis se sentit liberée et elle regardait la bête, avec un sourire jusqu'aux oreilles.
Elle venait de sauver une vie !
Le papillon avait fini de tourbilloner au dessus de l'eau, et en voyant le renard reprendre vie, il alla se déposer sur son museau, puis une trentaine de secondes plus tard, il partit explorer de nouveaux horizons.
Qui sait, peut-être que ce papillon en a tué plus qu'un auparavant ?




[je suis archi mega super giga désolée pour le retard Mad ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Jeu 22 Juil - 22:25

Allez... je t'en supplie !

Violine entendit très vaguement une voix. Il lui semblait que tout son corps était constitué d'eau, un liquide impossible à évacuer, qui l'entrainait un peu plus chaque seconde dans l'autre monde. Et puis soudain, le renard toussa et cracha l'eau qui osbtruait ses poumons et l'empêchait de respirer normalement. Un léger contact lui fit dresser les oreilles. De fines pattes venaient de se poser sur son petit museau blanc, peut-être le papillon bleu? Ses narines tressaillir et l'insecte s'envola aussitôt pour laisser Violine et son sauveur. Tient? C'était qui d'ailleurs ce sauveur? Le renard blanc se remit d'un bond sur ses pattes, tituba un peu et finit par se laisser retomber mollement au sol, position carpette, les yeux rivés sur celui qui l'avait sauvé de la noyade. Ou plutôt celle. Car oui, une jeune fille se tenait à ses côtés, un sourire ravi sur le visage. Elle était jolie et semblait bien inoffensive. Encore dans le brouillard, Violine se hissa, tremblante, sur ses pattes et s'avança vers la jeune fille. Elle la renifla un instant et se laissa tomber sur ses genoux, contente de pouvoir se reposer, en sécurité, après cette péripétie qui avait failli lui coûter la vie.
Et puis soudain, elle eu un doute. Et si cette fille était méchante finalement? Son instinct farouche de petit renard reprit d'un coup le dessus et Violine bondit hors de portée de sa sauveuse. Elle grogna et montre les dents, signe qu'elle ne comptait pas se laisser faire si cette personne avait l'intention de l'attaquer. La fatigue menaçait à tout instant de la terrasser mais la peur d'avoir fait une mauvaise rencontre maintenant le renard blanc en éveil, poils hérissés, ses treize queues fendant l'air. Elle tentait de repérer une odeur ou un geste qui lui permettrait de juger si la jeune fille avait de bonnes ou de mauvaises intentions à son égard. Cependant, avant même d'avoir pu déterminer la position l'inconnue, Violine retomba à terre, position carpette. Un gargouillement pas très discret s'éleva depuis son estomac et c'est là qu'elle s'apperçut que cette mésaventure lui avait donné faim. Mais bon... les auberges et autres, ça court pas les rues près d'une cascade...

[Waaah mwa aussi je suis désolée du retard, j'étais vraiment pas motivéeuh! Mais maintenant je le suis! Alors je réponds!]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Mer 25 Aoû - 22:40

La renarde avait une attitude très bizarre, une fois elle faisait un pas vers la jeune fille, l'autre, elle reculait comme si elle craignait quelque chose...
*Non mais ! se dit Aélis. Je lui sauve la vie et elle pense que je vais m'en prendre à elle... Et même pas un geste de remerciement, pensa-t-elle en fronçant les sourcils*
L'animal s'écroula de nouveau sur le sol, incapable de bouger. Puis un énorme cri de faim sortit du si petit corps affaibli.
<< Oh mon pauvre, tu as faim ! Sauf que moi je ne sais pas ce que ça mange un renard ! >>
La fée s'assit sur un tronc d'arbre et réfléchit.
*Un renard est ce que ça bouffe de l'herbe ? non non... C'est carnivore ! Alors là génial, je ne sais pas chasser, moi !*
Elle jeta un coup d'oeil à la pauvre bête affamée et réfléchit de nouveau.
5 minutes passèrent...
Soudain la jeune fille bondit de son "banc", et cria de joie :
<< Du POISSON ! On est près d'une cascade, il doit bien y'avoir du poisson !!! C'est la seule solution...>>
Elle courut vers la cascade, retroussa ses manches, se mit sur les genoux et attendit... attendit... attendit encore... attendit toujours...
Jusqu'à ce qu'elle aperçoive une ombre au fond de l'eau, enfin une prise !
Elle s'approcha du bord, plongea rapidement la main dans l'eau en essayant d'attraper sa proie.
Tadam !
<< Ca y'est je l'ai !!! Aélis t'es trop forte ! >>
Sauf que la jeune fille s'était complimentée trop vite. En effet, le poisson bougeait encore et lui a glissé des mains. L'adolescente se jeta pour le rattraper, mais elle avit oublié qu'elle venait non pas de se jeter à terre, mais de se jeter à l'eau.
Un gros plouf retentit, Aélis remonta à la surface, regarda à gauche puis à droite. Heureusement, personne ne l'avait vu. Croyait-elle ! Un petit ricanement lui parvint, elle se retourna et vit une petite boule de poile blanche en train de se rouler par terre, qui émettait des bruits très bizarres, mais qui devaient surement lui servir de rire.
La jeune fille rejoigna le rivage, sortit de l'eau et fixa la petite renarde :
<< Très drooooole... dit-elle en s'essorant les cheveux >>


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Jeu 26 Aoû - 0:48

Incapable de bouger, Violine ne put qu'observer ce que sa sauveuse comptait faire. Elle avait déjà deviné que le pauvre animal avait faim, c'était bien. Mais elle n'allait tout de même pas sortir un lapin ou une poule de sa poche, si? C'est alors que la jeune fille se leva d'un bond, comme si elle avait trouvé une idée géniale et retroussa ses manches pour ensuite se poster près de la cascade. Du poisson... Elle espérait attraper du poisson à mains nues? Sans griffes ni crocs? La renarde redressa un peu sa tête, intriguée par la situation. Allait-elle réussir? Non, impossible... Quoi que, elle avait parler trop vite car un peu plus tard, l'inconnue tenait un poisson dans sa main avec un air triomphant sur le visage. Sauf que le poisson aussi semblait avoir de la ressource car il glissa de sa main. Le reste s'enchaîna très vite. La fille se jeta en avant pour rattraper sa proie et Plouf! Elle tomba à l'eau! Violine ne put s'empêcher de lâcher des petits cris qui correspondaient aux rires des humains et se roula sur le sol, très amusée par la performance de sa sauveuse. Puis... réalisant subitement que cette attitude n'était pas très respectueuse vis-à-vis de la personne qui l'avait sauvée, la renarde blanche se leva doucement, vérifia que ses pattes pouvaient encore la porter un peu et s'avança vers la fille. Une fois à proximité, elle déplia ses queues blanches et les passa sur les jambes de l'inconnue pour la sécher. La fourrure de renard fait un excellent serviette finalement. Une façon de la remercier en somme.

Mais son ventre gargouillait toujours. Faute de viande, Violine repéra deux ou trois plantes qu'elle se rappelait avoir déjà goûter dans son enfance et en croqua une. Ah oui! C'est vrai! Celle là était très sucrée et assez nutritve. Du moins pour un lapin. Pour un renard, il en fallait plus. Et comme cela, de plantes en plantes, la renarde reprit quelques forces. Après ce léger repas, elle prit une de ces plantes dans sa gueule et l'apporta à sa sauveuse pour qu'elle goûte. Il faut toujours partager son repas. Après tout, c'est comme les cadeaux, c'est l'intention qui compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   Sam 2 Oct - 22:05

Après être un peu plus sèche, Aélis regarda sa petite protégée : elle était encore très faible, et malgré le petit regard amical que l'animal lui lançait, ses yeux brillaient et une sorte d'éternuement sortit de la gueule de la renarde.
Aélis prit la bête dans ses bras, l'enroula dans la doublure de sa longue robe, afin de lui tenir chaud.
<< Ne t'inquiète pas ma belle, je vais trouver quelque chose pour te remettre sur pieds... fin sur pattes plutôt ! >>
Elle marcha à travers les bois puis cueuillit certaines plantes aux noms impronnoçables, quelques champignons et l'écorce d'un hêtre, en pronoçant un language barbare (aux yeux de la renarde), dès qu'elle arrachait ces derniers.
La jeune fille prit une bogue de marron en guise de récipent, et commença son médicament, en mélangeant les ingredients avec un bâton trouvé au bord de l'eau.
Elle prit un peu d'eau provenant de la cascade, et obtenu un remède parfaitement liquide. Elle secoua légèrement, en evitant de faire déborder le tout et s'appreta à le donner à la renarde.
Mais l'animal tourna la tête à la vue du brevage.
<< Je sais, ce n'est pas drôle ! L'odeur n'est pas terrible, je le reconnais, et tu n'as pas encore goûté ! Mais ceci t'aidera à faire baisser ta fièvre, et tu pourras de nouveau gambader, mais loin de la cascade cette fois !>>
La "peluche" blanche regarda Aélis, puis le médicament et acquiesca.
La fée lui versa dans la gueule, goutte par goutte.
<< Je ne te garantis pas la guérison totale, mais tu te sentiras déjà mieux, fit elle. >>
Le bouillon finit, la renarde fit la moue et alla boire au bord de la cascade, non pas pour se déshydrater mais pour enlever ce goût atroce qui lui restait dans la gorge. Elle revint vers l'adolescente et lui fit un signe de la tête en guise de remerciement.
<< C'est vraiment dommage que tu ne parles pas, ou que je ne puisse pas te comprendre. Je peux communiquer avec la nature, mais pas les animaux... c'est bête, mais on ne peut pas tout avoir ! Pas vrai boule de poil ? remarqua Aélis en souriant. >>
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Toutes les nuits sont belles sur Naboo ... [PV Julia Wolfross]
» Hades P. Lockwood ♦ Tous les suicidés sont le Christ. Et toutes les baignoires sont le Graal.
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Archives :: Archives :: Archives rp-