Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Retrouvailles [pv Fel] (destin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tarod

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue21/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (21/50000)
Inventaire:


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyLun 2 Aoû - 10:41

Les ruines du château des Vongolas avaient toujours été l'un de mes refuges préférés. Les hauteurs sur lesquels elles étaient perchées m'offraient un panorama sans précédent, en même temps qu'une sécurité relative. Même si j'étais particulièrement exposé, j'avais au moins l'avantage de voir l'ennemis venir.

Mais l'endroit était tellement désert - et c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles je l'appréciais tant - que nul danger, au final, ne me guetta jamais.

C'est pourtant bien le bruit d'une bataille que le vent porta à mes oreilles ce jour là. Congédié par Kanoë pour quelques jours, j'avais décidé en accord avec moi même d'aller faire le point du haut de mes ruines. Mes pensées avaient d'abord vagabondées pour finalement s'occuper de questions sérieuses qui me tourmentaient.

J'avais juré fidélité à un Prince pour qui j'avais le plus grand respect, et j'accomplissais de mon mieux chaque mission qu'il me confiait. La confiance régnait entre nous bien plus qu'elle ne le devrait entre un Prince et son capitaine. Et pourtant il en était ainsi. Je n'avais qu'une vingtaine d'années, mais j'étais déjà à la tête d'un régiment qui ne connaissait aucune limite. C'était pour moi autant de fierté que de responsabilités. Mais tout cela, je l'avais accepté sans modérations.

Pourtant, en ce jour, du haut de mon domaine, je me sentais tiraillé entre deux forces que je ne maîtrisais pas. Cet attachement à mon Prince et mon code d'honneur m'assignaient tous deux au poste que je tenais depuis bientot un an, mais les sacrifices que j'avais dû faire autrefois me pesaient à présent.

Prêter serment pour une cause juste m'avait partiellement entravé, dans le sens ou ma vie ne reposait plus entièrement entre mes mains. Mais ma liberté, je l'avais en partie conservée, et c'était tout ce qui comptait. Aujourd'hui en revanche, je me rendais compte à quel point le chemin sur lequel je marchais était tordu et bordé de précipices.

Loin de moi l'idée de tout abandonner. Mais une chose à laquelle je ne m'étais jamais préparé m'était tombée dessus avant même que je ne me rende compte des complications qu'elles entrainaient. Une chose à laquelle même le plus valeureux de mes guerriers ne pouvait résister. J'étais amoureux.

J'étais amoureux, et elle était continuellement loin de moi.

Les épées ferraillant et les cris s'accroissant, j'avais décidé de m'en mêler. Mon sanctuaire n'en était plus un si des badaus passaient par là pour s'entretuer. A coup sûr, l'apparition d'un loup énorme, pour peu que celui-ci montre les dents d'un air sévère, ferait rentrer tout ce beau monde à la maison. C'est donc le plus menaçant possible que je fis irruption au milieu de la bataille, jaillissant d'un bond, sortant, semblait-il, de nulle part.

Pour m'arrêter net. Impossible. Un rêve. Mon paradis. Elle était là.

Mes yeux envoutés par sa silhouette magnifique ne virent même pas la réussite de ma mission. Tous prenaient leurs jambes à leur cou, les voyageurs attaqués comme les voleurs, dont soudain le courage semblait s'être évaporé.

Mais moi, je n'apperçus que la surprise de ma beauté féline devant la soudaine débandade. Mutant alors qu'elle se retournait, je l'accueillis avec un immense sourire qui n'avait plus rien de carnassier, et lui ouvrit grand mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Felyndiira

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue5/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (5/50000)
Inventaire: Arc


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyDim 8 Aoû - 10:08

Amoureuse... Eh oui, la jeune tigresse que j'étais, redoutée par les paysans de tous villages, chassée de tout côté, fuyant la civilisation où elle n'était pas acceptée, était tombée amoureuse. Oui je l'étais et cet amour m'était rendu par celui qui faisait battre mon cœur. Mais il le brisait aussi, à chaque fois que le devoir l'appelait et qu'il devait s'en aller. Alors que je me sentais femme dans ses bras, j'étais à nouveau animal lorsqu'il m'abandonnait pour aller satisfaire son prince. Mais je n'avais pas mon mot à dire et d'ailleurs, je n'avait aucune envie de lui faire part de mes pensées à ce sujet. Mais de le laisser s'enfuir vers d'autres horizon, sans moi, et continuer mon chemin sans savoir si quand e le reverrais. Serait-ce dans trois jours, trois semaines, trois mois, trois années ? Nul ne pouvait répondre à cette question pas même lui, esclave de son devoir. Souvent j'eus envie de le suivre, de partir avec lui mais cela faisait de moi un fardeau de plus à porter durant ses missions et si je l'aidais, c'est comme si moi aussi je me soumettais aux ordres de son ange princier et je me l'interdisais. Il fallait que je vive sans faire mes choix par rapport à lui mais c'était loin d'être simple. Plus d'une fois je m'étais prise à pister ses traces espérant le rejoindre mais alors il me fallait me faire violence pour prendre la direction opposée. Surtout qu'il se rendait souvent sur son territoire et que je ne voulait plus y mettre les pattes.

Tout en pensant à tout cela, je me rendis compte que je m'égarais. C'était en réalité mon but premier car c'est en se perdant que l'on trouve l'introuvable et ce que je chercher était... introuvable. Il s'agissait en fait d'un bracelet très ancien et extrêmement précieux qui avait appartenu à un roi il y a des siècles de cela et d'après les dire de certains paysans à qui j'avais pu obtenir des informations, camouflée sous une cape, cet objet se trouverait sur ses terres qui corresponde aujourd'hui au territoire neutre. Aucun autre indice, il me fallait juste chercher. Pourquoi le cherchais-je ? Pour m'occuper certes mais pas seulement. J'avais besoin de reconnaissance de la part de mes ''semblables'' humains. J'en avait assez d'être traitée comme une bête et depuis quelques temps, j'avais trouvé comment parvenir à monter dans l'estime de certain chef de village qui par conséquent, entraînait les gens de son village à ne pas me détester et à m'accepter. Deux fois cette mise en scène avait été un succès pour moi et je ne comptait pas m'arrêter là. Je voulait que chaque homme, chaque femme, chaque enfant, chaque ancien, sache que je suis une alliée et non une bête nuisible née d'un démon.

Là quand même je visait haut. C'était le chef d'un village gigantesque et qui regorgeait de villageois qui, au premier regard, m'aurait lapidée avec des pierres pour me faire fuir, qui m'intéressait. Ce village neutre de familles de paysans plutôt heureuses de vivre et sans soucis majeur allait bientôt recevoir ma visite avec un trésor convoité de tous et quand il verront que je leur offre le bracelet en échange d'une alliance avec eux, il m'accepteront sans rancœur. Mais il me fallait d'abord trouver ce foutu bijou introuvable. C'est vers les ruines du château de Vangola que me mena mes pas et là une étincelle dans ma petite tête féline me fit comprendre à quel point c'était logique. Le bracelet appartenait à un roi et qui dit roi dit château. C'était bien là un des rares châteaux que j'eus la chance de croiser durant mes périples à Nürnen et remotivée par cette découverte, je fonçais en direction des ruines.

C'est alors qu'une lance me barra la route en se plantant devant mon museau. Et là je me rendis compte que j'arrivais au début d'une bataille entre une bande de voyageurs dont je distinguais le campement un peu plus loin, et des voleurs armé jusqu'aux dents qui les attaquaient. Encerclée malgré moi et n'appartenant à aucun camps, je ne savait quoi faire, surtout que des flèches pleuvaient des deux côtés et je ne doutais pas une seule seconde que j'étais en parti leur cible. Chacun pensant que j'appartenais à l'autre camps, ils allaient tous fondre sur moi. Très bien, étant trop tard pour fuir, je sorti ma dague et me prépara à un corps à corps pour protéger ma propre vie. Au diable tous les autres et le pourquoi ils se battent. Ah ces humains, toujours en train de se trouver des excuses pour pouvoir aller faire la bagarre. Exaspérée, j'engageais le combat avec le premier qui me heurta et j'enchaînais les coups avec les suivants. Tout en ripostant, j'essayais de chercher une issus pour me sortir de là mais j'étais cernée de tout côté par des hommes muni d'épées et de couteau qui luttaient les uns contre les autres.

Soudain, un hurlement retentit et une masse énorme jaillit de nulle part pour se retrouver au cœur de la bataille. Mon sang ne fit qu'un tour et mon cœur manqua de sortir de ma poitrine lorsque je reconnu le loup, mon loup. Son arrivée provoqua a panique autour de nous et tous disparurent me laissant seule, couverte de sang mais indemne face au seul être qui avait de l'importance à mes yeux en ces jours de guerre. Voyant qu'il mutait et que ses bras s'ouvraient, je lâchais ma dague et couru me blottir dans ses bras, tel un chaton ayant besoin de protection. Dans ses bras, je me mit à ronronner de plaisir savourant chaque seconde dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Tarod

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue21/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (21/50000)
Inventaire:


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyDim 8 Aoû - 10:44

Notre etreinte fut aussi profonde et émouvante qu'au premier jour. Etait-ce ces longues séparations qui nous faisaient ainsi vibrer de bonheur à chaques retrouvailles ? Je n'en savais rien et n'en avais cure. Felyndiira ronronait avec plaisir dans mes bras et je serrai enfin contre moi la femme que j'aimais.

- Je te l'avais dit, lui murmurai-je avec malice, je ne suis jamais loin lorsqu'il s'agit de te protéger...

J'embrassai ensuite son cou dont la douceur m'étonnait chaque jour un peu plus. Puis, mes mains sur ses joues, je remettais derrière ses oreilles ses quelques mèches rebelles, dégageant ainsi son visage félin adorable.

- Tu m'as manqué, lui dis-je alors que nos fronts se touchaient presque.

Elle m'embrassa si tôt ma phrase terminée. Moi aussi, sans doutes, je lui avais manquée. Nous restâmes ainsi, au bord d'un chemin rocailleux, seuls au monde, seuls dans notre idylle.

Me sentant d'un humeur particulièrement romantique, je lui offris le plus beau de mes sourires, et avec un regard pétillant d'amour, la fit décoller du sol. Aussi légère que la femme idéale, je serrai dans mes bras mon chaton que je portais comme un homme porte son épouse. Je remontais ensuite la petite corniche, et menais ma reine dans son château.

Le moment était magique. Le couché du soleil sur les montagnes était particulèrement magnifique ce soir là. Déposant délicatement ma princesse à terre, je fixai ses yeux d'or avec determination. Il était temps.

Je me glissai derrière elle et l'invitai à contempler le spectacle que nous offrait la nature. Une main autour de sa taille, je glissai l'autre de manière imperceptible dans ma poche. Là... mon héritage. Le cercle d'or, unique souvenir de ma mère. Sortant l'anneau de ma veste, je sentis ma main trembler alors que je détachai Felyndiira de l'instant présent.

La faisant se tourner vers moi, je ne mis pas un genou à terre, mais restais debout, fier, et pris délicatement sa main. Nos corps étaient presque collés l'un à l'autre, aussi elle ne put que sentir la baque d'or et d'argent que je lui mettais au doigt. Retenant sa main pour qu'elle ne puisse se reculer, je pris mon courage à deux mains pour celler mon destin. Jusqu'à la dernière minute, j'aurais cru préférer me battre contre un millier de trolls enragés
.

- Felyndiira... murmurai-je, veux-tu m'épouser ?

Revenir en haut Aller en bas
Felyndiira

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue5/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (5/50000)
Inventaire: Arc


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyMer 11 Aoû - 7:50

« Je te l'avais dit, je ne suis jamais loin lorsqu'il s'agit de te protéger [...] Tu m'a manqué ».

Sa voix si douce, si réconfortante comme à chaque fois me transporta dans une autre dimension. Mon sauveur, le seul homme avec lequel j'oublie que je suis à moitié animal était près de moi ; j'étais si heureuse de le retrouver. Mon front posé sur le sien, je l'embrassai. Je ne disais mot mais mon regard et mon étreinte en disaient assez sur ce que je pensais. Lui aussi m'avais manquait, terriblement. Là, à cet instant, c'était les mots qui me manquaient tant l'émotion était forte. Je me contentais de ronronner comme un petit chat comblé et senti mes pattes arrières quitter le sol. Je laissais mon homme m'enlever à la réalité, ma tête ayant déjà fait abstraction de la bataille précédente. Seule mon cœur pensait pour tout mon corps. Les yeux clos et les bras autour de son cou je me laissé mener sans voir où on allait. J'avais confiance. Il me déposa et j'ouvris enfin les yeux pour contempler un superbe coucher de soleil. J'étais si envoûtée par ce spectacle magique renforcé par la présence de Tarod qui m'enlaçait d'une main, que je ne le vit pas chercher un objet dans sa poche. Mais je n'eus pas longtemps à attendre pour me rendre compte de ce détail car me tournant délicatement vers lui, il fit une chose que je n'aurais jamais cru possible pour moi : il me demanda de l'épouser.

Cette phrase si directe me ramena à la réalité. Mon sourire se figea et sous le choc, je ne pu rien dire. Me sentant soudainement très mal, je reculais d'un pas en recouvrant la bague de mes mains, sans lui avoir accordé le moindre regard et je m'empressais de remettre de l'ordre dans mes idées pour sortir quelques mots mais ce qui sorti ne fut pas ce qu'il attendait :

« Je ne peux pas Tarod ».

Je voulais fuir, disparaître et chercha à me retrouver hors de sa portée pour ne plus être sous son emprise. Je me retournais et bondit sur un muret en ruine un peu plus haut. Mon regard dans le vide, je sentais la douleur que je lui causait mais comment lui expliquer que je ne pouvait pas. Me comprendrait-il ? Lui tournant toujours le dos, je murmurais un peu plus calmement :

« Tarod, je t'aime c'est certain mais je ne peu devenir ta femme ».

Là je me retournais pour affronter son regard et continua :

« Regardes-nous. Toi un guerrier loup au servir d'un ange qui est sans cesse appelé à servir son prince pour accomplir ses volontés à travers des missions périlleuses et admiré des siens. Moi, une sauvage moitié tigresse, errant dans la forêt et chassée de toute part comme une bête. Tout nous oppose pour une union. Que dirais les gens de ton entourage, tes compagnons d'armes, ton prince ? »

Je descendis de mon muret et m'avançant vers le vide que je scrutais distraitement, je rajoutais et essayant de me trouver le plus d'excuses possible :

« Je deviendrais alors indirectement au service de ton prince, je perdrais ma liberté, je... Penses au futur. Tu comptais avoir une vie, une famille, des enfants ? Avec moi ? Mais tu m'a bien regardais ? Tu imagine les monstres que j'enfanterais. Ils seraient détestait par les tiens et moi avec. Tu seras obligé de me chasser pour garder ta fierté et ton poste de combattant. Comment as-tu pu penser à une chose pareil ? »

Je ne savais quoi dire de plus. J'avais l'impression de lui enfoncer un couteau dans le corps à chacun de mes mots. Je préférais stopper mes dires et le laisser en placer une mais soudain, un éclair doré attira mon regard. Je posais mes yeux sur un petit objet circulaire que Tarod maintenait toujours entre ses doigts ; un anneau en or. Là une idée germa dans mon esprit comme une lueur d'espoir. Ce qui allait suivre, je le regrettais déjà avant même d'avoir entrepris quoi que ce soit. Je n'étais ni méchante ni manipulatrice mais là je voyais dans ce bijou l'opportunité de me faire accepter au village pour lequel je cherchais le bracelet précieux. Non, je ne pouvais faire ça mais pourtant, j'allais le faire. Cet objet en or serait suffisant et impressionnerait assez le chef du village pour me laisser aller et venir librement dans son village, de me faire bien voir des autres. Si je gagnais la confiance de cette population, je pourrais me faire une nouvelle réputation, plus digne, plus respectable? C'est horrible à dire mais pour moi c'était bel et bien ma priorité. J'étais désolé pour Tarod mais même si je devenais sa femme, je ne serait pas plus acceptée par les autres ou alors juste par crainte des représailles de Tarod. Je voulais obtenir la reconnaissance des paysans par mes propres moyens et ne pas dépendre de lui.Sauf que pour avoir la bague, il me fallait l'épouser. Rapidement et avec l'efficacité d'un cerveau criminel, j'arrêtais un plan très simple mais qui allait porter ses fruits.

Je fit mine de faire un retour à la réalité en secouant ma tête et en murmurant pour moi-même des reproches du genre « regarde à côté de quoi tu passes ». J'affichais alors sur mon visage le plus chaleureux des sourires et en prenant soin de ne pas le fixer directement dans les yeux, de peur qu'il devine mon mensonge, je lui dit doucement :

« Pardonnes-moi, j'ai paniqué. Je sais que je serais heureuse avec toi et peu importe les autres, tant que je vis près de toi, je serais comblée. Oui Tarod, j'accepte de t'épouser ».

Suite à ces mots, j'allais l'embrasser et après ce baiser sincère mais qui cachait mon complot, je tendis vers lui ma main et écarta légèrement mes doigts pour le laisser me mettre l'anneau.
Revenir en haut Aller en bas
Tarod

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue21/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (21/50000)
Inventaire:


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyMer 11 Aoû - 21:43

La douceur de ce moment se mua en coups violents lorsque ses yeux désolés m'annocèrent sa décision. Elle s'éloigna de moi, et j'entendis, désemparé, un discours auquel je ne me serais jamais attendu.

-Je ne peux pas Tarod, commença-t-elle. Tarod, je t'aime c'est certain mais je ne peux devenir ta femme.

Je n'arrivai pas y croire. Mais étrangement, j'étais bien plus en colère et dans l'incompréhension que malheureux. Je crois que je ne réalisais pas.

- Regardes-nous. Toi un guerrier loup au servir d'un ange qui est sans cesse appelé à servir son prince pour accomplir ses volontés à travers des missions périlleuses et admiré des siens. Moi, une sauvage moitié tigresse, errant dans la forêt et chassée de toute part comme une bête. Tout nous oppose pour une union. Que dirais les gens de ton entourage, tes compagnons d'armes, ton prince ?

Le regard des autres, c'était donc cela qui lui faisait tant peur ? Elle me refusait pour... ça ? Malheureusement pour moi, mon calvaire n'était pas fini.

- Je deviendrais alors indirectement au service de ton prince, je perdrais ma liberté, je... Penses au futur. Tu comptais avoir une vie, une famille, des enfants ? Avec moi ? Mais tu m'a bien regardais ? Tu imagine les monstres que j'enfanterais. Ils seraient détestait par les tiens et moi avec. Tu seras obligé de me chasser pour garder ta fierté et ton poste de combattant. Comment as-tu pu penser à une chose pareil ?

Oui, oui j'avais osé y penser... J'y avais même cru. Je ne savais plus quoi faire. Mon esprit était loin, très loin. Mon coeur battait à tout rompre, se brisait lentement dans ma poitrine. C'était impossible. Un cauchemard, voilà ce que c'était. Pourtant, c'était bien elle, et c'était bien moi. La réalité n'était que trop... réelle.

Je ne vis qu'au dernier moment qu'elle s'était rapprochée.


- Pardonnes-moi, j'ai paniqué. Je sais que je serais heureuse avec toi et peu importe les autres, tant que je vis près de toi, je serais comblée. Oui Tarod, j'accepte de t'épouser.

Je ne comprenais déjà pas grand chose, voilà que j'étais complètement perdu. Comment peut-on donner de tels arguments, pour les réfuter ensuite ? Je mis quelques secondes à comprendre. Elle m'épousait contre son grès, peut être pour ne pas perdre ce qu'elle avait acquis jusqu'à maintenant. Que croyait-elle ? Je n'allais pas cesser de l'aimer si elle refusait de m'épouser... Prenant enfin la parole, la gorge nouée, je m'entendis dire l'impensable.

- Felyndiira, commençai-je, je ne veux en aucun cas t'y forcer...

Ma main se posa sur sa joue alors que je cherchai mes mots.

- Je t'aime, répétai-je, et je souhaite notre union comme ultime preuve de cet amour. Le regard des autres m'importe peu. J'ai reçu la bénédiction de mon Prince, et si l'un de mes guerriers à quelque chose à y redire, c'est son problème, pas le notre. Il y a au chateau un respect auquel les habitants de Nürnen ne t'ont pas habitué.
Mais quoi qu'il en soit, nous n'avons de compte à rendre à personne, toi en particulier. Que tu sois ma femme, ma fiancée ou mon amante, rien ne t'engage à me suivre dans mes convictions. M'épouser ne fais pas de toi une guerrière de Kanoë, mais cela t'assure une place coquette au chateau d'Ârnör.

Une place auprès de moi, aurai-je voulu ajouter. Mais je n'en avais pas la force.

- Ta liberté t'importe, cela je le comprends. Mais rien, rien entends-tu, ne saurait l'entamer, et moi en particulier. Ton bonheur compte plus que tout au monde à mes yeux. Si tu as besoin de temps pour réfléchir, je te le laisserai sans crainte de ta décision.
Je veux vivre avec toi Fel... Et quoi que tu en penses, j'ai envie d'élever un enfant avec toi, qu'il soit le fruit de notre union, ou un orphelin que nous adopterions. Cela peut paraitre fou, mais je ne souhaite pas finir ma vie en guerrier. Je veux une femme, des enfants, une famille ! Et je me bats pour cela.

Je soupirai sans cacher ma tristesse. Regardant de nouveau Fel, je remis l'anneau de ma mère dans ma poche et détournai le regard. La nuit était tombée, une nuit de pleine lune... mais cette fois, le spectacle était fini. Plus rien n'avait d'importance. Me détournant, je grimpai l'escalier en ruine qui menait à l'étage de l'ancien palais, et allai m'asseoir sur le vieux mur, qui ne soutenait plus aucun toît. De là où j'étais, je ne voyais ni Fel ni aucun être vivant, juste les noires abysses des vallées invisibles dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Felyndiira

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue5/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (5/50000)
Inventaire: Arc


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyMer 8 Sep - 5:20

"Je veux vivre avec toi Fel... Et quoi que tu en penses, j'ai envie d'élever un enfant avec toi, qu'il soit le fruit de notre union, ou un orphelin que nous adopterions. Cela peut paraitre fou, mais je ne souhaite pas finir ma vie en guerrier. Je veux une femme, des enfants, une famille ! Et je me bats pour cela".

Ces dernières phrases résonnèrent dans ma tête un long moment alors qu'il remettait l'anneau dans sa poche. Déçue de déjà voir disparaître ma bague de fiançailles, je baissais les yeux, un peu honteuse en même temps. Lui me tourna le dos et grimpa les ruines pour aller se morfondre un peu plus loin. Le voir s'éloigner me fit l'effet d'une lame dans la poitrine mais que pouvais-je faire pour le retenir, je n'avais malheureusement plus d'excuse, plus de mots, même plus de pensée bien rangées... Tout ce mélangeait dans ma tête. Il disait me comprendre mais il n'avait rien compris à ma réaction. J'avais trouvé tant d'excuse en si peu de temps alors qu'une seule bonne raison aurait due me pousser à accepter sa demande, quoi qu'il aurait pu m'en coûter ; je l'aimais, ça aurait du me suffire. En même temps, je ne me voyais plus être digne de cet amour et l'éloignement de cette alliance, je le méritais largement... Je chassais momentanément ce ressenti de mon esprit pour me focaliser sur celle-ci ; il me fallait cette bague ! Le regardant, assis sur les ruines, j'eus un bref instant envie d'aller tout lui dire, de lui avouer ma faiblesse, qu'elle avait été mon intention. Mais j'avais maintenant peur qu'il me rejette, il ne me croirais plus, me faisait-il même encore confiance ?
Cette crainte submergea cet élan de sincérité et l'idée de refaire une autre tentative pour m'emparer de son précieux trésor revint comme un boomerang, me heurter de plein fouet. L'esprit tarabusté, je n'était pas en mesure de recourir à un plan bien défini.
La bague était dans sa poche ; il me suffisait de glisser ma main à l'intérieur pour la lui ravir mais il me fallait reconquérir son cœur et faire que ses yeux étincellent de nouveau devant mon sourire. Un autre problème, sa grande faculté de perception. Il sentirait ma main et même si je mimais une caresse affectueuse, le fait que cette bague lui soit si précieuse éveillerait sa méfiance au moindre contact de mes doigts sur le bijou. Enfin, même si je parvenais à m'en saisir, je n'aurais pas pu m'enfuir avec et la garder trop longtemps augmenterait ses chances de découvrir mon chapardage, que ce soit en lisant la culpabilité sur mon visage ou simplement en vérifiant sa présence dans sa poche. Bref, l'hypothèse même que je détienne l'anneau dans ces conditions était impossible.

Ne voulant pas prolonger le silence qui s'était abattu sur nous, je me hissais près de lui. Je n'avais aucun plan mais je me disais que si je cherchais à tout prix une solution, je me trahirais. Autant profiter de ces instant avec mon amour et attendre le bon moment pour agir. En petit chaton recroquevillé, je passais ma tête sous son bras et émis un petit miaulement presque inaudible. Je me blotti contre son torse puis passa ma langue râpeuse sur sa main lorsqu'il la posa sur mon épaule. Confiante en ce qu'il éprouvait pour moi, je me tournait sur le dos en lui souriant timidement. Couchée sur la pierre, entre deux ronronnement, je murmurais : "Je t'aime."
Je me redressais et l'embrassais tendrement et très sincèrement. Une douce chaleur se rependit dans tout mon corps et je sus à cet instant ce que je pouvait lui donner comme preuve de mon amour ; quelque chose que je n'avait donner à personne d'autre. Décidée, je me levé et lui tendit la main :

"Viens mon loup, la nuit est tombée. J'ai repéré un abris dans ces ruines, un peu plus bas. Il y a quelque chose là-bas que j'aimerais t'offrir".

Je ne lui laissais pas le choix, d'ailleurs, je doutais qu'il puisse refuser. Je l'aimais cet homme et voilant me mauvaises intentions, je l'amener là où je le voulais. Au-dessus de nous, les étoiles perlaient la voûte céleste et la lune en demi-quartier nous souriait. Ce que je m'apprêtais à faire m'effrayait un peu mais j'avais confiance en celui qui se trouvait face à moi. la nuit allait être douce et calme ; l'un contre l'autre, nous serions bien. Les alentours, paisible, n'étaient troublés que par les sons nocturnes habituelles.

J'allongeais Tarod sur un tapis de feuilles mortes et lui enlevais sa veste tout en l'embrassant. Puis, je me levais et en le regardant dans les yeux, je me dévêtis entièrement avant de revenir me blottir contre lui. Nue et tremblante, je lui soufflais :

"Cette nuit est la notre Tarod. Je veux lier ma vie à jamais à la tienne. Je sais que tu sauras en prendre soin".

J'en avait même oublié la bague ; seul ce moment m'importait. J'allais sceller ma destinée entre les mains de cet homme. Je rajoutais doucement à son oreille, tout en caressant son visage :

"Je veux t'appartenir pour toujours. Ma liberté n'est rien si c'est pour être loin de toi et ma vie n'a plus aucun sens sans ta présence".

Même si je risquais de commettre des erreurs par la suite, peut-être que cet acte lui permettrait de me les pardonner. Et même s'il ne le pourrait pas, je me serais quand même unie avec celui que j'aimais, repoussant ainsi à jamais les autres hommes de ma vie.

"Je te veux toi et personne d'autre".

Je l'embrassais dans le cou et murmurais une dernière fois :

"Je t'aime".
Revenir en haut Aller en bas
Tarod

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue21/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (21/50000)
Inventaire:


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptySam 11 Sep - 21:53

Fel ne mit pas longtemps à me rejoindre. j'aurais pourtant aimé qu'elle me laisse seul un moment. Je venais de prendre une sacrée claque. Cependant, lorsqu'elle vint se blottir contre moi, je n'eux pas la force de la repousser. Un coeur amoureux est un coeur faible face à la femme qu'il aime...

Mon chaton m'embrassa, me répéta qu'elle m'aimait, et je ne pus que la croire. Et quand elle se leva et m'emmena un peu plus loin, je ne pus que la suivre. J'étais complètement à sa mercie.

Ses douces paroles me rassurèrent. Elle tergiversait toujours, mais au moins, je savais qu'elle m'aimait réellement. Qu'importe finalement, que l'on se marie tout de suite ou dans quelques années. Elle me disait être mienne, et je lui appartenait tout autant. J'étais prêt à lui pardonner.

Les sentiments me montaient à la tête alors que Fel entreprit d'enlever ma chemise. Très vite, je me trouvais torse nu, allongé sur les feuilles mortes, ma déesse dénudée tout contre moi. La paleur de la lune offrait milles effets argentés à son pelage. Chez moi, seule ma longue cicatrice ressortait d'un éclat brillant. Elle était un joyau, et moi une simple pierre.

M'embrassant dans le cou, elle finit de faire monter en moi tout le désir que j'avais pour elle. Je lui rendis ses caresses, allant plus loin que nous ne l'avions jamais osé. Au delà des étoiles, les dieux nous offraient leur paradis.

Cette nuit était la nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Felyndiira

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue5/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (5/50000)
Inventaire: Arc


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyLun 13 Sep - 5:43

[...] J'ouvris les yeux au beau milieu de la nuit. Blottie contre le corps chaud de mon amour, j'entendais son souffle lent et serein. Il était comblé tout comme je l'étais. Ce que nous venions de vivre était tout simplement magique ; il m'avait serrait dans ses bras, embrassée et enlacée si tendrement que tous mes sens s'étaient mis en éveil pour profiter de ce moment de pur plaisir contre lui. Je regrettais maintenant de devoir le quitter. En effet, je ne m'étais pas réveillé par hasard. Après que nos corps se soient embrasés, nous étions retombés sur les feuilles mortes et nous nous étions endormis, comblés, ma tête posée sur son buste et nos doigts entrelacés. Il dormait à présent profondément. Pas assez pour ne pas entendre de bruits suspect aux alentours car il restait quand même sur ses gardes mais suffisamment pour que je puisse lui fausser compagnie en toute discrétion. Je me sentais si mal de le laisser ici que j'en avais mal au ventre et ma gorge n'avait jamais était si serrée. La culpabilité me rongea davantage encore quand je pensais à la bague dans la poche de sa veste, que j'allais emporter avec moi.

Je m'écartai de lui puis me redressai. Une brise fraîche vint caresser ma peau nue ; la nuit était vraiment belle. J'attrapais mes vêtements et les revêtis. Puis, à pas de loup, je fouillais la poche de sa veste et en sortis l'anneau. Ne perdant pas de temps supplémentaire, je pris mes armes et partis de la caverne après avoir envoyé un baiser à distance à l'homme que j'aimais mais que j'abandonnais en emportant un de ses biens le plus précieux. C'était pour moi un trahison mais je n'arrivais pas à changer d'avis. J'étais stupide.

"Pardonnes-moi Tarod".

Je dévalais les ruines puis m'engagea dans la forêt sans me retourner. Je cavalais comme si une troupe de guerrier était à mes trousses, comme si ma vie en dépendait ; j'étais folle de douleur. Mon cœur, très mécontent de ma décision, cognait dans ma poitrine me faisant beaucoup souffrir mais je me contenais au mieux pour ne pas ralentir. Il me fallait mettre le plus de distance possible entre les ruines du château des Vongola et moi où Tarod me retrouverait avant l'aube. Mon but était le village de Linhir, là où je souhaitais m'intégrer. L'anneau serait un présent pour le chef du village prouvant à la fois mes bonnes intentions mais aussi ma volonté à être acceptée parmi eux. Je leur proposerais mes services en temps que protectrice du village et lorsque mes exploits seront transmis aux villages voisins et ainsi de suite, je pourrais enfin recevoir le respect que je mérite.

Dans ma course folle, le souvenir brûlant de cette nuit avec Tarod se raviva au fond de moi pour m'envahir totalement. Je jurais que jamais je ne me donnerais à un autre homme que lui même si j'avais perdu tout espoir qu'il veuille encore de moi. D'ailleurs, je ne comptais pas le revoir de sitôt. Affronter son regard après ce que j'avais fait m'était impossible. Je préférais garder en mémoire ce dernier souvenir, son sourire, le visage serein d'un homme comblé. Les larmes débordèrent et lorsque je fut enfin en vue de Linhir au lever du jour, je ne vis qu'un village flou. Je stoppais ma course et m'assis par terre, pour pleurer toute les larmes que j'avais besoin de verser et pour reprendre mon souffle. Une fois calmée, je rassemblerais mon courage et j'entrerais dans Linhir.
Revenir en haut Aller en bas
Tarod

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
Retrouvailles [pv Fel] (destin) Left_bar_bleue21/50000Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty_bar_bleue  (21/50000)
Inventaire:


Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) EmptyLun 13 Sep - 7:25

Le doux bruissement des feuilles mortes frétillait à mes oreilles, berçant mes rêves comme une mélopée infatiguable. Entre le sommeil et l'éveil, je laissais mon esprit vagabonder et mon corps reprendre contact avec mon entourage.

Je sentais le vent sur mon torse, la fraicheur de la nuit. Cette nuit... Les souvenirs me revenaient un à un, me faisant sourire alors que mes yeux étaient encore clos.

Contrairement à son habitude, Fel ne ronronnait pas dans son sommeil. Tout autour de moi était silence nocturne. Les chouettes chantaient et les arbres dansaient au vent, mais mon chaton se fondait dans cette symphonie apaisante.

Tendant le bras vers elle, je me heurtai au vide.

Mes yeux s'ouvrirent brusquement, alors que je me redressai d'un mouvement. Seul. J'étais parfaitement seul. Aucune trace de quelque compagnie. Comment était-ce possible ?

Encore abasourdi et ensomeillé, je regardai plus attentivement autour de moi. L'endroit où Fel s'était étendue était bien marqué par les feuilles et l'herbe plus souple. Mais aucune trace de la féline, aucune trace de ses affaires. J'aurais très bien pu avoir été seul depuis le début.

Titubant, la tête me tournant un peu d'un trop brusque réveil, je me relevai et me dirigeai vers ma chemise. Comme une intuition, ou une évidence. Je ne voulais pas. Je ne devais pas. Je ne pouvais y croire. Pourtant, ma poche était vide.

La mort du Roi n'avait fait pareil effet dans le coeur de ses sujets, si aimé eut-il été. C'était mon monde qui s'effondrait, la planète autour de laquel je gravitais qui partait en poussière, dont il ne restait rien, rien que les souvenirs.

Et ces souvenirs, c'était déjà trop. Car Fel n'était pas une idylle, elle avait été réelle, et maintenant elle n'était plus. Je demandai à ma mémoire de se rappeler.

Fel était loin, bien sûr, cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu. Cette douce nuit passée ensemble, ce n'était qu'un rêve, ce n'était que l'exhaution de mes voeux par mon subconscient. Je remis la main dans ma poche. Vide.

Comme mon coeur, comme mon âme, comme ma vie maintenant que je réalisais. Fel m'avait trahi.

Outre mon honneur mis à sac, je sentais en moi un désespoir infini. En elle j'avais placé ma confiance et mon avenir. Tout cela n'était plus. Le pire, je crois, était que pour rien au monde je ne l'aurais haïe pour autant.

Elle était partie. J'aurais pu aisément la suivre à la trace, prédateur que j'étais, mais je n'en fis rien. Elle était partie, c'était son choix. Et je n'y pouvais rien.

La mort dans l'âme, je restai tel que j'étais, torse nu dans la brise automnale, à regarder les étoiles et à leur demander pourquoi.

Pourquoi je l'aimais d'avantage encore.

Il est étrange comme par dessus un coeur brisé verdoye encore l'arbre de l'amour.


[RP close]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

MessageSujet: Re: Retrouvailles [pv Fel] (destin)   Retrouvailles [pv Fel] (destin) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [pv Fel] (destin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles [pv Fel] (destin)
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» On ne contrôle pas le destin !
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]
» Loominëi , la déesse du destin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Archives :: Archives :: Archives rp-