Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Mar 11 Aoû - 0:58

Syra n'avait jamais mit les pieds dans le continent neutre. De son habitude, elle restait dans les terres de Kanoe pour commander son armée. Mais aujourd'hui, elle avait comme une journée de congé alors elle en avait profité pour explorer un peu partout tout autour d'elle. Elle aimait beaucoup la nature car sa nature de Fée l'empêchait de ne pas hair ce genres de paysage. Les yeux de cristal de la belle flottait comme tout autour d'elle. Elle se remémorait tant bien que de mal la soirée où elle avait rencontré Kanoe. Il l'avait rencontré un soir où elle pratiquait sa mince magie au niveau de l'eau. Elle pouvait lever l'eau et la faire voler sur quelqu'un pour l'aveugler quelques secondes en mettant aussi exemple du sable mélangé. Cela était très efficace pour gagner quelques secondes de fuite lors d'un combat. La fée n'a jamais rencontré quelqu'un d'autre que son armée... Mais elle aimerait bien! Elle n'est pas du tout méchante. Simplement qu'elle obéit aux ordres. Le soleil tape de son plein zénith en ce moment même sur les plaines.


Trop habillée pour elle, la Fée ôta gracieusement le petit chandail qu'elle portait pour laisser voir un corset de couleur rouge, rivalisant ainsi sa beauté avec ses cheveux de couleur caramel ainsi que ses yeux de couleur cristaux. Elle souriait, pas bêtement, mais simplemen. La jeune femme se passa une douce main dans ses longs cheveux et soupira. Il y a longtemps qu'elle ne s'était pas sentie ainsi libre de faire ce qu'elle souhaite. Elle mit ses mains dans ses poches de ses pantalons de couleur noir et elle recommenca à marcher comme si elle ne voulait plus s'arrêter! Son regard se porta autour d'elle et la belle tournoya et tournoya sur elle-même telle une toupie avant de s'arrêter tout doucement et de s'effondrer au sol en émettant un petit rire tout simple. Il y a aussi longtemps, lui semblait-il, avoir rit. Elle avait plusieurs animaux qui l'accompagnait partout environ où elle allait. Elle avait une jument pour ses longs déplacemet du nom de Cascade. Elle avait un phénix du nom de Pheare et une sorte de cheval avec une corne au milieu du nom de Murmure. Elle avait 2 montures. Elle alternait pour ne pas faire trop trop de jaloux.


Syra porta une main vers sa tête pour dégager ses doux cheveux comme de la soie de son visage et ainsi libérer de ses filets entre-mêlés. Ses yeux rencontrèrent le soleil et elle fut aveuglée quelques secondes et quelques points noirs envahissèrent son champ de vision. Alors, elle ferma les yeux quelques minutes et les ouvrit de nouveau pour regarder. Le soleil ne l'aveuglait plus, pas autant qu'antant. Elle observa longuement les nuages. Blancs, minces et svelte. Une belle journée ensoleillée pour sortir! La belle jeune Fée s'assoya avec de gracieux mouvements pour regarder légèrement autour d'elle au cas où quelqu'un serait là. Non, encore personne. Syra souria donc et commenca à chantonner tout bas, montant légèrement de quelques tons à chaque petits vers. Elle adorait chanter... Elle avait l'une de ses magnifiques voix que l'on ne pouvait se lasser d'écouter.



Souffrance, désarroi
Toute une guerre dans moi,
Destruction, malheur,
Attaquent ma défense, mon cœur.


Cette Haine,
Cette Peine,
Sont-elles juste unie, pour nous détruire?
Ou sont-elles ici pour tout anéantir?


Abattre et démolir
Sont deux mots interdits,
Car ils réveillent ici:
Les démons du désir.


Ce désirs fait de tout,
D’argent et de gloire,
Qui réveille en nous !
Des envies de pouvoir.


Un pouvoir destructif,
Qui anéantira nos objectifs !
En détruisant la fleur,
Il fondra nos cœurs.



Syra se surprit elle-même des paroles qui avaient surgis de ses lèvres mais qui avait été entonné d'une voix calme, triste mais paisible. Cela faisait un bon moment qu'elle n'avait pas chanté. Mais elle adorait et sa voix était toujours aussi charmante et adorée d'être entendue.


Un craquement de branches au loin se fit retentir. La Fée se figea d'un seul bloc et ses yeux se tournèrent tout doucement vers la source de ce bruit. Qui pouvait-bien se cacher derrière, non loin, vu qu'une mince forêt aborait les plaines avant que celles-ci ne s'étendent très loin. Elle n'allait certainement pas tarder à le savoir non plus...





HJ: Désolée, pas très long, moi et les débuts ne sommes pas très concordonnés^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
21/50000  (21/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Mar 11 Aoû - 1:32

Milles pardons... :S
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Mar 11 Aoû - 7:14

La journée avait pourtant bien commencé pour Endhoril.

Il avait quitter sa demeure et avait traversé les immenses pleines sur le dos de Death, Skrizz assit à l’arrière de la selle de son maître. Mais voilà qu’au détour d’un chemin, il avait croisé un elfe sombre. La rage l’animant alors, il avait provoqué ce combat contre cet elfe.

Le combat avait duré un instant, puis l’elfe sombre s’était écroulé d’une masse, l’épée runique d’Overlord entre les côtes. Le lord l’avait alors observé, puis avait abandonné son corps au charognard de la plaine. Remontant sur le dos de Death, il avait décidé de rejoindre la forêt à l’autre bout de la plaine, là bas il aimait aller se baigner dans les étendu d’eau perdu en pleine forêt.

Il y arriva en milieu de journée, le soleil était déjà haut dans le ciel. Le temps idéal pour un peu de détente en forêt. Après tout, la guerre pouvait bien attendre. Il descendit du dos de Death et le lâcha pour que le raptor puisse partir chasser tranquille, puis suivit de son serviteur, il traversa la forêt et arriva dans cette petite clairière qu’il connaissait si bien. Il observa devant lui.

Derrière les arbres, se cachait le petit étang forestier. Il avança vers ces fameux arbres. Il se rappella qu’ici, par le passé, vivait un peuple de fée. Les fées étaient de sublime créatures, les Overlord aimaient les courtisés et ils s’entendaient généralement bien avec.

Mais ces créatures avaient déserté la forêt à la disparition des anciens elfes. Endhoril retira son heaume et libera ses long cheveux noir, puis il avança au travers de ce bois si calme. Alors qu’il allait atteindre l’étang, une voix mélodieuse vint atteindre son ouïe si fine. Elle chantait une chanson qu’Overlord connaissait bien.

"-Souffrance, désarroi
Toute une guerre dans moi,
Destruction, malheur,
Attaquent ma défense, mon cœur.

Cette Haine,
Cette Peine,
Sont-elles juste unie, pour nous détruire?
Ou sont-elles ici pour tout anéantir?

Abattre et démolir
Sont deux mots interdits,
Car ils réveillent ici:
Les démons du désir.

Ce désirs fait de tout,
D’argent et de gloire,
Qui réveille en nous !
Des envies de pouvoir.

Un pouvoir destructif,
Qui anéantira nos objectifs !
En détruisant la fleur,
Il fondra nos cœurs."


il se laissa guider par cette envoûtante voix et arriva derrière un buisson. Devant lui une fée chantait, couché dans l’herbe. Elle était magnifique, son charme fit sourire Endhoril, il continua de l’observer en silence. Mais Skrizz, le gobelin, qui avait suivit son maître, en s’approchant de lui marcha sur une branche, qui se brisa en craquant.


Endhoril se retourna vers Skrizz qui chuchotta.

« -oups…Skrizz désolé… »

un regard colérique se posa sur le gobelin. Endhoril avait parfois du mal à supporter ce gobelin maladroit. Il lui chuchota furieusement.

« -crétin ! »

puis il se retourna vers l’endroit où se trouvait la fée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Dim 16 Aoû - 13:25

Dès que la jeune femme avait sentie une quelconque agitation dans des buissons plus loin, son regard s'était immédiatement porté sur eux. Elle ne savait pas s'il y avait des personnes l'autre côté de ses buissons mais son orodat laissa croire que oui. Évidemment, elle ne savait pas comment réagir et elle décida d'attendre tout doucement. Aucune manifestation. Les yeux cristallin de la jeune Fée se froncèrent tout doucement. Elle n'aimait pas du tout avoir à faire à ce genres de choses. Alors, Syra se releva tout doucement et observa le buisson encore un petit peu et elle souria finalement. Elle fit un petit signe de la main, tout gentil et innofensif envers ceux qui étaient cachés et qui ne voulaient pas, on dirait, s'avancer vers elle, comme s'ils avaient peur même si Syra ne ressentait aucune peur émanant de ces personnages.


- Venez... Avancez... Je ne vous ferai pas de mal.


Marie-Syrana leur souria encore chaleureusement alors qu'elle termina tout doucement ses gestes de main et elle attendit quelques minutes pour voir s'il y avait de l'agitation. Elle ne sait pas comment réagir face à des étrangers, surtout des hommes. Cela était plus difficile à parler, à réagir que devant une femme, là c'était plus facile à discuter, plus libre! Disons... La branche avait été le signe que quelqu'un était dans les parrages et les sons qu'elle avait entendu aussi avait prédis que la personne derrière les buissons n'était pas seule et qu'il y avait une ou plusieurs personne avec celle-ci.


La jeune femme recula de quelques pas, comme si elle voulait laisser plus de place pour les intrus de s'approcher, pour voir s'ils oseraient se montrer. Elle pourraît bien sûr user de ses pouvoirs de télékinésie pour les sortir tous les deux de là et très facilement à part de cela. Mais ne voulant points d'ennuis, Syra avait décidé de ne pas réellement agir. Ses yeux se plissèrent légèrement pour percevoir deux corps distinques à travers les feuillages qui bougeaient un peu au rythme du vent. Oui, il y avait donc deux personnes. La fée avait vu qu'il y avait une personne assez grande et une autre plutôt petite. Elle se demanda alors si cela n'était pas un enfant, un bébé ou une sorte de nain qui se tenait avec l'homme qui se cachait encore derrière les buissons. Marie-Syrana était très patiente. Elle adore la chaleur que le soleil lui procurre en ce moment et elle souriait encore, elle n'avait aucunement perdue une seule mèche de son charmant sourire.


La beauté de la Fée ne faisait que grandir alors qu'elle était au soleil et que ses yeux se reflétaient comme la lune, d'un argenté cristallin. Elle attendit finalement que les deux intrus fassent leur entrée, préférant ne pas brusquer les choses...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Lun 17 Aoû - 5:20

La fée Avait posé son regard bleu cristallin en direction d’Overlord et de Skrizz. Elle les avait donc entendus. Un petit rire échappa au Lord.

*-pas étonnant pour une fée…celle ci est aussi belle, que celles que j’ai connues avec mon père…ne la faisons pas attendre…*

Avec un sourire, Endhoril observa la magnifique créature. Elle souriait, attendant que ses observateurs veuillent bien ce montrer. Elle leur fit un signe amical de la main, pour leur faire signe d’approcher, puis sa douce voix résonna, aux oreilles d’Endhoril, comme un chant mélodieux. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas fait d’agréable rencontre.

Il se tourna vers son serviteur orange et posa un regard sévère sur lui.

« -Je vais aller voir cette belle et charmante Damoiselle, toi tu va rester ici. Je te jure Skrizz que si tu me désobéis, comme tu l’as fait lors de notre rencontre avec le prince Kanoë, tu vas sentire passer ta douleur. Parole d’Overlord. »

Il fixa le petit gobelin orangé, sans un sourire, une expression plus que sévère que jamais sur son visage déjà dur. Le petit Gobelin hocha vivement la tête.

« -Skrizz pas bouger, ô puissant Overlord! »

L’elfe eut un sourire satisfait, puis il reposa son regard sur la fée. Elle leur souriait chaleureusement, attendant qu’ils se décident à sortir de derrière les buissons.

Il donna son heaume à Skrizz, lui ordonnant d’aller dresser le campement prêt du lac, puis le laissant partir, il se décida à sortir de sa cachette.

S’il avait demandé à Skrizz de partir, s’était pour ne pas effrayer la fée, car cela était bien connu, les fées n’aimaient guère ce genre de créature, tout comme les trolls et les orques. Heureusement pour lui, il n’était rien de tout cela, lui il était un ancien elfe, une noble race presque totalement disparue par la faute des elfes de Sombre et de leur roi Varos. Décidément, les peuples libres avaient quelques problèmes à régler entre eux avant de ce joindre à l’un ou l’autre des princes dans cette guerre qui les partagés.

La jeune femme avait reculé de quelques pas, puis avait plissé les yeux comme pour mieux distinguer. De là où il se trouvait, Overlord voyait très bien chaque détail du visage de la fée et il n’en était que plus heureux.

Il s’approcha d’elle d’un pas sûr et calme, puis arrivé à quelques pas, il s’inclina humblement et gracieusement devant elle, son regard rouge plongé dans l’argenté lunaire des yeux de cette sublime créature, ses longs cheveux brun glissant sur le côté.

« -je suis désolé de vous avoir surpris, ce n’était pas là mon intention, belle Damoiselle…je me rendais au lac, non loin d’ici, afin de m’y baigner…mais le son envoûtant de la voix d’une sublime fée, m’a attiré jusqu’ici. »

Il se releva et s’agenouilla devant elle, avec des mouvements lents et gracieux, malgré sa carrure, Endhoril n’en restait pas moins un elfe et il n’avait en rien perdu de la courtoisie des Overlord.

Il attrapa doucement et délicatement la main fine et fragile de la fée pour y déposé un baise-main, qui effleura à peine la peau si douce de cette dernière.

« -la courtoisie me pousse à me présenter…Je suis Endhoril Overlord, fils d’Orderon Overlord…et si je puis faire quelque chose pour vous, j’en serais ravi. »

Il resta à genoux sur le sol, la tête légèrement incliné devant la fée. Bien sûr il la courtisait, tous les hommes de sa famille avaient un jour ou l’autre courtisés des fées et il ne se départageait pas du reste de sa famille. A ses yeux les fées étaient les plus belles créatures de ce monde. Il lâcha doucement la main de jeune femme et attendit un mot, une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Jeu 20 Aoû - 19:52

Syra avait entendu une sorte de rire derrière les buissons et elle releva tout doucement un sourcil. Mais ce geste fut presque imperceptible puisqu'elle rebaissa immédiatement son sourcil lorsqu'elle fut l'homme se dévoiler et sortir du buisson. La jeune femme avait sentie une autre présence proche de l'homme, un être inférieure de taille et quand elle avait sentie son énergie, elle s'était légèrement renfrognée car elle n'aimait pas du tout les gobelins et s'était certainement ça qui était caché avec l'homme derrière ce buisson.


Dès que l'homme sortie, elle fut d'abord impressionné par sa grandeur. Il était bien grand à comparé elle qui était tellement petite! La jeune femme regarda ses longs cheveux bruns lui parvenir vers les épaules. Il était très impressionnant. Pour sa façon de se tenir ainsi que de marcher, il devait être comme elle: Capitaine des Armées. Mais de qui? Alors là, bonne question! Elle ne pouvait pas encore voir pour qui il était. Un neutre? Peut-être! Grâce à sa vision, moins performante certes que les Elfes mais tout de même, la Capitaine put voir qu'il avait des oreilles légèrement pointues, à peu près alors comme celle de Syra. Mais il ne ressemblait pas à un homme-fée. La jeune femme déduisit donc qu'il devait être un elfe ou un demi-elfe, tout dépendant. Elle le laissa tranquillement approcher d'elle et lorsqu'il fut à pas moins de un mètre de distance d'elle, la jeune femme dut légèrement relever sa tête pour le regarder droit dans les yeux. Les yeux de couleur argent de lune de la Fée croisèrent ceux violacés et rougeâtre de l'homme devant elle. Rares étaient les personnes qui possédaient les couleurs de yeux que les deux jeunes gens possédaient. Lorsque cet homme s'inclina légèrement et pour planter ensuite ses yeux rouges dans les siens, Syra inclina elle aussi légèrement la tête, préférant rester courtoise.



« -je suis désolé de vous avoir surpris, ce n’était pas là mon intention, belle Damoiselle…je me rendais au lac, non loin d’ici, afin de m’y baigner…mais le son envoûtant de la voix d’une sublime fée, m’a attiré jusqu’ici. »



Syra écouta attentivement ce qu'il venait de lui dire. De s'y baigner? La joie de se baigner librement dans l'eau! La jeune femme aimait tellement l'eau! Elle maîtrisait moyennement cet élément mais assez pour impressionner quelqu'un qui n'avait jamais vu l'eau pouvoir s'élever et elle adorait faire de petits manèges dans l'eau avec sa magie sur cet élément destructeur. L'élément le plus puissant est certes le feu mais le plus destructeur n'en reste pas moindre que l'eau.


La Capitaine baissa alors les yeux en même temps que cet Elfe s'agenouillait en avant d'elle pour lui faire un baise-main. Syra fut d'abord surprise. Elle ne s'y attendait pas et elle le laissa calmement faire. La douceur et la courtoisie de cet homme maintenaient maintenant ses doutes à réalité: C'était un Elfe. Seuls les Elfes et les Fées avaient une manière aussi douce de se présenter par une telle courtoisie. La Fée s'inclina légèrement par l'avant avec des mouvements d'une gracieuseté immense.



« -la courtoisie me pousse à me présenter…Je suis Endhoril Overlord, fils d’Orderon Overlord…et si je puis faire quelque chose pour vous, j’en serais ravi. »



Syra réfléchissait quelques secondes. Endhoril avait resté la tête baissé et la Fée sourit légèrement, éclaircissant un peu plus son doux visage et il lâcha sa main. Elle posa une douce main vers un peu plus haut que son coude pour faire un petit geste pour qu'il se lève tout doucement de terre sans le brusquer. La douceur de Syra était incomparable.



- Pardonnez-moi de ce geste, je ne savais pas si vous vouliez rester agenouillé... Mais je tiens aussi à me présenter. Je m'appelle Syra Devonshire.



Bien sûr, elle ne voulait pas lui dire mon nom complet qui était Marie-Syrana Devonshire. Depuis qu'elle était rendue Capitaine des Armées pour Kanoe. Elle était peut-être pour lui, mais son caractère était cependant propre à elle-même et à personne d'autre.


- Pourquoi n'allons-nous pas au lac, vous qui vouliez y aller, Endhoril? Nous pourrions nous y baigner et ainsi parler pour faire plus ample connaissance, si vous le souhaitez, bien entendu.



C'était très rare que Syra proposait ce genres de choses.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   Mer 26 Aoû - 2:42

La jeune fée sembla être impressionné par la présence d’Endhoril. Il sembla à l’elfe qu’elle ne sut pas de suite à quelle race il appartenait exactement. Elle l’observa s’avançait vers elle, le détaillant, au plaisir d’Overlord. Il aimait que les femmes le détail et encore plus lorsqu’il s’agissait d’une fée aussi belle et gracile que l’était Syra.

Le regard lunaire de la fée croisa celui de l’ancien elfe lorsqu’il se stoppa devant elle. Puis elle s’inclina à son tour, peut-être par courtoisie. Elle se présenta. Endhoril eut un sourire amusé. Une si belle femme n’avait pas besoin de faire preuve de courtoisie pour plaire à un elfe tel qu’Overlord, leur affinité était toute naturelle, elle était inscrite dans leurs gènes communs. Le peuple des Anciens Elfes et celui des Fées avaient toujours vécus proches l’un de l’autre et si ses crétins d’Elfes Sombres n’avaient pas fait fuir les fées des terres neutres avec leur stupide guerre, elles seraient toujours présente.

Lorsqu’il lui parla du lac en forêt, la fée sembla ravit. Cela parut réjouir le guerrier, qui fit un sourire satisfait. Il la détailla un court instant. Pouvait-il l’amener au lac de son père ?

Ce lac était protégé par un puissant bouclier dressé autrefois par Obleron, le grand-père d’Endhoril, afin qu’aucune race, mise à part les anciens elfes et les fées, ne puissent y aller. Ce bouclier, invisible, ne pouvait être retirer que part un membre de la famille Overlord.

Il se redressa lentement, appréciant le contact de la main de Syra sur son bras. Lorsqu’il fut droit, il plaça ses mains sur ses hanches dans une position fière et fixa la fée avec un sourire.

« -je suppose que vous devez faire partit d’une des deux armées princière ?…Avant que vous ne me placiez dans l’une ou l’autre de ces armées, sachez que je ne fait partit d’aucune des deux… »

Il pencha un peu la tête sur le côté, toujours souriant, plongeant à nouveau son regard, toujours calme, dans les yeux perle de la fée.

« -Vous êtes ici sur en Territoire Neutre et donc sur les terres de mes ancêtres…mais je ne vous en chasserai pas…vos ancêtres ont peut-être fréquenté ce lieu, il y a fort longtemps…peut-être que nos familles se sont un jour côtoyé…»

Il resta silencieux un petit moment, l’observant calmement, avec toujours ce même sourire provocateur et taquin sur son visage. Il cligna des yeux et repris parole.

« -bien…je vais vous emmener au bord de se lac…mais il semblerait qu’il y est un soucis d’entente racial entre mon serviteur et vous-même…une mésentente génétique… »

Il jeta un regard vers les buissons où l’attendait Skrizz, puis refis face à Syra.

« -Skrizz est un gobelin…mais il n’est en rien méchant, du moins pas temps que vous vous montrez amical envers moi…Skrizz et son peuple sont sous les ordres des Overlords depuis plusieurs générations de gobelins…vous n’avez donc rien à craindre de lui… »

Il soupira dans un sourire, espérant discrètement que Skrizz ne ferait pas de gaffes, puis s’inclina une nouvelle fois.

« -Je serais ravi de faire plus ample connaissance avec une aussi belle femme que vous et je serais d’autant plus ravi de vous accompagner au lac, Syra…»

Il la fixa dans les yeux.

« -Bien…Dame Syra…si vous voulez bien me suivre…je serais votre guide dans ces terres. »

Il s’inclina légèrement et lui tendit son bras, avec un sourire charmeur, attendant que Syra si accroche pour la conduire au lac.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux capitaine, une seule rencontre. Un destin ( Pv ---> Endhoril )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» ELENA S3 - « je suis maitre de mon destin, capitaine de mon âme »
» Je suis le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme.
» Je t'aurais acceptée comme amie, mais le destin en a voulut autrement [PV Zéro]
» Le destin nous réunit comme il nous sépare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Archives :: Archives :: Archives rp :: rp Nürnen-