Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Jeu 22 Mar - 5:53

-Eh Enai! c'est quand qu'on arrive!!!

Enairod poussa un long soupir. Elle n'avait pas arrêté depuis leur départ de Kirtal, ville voisine d'Ellebasi. En effet, l'ombre et son maître s'était rendu là-bas afin d'acheter des réserves de poudre et de balles. Le jeune homme en avait rapporté de toutes sortes: poison anti-vampire, balle en argent, poudre explosive... Il y en avait bien à Fantastiqua, mais pas d'aussi bonne qualité qu'ici, alors il avait profité du calme environnent pour aller faire ses emplettes .
Il était parti il y a bientôt deux semaines, car la ville était relativement éloignée de son lieu d'habitation actuel. Il avait trouvé refuge dans une petite maison en bois, en bordure d'un village dont il ignorait le nom. Sa maison ne faisait pas parti intégrante de celui-ci et il n'avait jamais de visites donc il avait jugé inutile de connaitre son emplacement précis. Il avait également rejoint une armée, pour se défouler et aussi, et surtout, parce qu' Enirual avait insisté: elle voulais découvrir du pays! Seulement, le garçon n'avait jamais écouté les ordres, et encore moins les suivre alors il faisait l'école buissonnière, ce qui convenait parfaitement à sa jumelle sombre.
Et aujourd'hui, il rentrait chez lui avec sa cargaison. La nuit commençait à tomber et son ombre le fatiguait. Elle répétait sans cesse "c'est quand qu'on arrive?" Enairod aurait aimé devenir sourd, il avait une mauvaise vue, mais malheureusement, une très bonne ouïe et Enirual était la chose la plus bavarde qu'il n'est jamais entendu. Il n'était pas spécialement fatigué mais son énervement emplissait l'air d'une aura sombre et il jugea bon de trouver un endroit pour dormir; Au moins, il n'aurais plus à écouter cette stupide sangsue!

-Ben pourquoi tu changes de direction Enai? la maison est par là!!

Nouveau soupir... Il détestait qu'elle l'appelle comme ça et s'il pouvait l'étrangler il le ferais. C'était malheureusement impossible et cela le rendait d'autant plus irritable. Pourtant, Enirual le savait depuis le temps, mais elle persistait à croire qu'en parlant, elle lui redonnerais peu à peu ses sentiment humains. Son maître marmonna et se retourna vers elle:

-Tais-toi...

Il avait prononcé ces paroles d'une façon si froide, même glaciale, que son ombre eu un mouvement de recul et se tu immédiatement. Ils continuèrent donc dans leur direction avec leur paquetage, que seul le jeune homme portait bien entendu. Le ciel s'assombrissait d'avantage et le paysage revêtait son habit de nuit. Des animaux nocturnes à l'affut pullulaient dans les environs et l'air devenait aussi froid que la peau d'Enairod. Un léger brouillard s'élevait sur la droite, surement dût à une rivière et les deux marcheurs aperçurent les cimes de bâtiments, probablement des habitations. Il s'y dirigèrent donc et entrèrent dans le village. Il était relativement calme. Seul quelques maisons étaient éclairées et il y régnait une douce chaleur. Enirual vit un panneau marqué "auberge". Elle voulu avertir Enairod mais elle hésita un long moment.

-Hum Enai...rod, il y a une auberge là

Le jeune homme, occupé à observer les alentours de ses yeux vides, détourna la tête. Il approuva et se dirigea vers la direction indiquée sans plus de cérémonie. Une fois au pas de la porte, ils s'arrêtèrent. Une bonne odeur de viande chaude mélangée à celle de la fumée de cigarette couvrait les lieux. L'auberge était emplie de rire et de blagues grotesques, de propos d'ivrogne et d'injures. Parfois, les coup pleuvaient mais ils étaient rapidement maitrisés par un costaud, adjoint du tavernier, qui mettait les fauteurs de trouble à la porte.
Personne ne semblait remarquait la présence du mort-vivant. Normal, il était si discret! Sa compère se déplaçait également silencieusement, en reproduisant ses moindres gestes, afin de ne pas attirer l'attention. Enairod s'assit à une table en face d'une fenêtre aux carreaux jauni par la fumée et la poussière. Enirual prit l'apparence d'une ombre quelconque mais continua de parler à ce dernier, par l'intermédiaire de leur pensée.

*Quel trou à rat! tu trouve pas? tu crois qu'on va avoir un bon lit? je suis crevé moi!*

Son compagnon ne disait rien, il ne pensait pas non plus et tout ce qu'elle pouvait entendre était le bourdonnement d'un cerveau à demi endormi. L'aubergiste se présenta, lui demandant ce qu'il voulait boire et s'il comptait passer la nuit ici. Pour toute réponse, il lui fit "oui" de la tête et commanda une pression.

-Hé, quel est ce village?

-Vous vous trouvez à Valhaine jeune homme, l'un des villages de la zone "neutre" de notre grand pays, administrée par Lord Rosiel. Mais vous n'êtes pas de la région hein?

Son interlocuteur ne répondit pas et l'aubergiste, dépité, retourna derrière son comptoir lui servir sa bière.

*Oh... Tu pourrais répondre à ce brave homme!!*

*La ferme*


*Bon, ok, je dis plus rien... pfff...*


Quand "le brave homme" revint, il déposa la choppe avec brutalité, agacé par l'attitude de son client qui le regardait sans vraiment le voir. Cela ne plut pas à ce dernier qui lança un regard mauvais en sa direction.

-Ça sent le roussi Enairod, ne t'occupe pas de ça!!!!


Le tavernier interloqué sursauta:
-quoi? qui a dit ça?


Enairod attrapa sa bière, la bu d'un trait et la posa si violemment sur la table qu'elle se fendit en deux. Ensuite, il se leva, et sans prêter attention au quadragénaire à côté de lui, se dirigea vers la sortie.

-Hé mon gars, il faut payer!


À ses mots, un gars costaud, d'au moins 120 kilos et bardé de tatouages se dressa entre lui et la sortie. Sa tête d'œuf fit rire Enirual qui resta tout de même concentrée sur sa mission: empêcher Son maître de commettre un impair.
Enairod sorti de son sac en cuir une balle au reflets verts argenté et l'a lança au tavernier qui, l'ayant attrapé au vol, l'examina perplexe

-Tu te fou de ma gueule p'tit con? je veux de l'argent, tu m'entend?


Sur ces mots, le gorille chauve pris le jeune homme par le col de la veste et le souleva du sol comme on soulèverai une plume! Enairod sorti alors comme si de rien était son révolver blanc et le pointa sur la tempe de son adversaire. Celui surpris lâcha prise et recula d'un bon mètre.

-Cette balle vaut bien plus que ta boisson ou que toi.

Il n'avait plus d'argent, alors il n'avait pas eu le choix. Après avoir rengainé son arme, il sorti de l'auberge sans rien dire. Tant pis, il dormirait dehors ce soir, il n'avait pas envie d'avoir des histoires avec ses types, enfin, Enirual lui soufflait depuis tout à l'heure "ne fais pas ça" à lui en donner mal à la tête alors, il s'était décidé à partir pour la faire taire. S'il s'était écouté, ces hommes et cette auberge ne seraient plus qu'un lointain souvenir!

-OUF! on a eu chaud! ne me fais plus jamais une peur pareil! Ah c'est malin, j'ai crus avoir une crise cardiaque, c'est dommage, on peut plus dormir dans l'auberge maintenant!

Enairod considéra la chose. Il promena son regard sur les bâtisses du village plongé à présent dans le noir complet. Il dénicha alors un coin tranquille: Un ancien marché d'extérieur avec des toits couvrants les stands. Il s'assit donc sur un banc et sorti un pain et du saucisson de son sac.


-Ça tombe bien tout ça m'a donné les crocs!, j'ai faim!


Il lança alors un bout de pain dans les aires et le rattrapa et fit de même avec une trance de saucisson. Entre temps, Enirual avait chipé leurs ombres et les dévorait goulument.
Le village était calme, et seule l'auberge qu'ils avaient quitté semblait habitée. On discutait fort sur l'étranger qui avait payé avec une balle et le calme n'était pas près de revenir.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Ven 30 Mar - 10:44

onze heure du soir, marché de valhaine, par une des nuits calmes et silencieuses qui caractérisent ce village

cette nuit mon village me semblait un peu plus...agité qu'a l'ordinaire. en effet allors que je marchais tranquillement je ne pouvais m'empêcher de remarquer que contrairement a la coutume habituelle de ce village qui consistait a se cacher aussitôt que la nuit tombait, ne semblait pas s'appliquer en effet les morts-vivants que je controlais avaient tendance a effrayer tout ceux qui passaient dans cette ville et même ses vrais habitants malgré le fait qu'ils protégeaient les citoyens, aidaient les voyageurs perdus a retrouver leur chemin et bref étaient la millice de la ville...j'ignorais a ce momment-la allors que je marchais -et me téléportait- vers le marché que mes vigiles de par leur nature même étaient assez...proches de ce qui causait l'agitation proche de la panique collective dans laquelle j'allais bientôt m'enfoncer en entrant dans la taverne beacoup trop animée si on se fie au cadavres marchant dans la ville et au silence de mort qui y rêgne habituellement

je n'aime pas quand mon village s'agite en pleine nuit. normalement lorsque cela se produit je finis toujours par regreter d'être intervenu dans des affaires qui ne me regardaient pas ou me demander comment j'ai atteri dans des situations dangereuses et malencontreuses qu,il s'agisse d'être poursuivi par des adversaires déchainer ou simplement mêlé a des événements dont j'aurais normalement voulu rester éloigné. je savais que ce soir-la ne ferait pas exeption a la règle...je l'espérais tellement fort pourtant que j'avais encore les paupières serrées lorsque je passais le pas de la porte de la taverne: j'apréhendais ce que je trouverait en les ouvrants et malheureusement pour moi qui souhaitait passer une nuit tranquille je ne fut pas déçu

lorsque je les ouvrit je vis sans grande surprise que tout les regards étaient braqués sur moi sans surprise car malgré mes innombrables ballades nocturnes il était rare que je croise les autres habitants puisque j'était a peu près la seule personne du village a m'y déplacer la nuit venue. de plus les armées mortes-vivantes qui rôdaient là dehors poussaient normalement les gens a me craindre moi qui les commandait. le tavernier, un homme sévère et bourru mais sympathique lorsqu'on grattait un peu la surface et prêt a aider son prochain plaqua en vitesse son sourire classique de professionel innébranlable sur son visage et me salua de la main en essayant d'avoir l'air détendu avant de m'adresser la parole réussissant a merveille a cacher son stress du momment mais son ton un peu tremblant et exessivement chaleureux et poli trahissaait sa grande nervosité


-eh bien bonsoir monseigneur ! il est rare de vous voir venir prendre un verre ici a une telle heure ! que puis-je faire pour vous ? prenez une table si vous le souhaitez...aimeriez-vous boire ou manger quelque chose ?

comme peu d'habitants tentaient de m'approcher assez peu d'entre eux me connaissaient a titre personel et la plupart d'entre eux voyaient en moi un chef puissant, intelligent, juste, bon et tolérant...mais aussi franchement effrayant et pas clair du tout. je souris tranquillement au tavernier allors que les autres habitants soit cessaient de m'observés m'ayant assez vû, tentait d'éviter de croiser mon regard ou essayaient de m'observer discrêtement pendant que je ne regardait pas. je m'accoudais donc au bar en essayant d'avoir l'air aussi décontracté que possible et tout en me promettant intérieurement d'essayer de me mêller plus souvent au habitants du village et de dissiper la gêne et la crainte supersticieuse dont les gens faisaient preuve a mon égard. pour faire un premier pas dans cette direction je répondis donc aussi cordiallement que possible au patron

-je vous remercie ! une tasse de thé fera l'affaire. j'avoue avoir un peu soif

le patron regarda un peu aautour de lui...il n'y avait pas de thé ici donc. j'oubliais ce détail assez souvent, j'enchainais donc tranquillement pour dissiper le malaise de l'homme

-je vois...dans ce cas un verre de vin rouge. merci !

une serveuse souriante mais apparement encore plus nerveuse que les autres vint m'apporter mon verre et je lui donnais son pourboire qu'elle fixa un momment comme si elle avait du mal a le croire avant d'aller servir d'autres clients a la fois contente de recevoir plus d'argent que d'habitude et pas mécontente du tout de s'éloigner du nécromancien noctambule que j'étais. allors que je prenais tranquillement une gorgée de vin qui se révéla être de qualité bien inférieure a celui qu'on trouvait a mon manoir mais néanmoins buvable je demandais au tavernier en essayant d'ignorer les réactions que ma remarque provoqua

-hmm excusez-moi...corrigez-moi si je me trompe mais l'endroit n'est-il pas un peu plus occupé qu'a l'ordinaire ? normallement assez peu de gens sortent de leurs maisons la nuit...auriez-vous l'amabilité de m'expliquer ce qui se passe ?

puis je me penchais vers le tavernier pour chuchoter sur le ton de la confidence en espérant l'aider a se relaxer un peu ce qui sembla un peu marcher

-je me rend bien compte du fait assez évident que vous avez du mal a trouver quelle attitude adopter et comment réagir en face de moi: ce n'est pas grave, je ne vous en blâme pas et vous vous-en sortez très bien jusqu'a présent...mais je sens que vous brûler de me dire quelque-chose, pourrais-je savoir de quoi il s'agit ? je peut plus facilement remédier a un problème si les cytoyens m'en informent tôt.

l'homme sembla sur le point de s'évanouir: il avait véritablement peur maintenant mais me regardait avec un mélange de méfiance et de...je ne sais trop quoi, on aurait dit qu'il était sur le point de se soulager d'un énorme fardeau mais il semblait proprement terrifié et avait reculé un peu avant de parler: j'étais sûr qu'il redoutait que ses prochaines paroles me mettre en colère...avait-il un reproche a m'adresser ?

-vos euh...humm...comment dire c'est au sujet de vos...

ne pouvant apparament pas terminer sa phrase le tavernier mima une décapitation avec son doigt. je compris tout de suite: ça avait un raport avec mes vigiles, il souhaitait sûrement qu'elles cessent de venir près de son commerce et de les effrayer par innadvertance lui et ses clients

-mes associés morts-vivants ?

-oui oui ! vos...vos associés. excusez moi mais...ils se balladent en grouppes dans la ville toutes les nuits c'est ça ?

je répondt tranquillement et d'un ton compatissant prêt a défendre l'image de mes loyaux et précieux collaborateurs

-en effet c'est exact...écoutez: je sais qu'ils paraissent assez terrifiants mais ils sont bel et bien des défenseurs de la ville et ils ne feront jamais de mal a un innocent croyez-moi: ils sont-là pour veiller sur vous la nuit et même si ils sont effrayant croyez-moi ils sont en mesures de vous aider si vous le leur demander, ne sont pas agressifs, peuvent comprendre et répondre quand on leur parle et malgré leur apparence terrifiante ils forment une très bonne garde pour cette ville en manque de soldats et il est inutile de les craindres et je suis prêt a vous le prouver. que diriez-vous d'aller prendre un peu l'air lorsque la taverne fermera ses portes ? je pourrais allors vous prouver que mes soldats ne sont pas a craindre

le tavernier sembla hésiter mais accepta ma proposition d'un hochement de tête tremblant, probablement pour ne pas me vexer, je me tournais vers la serveuse de tout a l'heure qui semblait me craidre plus que les autres et je n'aimais pas que les habitants de mon propre village aient peur de moi

-vous de même mademoiselle. si vous souhaitez vous joindre a nous vous serez la bienvenue ! bien sûr si vous ne souhaitez pas venir rien ni personne ne vous-y oblige

elle me fit elle aussi un pettit signe de tête discret et seule la pâleur de son visage démontra son malaise. j'epérais que je pourrais aider au moins ces deux bonnes gens a surmonter leur crainte de mes soldats et moi-même. après quoi le tavernier visiblement un peu plus détendu s'adressa a moi en chuchottant. il avait d'autres questions apparament: je fut un peu surpris lorsqu'il me présenta un pettit objet rond que je reconnut immédiatement comme étant une balle de première qualité

-cette balle vous dit-elle quelque chose monsieur ?

je la prit et la fixait un momment: ni mes sbires ni moi-même n'utilisions d'armes a feu mais meran mon majordomme, cuisinier et protecteur depuis toujourst bien certaines armes de ce type car il souhaitait toujours rester informé quant au nouvelles armes, a la guerre et quand a tout ce qui pouvait être utilisé contre moi ce qui après tout faisait partie de ses tâches officielles même si il avait lui-même choisi sans m'en parler d'abord de s'affecter a ma protection refusant de laisser mes seuls squelettes veiller a ma survie.

je répondit sans cacher ma curiosité


-nous avons bel et bien des armes au manoir pouvant tirrer de telles munitions seulement ni ni mes squelettes, ni mon majordomme ni moi-même ne les portent ou les utilisent dans ce village. elles sont toues au manoir...dites-moi...a qui était cette balle ?

il me raconta rapidement les récents événement et son témoignage me laissa sans voix et avec des yeux aussi ronds que le contour de mes lunettes...les villageois eux n'avaient pas tout saisi mais il y avait des signes qui ne trompaient pas et pour moi cela ne faisait pas le moindre doute: un mort-vivant libre se baladait ici a valhaine. je devais aller voir ça de plus près. après avoir rassuré les gens qui craignaient la millice, pris la balle avec moi et reporté au lendemain soir le cour 101 sur mes associés que je comptais donner au deux villageois je prit rapidement congé, demandais aussitôt sorti de l'auberge a deux de mes fidèles squelettes qui passaient par là de me suivre et me rendit dans la direction indiquée par les villageois en usant de ma bonne vieille necro gate: le pouvoir qui la nuit tombée me permettait d'invoquer mes quelettes ou qu'ils soient tant qu'ils avaient assez d'énergie et de me téléporter moi-même et tout ce que je touchais sur de faibles distances pour me rendre sur place. grâce a mes incessantes téléportations je fut sur place environs cinq minutes après mon départ

l'être que je vit assis tranquillement sur un banc et je n'avais plus le moindre doute: la nécronergie que je sentais suinter de lui me confirma qu'il s'agissait bel et bien d'un mort vivant. de plus je remarquais un fait étrange: il avait sa propre énergie ! personne ne le contrôlait ! il était autonome !

je m'approchais assez près pour être visible suivi de mes deux squelettes prêts comme a leur habitude a toute éventualité. une fois certain qu'il pouvait me voir et m'entendre je m'agenouillait respectueusement devant lui et après mêtre relevé je lui adressait la parole


-je vous salue vous qui vivez après votre mort. je me nomme rosiel demaleth, je suis le seigneur responsable de ce village...et comme vous le voyez je suis également un nécromancien. vous-êtes arrivé récement je me trompe ?

dis-je en regardant tranquillement mon interlocuteur, lui témoignant le même respect qu'a mes subordonnés: le même qu'aux vivants

-se pourrait-il que cette balle soit la vôtre par hasard ?

dis-je en sortant l'objet de ma poche pour la lui donner

(ÉDIT: je part du principe que ce RP se passe avant tout mes autres. et il va faloir qu'on s'arange pour la couleur des textes ou on va avoir du mal. j'aimerais bien employer le brun si ça ne dérange pas -seconde couleur theme de mon perso-)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 16 Mai - 5:58

Pendant qu'Enairod finissait son repas, un étranger se présenta devant lui. Il avait une allure de mage et était accompagné de deux squelettes qui ne plaisait pas beaucoup au jeune homme.
L'intrus s'était agenouillé avec une marque de respect puis s'était présenté tout aussi respectueusement:

-je vous salue vous qui vivez après votre mort. je me nomme rosiel demaleth, je suis le seigneur responsable de ce village...et comme vous le voyez je suis également un nécromancien. vous-êtes arrivé récement je me trompe?

"Vous qui vivez après votre mort?" Enirual sentit son maître se raidir. Personne ne s'en rendait compte habituellement qu'il n'appartenait pas vraiment au monde des vivants! ce devait être à cause de sa condition de nécromentien, sa mère aussi en était une après tout alors il connaissait bien ce genre de personne. Ne laissant cependant rien transparaître, il hocha simplement la tête et laissa l'individu continuer:

-se pourrait-il que cette balle soit la vôtre par hasard ?


Il tendit le bras et l'étranger la déposa sur sa main glacée.
Enairod examina la balle. Aucun doute, c'était la sienne, il avait l'oeil et ne se trompait jamais sur ces choses-là. Il la retournait dans tout les sens car il aimait son contact, il était comme ça. De son côté son ombre jouait à la lancer en l'air ce qui attira l'intention de Rosiel mais en une fraction de seconde, elle se remit à calquer les gestes de son maître.
Voyant qu'un silence de mort planait entre les deux hommes, elle insigna à Enairod de dire quelque chose.

*présentes-toi Enai! dit quelque chose quoi! ou tu veux que je parle à ta place?*

Le jeune homme ne l'écoutait qu'à moitié, mais elle recommençait à lui donner mal à la tête alors il se résigna.

-oui, elle est à moi.

La pluie s'était mise à tomber en fine goutte et un petit vent frais soulevait ses cheveux. Mais il n'avait pas froid, tout comme il n'avait jamais chaud. Cela lui était parfaitement égal d'ailleurs car il trouvait que ressentir ces sensations était une gêne plus qu'autre chose.
Il fixait son interlocuteur en silence quand une voix s'éleva de nul part:

-Je suis moi aussi enchanté de faire votre connaissance monsieur Demaleth et...

*Enirual!!*

L'ombre se tu en entendant son maître proférer des menaces à son égard, laissant Rosiel dans la perplexité total.

-bien, on a fait connaissance alors au revoir.

Sa voix plate et monotone ne trahissait aucun sentiment et il était impossible de savoir s'il était en colère ou véxé mais une chose est sûr, Enirual allait passer un sale quart d'heure!
Elle en était consciente mais tant pis, tant qu'à faire, elle lui tambourinait dans la tête comme un marteau-piqueur sur du béton. C'était son point faible sa tête, déjà tout petit, avant de mourir, il était sujet à des maux de tête impossibles. Cependant il restait calme car il n'était pas du genre à montrer son impatience ou son énervement.
Il se leva et fixa les squelettes en se demandant s'ils étaient solides et s'il pourrait les détruire facilement en cas de besoins. L'étranger ne devait avoir aucune raison de le garder, sauf peut-être la voix étrange sorti de dieu sait où, mais Enairod n'aurait qu'à dire qu'il n'avait rien entendu et l'homme devant lui penseait devenir fou.
Seulement l'ombre était curieuse et elle voulait savoir comment Ce Rosiel avait été capable de savoir pour la nature de son maître. Peut-être avait-il aussi pour elle?
Et ce dernier ne les laisserait surment pas partir, elle en avait la certitude...


[HRP: vraiment désolé pour le retard x) et t'inquiète pour la couleur, je te laisse le marron comme tu peux le voir^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 4 Juil - 6:24

(milles excuses pour cet immense retard Embarassed )

j'eus une impression vraiment bizzare lorsque je remis la balle au mort vivant...ou plutôt je vis quelque chose d'impossible...son ombre ! elle venait de bouger sans que son propriétaire le fasse! dès qu'elle s'apperçut que je l'avais repérée elle se remit a faire ce que font toutes les ombres. suivre les mouvements de celui qui la générait...seulement ce genre de détail me fait toujours tiquer. j'attendais de voir ce qui allait se passer. ce zombi autoanimé cachait quelque chose. c'était certain. et pour ma part je détestais les questions sans réponses. après un long silence que j'interprétais comme de l'agacement chez mon interlocuteur celui-ci me répondit simplement

-oui, elle est à moi.

ravi de l'entendre

cependant j'eus une pettite surprise...j'entendit une seconde voix, une voix qui n'avait absoluement rien a voir avec celle du mort vivant. je n'eus pas le temps de savoir exactement d'ou elle provenait

-Je suis moi aussi enchanté de faire votre connaissance monsieur Demaleth et...

ayant peut-être deviné que je suspectais quelque chose le mort vivant me lança cette phrase

-bien, on a fait connaissance alors au revoir.

et se retourna pour partir. seulement je n'étais pas tout a fait d'accord. je tendis la main vers lui et bloquait ses mouvements. il ne pourrait maintenant bouger que la tête. je prit une seconde pour laisser les pièces du puzzle s'emboiter dans mon esprit. je mommençait lentement a comprendre

-pas si vite. j'ai quelques questions pour vous...si vous ne souhaiter pas y répondre peut-être que l'entité qui a parlé tout a l'heure daignera répondre a votre place. que faites-vous ici, coment arrivez-vous a vous auto maintenir et qui au juste a tenté de parler tout a l'heure avant de s'interrompre ?

dis-je en maintenant ma prise magique sur lui. je le tenais en place mais ne le forçait pas a me répondre: je pouvait cerner les morts mais je ne m'autorisait pas a les asservir contre leur volonté a moins de ne pas avoir le choix. en même temps j'utilisait mon pouvoir de répulsion sur lui pour qu'il se tiuenne tranquille. si nécéssaire je pouvais le détruire voire même modifier sa physionomie pour par example le laisser incapable de marcher ou d'appuyer sur la gâchette d'un pistolet. tant que je restait prudent j'avait peu a craindre

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 25 Juil - 4:55

Comme Enirual l'avait présentie, l'inconnu ne les laissa pas partir et Enairod se retrouva bloqué. Son corps ne réagissait plus et seul sa tête pouvait se permettre de bouger. Le nécromentien tenait bien malgrès la résistance qu'Enairod avait essayer d'avoir. Il se décida à ne plus bouger et à fixer ce Rosiel droit dans les yeux. S'il le fallait, il utiliserait Enirual pour l'attaquer par derrière. Cela devrait le distraire suffisament longtemps pour que le jeune homme atteigne son arme et le mette en joue.
Rosiel interrompi alors le cours des pensées du mort-vivant:

-pas si vite. j'ai quelques questions pour vous...si vous ne souhaiter pas y répondre peut-être que l'entité qui a parlé tout a l'heure daignera répondre a votre place. que faites-vous ici, comment arrivez-vous a vous auto maintenir et qui au juste a tenté de parler tout a l'heure avant de s'interrompre ?

L'entité? Enirual ne savait pas si elle devait être flatée ou vexée. Elle ne cessé de se poser des questions sur cet étranger et voulait en savoir plus. Cependant, Enairod lui fit vite comprendre qu'elle n'avait pas intéret à dire un mot.
Le jeune homme souria, mais c'était un sourire faux, qui ne dégageait rien, ni contentement, ni ironie... Il soupira et, toujours en regardant droit dans les yeux son interlocuteurs lui répondit:

-Une entité? je n'ai rien entendu.

L'attitude nonchalente d'Enairod avait toujours énervé les personnes à qui il daignait parler. Enirual sentait que tout pouvait basculé car le niveau d'énervement de son maître était à son comble. Il ne manquait plus que l'homme en face de lui soit agacé à son tour... Elle ne pouvait plus tenir et elle fit tambouriner la tête de d'Enairod. Ce dernier se crispa et baissa la tête. Ne pouvant se la tenir avec ses mains, il l'a secoua

*Arrète tout de suite! Enirual!*

Mais l'ombre continuait, elle voulait qu'il parle et elle savait qu'il ne tiendrait pas. Elle lui lançait un flot de pensées innutiles et lui martelait la cervelle comme un pic vert sur un arbre.

-C'EST BON! d'accord, ARRETE ça maintenant!

Enairod avait prononcé ses mots à voix haute sans s'en appercevoir, ce qui rendit encore plus perplexe Rosiel. Profitant de ce tout petit moment de relachement, Enairod porta ses mains à sa tête et s'agenouilla. L'ombre se calma à son tour et le jeune homme pu reprendre son souffle.

*Désolé Enai, c'est pour ton bien, réfléchit, tu lui répond et on part. T'es pas obligé de dire la vérité mais parle-lui s'il te plait...*

Enirual était convaincue qu'au contact des autres il pourrait retrouver une once d'humanité alors aussi souvent qu'elle le pouvait, elle le forçait à parler. Même si ce n'était pas une mince affaire.
Enairod regarda de nouveau Rosiel qui avait repris son emprise sur lui. Sa tête ne le lançait plus et il s'était un peu calmé.

-Tu me lâches et je répond...

Il fallait qu'il invente quelque chose, mais il ne devait pas parler d'Enirual ni de son père... Réfléchir, toujours réfléchir. Son ombre l'obligeait vraiment à ne pas suivre son instinct et cela avait le don de l'énerver. Il décida d'aller à l'essentiel:

-Bon. oui je suis mort, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours été autonome. Ce que je fais ici ne vous regarde pas.

Comme toujours, ses phrases étaient courtes et semblaient dire "cette conversation me saoûl" ou "tu ferais mieux de me laisser tranquille".
Enairod n'aborda pas "l'entité" ni la voix. Il n'avait aucune envie de s'attarder ici en compagnie de ce nécromentien.
Pour Enirual, c'était une faible victoire mais une victoire quand même, elle ne désespérait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 25 Juil - 6:32

mon cadavérique interlocuteur tenta de résister autant qu'il le pouvait a mon emprise mais mon contrôle de la matière morte ne le lui permit pas. il lutta un momment contre mon pouvoir mais finit par se lasser. il ne me semblait pas très combatif ou communicatif mais je ne devais pas sous-estimer son intelligence. dans le doute je partais toujours du principe que mon interlocuteur était plus malin que moi. on ne sait jamais

le mort vivant me fixa videment un momment et eut un sourire factice très peu convaincant qui me fit tout de suite froncer les sourcils et prit la parolle. plus il parlait et plus je comprenais


-Une entité? je n'ai rien entendu.

il avait l'air de tenir a cacher sa présence et son existance mais maintenant je ne doutais plus. elle avait tentée de m'adresser la parole. elle avait voulue communiquer...mais il l'en avait enpêchée, le tout était de savoir pourquoi...seulement pendant que j'analysais tranquillement tout ça...

-C'EST BON! d'accord, ARRETE ça maintenant!

hmm...l'entité semblait pouvoir insister apparement...peut-être les deux étaient-ils en conflit ? tout ce puzzle se clarifiait lentement mais sûrement dans ma tête. le zombie me demanda ensuite quelque chose qui me mit encore d'avantage sur mes gardes

-Tu me lâches et je répond...

après deux secondes de réflèxion qui me permirent de mettre quelques plans de secour en place dans ma tête je répondis simplement

-très bien j'accepte !

et relâchais ma prise sur lui. il ne perdit dailleur pas de temps. il semblait pressé de partir...peut-être me craignait-il ? c'eut été logique...ou peut-être était-il simplement associal

-Bon. oui je suis mort, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours été autonome. Ce que je fais ici ne vous regarde pas.

je souris. contrairement a celui de mon interlocuteur mon sourire étais scincère. il contenait une pettite note amusée car en effet je trouvait drôle que mon interlocuteur cherche encore a mer dissimuler la présence de l'entité qui d'après ce que j'avais vû avait quelque chose a voir avec l'ombre de notre curieux zombi.

-ce que vous faites ne me regarderait normallement pas...seulement vous êtes ici dans mon village, les citoyens craignent déjà mes vigiles et vous, mort vivant libre et indépendant débarquez ici et -si j'en crois mes témoins vous passez a deux doigts de démarrer une bagarre avant de filer. excusez-moi mais j'ai le droit de me poser des questions. et pardonnez-moi d'être aussi direct mais si nécéssaire je peut vous forcer a parler. j'aurais les réponses que je cherche...et ce que vous consentiez a me les donner ou non.

je prit une pettite pause pour laisser le temps au mystérieux zombi d'enregistrer tout ça et proposait

-et si vous laissiez s'exprimer l'entité dont vous espériez me cacher la présence ? ce sera beaucoup plus simple, pour vous comme pour moi

je restais concentré. mon interlocuteur était armé et dangereux. je ne l'avais pas oublié de plus j'avais certaines connaissances sur le sujet. j'en aurait volontié employées moi-même n'eut-été de ma vision de taupe

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 25 Juil - 22:45

Le nécromentien souriait. Se fichait-il de la tête d'Enairod? Peut-être pas, cependant, cela mit le jeune homme encore plus en rogne qu'il ne l'était.

-ce que vous faites ne me regarderait normallement pas...seulement vous êtes ici dans mon village, les citoyens craignent déjà mes vigiles et vous, mort vivant libre et indépendant débarquez ici et -si j'en crois mes témoins- vous passez a deux doigts de démarrer une bagarre avant de filer. excusez-moi mais j'ai le droit de me poser des questions. et pardonnez-moi d'être aussi direct mais si nécéssaire je peut vous forcer a parler. j'aurais les réponses que je cherche...et ce que vous consentiez a me les donner ou non.

Enairod ne répondit rien, il se contentait de toiser d'un regard éteint son interlocuteur.
Ce dernier fit une pause et continua

- Et si vous laissiez s'exprimer l'entité dont vous espériez me cacher la présence ? ce sera beaucoup plus simple, pour vous comme pour moi

Enirual était toute contente, elle n'avait qu'une envie, parler avec ce nécromentien. Contrairement à son maître, ele était très sociale mais n'avait pas souvent l'occasion de dialoguer avec des gens, des gens vivants... Cependant, elle sentait que le niveau d'agacement d'Enairod était au bord de la rupture et elle tentait de le raisonner.

*Eh! ne tue pas ce gentil monsieur nécromentien Enai... allez, laisse moi lui parler, tu pourra te taire et faire la tête comme tu veux mais laisse moi lui parler, s'il te plait. En plus, tu es chez lui,c'est normal qu'il te pose ces questions! et puis, ne prend pas son "que vous consentiez ou non" c'est juste un moyen de pression. Et puis, il est un peu de la famille, comme ta mèr..*
*La ferme!*

C'était la dernière chose qu'il fallait dire. Enairod ne detestait pas tout les nécromentien du monde mais il n'aimait les assimiler à cette femme qui l'avait abandonné.
Un moyen de pression? il n'aimait pas ça non plus... Enairod n'avait qu'une envie, coller une balle entre les deux yeux de ce fichu Rosiel et dormir. Mais il savait aussi ce qu'il ne voulait pas: que sa stupide ombre lui tambourine encore dans la tête. D'autant plus qu'elle ne cessait de lui parler en continu, l'empéchant de réfléchir comme il le faudrait.

*Tais-toi un peu imbécile!*

Enirual s'éxécuta peunaude. Son maître cherchait le moyen de partir, elle le voyait dans sa tête. Le jeune homme pensait immobiliser les acolytes du nécromentien avec son emprise sur les ombres mais... il sentait que ce Rosiel lui donnerait du fils à retordre. Il devait bien connaitre les morts et cette emprise qu'il avait eu sur lui ne lui disait rien qui vaille. Remarque, il pouvait aussi l'immobiliser, Rosiel avait une ombre, comme tout le monde et heureusement pour Enairod, une faible lumière derrière lui permettait à ces ombres d'être visibles et donc manipulables.

*N'y pense même pas! c'est un nécromentien, tu crois qu'il ne se pare pas à toutes éventualités?*

Pour une fois, Enairod approuvait. Il aimait peut-être tuer ou du moins ça le laissait indifférent, mais il n'était pas stupide. Il sentait qu'il valait mieux mettre en confiance son adversaire avant de lui sauter dessus ou, de partir si l'occasion se présentait.

*d'accord.*
*hein?*
*pas un mot sur mon père. et tu n'es pas mon ombre*
*oh! merci Enai, t'inquiète j'ai trouvé un truc pour pas dire ce que je suis!! merci merci merci*

Si Enirual avait un visage, il serait rayonnant et un immense sourire le traverserait de part en part. Elle avait compris la consigne, ne pas bouger, ne pas faire allusion aux manipuations du père et ne pas dévoiler sa véritable... forme, identité? oui, on pouvait dire ça comme ça.
Ce combat intérieur avait quand même duré un certain temps (pas trop long mais quand même) alors Enirual s'empressa de prendre la parole.

-Bien le bonjour cher nécromentien et désolé pour cette attente mais mon.. heu compère n'est pas habitué à être aimable avec les gens. Je me présente, puisque vous me le demandez si gentiment, Enirual! Je suis une espèce de fantôme qui suit Enai partout. En fait je suis morte et puis on m'a relevée mais mon cadavre ambulant s'est retrouvé sous un gros rocher par malchance. Alors, vu que je pouvait pas mourir une deuxième fois, j'ai sorti ce que je pouvait enlever de sous le rocher, mon âme! Et je me suis collée à ce cher Enairod qui passait par là. Voilà!

Pas mal ficellé, il fallait au moins lui reconnaitre ça. C'était plausible il lui semblait. Certaines entitées de l'au-dela aime bien s'accrocher à des humains pour le plaisir de les tourmenter ou pour se distraire. Elle vont généralement vers les enfants, qui sont plus aptes à les voir.
Quand il était plus jeunes, Enairod avait un ami qui lui disait sans cesse qu'un fantôme le suivait partout et qu'il le faisait trébucher et voir de toutes les couleurs. Cet ami était en effet très maladroit et avait régulièrement des ennuis. Quand il était gosse il y croyait. Aujourd'hui un peu moins mais si le nécro le croyait lui, il n'y aurait pas trop de souci. Enirual continua donc toute fière son discours:

-Ce qu'on fait là? et bien, on revient d'un marché d'une ville lointaine et on a fait escale ici pour se reposer. Désolé pour le grabuge mais... Il n'est pas très, comment dire, proche des vivants? Alors forcement il leur témoigne une certaine indifférence et ça n'a pas plus à votre barman qui a eu une réaction innapropriée! Alors il s'est énervé mais comme vous avez pus le voir, il n'y a pas eu de casse. Et il payé sa boisson en plus.

L'ombre tentait de redonner une image positive de son maître mais ce n'était pas gagné. En effet, ce dernier ne faisait aucun effort pour paraitre agréable et Enirual avait encore pas mal de boulot.
Enairod s'était adossé au mur qui surplombé le banc sur lequel il s'était de nouveau assit quelques minutes auparavent. Il trouvait qu'Enirual parlait trop mais qu'importe, tant qu'elle ne lui demandait pas de dire un mot. Au moins Rosiel serait occupé et Enairod pourrait se reposer un peu. La mise en confiance était un atout non négligeable que possédait son ombre, il était temps de s'en servir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Sam 11 Aoû - 3:46

j'attendit patiement la réponse de mon interlocuteur qui mit un certain temps a venir, soit cette entité, cette chose, cette ombre peut-être ne pouvait pas souvent parler, soit elle était trop faible ou épuisé, soit elle était muselée par notre curieux mort-vivant

-Bien le bonjour cher nécromentien et désolé pour cette attente mais mon.. heu compère n'est pas habitué à être aimable avec les gens. Je me présente, puisque vous me le demandez si gentiment, Enirual! Je suis une espèce de fantôme qui suit Enai partout. En fait je suis morte et puis on m'a relevée mais mon cadavre ambulant s'est retrouvé sous un gros rocher par malchance. Alors, vu que je pouvait pas mourir une deuxième fois, j'ai sorti ce que je pouvait enlever de sous le rocher, mon âme! Et je me suis collée à ce cher Enairod qui passait par là. Voilà!

ce...truc faute d'un meilleur therme me mentais, j'en fuit convaincu immédiatement, d'une j'étais certain de cette histoire d'ombre, plus j'y repensais et moins son explication me semblait logique. elle comportait en effets quelques trous. je savais reconnaitre un esprit que diable ! je tapais la causette avec une grande quantité d'entre eux tout les jours et cette entité n'en étais pas un, tout collait d'un point de vue logique, seulement mon expertise en tant que nécromancien me disais le contraire, mon sourire s'accentua: j'étais sur la bonne voie et je le savais

-Ce qu'on fait là? et bien, on revient d'un marché d'une ville lointaine et on a fait escale ici pour se reposer. Désolé pour le grabuge mais... Il n'est pas très, comment dire, proche des vivants? Alors forcement il leur témoigne une certaine indifférence et ça n'a pas plus à votre barman qui a eu une réaction innapropriée! Alors il s'est énervé mais comme vous avez pus le voir, il n'y a pas eu de casse. Et il payé sa boisson en plus.

- et j'ai fais les frais de cette histoire puisque les gens ont crus que j'étais l'éxpéditeur.

je pris deux secondes pour réfléchir, et je fixais l'ombre de ce dénommé Enairod...Doriane a l'envers...ça voulait peut-être dire quelque chose, en inversé le nom de cette ombre donnait Laurine, tout deux ressemblaient bien plus a des noms mais qu'importe. mon sourire s'élargit un peu, j'observais encore le zombi du coin de l'oeil au cas ou mais je fixais l'ombre a présent. cette ombre, elle ne s'était pas identifiée comme tel mais elle avait comise des erreurs

- bon ! je me suis bien amusé...la vérité maintenant je vous prie ! vous n'êtes pas un esprit et vous avez quelque chose a voir avec l'ombre d'enairod, vous pouvez discuter et il vous empêchait de me parler tout a l'heure...allez ! la vraie version maintenant. j'ai l'habitude qu'on me mente alors ne retentez pas le coup...

je fis un pettit test en ajoutant un dernier mot que je ferais ensuite passer pour une erreur de parole

-...laurine

(encore désolé de cet atroce retard, mon rythme ralentit beaucoup ces temps-ci -__-)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 12 Sep - 1:33

Enirual se savait pas si son interlocuteur y croyait mais bon, elle était très fière de son histoire. Enairod avait enfin arrêter de lui en envoyer plein la figure et restait muet, comme il en avait l'habitude. Cependant, son ombre percevait son agacement ainsi que le doute chez le nécromancien.

- bon ! je me suis bien amusé...la vérité maintenant je vous prie ! vous n'êtes pas un esprit et vous avez quelque chose a voir avec l'ombre d'enairod, vous pouvez discuter et il vous empêchait de me parler tout a l'heure...allez ! la vraie version maintenant. j'ai l'habitude qu'on me mente alors ne retentez pas le coup...

Enairod ouvrit les yeux. son regard ne trahissait rien, pourtant, il était étrangement agacé. Ce Rosiel commençait à lui pomper l'air et il n'avait pas du tout envie de lui raconter sa vie. Cela ne lui regardait pas après tout! Il insigna l'ordre à Enirual de ne rien dire et fixa son interlocuteur. Celui-ci termina alors sa phrase d'une bien étrange façon.

-...laurine

Enirual ne pu contenir sa langue et lança sans marque de respect dans la voix:

- Pardon? mon nom à moi c'est Enirual pense donc à te laver les oreilles!

Elle se mit à rire. Visiblement, elle n'avait rien suivit de ce qu'avait dit l'homme juste avant... ou alors elle était stupide. Oui, c 'était sans doute ça.
Il lui fallut un peu de temps avant de tout capter, si bien qu'Enairod s'était levé et avait adressé son regard le plus noir à Rosiel. Pour la première fois depuis de longues minutes, il prit la parole:

- Ecoute toi, ça te regarde pas, écarte toi, je m'en vais.

C'était bref mais concis. Le jeune homme savait ce qu'il voulait: partir. Il savait aussi ce qu'il ne voulait pas: que son histoire se propage en ces terres. Il lui était donc vitale pour lui de s'en aller maintenant au risque que son secret ne soit découvert ou qu'il soit reconnu. Après tout, peut-être que ces habitants avaient eu vent de cette histoire de mort-vivant bien vivant qui défonçait tout sur son passage... Il ne devait prendre aucun risque.
Il serrait ses armes et son regard vide se promenait sur les 'acolytes du nécromancien. Il fallait qu'il trouve une parade au cas où ça tournerait mal.
Il n'était pas rapide, ne voyait pas très bien et ne possédait que deux armes et un pouvoir inutile si Enirual ne daignait pas l'aider.
En contrepartie, il ne pouvait pas mourir, était capable de transformer l'un de ses révolvers en arme d'une puissance phénoménale, avait un bon odorat et était prompt à réfléchir avant d'agir.
Bon... autre bémol, il ne connaissait pas l'étendu des pouvoirs de Rosiel, juste qu'il manipulait les morts et qu'il les relevait. Il devait également avoir d'autres pouvoirs en rapport avec les morts mais Enairod n'en savait rien du tout.
Enairod attrapa son révolver noir, il le souleva, il allait le brandir et tirer...

- Non! ne vous disputez pas, je vais parler!!

Elle avait recommencé, elle parlait encore en continue dans la tête du jeune homme. Comme si elle croyait qu'elle pouvait le dominer! Enairod résista un moment mais s'en était trop, il ne pouvait rien faire sans elle et elle n'était pas disposée à se battre. Il ne savait même pas si elle l'aiderait en cas d'attaque!
Il frappa un grand coup dans le mur derrière lui. ses os craquèrent et un petit cratère se forma sur le crépit du mur. Un fissure s'étira, la peinture s'écailla et... l'ombre se plaça entre son maître et Rosiel. Elle pouvait bouger maintenant qu'elle était démasquée et elle était bien décidée à parler pour éviter à son maitre de se battre inutilement.

- Ecoutez monsieur, je ne suis pas un fantôme, certes, mais je peut être très méchante alors pas d'entourloupe! Comme vous devez le constater, je suis une ombre -elle bougea pour approuver ses dires- et je suis celle de ce grognon ici présent. Je ne sais pas pourquoi vous vouliez le savoir, après tout, ça n'a aucune importance pour vous n'est-ce pas? mais bon, si vous pouviez éviter d'ébruiter cette histoire...

*imbécile.*

Le grognon en question regardait d'un air éteins sa main endolorie. Elle le lançait et la douleur remontait peu à peu dans son bras. Peu importe, il l'a pris de sa main valide et remit ses doigts en place dans un craquement sourd. Le peu de sang qui coulait avait une teinte rouge-violacée et ne s'écoula que brièvement. Voilà, la douleur allait disparaitre et sa mauvaise humeur referait surface inévitablement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Lun 24 Sep - 14:06

ma réponse produisit un pettit effet, pas celui auquel je m'attendait mais qu'importe. je fixais donc tranquillement mes deux interlocuteurs alors que l'ombre me répondrait

- Pardon? mon nom à moi c'est Enirual pense donc à te laver les oreilles!

j'eus un pettit sourire

-désolé, légère erreur sur la personne, disons seulement que votre voix m'as rapelée quelqu'un que je n'ai pas vu depuis un certain temps, son nom a franchi mes lèvres tout seul...mais passons

soit je m'étais planté, soit l'ombre avait décelée le pettit test...pour l'instant je n'avais aucun moyen de déterminer si ça servait a quoi que ce soit, autant larguer ce détail pour le momment. je revenais donc au reste de mes questions et préocupations. dailleur le mort enairod me semblait pressé de clore ce pettit entretien comme le démontra sa réplique suivante

- Ecoute toi, ça te regarde pas, écarte toi, je m'en vais.

j'allais répondre mais je souhaitais vérrifier un dernier détail avant de le faire. savoir si enirual allait prolonger la conversation, bien sûr je restait prêt en cas d'attaque puisque j'avais remarqué les holsters qu'enairod portait. si il décidais de me tirrer dessus seule ma necro gate pourrait me sauver et encore devais-je l'employer a temps. l'énervement du mort vivant même si son ton ne le trahissait pas me semblait immense, seulement je voulais m'assurer de ce qui risquait d'arriver en cas de pépin. j'avais un village a protéger. de plus je l'aimais pas du tout la manière dont son regard oscillait entre mes deux accolytes. je ne fis rien mais décroisait les bras, la main droite nonchallament posée sur la garde de ma rapière. après un momment j'en saisissait la garde de ma main gauche: prêt a dégainer quand une voix interrompit nos mouvements respectifs

- Non! ne vous disputez pas, je vais parler!!

l'ombre, consciente d'avoir étée démasquée décida de se placer entre moi et enairod pour finalement m'envoyer ce qui ressemblait pas mal a la vérité

- Ecoutez monsieur, je ne suis pas un fantôme, certes, mais je peut être très méchante alors pas d'entourloupe! Comme vous devez le constater, je suis une ombre -elle bougea pour approuver ses dires- et je suis celle de ce grognon ici présent. Je ne sais pas pourquoi vous vouliez le savoir, après tout, ça n'a aucune importance pour vous n'est-ce pas? mais bon, si vous pouviez éviter d'ébruiter cette histoire...

je répondis simplement et avec un calme que je ne ressentait pas tout a fait

-je sais garder des secrets enirual et je n'ai aucune raison d'ébruiter le votre. le faire ne me servirait strictement a rien, sans compter que ce serait extrèmement irrespectueux de ma part: comme je l'ai déjà expliqué je veux juste m'assurer qu'enairod et vous ne trouerez pas de têtes pendant que vous êtes ici. le reste ne regarde que vous mais je devais au moins savoir le strict minnimum a votre sujet, simple précaution au cas ou un autre incident du même ordre se produirait. si vous ne faites pas de vagues et ne blessez personne vous n'avez l'un comme l'autre rien a craindre. cependant je tiens a préciser que dans le cas contraire...eh bien il pourrait y avoir quelques complications

dis-je en faisant un bref signe de tête vers mes deux associés osseux qui n'avaient pas bougés d'un pouce depuis le début de cet entretien

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Mer 20 Fév - 5:15

- je sais garder des secrets Enirual et je n'ai aucune raison d'ébruiter le vôtre. Le faire ne me servirait strictement à rien, sans compter que ce serait extrêmement irrespectueux de ma part: comme je l'ai déjà expliqué je veux juste m'assurer qu'Enairod et vous ne trouerez pas de têtes pendant que vous êtes ici. Le reste ne regarde que vous mais je devais au moins savoir le strict minimum a votre sujet, simple précaution au cas où un autre incident du même ordre se produirait. Si vous ne faites pas de vagues et ne blessez personne vous n'avez l'un comme l'autre rien à craindre. Cependant je tiens à préciser que dans le cas contraire...eh bien il pourrait y avoir quelques complications

Enairod n’aimait pas beaucoup le ton de cet interlocuteur qu’il transformerait volontiers en passoire si son abrutie d’ombre le laissait tranquille. Cependant, il avait la certitude qu’Enirual ne lui serait d’aucune aide en cas de confrontation. Il décida de capituler, pour le moment… Le jeune s’adossa de nouveau nonchalamment sur le mur et attendit que son ombre fasse la causette à sa place. Si elle disait quelque chose de déplacé que ce Rosiel ne devait pas savoir, il tuerait leur interlocuteur sans attendre. La vie de ce pauvre gars dépendait de son ombre stupide, si Enairod pouvait rire, il s’en donnerait à cœur joie.
Enirual avait bien entendu saisis les propos de son maître et se mit à hésiter. Que pouvait-elle raconter, qu’est-ce qu’Enairod considérait comme secret ? Après ce bref moment de silence, elle reprit de plus belle, en tentant de cacher son malaise. Si l’homme en face d’eux se doutait de quelque chose, il pourrait agir le premier… ah c’était beaucoup pour une petite tête d’ombre !

- Héhé, nous ne serons surement pas obligés d’en arriver là monsieur ! et je vous fais confiance pour ne rien répéter car, sans vouloir vous offenser, si quelqu’un était au courant, mon maître n’irait pas par quatre chemins, il vous retrouvera et… heu.

Enairod plaça ses mains derrière sa nuque, comme l’aurait fait un homme étendu sur une plage et scruta le ciel. Oui, Enirual l’avait très bien cerné, elle n’était peut-être pas si idiote que ça finalement. L’ombre reprit de nouveau, de plus en plus désespérée car elle avit parfaitement entendu ce que pensait son maître :

- Hum, enfin vous comprenez, nous, enfin il a été chassé de beaucoup d’endroits à cause de sa nature et aussi, je m’en excuse, par ma faute. Ah et ne vous inquiétez pas, nous ne trouerons pas de têtes, ce n’est pas dans nos habitude, quoique… non, je veux dire que c’est déjà arrivé mais c’était de la légitime défense. Hum quand à moi, je ne sais pas trop comment j'ai vu le jour car, d'après mes souvenirs, j'ai toujours été avec ce cher petit heu... mort?

De la légitime défense… Enairod avait-il vraiment la tête d’un type qui ne tue que par légitime défense ? non mais franchement… Il fallait toujours qu'elle en fasse trop. Quand à cette histoire qu'elle ne se souvenait de rien, Enairod se demanda l'espace d'un instant si c'était vrai. Contrairement à son ombre qui avait accès à ses moindres pensées, il lui état impossible d'entendre les siennes si elle ne souhaitait pas les faire partager. Donc peut-être que cette fois elle disait la vérité mais rien ne le prouvait.

- Aussi, nous sommes ici, sur vos terres, parce que nous avons fuient les autres pays et heu nous sommes aussi la recherche d’un homme et…

*tu creuse sa tombe…

*non, non, attend !

-…mais ce serait bien trop long de tous vous expliquer héhé alors, disons qu’on est juste des voyageurs fuyant les persécutions et cherchant quelqu’un que l’on connait qui habite dans la région. Et je vous promet qu'on ne fera pas trop de dégâts, c'est juste un passage,nous rentrons chez nous, de l'autre côté là. Voilà !

Mais pourquoi partait-elle si loin? il suffisait de dire qu'ils étaient des voygeurs, rentrant chez eux après une excursion dans une ville voisine, pas de raconter sa vie! Enirual avait rattrapé le coup mais pour combien de temps ? elle n'avait pas fait mention de leur voyage à Kirtal car elle ne l'avait pas jugé nécessaire (elle pensait surement à l'envers) mais elle était à court d'idée. Il fallait qu’elle dise autre chose, qu’elle change de sujet… oui, elle avait trouvé ! Ils en avaient parlé avec Enairod (enfin, elle avait surtout discuté toute seule mais bon) pendant le trajet:

- En fait on aimerait trouver un nécromentien aussi, je me suis dit que dans ce pays ce ne serait pas trop dur alors on a décidé de faire un petit détour et ce serait bien pour Enai…rod ?

Le jeune homme s’était redressé d’une manière vive et sèche et se tenait les mains devant le visage. alors c'était pour ça? pour ça qu'elle avait été si insupportable pendant le voyage? juste pour trouver un nécromentien, La jauge d'énervement du jeune mort vivant vira au rouge. Enirual n’y fit pas attention tout de suite car un déclic venait de se faire dans sa petite tête vraiment retardée.

- Ah mais, vous en êtes un monsieur ! vous pourriez surement…

*ferme là !!

Les mains du jeune homme étaient crispées devant lui, tellement que ses ongles perçaient sa peau fine, quand sa colère revint à la charge. Il se leva d’un bond, ses doigts le démangeaient d’attraper ses armes, de mettre une balle entre les deux yeux de ce type qui avait troublé la tranquillité de sa soirée et qui, à cause de cette stupide d'ombre, aller s'immiscer dans sa vie privée. Mais au lieu de ça, il dévisagea l’inconnu d’un regard froid et éteins. Même lui ne savait pas comment il pouvait contrôler sa colère mais il le fallait car il ne disposait pas de suffisamment d'information sur ce nécromentien pour l'attaquer seul. il était désormais évident qu'Enirual ne lui viendrait pas en aide. Mais ce que le jeune homme ne savait pas c'est que, même si elle ne le montrait pas, elle le défendrait toujours, après tout, il était son maître.

- Tu as tes renseignement, maintenant tire-toi, chui pas un mec patient
Ses mots se ponctuèrent par un geste: sa main droite saisissant la crosse de son revolver et la caressant nerveusement.

*Enai…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Jeu 7 Mar - 11:04

je fixais tranquillement le mort vivant qui semblait de plus en plus impatient de me tirrer dessus et après y avoir réffléchi un momment je me décidais, il étais temps de faire comprendre a monsieur qu'il risquait sa ''vie'' plus que n'importe qui d'autre. je me concentrait sur ses bras avaec l'intention de lui faire regreter ses sous entendus. le premier j'allais le lui immobiliser et prendre le contôle du second pour pointer son arme vers sa propre tête, peut-être qu'il comprendrait alors les risques que couraient ceux qui ôsaient me défier, a plus forte raison dans le cas des morts-vivants ! il était temps de remettre les choses en perspective

je commençais par immobiliser ses deux bras avant de lui lancer


-me menacer est une grave erreur, mort vivant ! vous portez des armes et il suffit probablement de vous faire exploser la tête pour vous tuer comme c'est le cas de tout zombi autonome, le fait que vous soyez capable d'agir par vous-même ne signifie pas pour autant que vous faites exception a cette regle...une de vos propre balles par example...et c'en est fini de vous, vous allez donc me faire le plaisir de me parler sur un autre ton et de bien vous enfoncer une chose dans le crâne: vous êtes encore en vie uniquement par mon bon vouloir. le plus vite vous réaliserez que vous n'avez votre mots a dire que parce que je n'ai pas totalement pris le contrôle de vous...

je fis saisir son arme a nairod et la pointer vers l'un de mes yeux mais sans lui permettre d'appuyer sur la détente, probablement la chose la plus frustrante de toute sa vie dailleur après quoi je lui fit orienter le cannon vers sa propre tête en me demendant si la perspective de se faire exterminer évoquerait quoi que ce soit chez lui

je commençais par faire signe a mes troupes de lever leurs armes mais leur interdit d'attaquer


-si je le désirais je pourrais contrôler jusqu'a votre esprit et vous priver de tout libre arbittre. je ne le ferai pas mais croyez bien que ce n'est pas l'envie qui manque, je pourrais aussi vous faire sauter la cervelle avec votre propre instrument simplement en y pensant alors cessez immédiattement de croire que vous avez le moindre pouvoir dans cette négotiation. je suis sincèrement désolé mais mais ce n'est pas le cas. a présent je vais être très clair, si vous passezne fut-ce que la nuit ici je tiens a savoir a quoi les gens s'exposent, vous avez déjà la mèche dangereusement courte et c'est loin d'être un trait de caractère que j'aprécie. enirual, qu'alliez-vous dire exactement ?

(désolé ci c'est foutrement court -__-)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Enairod
Guerrier (1.1)


Messages : 39

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Sam 10 Aoû - 3:20

Lui tirer dessus, le tuer.. voilà tout ce qui passait par la tête d'Enairod à ce moment là. Enirual tentait tant bien que mal de le raisonner mais en vain. L'interlocuteur du mort vivant commençait également à perdre patience.

-me menacer est une grave erreur, mort vivant ! vous portez des armes et il suffit probablement de vous faire exploser la tête pour vous tuer comme c'est le cas de tout zombi autonome, le fait que vous soyez capable d'agir par vous-même ne signifie pas pour autant que vous faites exception a cette règle...une de vos propre balles par exemple...et c'en est fini de vous, vous allez donc me faire le plaisir de me parler sur un autre ton et de bien vous enfoncer une chose dans le crâne: vous êtes encore en vie uniquement par mon bon vouloir. le plus vite vous réaliserez que vous n'avez votre mots a dire que parce que je n'ai pas totalement pris le contrôle de vous...

Tout en entendant ces mots, Enairod sentis comme un picotement ou des fourmis dans ses bras. Énervé par la perspective d'être sous le contrôle d'un autre et par ces paroles, il réussi néanmoins à dégager l'une de ses mains pour saisir son arme et la pointer vers ce nécromentien stupide. Malheureusement pour le jeune homme, l'emprise de ce dernier était forte. Sans comprendre pourquoi ni comment, il retourna sa propre arme contre lui. Son doigt nonchalamment posé sur la détente, prêt à tirer.

-si je le désirais je pourrais contrôler jusqu’à votre esprit et vous priver de tout libre arbitre. je ne le ferai pas mais croyez bien que ce n'est pas l'envie qui manque, je pourrais aussi vous faire sauter la cervelle avec votre propre instrument simplement en y pensant alors cessez immédiatement de croire que vous avez le moindre pouvoir dans cette négociation. je suis sincèrement désolé mais mais ce n'est pas le cas. a présent je vais être très clair, si vous passez ne fut-ce que la nuit ici je tiens a savoir a quoi les gens s'exposent, vous avez déjà la mèche dangereusement courte et c'est loin d'être un trait de caractère que j’apprécie. enirual, qu'alliez-vous dire exactement ?

... le vide, voilà ce qui flottait dans sa tête. Pour qui se prenait-il celui là avec ses grands airs?! Il croit l’impressionner peut-être. Qu'il essai un peu de prendre le contrôle d'Enairod qu'on rigole. Il y arriverait surement mais se fatiguerait à la tâche car le jeune homme n'était pas du genre à se laissait faire. Enairod fixa intensivement le canon du pistolet pointé sur sa personne. Les balles qu'il contenait ne lui causeraient qu'un trou et une bonne migraine mais si plusieurs étaient tirées, il y laissera sa peau c'était sûr. Mourir... quel mot étrange. Enairod n'avait pas peur, il était déjà mort de toute façon. L'espace d'un court instant, il revit sa propre mort mais rien ne transparaît dans ses yeux depuis trop longtemps éteins. Il poussa un léger soupir et détourna son regard du canon pour plonger ses yeux dans ceux de Rosiel. Il le défiait du regard et semblait dire "bah tire, qu'est ce que tu attends, t'as peur ou quoi?" La dernière chose dont Enairod avait peur c’est bien de mourir. D'ailleurs avait-il peur de quelque chose?
Cependant, son ombre ne l'entendait pas de cette oreille. Elle ne voulait pas qu'il meure et elle ne voulait pas mourir non plus! Elle décida donc de prendre la parole, au début dans la tête de son maître, lui demandant de se calmer, d'écouter le nécromentien. Puis, voyant qu'il faisait la sourde oreille, elle cria plus fort, pour au final se mettre à parler de vive voix.

- ça suffit maintenant tes bêtises!! si tu veux mourir fais comme ça te chante mais moi je ne veux pas!
*contradictoire...
- oui oh sa va! si tu as quelque chose à dire, dis le de vive voix! Le nécromentien là, tu crois vraiment qu'il va faire le sentimental et te laisser vivre?
*...
-Ah tu t'en fou en plus...

Là ça n'avançait pas. La pauvre petite ombre continuait son monologue sans grands espoirs, puis elle réfléchis.

-hum... monsieur, Rosiel c’est ça? combien de temps vous pouvez le tenir? Moi je veux bien vous parlez, même si je vais m'en prendre plein la tête après mais... ça m’embêterait que vous vous battiez car je ne vous déteste pas mais je protégerais mon maître quoiqu'il arrive vous voyez?

*Traîtresse!
*pardonne-moi...
*...
*ou pas...

Enirual souhaitait réellement l'aide de cet homme, il pourrait peut-être aidé son maître et ami. Mais si les deux n'étaient pas en bon termes... il fallait aussi être sûr de la réponde du nécromentien.

-Avant tout, vous nous aiderez si je vous parles ? et même si vous répondez oui, quelle garanties avons-nous que vous teniez parole? Je vous propose de libérer mon maître de votre emprise, en échang en je m'engage à l’empêcher de bouger...


Enirual le pouvait, elle l'avait déjà fait quand il perdait sa lucidité, même si elle n'aimait pas trop.
Enairod ne pouvait pas bouger le petit doigt et de toute façon, sa propre arme le menaçait. Si ça avait été la blanche, elle n'aurait pas tirée, trop reliée à son possesseur. Mais là, c'était la noire, brutale et sans vergogne. Le jeune mort vivant ne la maîtrisait pas encore totalement. De son côté, Enirual voulait éviter une bagarre entre les deux et si possible les faire s'allier mais plus le temps passait, plus elle y pensait, et plus elle sentait qu'n combat serait inéluctable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1894

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   Lun 19 Aoû - 4:27

je fermais les yeux et prit quelques secondes pour peser le pour et le contre puis je me dis que je pouvais toujours souscrire une minime assurance. le vrai danger représenté par ce mort-vivant c'est le fait qu'il portait deux revolvers, autant les placer hors de sa portée dans l'immédiat.

-nous sommes d'accord enirual seulement je me permets de prendre une dernière précaution si vous n'y voyez pas d'inconvénient. je n'ai rien non plus contre la perspective de vous aider si je peux le faire sans risquer d'être changé en passoire. aussi je crois avoir trouvé un moyen de régler une partie du problème dans l'œuf.

je fit signe à mes squelettes d'aller prendre les armes a feu d'enairod et ils s'exécutèrent prudemment avant de revenir

je fixais ensuite l'ombre

-je les lui rendrai en temps utile. si vous n'avez qu'a l'empêcher de me sauter dessus ce sera aussi plus facile pour vous que de toujours garder ses mains loin de ses armes. ne vous en faites pas enairod. mes soldats en prendront grand soin et moi-même je n'y toucherai pas.

après quoi je relâchais le mort-vivant.

-et dites-moi donc enirual: qu'espérez-vous que je puisse faire pour vous aider ?

en effet il était possible que tout ça me dépasse un peu. après tout des cas comme cet enairod existaient mais le plus souvent c'était par accident et ils avaient pour la plupart étés détruits car trop instables et dangereux...je voyais le tableau. voila qui n'avait rien de très rassurant.

(désolé de t'avoir piqué tes flingues mais au pire il reste possible de les reprendre a mes squelettes. la baston risque d'attendre un peu XD)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre zombinesque ^^ (pv rosiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La croisée des chemins [PV Rosiel]
» Un entretien... frappant [PV Rosiel]
» Petite chatte sans défense (PV Rosiel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Nürnen :: Villes et villages :: Valhaine-