Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 a deathly adversary (extraits de mon livre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Ven 18 Jan - 12:36

(voila ici une pettite scène de mon chapitre en cours d'écriture. (il est presque fini ! yay !) il a eue d'autres scènes centrées sur rosiel auparavant mais je voulais éviter de vous dépayser pour le premier extrait donc j'ai choisi une scène courte et contenant le plus de persos connus du forum possible (a une exeption près qui comprendra ce que je veux dire). je précise que c'est encore la version bêta, donc le résultat final sera sûrement bien plus court. il s'agit juste d'une petite conversation entre rosiel et ses vassaux qui préparrent une mission. j'en profite pour préciser a qui ne le sait pas que le nom de son village se pronnonce val-haï-né et non valhaine et que le passage secret dans lequel cette scène se passe est présent dans l'un de mes RP sur ce forum...saurez-vous le retrouver ? Laughing )

(violett, quand a l'idée dont je t'avais parlé en ce qui concerne la zone de RP d'essai ce sera a toi de me donner le feu vert ou de commencer,çca te va ?)

(je posterai sûrement d'autres bouts si vous le souhaitez mais je veux aussi éviter de spoiler mon roman, donc je ne peux pas tout vous dire Wink je mets le texte en couleur et dans le même Italique que mes postes de RP, rien que pour vous ! violet, tu risque de te gâcher une scèene mais si tu veux la lire ben...vois ça comme une preview puisque le chapitre s'en vient de ton côté XD)

et voila, une bonne chose de faite !

après avoir vérifié le passage secret de fond en comble et s'être assuré que tout fonctionnait normallement lord rosiel remonta lentement l'escalier de pierre qu'il avait inspecté une bonne demi-heure auparavant et l'autre passage secret que celui-ci même dissimulait. il était encore secoué par le message télépathique de ce rustre de myst qui l'avait pratiquement assomé plus tôt mais il s'en remettait lentement et si il avait encore la tête qui tournait et une démarche chancellante il s'était plus ou moins remit et était de nouveau capable de réfléchir correctement sans être interrompu par un mal de tête insoutenable. rosiel posât les yeux sur l'entrée du passage située plusieures dizaines de marches qu'il pouvait voir en levant les yeux vers l'énorme trou béant qui servait de centre a l'escalier secret, se demendant si il ne pouvait pas l'employer pour faire débarquer des renforts incognito dans son manoir. l'entrée s'ouvrit soudainement sans que le maitre du village y soit pour quoi que ce soit le ramenant brutalement a la réalité alors qu'il planchait sur la faisabilité de cette tactique. paniqué et se préparrant mentallement a se défendre il se plaqua contre un mur et se mit a respirer aussi lentement et silencieusement que possible, sachant que l'obscurité le dissimulerait aux yeux de tout adversaire normal et lui permettrait certainement de filertant qu'il le faisait silencieusement. deux silouhettes sombres que le nécromancien n'eut pas le temps d'identifier s'engagèrent rapidement dans l'eescalier en descendant dans sa direction, peut-être que des assassins avaint profités de l'abscence de ses deux uniques gardes et s'étaient infiltrés ici pour l'occire discrètement. l'aristocrate observa autant qu'il le put les deux silhouettes depuis les marches inférieures ou il se trouvait, sachant qu'il ne pouvait pas dégainer sa rapière sans attirer l'attention sur lui le seigneur se demendait maintenant quelles étaient ses chances de pouvoir pousser par surprise les deux intrus dans le précipice garni de cables mortels avant que ceux-ci ne le remarque et il continua a les examiner pendant qu'ils descendaient. l'une de ces silhouettes était grande et massive, ses pas lents et cadencés résonant lourdement dans l'escalier et la seconde pour sa part était si svelte, rapide et sillencieuse malgré l'écho incroyablequi règnait en ces lieux que si il ne l'avait pas vue entrer dans le passage il n'aurait probablement pas sû qu'elle existait...deux ennemis hmmm ? c'était loin de lui plaire. les deux indésirabless s'engagèrent dans le passage sans rien dire alors que rosiel s'immobilisait et retenait son souffle pour pouvoir passer innaperçu. ayant abandonné l'idée de pousser ses victimes de peur d'être pris a son propre jeu et de finir découpé en morçeaux il avait décidé finalement de laisser les deux assassins le dépasser et atteindre le bas du passage. une fois qu'ils seraient trop loin pour le ratrapper il remonterait l'escalier en vitesseen refermant le passage derrière lui pour aller chercher des renforts mais pour l'instant il ne devait absoluement pas faire de bruit ou bouger car l'écho dans ce passage secret était tout simplement atroce. les deux silhouettes s'arrêterent a sa hauteur et le coeur de l'aristocrate rata un battement. il sursauta lorsque la voix famillière d'une jeune femme s'adressa a lui


-rosiel...hé euh...rosiel ? qu'est-ce que tu fais là a te plaquer contre ce mur ? tout va bien ?

le maitre des lieux eut un pettit rire incrédule en réalisant son erreur et un sourire naquit sur ses lèvres alors qu'il se détendait brusquement: c'était ses alliés qui se trouvaient-là. pas des adversaires!

-meran ! mélica ! oh misère je vous ai pris pour des assassins dans cette obscurité ! vous m'avez fait une de ces peurs ! mais...attendez ! n'étiez-vous pas occupés a passer les troupes en revue et a faire des recherches tout les deux ?

-nous avons terminés depuis une bonne demi-heure monsieur, les troupes sont prêtes et armées. dit le géant dénommé meran de sa voix grave, profonde et égale teintée de la politessee et du respect qu'il manifestait a tous, alliés comme ennemis. si je puis me permettre, que faites-vous encore dans ce passage monseignieur ? il me semble que d'ordinaire il ne vous faut guere plus de dix minutes pour tout vérifier.

l'aristocrate prit une pettite pause le temps de se calmer pour de bon et répondit sans cacher son agacement

-eh bien j'ai reçu le signalement de notre cible par télépathie, seulement celui qui a sollicité notre intervention n'as pas daigné surveiller la force avec laquelle il m'as envoyé son message. je suppose qu'il souhaitait s'assurer qu'il me soit bien transmis bien que je le soupçonne de simplement avoir du mal a se modérer...mais je m'égare. en bref son pettit mémo a dû m'assomer et comme j'étais dans l'obscurité durant tout ce temps je ne m'en suis peut-être pas apperçu. bien que la méthode m'aies profondément déplue je suis forcé d'admettre que le renseignement lui-même n'auras pas été inutile: tout mes squelettes ont le signalement de notre homme a présent et le reconnaitront si ils le voient

-c'est parfait ! répondit la dénomée mélica en frappant dans ses mains et en fixant le mur au dessus de la tête de son employeur. de mon côté j'ai réussie a mettre la main sur des dossiers et des récits de témoins ayant survécu au passage du tueur que ce myst a mentionné. nous n'avions rien sur quoi baser nos recherches au début mais j'ai mis la main sur un dossier récent dans lequelle une personne correspondant a la description que tu m'as faite de ce myst a d'après des témoins affronté un tueur en série que la populace a appelée le spectre blanc. je me suis penchée là dessus et maintenant que j'ai fouinée un bon coup je crois qu'il s'agit du tueur que ce myst a mentionné. j'ai réussie a mettre la main sur des dossiers qui datent d'il y a un an et demi et pour tout dire je pense que tu pourras faire la lumière sur tout ça beaucoup mieux que moi. des détails bizzares et des renseignements qui ne collent pas les uns aux autres sortent de partout dans cette affaire et pour tout te dire je commence a en avoir marre d'essayer de comprendre tout ça. j'ai tout laissé sur ton bureau avec les notes habituelles et le résumé. personellement je te conseille de t'y mettre au plus vite si tu veux avoir le temps de tout lire. tu risque d'en avoir jusqu'a ce soir au moins. les gens avaient l'air d'avoir pas mal de choses a raconter sur ce spectre blanc, en fait je n'ai pas eue le courage de tout lire.

le jeune noble se passa la main dans le visage. passant en revue dans sa tête les événements de la veille qui avaient bien failli voir son manoir incendié et son majordomme tué...sans compter toute cette histoire de collone vertébrale. rien que d'y penser il frissona un peu

-il a bien mentionné ''le spectre blanc, ta cible'' dans son message donc tu as sûrement visée juste. et ce myst, qu'as-tu trouvée a son sujet ? une personne capable de venir ici en pleine nuit me tordre le bras et me confier cette affaire sous peine de raser valhaine aprèes avoir forcé toutes non défenses comme si elles n'étaient rien...une individu d'une telle puissance doit faire parler de lui. le contraire n'est pas possible. surtout puisque la subtilité ne semble pas être son point fort. tu as des détails interessants pour moi ?

un bref silence gêné et lourd de signification précéda la réponse de mélica. meran avait baissé la tête, encore humilié par l'écrasante défaite qu'il avait subi la veille

-j'ai fait tout ce que je pouvais pour te trouver des renseignements a son sujet mais je n'ai rien apprise que nous ne savions pas déjà même après avoir mise tout mes contacts en alerte. ce myst est une sacrée énigme ! tout ce que je peut te dire c'est qu'il à l'air de pister ce spectre blanc depuis un momment et de le haïr de toutes ses forces. comme tu le soupçonnais il n'est jamais arrivé a lui mettre la main dessus et avant ça c'est le trou noir complet. personne sur le continent ne sait quoi que ce soit de concret ou de vérifiable et encore moins d'utilisable a son sujet. je n'ai pas honte de te le dire: cette affaire a complètement gâchée ma journée et on a rien a en tirer. oh et pendant qu'on parle d'affaires déplaisantes et inutiles je sais très bien que la mission de surveillance que tu m'as donnée ce matin est bidon et qu'elle sert juste a m'éloigner d'ici.

le nécromancien soupira car il n'avait aucune envie de recomencer cette dispute avec sa svelte et furtive associée presque invisible dans cette obscurité

-tu croyais que je ne m'en appercevrais pas ? lui lança son informatrice en posant les poings sur ses hanches et en se penchant vers lui avec ce que le jeune noble savait être un air indignié. si tu continue a m'envoyer ailleur chaque fois que ça chauffe par ici je vais finir par croire que tu ne me prend pas mes talents au sérieux rosiel. dois-je te rapeller que tu te prive d'une alliée très utile pour ce genre de mission en m'envoyant ailleur et qu'en plus je suis loin d'avoir besoin d'être protégée ou mise en sureté ? je peut filer une râclée a plusieurs soldats entrainés, je suis la meilleure tireuse ici et ce n'est pas ma première mission depuis que je travaille pour toi, tu pourrais au moins me faire un peu confiance il me semble ! j'ai déjà réussie des missions bien plus difficiles que d'assassiner une unique cible au cas ou tu l'aurais oublié ! je reste et j'assure vos arrières, point final ! je refuse d'aller me tourner les pouce a l'autre bout du pays pendant qu'un tueur en série s'en prend a vous parce-que tu t'inquiète pour quelqu'un qui est probablement bien plus a sa place que toi sur un champ de bataille sans compter que ta protection fait aussi partie de mon mandat. tu est la personne la plus a risque d'être éliminée au cours d'une bataille, tes talents seraient bien mieux employés a superviser toute cette opération de loin et je ne t'ai pas entendu parler de te replier toi !

-ai-je dit que je doutais de toi ? soupira rosiel sans parvenir a dissimuler l'agacement audible dans le ton de sa voix. j'ai eu plusieures fois l'occasion de te voir a l'oeuvre et ne vas surtout pas croire que je n'ai pas confiance en toi ou en tes capacités mélica. honnêtement je serais bien plus tranquille si tu était là pour nous aider a capturer le spectre mais si jamais nous échouons il faudra au moins que quelqu'un puisse transmettre le message au reste de l'alliance le plus rapidement possible pour qu'ils prennent la relève et tu est celle qui voyage le plus rapidement ici. j'ai déjà toute une armée chargée de me protéger et de m'aider a éxécuter ma mission dont plusieurs tirreurs embusqués et crois-moi, même si ils ne t'arrivent pas a la cheville ils feront l'affaire. mais comme je sais que ça ne te disuadera pas voici ce que je te propose: je vais aller lire les dossiers que tu m'as apportée et si au final je juge que ta présence ici est nécéssaire a la réussite de notre capture alors j'annule ton autre mission et tu pourras rester a valhaine et nous prêter main forte. dans le cas contraire tu iras comme prévu continuer ta surveillance des frontières et me faire un rapport détaillé de ce que tu y trouveras, surtout si des criminels employant des pouvoirs particuliers ou beaucoup de magie, voir des gens que nous connaissont sont impliqués. si d'ici trois jours tu n'as pas reçue de mes nouvelles tu file avertir toute la ruche de mon échec...veille bien a rendre ton message convaincant et n'hésite pas a leur inspirer le plus de crainte possible a l'endroit du spectre blanc: le but de ce message sera de les forcer a s'activer dans leur recherche de ce tueur donc c'est un détail capital. tout ça te convient mélyly ? tes talents d'espionne et d'assassin ne sont pas tes seuls aussi tu devrais t'habituer a t'occuper d'autres types de missions étant donné la variété de tes aptitudes. tu est sans conteste mon informatrice la plus fiable, ma messagère la plus rapide, la seule espionne sur laquelle je peut compter a cent pourcent ET mon assassin numéro un. les missions que je te confie sont celles que personne d'autre a ma conaissance ne peut accomplir comme elles doivent l'être ou qui comportent trop de risques en cas de trahison de la part de mes espions ou de mes indics. de quelle autre preuve de ma confiance as-tu besoin exactement !?

-bon, bon d'accord ! j'accepte ton marché ! soupira mélica rassurée que personne ne puisse voir le sourire gêné que l'avalanche de compliments de son ami et patron avait fait naitre sur son visage ni le rouge qu'elle avait sentie lui monter au joues car elle n'avait pas l'habitude qu'on lui envoie des fleurs. mais je m'attend a ce que tu respecte ta parole si tu te rend compte que je pourrais t'aider ! ne me fait pas faux bond rosiel. n'oublie pas que j'ai aussi lue ce dossier. enfin la majeure partie. si tu me ment je le saurais de toute façon, je t'aurais prévenu

-mélica, rosiel a beaucoup de travail devant lui si j'en crois ce que tu nous a dit. intervint meran avec son professionalisme habituel en se retenant de rapeler a la tueuse que le jeune maitre savait ce qu'il faisait et qu'il n'avait vraiment pas besoin de devoir gérer son insubordination en plus de l'opératioon a venir. j'aurais besoin de m'entretenir avec lui une fois qu'il aura toute les informations qu'il lui faut et aura terminé de paufiner son plan pour savoir exactement quelles seront les mises au point a apporter au troupes avant l'arrivée de notre tueur. ne m'en veut pas d'être aussi pressé mais vous pourrez certainement terminer cette conversation plus tard n'est-ce pas ?

-je t'ai déjà mentie ? interrogea tranquillement le nécromancien tout en passant devant ses deux amis pour aller ouvrir la porte du passage secret. de toute façon meran a raison. désolé mais nous discuterons de ta participation a l'opération une fois que j'aurais rattrapé mon retard sur cette affaire et en attendant j'ai d'autres ordres pour vous deux: mélica j'aimerais que tu prévienne tout les habitants de ce qui va se passer ce soir, qu'ils ne sortent pas et se barricadent chez eux voir fuient temporairement si ils accèptent. je refuse de mêler des civils innocents a cette bataille. meran, préparre aussi mon équipement et de quoi attacher ou assomer notre tueur. je préffère ne pas prendre de risque et le capturer vivant pour lui parler en personne. rien ne nous dit que myst se montrera franc avec moi ni que ce criminel n'as pas ses raisons ou ne souffre pas d'une quelconque maladie mentale, rien ne nous prouve non-plus que myst ne vas pas simplement le tuer a vue voir s'en prendre a nous même si nous réussissont notre mission. de toute façon quoi qu'il en soit je veut mener ma propre enquête et en apprendre autant que possible sur cette affaire avant de décider de la marche a suivre. nous ne sommes pas des barbares ni des tueurs et lorsque nous l'auront capturé cet homme aura droit a un procès honnête et a un châtiment a la mesure de ses crimes. si myst n'est pas d'accord alors il n'as pas frappé à la bonne porte. soyez aussi préparrés et reposés que possible tout les deux, une fois vos tâches du momment completées vous-êtes au repos jusqu'au début de l'opération. ce soir le spectre blanc arrivera a valhaine et je tiens a ce qu'il soit acceuilli comme il se doit !

une fois ces mots prononcés lord rosiel sortit du passage pour aller jeter un oeil a ses dossiers sur l'affaire en espérant que son amie lui avait donnée moins de paperasse et plus de renseignements qu'elle le croyait et que le vieux guerrier qui était son bras droit ne faisait pas semblant de s'être remis de ses blessures. il espérait aussi que la tueuse suivrait les ordres cette fois-ci car il ne devait pas y avoir le moindre accro dans l'éxécution de son plan. ce type était assez dangereux pour avoir affronté l'homme qui avait a lui seul vaincu meran, les hordes de morts-vivants de rosiel et par extension le nécromancien lui-même et être encore en vie pour le raconter...avec un peu de chance ce tueur aurait peut-être des renseignements sur le rustre qui l'avait attaqué la veille

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   


Dernière édition par Rosiel le Lun 4 Fév - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kanoë
Prince Kanoë & fondateur


Messages : 1434

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
218/50000  (218/50000)
Inventaire: Nya, rose volante


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 6:14

Perso, j'aime beaucoup. Je ne pense pas qu'il faille raccourcir ce passage car chaque détail et parole à son importance ^^

Tout comme pour Fely, si tu es d'accord, je pense publier dans le journal du forum (en cours de rédaction) des extraits de ton roman ^^

_________________


Spoiler:
 


Dernière édition par Kanoë le Ven 25 Jan - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fantastiqua.forumactif.com
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 6:24

je ne compte pas vraiment le raccourcir mais il y a pas mal de phrases qui se répètent pour rien. je compte régler au moins ce problème. je ne suis pas non plus contre l'idée de voir mes extraits dans le journal, dans un sens ça me fait d'autres beta lecteurs (même si un seul me suffit largement c'est toujours bien d'avoir du feedback ^^)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
5/50000  (5/50000)
Inventaire: Arc


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 7:04

Comme pour les rp, suis fan de ta façon d'écrire. Fais attention à tes phrases trop longue, on s'essouffle vite lorsqu'on les lit par exemple, la première qui m'a parut notable : "dit le géant dénommé meran de sa voix grave, profonde et égale teintée de la politessee et du respect qu'il manifestait a tous, alliés comme ennemis."

Imagine en lecture à voix haute, c'est pas évident. Mais sinon j'aime beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 7:09

c'est un point sur lequel je travaille et l'une des corrections que je compte apporter au chapitre quand je repasserais dessus après l'avoir fini

comme je l'ai dit a kanoë je vais aussi poster les deux autres extraits précédents un peu plus tard. comme ça le forum aura l'introduction de son nécromancien national au complet. je vais peut-être même vous laisser lire l'affrontement entre lui et le héros qui va bientôt se produire et les scènes qui vont y mener mais avant je vais attendre un peu. merci pour les critiques ! j'apprécie énormément

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
5/50000  (5/50000)
Inventaire: Arc


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 8:09

Normal =) j'attend de même de ta part Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Sam 19 Jan - 12:09

t'en fais pas, je te donnerais mon avis sur tes textes au fur et a mesure comme je l'ai fait pour ton prologue ^^

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Lun 4 Fév - 18:46

(voici donc la scène qui s'est passée juste avant la première que je vous ai montrée. pour info a deathly adversairy = un adversaire morbide)

pendant que les deux voyageurs antithétiques s'éloignaient temporairement de leur destination sur l'intuition du pâle jeune homme, ailleur celui-ci était perçu comme le meurtrier immonde qu'une horde de morts-vivants attendaient de pied ferme pendant que s'organisait lentement mais sûrements les plans visant a le capturer, l'élaboration des stratégies de défense a employer et l'évaluation de l'état des vigiles et du matériel. cependant, bien loin du village cauchemardesque, s'enfonçant dans les profondeurs de la terre elle même une ombre s'affairaient a préparrer le terrain et le manoir a l'arrivée d'une menace a abattre qui venait directement frapper a leur porte sans même se douter qu'on l'y attendait. ce matin-là dans les profondeurs de la terre, sous le manoir demaleth que les flammes n'avaient que très peu endommagé avant d'être neutralisée un silencieux individu plongés dans d'on ne peut plus opressantes ténèbres qui le cachait même a ses propres yeux descendait l'escalier en pièrres qui longeait le mur cillindrique d'une mystérieuse tour souterraine qu'il était l'un des rares a connaitre. les marches sur lesquelles il posait les pieds semblaient serpenter vers le bas a l'infini et si lesdites marches étaient assez larges pour que trois personnes de taille moyenne puissent les emprunter aucune rampe ou protection d'aucune sorte n'empêchait un explorateur imprudent de faire un pas de travers et de chuter dans l'abîme sans fond qu'était le centre de la pièce. si vampires, anges, démons et certains monstres pouvaient aisément sauter en bas de cet escalier et s'en sortir avec au pire quelques fractures et au mieux sans le moindre mal aucun humain ne pouvait survivre a une telle chute sans la freiner ou l'amortir et assez peu de créatures non-aériennes ordinaires pouvaient se prétendre capables de faire mieux qu'eux. de toute façon un peu partout dans ce précipice étaient tressés de fins fils de fer servant a découper en morçeaux toute créature surhumaine qui tenterait de sauter en bas pour poursuivre et devancer les fuyards qui empruntaient cette route. rosiel demaleth qui ne voyait strictement rien dans cette obscurité vérrifiait méthodiquement le fonctionnement et la sécurité de cet antique escalier de pierres, de la porte secrète qui en dissimulait l'entrée et l'état des fils qui en garnissaient le centre par mesure préventive mais l'aristocrate qui conaissait ce passage par coeur jusqu'au nombre et a la position exacte des cables qui le garnissait doutait qu'il ait la moindre chance de servir a l'opération. sa connaissnce de ce passage et des autres qui existaients entre le manoir et certaines parties spécifique de valhaine et de l'extérieur du village lui évitait de devoir allumer une torche dans ses recherches et lui sauvait pas mal de temps. le nécromancien avait confié d'autres tâches importantes a son personel mort-vivant, à son majordome ainsi qu'a un autre collaborateur plus récent qui avait rapidement gâgné sa confiance pour plusieures raisons pendant que lui passait les voies d'acces et de sorties en revue. il avait bon espoir de voir l'un de ses alliés revenir après avoir passé les troupes et l'équipement au peigne fin et l'autre avec des documents très important pour la suite de son plan. en effet rosiel avait beacoup de recherches a faire pour prévoir a l'arrivée de celui qu'on espérait le voir éliminer. il n'aimait pas qu'on lui cache des choses, qu'on le fasse avancer dans le noir et encore moins qu'on se serve de lui et il tenait donc a découvrrir le fond de cette affaire, même si celui qui la lui avait mise entre les mains de force risquait de désaprouver. ça pouvait être dangereux mais le dirigeant de valhaine devait savoir ce qui se passait réellement, au moins devait-il s'assurer que l'individu qu'il attendait était bel et bien ce qu'on lui avait décrit. dans le pire des cas il avait déjà demandé que soient entamées des recherches sur ce myst pour être sûr d'avoir des renseignements utilisables contre lui la prochaine fois. ça aussi son personel s'y employait

une fois arrivé en bas de l'antique escalier le mage de la mort posa sa main recouverte d'un fin gant noir sur la poignée d'une lourde porte métallique et rouillée qui émit un affreux grincement. le seigneur en enduisit les charnières d'huile et ouvrit puis referma la porte a plusieures reprises, continuant a huiler la porte jusqu'a-ce qu'il soit certain qu'elle ne provoquerait plus le moindre bruit.il fallait éviter que cette porte grince lors d'une fuite éventuelle et révèle l'existence du passage situé derrière le mur. rosiel l'ouvrit une dernière fois, s'assurant du même coup qu'elle était déverrouillée mais dès l'instant ou il la franchit pour aller s'occuper du reste du passage il fut saisi d'un mal de tête innomable. les jambes du nécromancien le lâchèrent et il tomba a genoux tout en entendant un bruit a ses pieds qui lui indiquèrent la chute de quelque chose qu'il ramassa et remit sur son visage. alors que des immages détaillées représentant une personne au visage extrèmement pâle et portant un long manteau noir qu'il ne conaissait pas jouaient devant ses yeux et que dans sa tête résonnaient continuellement la désagréable voix de la veille qui ne cessait de répéter inlassablement les mots ''le spectre blanc: ta cible''. après avoir passé un momment immobile par terre, incapable de bouger ou de reprendre ses esprits tant son cerveau avait été innondé par la vision soudaine et incroyablement brutale qu'il venait de recevoir. rosiel se releva lentement en vacillant et continua son examen des tunels tout en souriant de nouveau. comme il savait maintenant de quoi cet homme avait l'air tout ses soldats morts-vivants savaient exactement quoi chercher a présent. ils avaient le signalement du spectre blanc. le nécromancien suspectait ce mystérieux myst de lui avoir délibérément envoyé ce message a la manière d'un coup de maillet mais maintenant il saurait qui il devait bien acceuillir et pourrait même faire observer les environs a sa recherche. il espérait seulement que l'homme a l'imposante et grotesque armure noire zebrée de rouges qui était venu le menacer jusque chez lui et avait tenté d'incendier son manoir ne lui défoncerait pas de nouveau le crâne avec sa télépathie, il envoyait vraiment ses messages trop fort !

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
5/50000  (5/50000)
Inventaire: Arc


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Jeu 18 Avr - 1:04

Je ne réagis que maintenant car disposée à lire ton texte. J'espère que tu ne vas pas mal prendre ma question mais pour que tu progresse encore et toujours (comme j'espère tu ferras avec moi) je me permet de te demander : te relis-tu bien avant de poster. Tes phrases sont très longue et parfois je m'essouffle à les lires, essaye de les lire à voix haute tu comprendras. Surtout que sans majuscule et si peu de ponctuation, c'est hyper compliqué ^^ mais dans le fond ça me plait quoique la première partie est super longue, essaye d'utiliser des adjectifs plus percutants pour attirer le lecteur. Pour être honnête, j'ai eu du mal à tout lire. Voilà, ne m'en veut pas hein xD biz
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Jeu 18 Avr - 2:18

lol...en fait cette fois je ne me rapelle pas si je m'étais relu ou non. faut pas oublier qu'à ce momment-là (ya plus de 2 mois) mon chapitre 4 n'était pas pas encore corrigé et que je n'avais repassé sur absoluement rien. (en fait il était en phase d'écriture initiale. ce chapitre m'aura fait ch...mais le résultat s'améliore) je sais que mes textes ont tendance a salement manquer de ponctuation -j'y travaille, j'y travaille. ça va finir par me rentrer dans le crâne XD- mais je fais des progrès de ce côté. le hic c'est que c'est pas consistant: un de mes chapitres peut ne pas acoir le moindre problème de ce côté et le suivant. je prend en note le conseil sur les adjectifs en tout cas car tu marque un point. même si c'est juste une scène ou un type descend un escalier et perd conscience j'aurais en effet pu faire plus attention. t'as raison là dessus

le hic c'est que cette scène est plus ou moins juste un intérim pour montrer que les défenses de valhaine s'organizent. ce bout de texte a lui seul servait surtout a donner une pause a ce qui se passait du côté des héros et montrer que leur prochain adversaire -rosiel- avait bel et bien des plans de prévus pour leur arrivée. je peux comprendre qu'elle accroche peu -vais voir si je peux pas faire quelque chose a ce sujet- mais ce n'était simplement pas le but: les événements de cette scène reposent en grande partie sur des détails importants de l'intrigue en cours...qui ont malheureusement étés établis...dans les chapitres précédents Crying or Very sad

t'en fait pas. je prend bien les critiques tant que c'est fait comme il faut XD. désolé de t'avoir filée mal aux yeux Sad je crois que je vais attendre d'être repassé partout avant de poster un autre extrait. en espérant que ça e soit pas trop long ^^

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Felyndiira
Guerrier (1.1)


Messages : 547

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
5/50000  (5/50000)
Inventaire: Arc


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Jeu 18 Avr - 3:20

Ne t'en fais pas pour mes yeux ils en ont vu d'autres ^^ Fais au mieux pour toi le principale c'est que toi tu t'y retrouve pour modifier ce qui va pas. Courage pour l'apprentissage de la ponctuation ^^ limite rajoute un petit paragraphe hors extrait histoire de me situer dans ton ecris parce qu'au fond on ne connaît pas l'histoire (moi c'est pas dur a comprendre vu que c'est en lien avec fantastiqua mais pour toi c'est mos évidement) tu voudrais pas nous faire une sorte de synosis de ton histoire ? Ça m'aiderait moi en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Ven 19 Avr - 10:26

hmmm...normallement c'est ce que j'aurais fait d'entrée de jeux mais je cherche encore un moyen de faire ça sans éviter de spoiler mon livre...j'y pense encore un peu et je vois ce que je peux faire. vrai que ça va aider ^^

bon, ok pas le choix, je DOIS faire quelques spoilers pour vous donner les bases.

en bref mon roman se passe dans un monde fantastique peuplé de monstres et d'êtres des plus étranges qui as oublié la technologie et la science de jàdis au proifit de la magie lorsque les démons: créatures surpuissantes a l'aspect humain et extrèmement difficiles a tuer sont apparue il y à des siècles, parasitant le reste des habitants de la planète et s'insinuant lentement dans la vie quotidienne des gens partout dans le monde. les monstres pour leur part revendiquent leur droit a de meilleures conditions de vie de la manière la plus violente qui soit: une partie non négligeable d'entres eux ont formés un groupe de soldats extrémistes qui as déclaré la guerre a tout les autres êtres ''normaux'' et tout ceux, même parmis les leurs qui ne partagent pas leurs convictions. des créatures jusque-là totalement inconnues plus contre-nature encore que le sont les monstres et les démons ont commencées a faire leur apparition, les augures et prophètes annonnent tous des temps difficiles pou le monde entier et depuis plusieures années une très longue série de meurtres et de génocides incroyablement cruels violents secouent un continent en entier au hasard. au millieu de tout ce chaos cette histoire est celle d'arc the restless: un jeune enquêteur doté de pouvoirs aussi étranges que dangereux coincé au centre d'événements qui dépassent de loin les pires cauchemars possibles pendant qu'il tente de jeter la lumière sur des phénomènes étranges, d'exterminer des créatures dangereuses et d'échapper a des ennemis acharnés qui le traquent depuis des années. le tout en protégeant la doctoresse qui lui à sauvé le vie et dont il à essayer de faire exploser la tête qu'il est maintenant forcé d'emmener loin de leurs poursuivants mutuels dont entres autres un malade canibale avec pour armes deux énormes paires de ciseaux  Shocked

bon je me suis étendu sur cette synopsys mais en gros c'est ça. ça te va ? si tu veux je peux aussi te faire une pettite -vraiment pettite puisque l'histoire débute- description des persos importants qui sont déjà apparus, ce qu'ils ont faits et ce qu'on sait sur eux comme ça si quelqu'un débarque soudainement et qu'il/elle est cité sur cette liste alors tu saura ce vqu'il/elle vient faire là. ça te dirait ?

(ah et pour info je vais probablement répondre au RP d'ici lundi ou mardi, probablement en fin de semaine quand j'aurais récupéré de l'infernale séance de musculation a laquelle j'ai eu droit il y a quelques heures a l'école  pale  si je m'en remets assez vite il se pourrait bel et bien que je réponde ce soir)

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Lun 23 Déc - 4:36

et voila tout le monde ! encore un petit extrait de mon livre ! quelqu'un va ''se reconnaitre'' dedans. j'ai un peu changé les cheveux parce que vert c'est juste trop voyant, ça marche pas

comme je l'avais dit dans mon dernier poste voila une mini description des persos qui sont apparus jusqu'ici mais n'ont étés que mentionnés

Arc the rest less: un enquêteur direct, impatient et asocial. il à sauvé Mina des ciseaux d'East mais semble impatient d'être débarrassé d'elle. il est une une sorte de médium et possède d'autres pouvoirs étranges. même si il est faible et malade il semble avoir pour objectif de ''tuer un dieu'' il porte toujours un manteau noir. rosiel le suspecte d'être ''le spectre blanc'' et d'avoir tué plus de 700 personnes

Mina: une jeune femme qui travaillait comme doctoresse mais suit maintenant arc à la recherche d'un endroit sûr ou elle pourrait refaire sa vie, détruite par un malade armé de ciseaux. elle est choquée par ce qu'elle à appris au sujet de son compagnon de voyage et sauveur. elle est un vampire mais semble pouvoir se passer de sang

Myst: un exécuteur d'une puissance terrifiante qui semble faire de la capture du spectre blanc une affaire personnelle. c'est lui qui as forcé Rosiel à s'en prendre à Arc. il manie sans difficulté une énorme épée et reste en permanence dissimulé sous une armure noire d'apparence démoniaque

East: un tueur fou armé de ciseaux. il n'est pas humain mais pour l'instant il est entouré de mystères.

voila pour les persos, cette fois je suis obligé de vous déposer en plein milieux de l'action ou vous allez finir avec un chapitre complet. désolé donc de vous désorienter au début

bonne lecture ! attention ce truc est long

la douleur ramena toutes les sensations à son bras et il sentit un cri résonner dans sa tête alors que sa somnolence et son mal le quittaient lentement. son oeil redevenant sûr. l'enquêteur déploya ses ailes et s'envola par dessus la forêt en cherchant un plan pour pouvoir lancer son offensive. il ne voyait pas de moyen de filer rapidement de la forêt sans croiser d'ennemis à pied et voler devint donc sa seule option mais le faire alerterait rosiel à coup sûr puisque ses ailes brillaient et le rendaient encore plus visible dans le noir.

cette fois il ne mit pas longtemps à trouver quelque chose: il ne pouvait pas éviter d'être vu ? parfait ! il n'avait qu'a rendre ça inutile, même pour quelques secondes et le tour serait joué ! bon, pour l'instant il devait se placer un peu mieux...la forêt brûlée n'offrait pas une très bonne couverture de jour mais comme de nuit personne ne voyait rien de toute façon...

il allait s'occuper de rosiel mais pour ça il commençait à se dire qu'il valait mieux simplement l'assommer et filer d'ici. arc comptait contourner l'endroit ou il se trouvait, redescendre et l'attaquer par derrière. à cette fin il survola la forêt un moment pour être sûr de s'éloigner assez des troupes qui le poursuivaient. après quoi il redescendit pour cacher sa position. bien sûr rosiel l'avait vû et il dirigea son regard un peu plus a l'ouest de sa position actuelle: il n'était pas impossible qu'il aille se cacher dans les bois a l'ouest du village en profitant du couvert de la nuit, après tout ça lui permettrais de l'attaquer dans le dos.

seulement aussitôt de retour au sol arc se posta derrière un arbre, attendit un moment pour être sûr que les troupes de rosiel avaient mordues à l'hameçon et il repartit dans la direction opposée, suivant les squelettes de loin un moment avant de se diriger vers la lisière de la forêt.

lorsqu'il arriva sur les lieux il resta un moment immobile, caché derrière les arbres. À sa grande surprise Mina était là, une quinzaine squelettes l'accompagnaient. l'un d'eux lui tenant le bras pour éviter qu'elle se sauve et un second restait près d'elle, son sabre a la main

l'enquêteur commençait à en avoir assez de se faire avoir. mais au moins il arrivait par l'arrière, c'était déjà ça.

les morts-vivants qui avaient emmenés la vampire ici transportaient aussi meran inconscient que la doctoresse examina lorsqu'ils le déposèrent enfin par terre. elle poussa un petit soupir de soulagement lorsqu'elle s'aperçut que ses jours n'étaient pas en danger et qu'il avait seulement reçu un vilain choc à la tête. il fallait qu'elle reste auprès de lui par contre, juste au cas ou ce serait plus sérieux qu'elle le croyait.

arc fit donc un long détour pour arriver dans le dos du nécromancien qui fixait son majordome mais Mina, honnête comme à son habitude signala son approche au jeune seigneur qui se retourna en se demandant ce qu'il comptait faire et en modifiant certains de ses squelettes pour en faire des archers. arc déploya ses ailes et se jeta vers eux.

avant que les morts vivants ne puissent tirer l'enquêteur bombarda de sol devant les squelette, devant leur commandant et après avoir soulevé un voile de poussière appréciable le spectre se jeta vers rosiel, l'attrapa de sa main lumineuse et fonça dans un arbre aussi vite qu'il le put en se servant de lui pour amortir le choc.

l'arbre dans lequel il enfonça à moitié la tête du nécromancien était pourri mais l'impact fit son travail. rosiel sembla sonné et arc le laissa retomber par terre. pour éviter de s'épuiser d'avantage il tira son couteau de sa chaussure et le leva


-bon...si tu me dis ce que je veux savoir et me laisse retourner à mes enquêtes tranquille je lâche ce couteau. dans le cas contraire je vais devoir te l'enfoncer dans une jambe pour te ralentir et je file ensuite de toute façon...essayons de régler ça sans effusion de sang. je n'aime pas tuer...ne m'y oblige pas...

Mina qui surveillait meran restait quand-même attentive à ce qui se passait entre le cursehunter et  le seigneur de valhaine. celui-ci regarda arc un moment puis fit ''non'' de la tête.

Mina se jeta vers l'enquêteur ou en tout cas elle essaya. elle parvint à se dégager un instant de l'emprise de l'être sans chair qui la tenait.


-ARC! NON ! ARRÊTE !!! FAIS ÇA ET JE TE JURE QUE JE VAIS TE LE FAIRE REGRETTER !!! lui hurla-t-elle a pleins poumons.

malheureusement sans savoir qu'elle voulait aider leur maitre les squelettes se saisirent d'elle à nouveau et lui plaquèrent une épée contre la nuque en la maintenant face contre le sol. ils durent s'empiler sur elle et recevoir l'aide d'un petit groupe de zombies pour y parvenir étant donné l'immense force de la doctoresse.

le pâle jeune homme tourna la tête vers elle sans rien dire puis baissa les yeux vers rosiel. il ne frappa pas mais ne semblait pas non plus vouloir s'arrêter. on aurait dit qu'il réfléchissait.

mais quoi qui soit en train de lui passer par la tête il n'eut pas le temps de s'exécuter: un objet brillant fendit l'air et percuta son couteau qui fut projeté hors de sa main.

un cri s'étouffa dans la gorge de la vampire quand elle vit malgré ses assaillants un second objet filer vers la tête d'arc

avant qu'elle ne puisse réagir une main gantée de blanc arrêta le projectile qu'il observa tranquillement avant de regarder vers la cime des arbres sur sa droite, là d'où il venait. c'était un long couteau de jet qu'arc avait ainsi paré.

comment avait-il fait ça au juste !? comment un humain pouvait-il réagir aussi vite ? Mina ne quitta plus le jeune homme des yeux le regardant avec une curiosité renouvelée.

non content de se laisser transpercer la main arc se saisit de l'objet et posât une plume dessus. celle-ci disparut en entourant l'arme d'un halo d'énergie argentée. cela fait il pointa l'arme en visant l'endroit d'où il était venu pendant une milliseconde. après quoi il le lâcha, le renvoyant à son expéditeur.

un cri de douleur résonna et Mina vit avec surprise quelqu'un tomber de l'arbre la tête en bas et atterrir sur ses pieds avec une agilité assez improbable. il s'agissait une femme vêtue d'une combinaison noire moulante qui se cachait le visage dans les mains.

Mina sentit l'odeur du sang lui chatouiller les narines et vit les débris de quelque chose qui ressemblait à un masque fendu en deux tomber au pieds de la nouvelle venue. apparemment elle avait été atteinte par sa propre arme mais l'objet lui avait sauvée la vie. a travers ses doigts la vampire aperçut des yeux d'un jaune doré brillant et plein de curieuses petites taches rouges. un visage orangé couvert de rayures noires dont elle ne vit pas les détails et de longs cheveux bruns chocolat agrémentés de quelques mèches d'un étrange vert sombre attachées en deux couettes en spirale. Mina la devinait furieuse et désorientée par l'impact: après tout ce couteau avait bien failli la tuer !

elle portait deux impressionnantes ceintures semblables des cartouchières mais remplies de couteaux qui se croisaient en X sur sa poitrine et a ses hanches pendaient deux sabres courts. de grosses menottes  de cuir noires, sûrement enchantées étaient resserrées autour de ses poignets et à son cou était également resserré un assez gros collier de cuir semblable aux menottes sinon qu'il était agrémenté d'une chainette et orné d'un petit symbole allongé qu'arc était trop loin pour voir distinctement mais que mina identifia malgré la noirceur comme étant quelque chose qui ressemblait à une clé complétaient son étrange attirail. Mina remarqua tout de suite que les chaines de ses menottes semblaient avoir été brisées au marteau et à l'enclume l'instant d'avant: les cassures de la chaine étaient encore rougeoyante et étrangement nettes...voila qui était vraiment bizarre.

rosiel la regarda d'un air étonné pendant qu'elle essuyait le sang sur son front. ça ne servait pas à grand chose en soi alors elle tira un long pansement d'une poche de sa ceinture et le plaça sur son front pour arrêter le saignement et pouvoir agir sans avoir de l'hémoglobine dans l'oeil. elle semblait avoir environ dix-huit and et comme mina l'avait entrevu elle était une hybride à la peau orangée et aux oreilles pointues


-m-mélica !? mais par tout les dieux que fait-tu ici !? n'était-tu pas partie en mission de surveillance hier !?

la dénommée mélica répondit avec un petit sourire malicieux en fixant le front de rosiel. elle semblait détendue. assez en tout cas pour taquiner son employeur.

-j'ai décidée de partir un peu plus tard pour voir comment tu t'en tirerais. j'étais en chemin quand j'ai entendue des explosions et vue cet homme voler par ici. j'ai bien fait de prendre mon temps on dirait.

-hmmm...nous règlerons cette question plus tard, dans l'immédiat je te remercie. tu tombe à pic.

-ce truc travaille pour vous? c'est assez bizarre de la part de quelqu'un qui s'oppose aux nightwalkers avec autant de zèle vous ne trouvez pas? demanda arc avec sa monotonie coutumière.

-de quoi tu viens de me traiter espèce de connard !? répète ça et je te tranche la gorge! le menaça la jeune femme aux allures d'assassin qui tira un couteau de sa cartouchière en fixant un point juste à droite de sa tête.

bizzare.

mais arc ne lui prêta pas plus d'attention. il entoura son bras de plumes, s'en servit pour soulever rosiel, jeta une plume près de son couteau qui fut projeté vers lui par la petite explosion et le rattrapa, le levant pour le pointer vers jeune seigneur. voyant ce qu'il semblait sur le point de faire la nouvelle venue se jeta vers lui et-

arc sentit quelque chose l'attraper et le projeter vers l'arrière alors qu'il visait la jeune femme en noir.

ce ''quelque chose'' s'appelait Mina. elle s'était dégagée de l'emprise des squelettes et venait de balancer arc par dessus son épaule, sauvant rosiel de lui et arc de mélica qui s'apprêtait à le poignarder. arc resta au sol après s'etre ramassé en boule pour amortir l'impact. il profita de la confusion générale pour souffler un peu et laisser la douleur due a ses blessures et au reste de refluer pendant qu'il tordait vicieusement la peau de son poignet pour ne pas se laisser emporter par le sommeil. il mit aussi ce temps à profit pour reprendre son souffle, penser à ce qu'il allait faire maintenant et se calmer.


-hein!? mais qu'est-ce que tu fais!? demanda la dénommée mélica en regardant le nez de la doctoresse. tu est censée être de SON côté non !? demanda-t-elle en pointant arc du doigt.

-je ne suis du côté de personne ! se défendit-elle en regardant la jeune hybride avec colère comme si elle était vexée. je veux juste éviter qu'il y ait des morts ce soir et c'est ce que je me tue à faire depuis notre arrivée ici !

-alors c'est toi le spectre blanc? conclut la femme aux couteaux en regardant vers l'oreille d'arc avec un certain mépris. tu est encore plus déplaisant que je l'imaginais. beaucoup plus moche en plus...je suppose que je vais devoir te tuer puisque meran et rosiel ne sont plus en état de le faire.

-...ne compte pas la dessus... chuchota le jeune homme en se relevant, conscient que sa pause était plus ou moins terminée. il allait devoir trouver un moyen de s'éloigner de cette femme aux allures de tueuse quelques minutes. juste le temps de trouver comment s'en débarrasser.

-SQUELETTES! butez-le moi! ordonna la lanceuse de couteaux avec rage

mais ils n'eurent pas le temps d'exécuter l'ordre. À la surprise générale, Mina qui semblait vraiment sur les nerfs empoigna deux d'entre eux et les cogna l'un contre l'autre avant de lancer une vague de flammes vers ceux qui restaient, puis d'assez violentes bourrasques qui les envoyèrent sans trop de mal au loin puisqu'ils n'étaient pas très lourds et que la vampire y allait fort. Si ils ne pouvaient pas vraiment brûler tout les dommages qu'ils subissaient diminuaient leurs réserves internes d'énergie, les obligeants à se mettre à la recherche d'eau pour leur propre survie. ils se mirent a courir dans toutes les directions alors que les flammes brulaient leur équipement et qu'ils essayaient de les éteindre. ils ne prêtaient plus la moindre attention à ce qui se passait et ceux qui furent épargnés restèrent loin de la doctoresse...

-j'en ai assez de ces trucs ! ils sont partout ou quoi !? arrêtez de mettre ces horreurs dans mon champ de vision! hurla-t'elle en regardant partout autour d'elle avec un air de rage mêlée de crainte avant de se laisser tomber par terre et d'enfouir son visage dans ses mains. elle en avait plus qu'assez d'absolument tout ce qui se passait ici ! mais elle se ressaisit vite et recommença à opérer. Elle ne pouvait pas prendre de repos tant qu'elle n'aurait pas appliquée tout les soins nécessaires au vieux guerrier.

mélica ne laissa pas abattre et commença simplement à bombarder arc de couteau, celui-ci courut se réfugier derrière un arbre pour y échapper, tendit la main vers elle et visa soigneusement.

aux yeux de Mina la nouvelle venue sembla s'enfoncer la main dans le ventre a travers sa combinaison comme si elle avait rendue sa main intangible et en ressortir un étrange couteau recourbé et recouvert de runes sur le manche duquel elle appuya avant de le lancer, n'atteignant que l'arbre derrière lequel sa cible s'était cachée.

néanmoins un sourire en coin se dessina sur son visage. un sourire malicieux et juste un peu cruel qui arracha un frisson de terreur a la doctoresse.

un son étrange retentis une seconde et demi plus tard assez fort pour arracher une grimace a tout le monde excepté mélica: ça ressemblait au craquement sinistre des branches et des brindilles qu'on casse, seulement c'était beaucoup plus forts. des morçeaux de l'arbres, maintenant percé d'un joli trou de la taille d'une tête humaine atterirent un peu partout sur le sol. arc avait été projeté un peu plus loin par l'onde de choc et semblait un peu désorienté. il roula un momment après avoir péniblement atteint le sol mais il eut la chance de ne recevoir aucun débris.

un second couteau a onde de choc se planta juste devant lui, forçant arc a filer de nouveau vers la forêt en tirant d'assez gros et épuisants rayons vers elle pour interrompre ses tirs et se donner le temps de s'éloigner. l'impact de chacun de ses pas résonant jusque dans son crâne déjà très douloureux et son souffle déjà difficile lui devint rapidement encore plus court et pénible. il ne fuyait pas pour tendre un piège cette fois: il avait juste besoin qu'elle ne lui tombe pas dessus tout de suite. il zigzagua de son mieux entre les arbres mais comme la tueuse était déjà sur ses talons et le bombardait de couteaux a chaque fois qu'il lui en laissait le temps il se dit qu'il allait finir par manquer d'arbres derrière lesquels se cacher. il n'était encore en vie que parce que la tueuse marchait tranquillement dans sa direction sans se presser et ne semblait ni le prendre au sérieux ni redouter qu'il s'échappe.

et pour empirer les choses arc commençait a manquer de plumes. il en avait peut-être vingt-cinq dans ses poches sans compter celles de ses ailes, lesquelles étaient maintenant juste assez grandes pour lui permettre de voler a peu près normalement sans trop s'épuiser. toutes ses ressources lui manquaient en ce moment, il n'avait plus que son cerveau

et dire qu'il faisait tout ça juste pour se donner le temps de souffler...ce combat devenait de plus en plus chiant, inégal et, pire que tout il s'éternisait. arc avait besoin d'une autre pause et vite et s'arrêta un long moment derrière un arbre, profitant du fait que sa poursuivante prenait son temps. il regardait de temps en temps derrière l'arbre mais devait presque aussitôt abandonner l'idée.

mélica décida de lui faire un peu plus peur et ouvrit un peu la fermeture éclair se sa combinaison, en trouvant deux autres semblables savamment dissimulées dans le milieux de sa tenue elle les ouvrit et l'enleva.

si elle semblait maintenant porter un simple pantalon et un chandail court c'est le millieux de sa tenue qui subit le changement le plus radical: il s'allongea, passa du noir au brun alors qu'elle l'enroulait autour de son cou comme un foulard...

et des manches de couteaux en sortirent ! ce gigantesque truc était une autre cartouchière ! et puisqu'il était enroulé trois fois autour de ses épaules ce ''foulard'' devait contenir énormément de munitions !

quelques secondes plus tard c'est une véritable pluie métallique sans fin apparente qui s'abattit sur l'arbre et un peu partout autour...merveilleux...elle le forçait a rester a couvert et elle n'aurait plus qu'a venir le chercher...les choses pouvaient elles se passer plus mal ?

arc réfléchit un moment, décida que la fuite était sa seule option et il jeta une plume dans les airs. croisant les doigts en espérant qu'il arriverait a échapper à cette pluie de couteaux

c'est a cette fin qu'il s'envola de nouveau au dessus de la forêt dès qu'il reparut, la tueuse sur ses talons. il se contenta de filler aussi loin d'elle que possible en évitant les couteaux qui lui semblaient filer vers lui en une longue salve ininterrompue...comment cette mélica pouvait-elle tirrer aussi vite et sans jamais s'arrêter !? c'était sûrement lié a son étrange ''foulard'' d'une manière ou d'une autre mais la vraie question était: pourquoi la cadence de ses tirs ne ralentissait-elle pas ? quoi qu'il en soit elle semblait pouvoir le viser avec une précision chirurgicale alors que lui ne la voyait plus que comme un petit point parmi d'autre sur le sol. au moins il semblait être en train de sortir lentement mais sûrement du champ d'action de ses maudits couteaux. même si leur lanceuse allait jusqu'à se percher sur la cime des arbres pour pouvoir continuer a tirer sans être gênée par les obstacles. de plus en plus de ses lames retombaient sur le sol avant de l'atteindre.

rien a foutre... avec l'avance qu'il avait pris sur elle arc avait ce qu'il voulait et se laissa lentement tomber. mettant des centaines, peut-être même des milliers d'arbre entre lui et cette nouvelle ennemie sur laquelle il ne savait rien sinon qu'elle était un vrai sniper, qu'elle tirait impossiblement vite et que contrairement à lui elle était en état de se battre. au moins il avait réussi a gagner du temps pour réfléchir et se reposer.


*bon...qu'est-ce que je sais sur cette femme ? vision surhumaine, force au moins légèrement surhumaine, agilité et coordination de même niveau...et peut-être aussi des sens surdéveloppés. elle est armée de couteaux dont certains qui semblent piégés et elle à probablement d'autres tours dans son sac. j'ai bien fait de me placer de manière à ce qu'elle fasse face au vent. si elle à un odorat surdéveloppé elle ne pourra pas me localiser avec...bon maintenant il faut que je trouve un moyen d'annuler ses avantages. tout ces arbres l'empêcheront de me tirer dessus a moins d'être près et elle peut sûrement me localiser donc nul doute qu'elle se dirige par ici. elle a l'air assez athlétique pour pouvoir se débarrasser de moi et elle ne me prend pas au sérieux: il faut que j'en profite pendant que ça dure...pour l'instant je reste à couvert et je relaxe un peu. j'ai encore du temps avant qu'elle me rejoigne...quand elle débarquera ici il faut que j'ai trouvé quelque chose. je n'ai rien avec quoi tracer des cercles utiles sans faire pas mal de lumières et l'avertir de mes plans et le vieux merdeux as pris ce qui restait de mes quelques petits artifices en même temps que mon manteau. elle va vouloir m'attaquer de loin et normalement ce serait à mon avantage mais pas contre cette fille. la solution évidente serait donc l'attaque directe mais si je me rapproche elle risque de m'assommer avant que je puisse faire quoi que ce soit, surtout dans mon état. je vais devoir la prendre par surprise...je ne peux pas faire de cercle ou employer de la magie sans me faire repérer mais j'ai peut-être un bon moyen de piéger l'endroit* se dit-il en plaçant quelques plumes un peu partout sous les feuilles des alentours pour avoir une carte a jouer contre cette femme. Il ne pouvait pas marquer leur position de peur d'alerter son ennemie à leur présence mais si il arrivait à se souvenir d'un seul détail pour savoir à partir d'où chercher ça devenait possible. A cette fin il creusa une petite strie près de la base de l'arbre et y empila un petit monticule de feuilles mortes et tombées des arbres devant et autour de l'endroit ou il comptait rester pour récupérer. Ce dernier tas de feuille était juste un petit subterfuge visant à attirer l'attention de son ennemie. cela fait il retourna s'asseoir derrière son arbre. Il avait trois pièges, c'était déjà ça. à lui de ne pas les gaspiller.

pour l'instant il avait...probablement réussi à semer cette femme mais il décida de se reposer d'abord et de paufiner les détails de son plan ensuite. cette femme était la, elle le cherchait et arc ne doutait pas une seconde qu'elle le trouverait puisqu'il se vidait tranquillement de son sang, que le vent allait sûrement tourner et qu'elle avait involontairement laissée un chemin de poignards égarés qui mènerait jusqu'à lui. surtout ceux qui l'avaient atteint et dont il s'était débarrassé en plein vol

il n'avait pas de plan a part ses petits pièges quelques petites distractions dont il s'occuperait lui-même, plus celle qui risquait de mettre le feu a la forêt mais lui permettrait au moins de détourner l'attention de la tueuse assez longtemps pour s'éloigner: dans une forêt en flammes elle ne se risquerait probablement pas à le poursuivre...en tout cas il l'espérait. la possibilité qu'elle le fasse existait mais il s'y penserait lorsqu'il se serait calmé un peu et aurait repris des forces. il se mordit violement les doigts pour se réveiller et prit le temps de faire taire sa terreur en passant son plan et ses autres idées en revue. il avait encore du pain sur la planche et il allait devoir boucler ce combat imprévu en vitesse. il espérait juste trouver un meilleur plan d'ici à ce que cette étrange femme-tigre lui remette la main dessus: rien la dedans ne suffisait à lui assurer la victoire face à une ennemie bien reposée.

***


-attend! tu ne vas quand-même pas partir à sa poursuite toute seule!? lui dit rosiel avec de grands yeux ronds.

-bien sûr que si ! si il s'échappe meran et toi aurez fait tout ça pour rien. les types comme lui ne méritent pas de respirer! on doit le recapturer...et tu devrais aussi garder cette fille a portée de main, ça nous fera un moyen de le forcer à se rendre si il m'échappe. répondit mélica en déroulant son foulard qu'elle rattacha a sa combinaison dans laquelle il se fondit pour en redevenir le milieux.

-tu dis ça en partant du principe qu'il se soucie de ce qu'il adviendra d'elle. et si tu te trompais? remarqua le nécromancien. j'avais déjà envisagé ce genre de méthodes mais rien ne nous prouve que cette idée fonctionnera. même ce risque mis à part, l'idée de prendre une innocente en otage me dégoute. malheureusement je crains de ne bientôt plus avoir le choix.

-si je me trompais elle serait déjà morte non? je suis certaine que ça va fonctionner si ce que tu m'as dit est vrai. expliqua mélica en lui décrochant un petit sourire confiant.

-nous pourrions être en train de condamner une innocente à mort. même pour capturer white specter je ne suis pas prêt à aller aussi loin. je ne dit pas que c'est un mauvais plan loin de la mais le prix de l'échec serait immense, j'espère que nous n'aurons pas à en arriver là

-et si j'ai raison alors non seulement il reviendra la chercher ce qui nous permettra de ne pas avoir à aller à sa rencontre ET te laisse souffler et préparer ta petite mise en scène. en plus on pourra le forcer à se rendre. même pas besoin de le saigner et si il as l'air de faire des siennes je peux intervenir.

-c'est possible mais je refuse de me résoudre à une-

-dites, quand est-ce que vous allez me demander mon avis dans cette histoire? les interrompit Mina en les fusillant l'un comme l'autre du regard. c'est moi qui vais servir d'otage je vous rappelle. j'ai mon mot à dire non?

-ton opinion tu la garde! siffla l'assassin avec rage. je déteste les indécis qui ne savent pas quel camp choisir et restent là à ne rien faire puis qui courent lécher les pieds des vainqueurs comme des charognards.

-mélica ! fais-moi le plaisir de mieux choisir tes paroles je te prie. je vous écoute mademoiselle. dit le nécromancien dès que la tueuse s'arrêta. cette dernière lui lança un regard découragé avant de décider qu'elle n'en avait rien à faire.

-votre amie as raison. ça fait je ne sais plus combien de fois que arc me sauve depuis que je l'ai rencontré. il n'est pas quelqu'un de mauvais et je suis sûre qu'on peut le convaincre d'arrêter si une vie en dépend: il as l'air de faire passer les besoins des autres avant les siens. j'avoue que je ne suis pas sûre de moi à 100% non plus mais si ça peut arrêter ce combat avant qu'il dérape je n'ai pas à hésiter. je suis prête à me rendre sans résistance.

elle fixa rosiel

-mais je veux votre parole. si tout ce passe bien et qu'il se rend sans faire d'histoires alors ne lui faites aucun mal ou vous aurez affaire à moi. je ne suis pas une combattante mais je suis un vampire: je peux vous jeter sur le toit de votre manoir depuis la porte d'entrée si j'en ai envie. j'ai été claire ? précisa la doctoresse en le menaçant du poing.

-limpide! et je vous jure sur ma vie que je ne lui ferai aucun mal si il ne m'y oblige pas. répondit rosiel la main sur le coeur en s'inclinant.

-elle a du cran celle-là en fin de compte ! je te dois des excuses gamine. je t'ai jugée trop vite on dirait. admit mélica en souriant et en lui tapotant amicalement l'épaule. bon ! j'y vais !

-m-mais un peu de patience ! je ne t'ai pas encore briefée sur- commença le nécromancien avant de se rendre compte qu'il perdait son temps.

car mélica courrait déjà aussi vite qu'elle pouvait et elle s'engouffra bientôt dans la forêt pour de bon, ignorant délibérément son employeur qui l'exhortait à attendre qu'ils aient finis de préparer leur plan. Ce suspect avait réussi à la semer tout à l'heure, il était déjà très loin d'eux et ça ne servait à rien de prendre un otage si ce type aux cheveux blancs fuyait avant de l'apprendre !

courant instinctivement à quatre pattes la tueuse décida donc de laisser son patron et ami s'occuper de l'otage, surveiller meran qui récupérait et se préparer a rattraper le coup si sa propre tentative d'intervention merdait. pendant sa course la jeune femme se concentra de toutes ses forces sur l'image mentale familière d'un couteau et laissa ses perceptions s'étendre à ce qui se trouvait autour d'elle jusqu'au moment où elle sentit quelque chose s'ouvrir dans sa tête et un petit fourmillement agréable se répandre le long de sa peau comme un choc électrique. cela fait elle mit fin à son petit exercice de concentration. elle avait une cible à traquer et sûrement très peu de temps pour le faire.

elle ne pouvait pas laisser ce malade s'enfuir.

elle allait le retrouver

et elle allait le saigner

elle fonça sans hésiter à travers la forêt a sa recherche. un ennemi qui s'enfuyait à peine le combat commencé ne valait pas la peine qu'elle s'en inquiète et elle avança donc sans crainte en réfléchissant à ce qu'elle ferait de lui. elle lui mettrait peut-être une bonne raclée avant de le tuer ou peut-être s'assurerait-elle de l'épingler à un arbre soit jusqu'à ce qu'il lui demande de l'achever ou jusqu'à ce que rosiel arrive avec des renforts. pour cette fois elle pouvait bien lui rendre un peu la pareille non? si il mourrait sur le coup ça ne servirait a rien de l'assassiner. son agonie devait durer un peu et il fallait en faire un exemple clair: un avertissement pour toutes les pourritures dans son genre. les horreurs qu'elle avait lue dans ses dossiers sur ce type la rendait folle de rage...et il l'avait traitée de truc en plus. non mais vraiment...il méritait ce qui allait lui arriver après tout ce qu'il avait fait.

malgré sa hâte elle restait tout de même vigilante. elle n'avait pas peur de sa cible, loin de là mais elle n'était pas idiote non plus. elle était certaine qu'il préparait sûrement quelque chose seulement elle savait aussi qu'elle valait mieux que ça. dès que ce type s'approcherait, peu importait par où elle le saurait et elle serait prête. elle ne doutait pas de l'existence d'un piège ou d'une embuscade mais ça ne lui faisait pas peur.

même sans tenir compte sa faiblisse et de sa lâcheté de son adversaire la tueuse restait confiante puisque le spectre blanc lui semblait déjà être aux portes de l'autre monde lorsqu'il avait quité son champ de vision. peut-être avait-il même fui aussi loin que possible avant de s'écrouler et de mourir mais mieux valait ne pas se montrer trop optimiste. elle ne devait pas négliger le danger, seulement ne pas le craindre et être prête à y faire face. si un mourant faisait souvent montre d'une force et d'une ténacité effrayante dans ses derniers instants alors autant rester sur ses gardes même si le moribond qui viendrait à bout de mélica dead leaf n'était pas encore né !

maintenant l'assassin voyait quelques uns de ses poignards de jet tachés de sang sur le sol lui indiquant comme des miettes de pain le chemin à suivre. Elle voyait avait aussi quelques plumes éparpillées sur le sol de temps en temps. Ça ressemblait de plus en plus à un piège mal tissé.

c'est quelques minutes plus tard qu'elle commença à remarquer des traces plus évidentes de pas sur le sol agrémentées de plus de sang qui prouvait que le spectre avait bien tenté de s'enfuir encore plus loin. C'était pathétique mais en dehors de sa haine envers sa cible qui monta d'un cran elle ne ressentit rien de particulier. il n'était ni ici, ni dans son environnement immédiat et avait dû marcher assez vite et longtemps puisque cet endroit devait être plus ou moins celui ou il avait atteri. les traces se poursuivaient et bifurquaient sur la gauche. elle s'en écarta un peu mais les garda dans son champ de vision. elle ne voulait pas arriver par la d'ou il l'attendrait, du moins pas exactement: c'était un risque stupide et elle n'était pas devenue une tueuse professionnelle en prenant des risques stupides ! En plus si il avait pu continuer à avancer il était peut-être plus résistant que la femme tigre l'avait crue en le voyant. ça faisait deux fois qu'elle se plantait en jugeant autrui ce soir, il fallait qu'elle recommence a le faire sérieusement avant de faire une erreur bien plus grave à cause de son manque de vigilance.

elle marcha donc loin à droite des traces en faisant aussi peu de bruit que possible. Restant cachée derrière les arbres dans l'attente d'une attaque. Il était possible que le jeune homme aie changé de place mais elle ne cherchait pas à le croiser...elle devait jus-

c'est à ce moment là qu'elle sentit ce qu'elle cherchait: un être vivant assez grand et conscient pour déclencher ce qu'elle attendait. Il n'était pas loin et rien dans cette forêt a part sa cible n'était détectable par son pouvoir.

elle perçut soudainement l'habituelle sensation que quelque chose de désagréablement collant se pressait contre sa peau et des picotements rappelant un peu des crampes remplacèrent en partie l'agréable fourmillement qu'elle avait ressentie jusqu'ici. cette seconde sensation lui venait de quelque part directement devant elle, lui indiquant qu'un être humain, presque à coup sûr le type au cheveux blancs se trouvait tout près de sa position. la sensation de pression collante bientôt parcourue d'étranges picotements, désagréables cette fois qui lui indiquaient la direction du suspect aussi clairement qu'un radar.

mélica ferma un instant les yeux et se concentra sur cette sensation pour déterminer plus en détails la position et l'état de la source de ce signal. celui-ci recouvrit bientôt toute sa peau et une sensation distante, vague et presque imperceptible de froid et de raideur s'insinua tranquillement dans son corps alors qu'elle dirigeait sa boussole mentale vers l'avant à la recherche du suspect comme on tend l'oreille en avançant à tâtons dans le noir à la recherche d'une porte. au bout d'un moment la jeune femme se sentit être projetée d'un coup en avant et ses perceptions se mêlèrent à celles de ce qui se trouvait devant elle.

la femme tigre avait enfin localisée pour de bon l'immonde tueur: elle sentait maintenant sa présence une quinzaine de mètres plus loin. il se cachait derrière un arbre pour demeurer hors de son champ de vision mais maintenant elle sentait sa position par rapport à elle aussi clairement que si tout deux avaient étés reliés par une corde.

elle le regretta instantanément lorsque les perceptions de son suspect se mélangèrent aux siennes.

mélica eut soudainement l'impression qu'on lui injectais de l'acide dans les veines. tout ses membres devinrent faibles, tremblants, et douloureux et chaque mouvement qu'elle fit intensifia son supplice, surtout en ce qui concernait son avant-bras et sa main droite qui avaient été transpercés et cassés et étaient les pires du lot. elle avait le cœur au bord des lèvres, ses poumons étaient remplis de toiles d'araignée douloureuses qui les déchirait lentement en les brûlants sans merci. sa gorge était bloquée par quelque chose qui avait le goût métallique du sang et elle avait l'impression qu'une énorme créature martelait l'intérieur de son crâne et se tortillait dans son cerveaux, le lacérant avec des centaines de lames brûlantes, menaçant a tout instant de le faire exploser ! son cœur qu'on aurait dit enserré dans un étau tambourinait dans sa poitrine et le plus infime souffle lui demandait un effort immense et constant. Par tout les dieux ! Elle n'arrivait plus a respirer !

Soudainement elle ressentit quelque chose d'autre qui prit toute la place dans son esprit et lui fonça dessus comme un minotaure en furie. Son champ de vision jusque-là noirci se couvrit d'une infinité de petites taches blanches, brillantes et douloureuses qui lui firent détourner le regard. Une puissante sensation de vertige s'empara d'elle alors que le sol cédait soudainement sous ses pieds et pendant une fraction de seconde elle fut traversée par quelque chose qui réduisit ce qu'elle venait de subir au niveau d'une simple piqure de moustique.

au milieux de la souffrance qui effaçait jusqu'à ses pensées et son environnement mélica se sentit chuter.

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Mer 25 Déc - 17:03

Super extrait une fois de plus. J'aurai peut être juste une petite critique.
Je trouve que ta ponctuation n'est pas toujours adaptée au récit. Parfois j'ai du relire plusieurs fois pour comprendre. Il faudrait plus jouer avec les virgules, points virgule et points.
Sinon c'est sympathique :-)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Mer 25 Déc - 19:01

je sais je travaille la dessus en fait le vrai texte subit encore des modifs et des corrections même si le chapitre en soi est terminé: manque qu'à le raccourcir. le combat arc/rosiel à lui seul dure presque 40 pages d'après mon meilleur ami (à cause de toutes les stratégies chiantes et les pièges qu'ils s'envoient dans la yeule l'un de l'autre et des explications de 3 heures qui viennent avec pour ne pas mêler mes lecteurs)

je trouve jamais le bon endroit ou placer des point virgules et en toute honnêteté si je me rend bien compte de l'importance de faire un beau texte agréable a lire et bien construit je place quand-même en priorité l'histoire elle-même, les incohérences et les dialogues je m'occupe de la qualité de mon écriture elle-même une fois que le tout est fait ou pendant que je bloque pour avoir quelque chose a faire quand j'arrive pas à trouver de l'inspi. Bref ce genre de détail à tendance à passer au second plan dans ma tête. les fautes inattention n'aident pas non plus

dur dur d'être écrivain  Sad Evil or Very Mad pale mais content que le reste te plaise ^^

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zarathos
Capitaine (1)


Messages : 1036

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
75/50000  (75/50000)
Inventaire: les katana des princes (katana qui uni forme une épée) Kienzan (chaîne des âmes)


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Jeu 26 Déc - 10:06

comme d'hab j'aime
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosiel
Dirigeant de Nürnen


Messages : 1883

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
61/50000  (61/50000)
Inventaire: armes: rapière et faux (occasionellement) familiers: ink le book eater, boxy la chatbox du forum !


MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   Ven 27 Déc - 5:52

serais curieux d'avoir des détails par contre ! qu'est-ce qui à l'air bien et qu'es-ce qui vous donne tous envie de m'arracher les yeux ?  Razz  (a part la ponctuation bien sûr  Evil or Very Mad )

_________________


even the touch of the reaper's scythe can never lay to rest the curse called love that I repel with all my might

theme de rosiel: la mort au creux des mains (silent hill 2 -truth)

(merci pour le kit quam !)

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a deathly adversary (extraits de mon livre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

a deathly adversary (extraits de mon livre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Claude Levi-Strauss et les musulmans , voici des extraits du livre de
» Extraits de livres
» Yvain ou le Chevalier au lion (EXTRAITS)
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Hors RP :: Flood :: Créations des membres-