Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Es-tu celui qui murmure aux chevaux? (Quête Terminé!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Anaviel
Fantastiquien


Messages : 241

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
195/50000  (195/50000)
Inventaire: Lika (monture)


MessageSujet: Es-tu celui qui murmure aux chevaux? (Quête Terminé!)   Jeu 5 Sep - 6:28

Incapable de rester en place, quelqu'un lui avait dit qu'effectuer une mission pour le prince Kanoë lui vaudrait une acceptation automatique dans son armée. Cela faisait deux jours qu'elle venait de servir ce vieux marchand du nom de Stellan afin de l'escorter avec sa marchandise pour ne pas qu'il lui arrive rien, mais les blessures subit la forçait à se reposer. Quand ses forces fut totalement revenu et qu'elle fut totalement guérit, elle remercia gentiment l'homme qui lui avait payé la chambre d'hôtel et prit la route vers Arnor sur le dos de la jument qui l'avait aider toute la semaine. Elle lui rendrait enfin sa liberté, elle ne voulait pas trop profiter de l'animal après tout elle avait fait grandement sa part.

Ils arrêtèrent donc devant la forêt Éternelle où Anaviel embrassa tendrement le museau de l'animal avant de lui dire adieu avec un sourire sincère. Une Elfe telle qu'elle s'attachait bien mieux aux animaux qu'aux humains depuis le début de sa vie après tout! Elle soupira et commença à marcher en direction du château du prince avec son sac d'effets personnel et sa volonté. Elle arriva au soir seulement et demanda humblement à pénétrer les murs tout en déclinant son identité et se rendit tout de suite au tableau des missions où elle arracha la première affiche qu'elle vit avant de se trouver un grand arbre dans lequel dormir pour la nuit avant d'aller effectuer sa mission...

Heureusement pour elle, l'arbre bloquait le vent et la nuit fut plutôt chaude cette fois. Le matin fut plutôt agréable puisque le soleil pointait à l'horizon dans un ciel bleu azure et clair. Les doux rayons du soleil lui réchauffant le visage la fit sourire avant même d'ouvrir les yeux, elle adorait la douce caresse chaude de cet astre le matin. Il était la seule marque d'amour qui lui restait puisqu'elle n'avait plus personne en ce monde cruel. Il était aussi le seul maintenant à lui réchauffer le coeur et lui donner le courage nécessaire pour passer à travers ses dures journées. Parfois elle se demandait le soir pourquoi la vie était aussi injuste, pourquoi elle avait-elle été abandonnée. Ses parents l'aimaient-ils? Avait-elle des frères ou des soeurs? Venait-elle d'une famille d'Elfe guerriers, fermiers ou encore noble? Découvrirait-elle un jour la vérité ou passerait-elle sa vie dans l'ignorance?

Elle sauta au bas de l'arbre avec son sac et ses armes avant d'ouvrir enfin le parchemin pour y découvrir sa prochaine mission. elle devait remmener un troupeau de chevaux au château de Kanoe pour les chevaliers. Elle n'aurait aucun mal à se faire amie avec ses animaux c'est certain, mais le fait était qu'elle devait tous les dresser! L'important serait qu'elle y gagnerait l'affection de ses futurs frères d'armes et c'est tout ce qui lui importait. Donc, ces chevaux sauvage se trouvait sur la plaine, un endroit où son père aimait bien aller autrefois et qu'elle devrait aimée aussi après tout. Habillée de son habit vers Elfique, elle brossa rapidement ses long cheveux et les attacha en une longue queue de cheval avant de prendre la route vers les plaines.

Plusieurs heures après, Anaviel avait une faim de loup, elle dû chercher un arbre fruitier sur la plaine qui se faisait plus rare que dans sa forêt. Elle y trouva par chance un prunier où elle remplit son sac et dévora une bonne vingtaine de ces succulent fruits juteux à la robe pourpre. Du haut de son arbre, elle avait une vue splendide; des fleurs à perte de vue, un vent doux et chaud caressant les longues herbes où broutait paisiblement un troupeau de chevaux sauvage. Attendez! Des chevaux? Les voilà! Un sourire ravie se dessina sur ses lèvres et aussi décida-t-elle de laisser ses armes dans l'arbre avant de descendre pour ne pas les effrayer. Elle se dirigea donc vers eux dans sa démarche gracieuse habituellement douce, ne les faisant pas fuir, mais les laissant craintif tout de même.

Il y en avait de toutes les couleurs, mais le plus gros mâle était noir ébène et assez imposant pour lui démontrer qu'il était le chef. Comme son père adoptif lui avait appris, elle baissa la tête pour se soumettre tout d'abord pour gagner sa confiance et sortie une prune de son sac pour lui offrir en cadeau. L'étalon noir se rapprocha et renifla l'odeur de l'Elfe avant de prendre délicatement la prune et baisser le museau en signe de respect. La race de Ana gagnait toujours plus facilement le respect des animaux et les chevaux ne faisait pas exception. Maintenant qu'elle avait gagnée le respect du chef du troupeau, elle avait gagnée du coup le respect de tous les autres. Elle alla donc distribuer les prunes à chacune des dix magnifiques bêtes et couru toute la journée dans les prés à leur côté afin qu'il s'habitue progressivement à sa présence comme si elle était l'une des leur.

Le soir venue, elle s'étendit dans l'herbe et les fleurs aux mille odeurs avec un petit sourire aux lèvres. elle regardait les étoiles en remerciant le ciel de lui donner une mission à son image qui ne comportait pas de violence pour une fois. Ce n'était pas qu'il n'y a aucun danger puisqu'il y a des prédateurs partout, mais elle n'aurait pas à se battre avec autre chose que sa patience cette fois. Comment entraîner dix chevaux sans selle et corde? Mieux valait qu'elle les ramène avant de les dresser alors, mais comment les convaincre de la suivre? Le chef ne se laisserait pas monter aussi facilement et les autres chevaux ne suivrait que leur chef! Anaviel passa donc la journée à tenter de le monter comme pour un jeu que la bête prenait un vilain plaisir à éviter. Dès qu'elle essayait de lui sauter sur le dos, il se dressait sur ses pattes arrières pour la faire tombée durement au sol. On aurait dit que les hennissements de l'animal était un rictus à chaque victoire, mais Ana ne se décourageait pas pour autant.

On pouvait même dire qu'elle s'amusait puisqu'elle éclatait de rire à chaque fois que le cheval criait victoire. En après-midi, l'Elfe se laissa distraire par un majestueux monarque. Un papillon majestueux aux couleur splendide volant de fleur en fleur qui donna soudainement envie à l'Elfe de le suivre comme une chasseuse. Elle se faufila entre les herbes doucement et s'arrêta pour lui sauter dessus. Elle le regarda un instant avant de bondir, mais ce qu'elle vie entre les herbes fut un peu plus troublant que le papillon, c'était une hyène! Les yeux amusés d'Ana devinrent rond et elle recula doucement dans l'herbe pour ne pas donner envie à l'animal de s'amuser à lui courir après tout de suite. Le prédateur était d'un grosseur lui indiquant qu'il était en pleine maturité et le seul endroit où elle aurait pu l'éviter, c'est dans l'arbre à prune à proximité avec un peu de chance.

Elle se releva rapidement et se mit à courir le plus vite possible alertant du coup les chevaux qui prirent la fuite. Anaviel arriva près de l'arbre et une seconde avant que la mâchoire de l'animal se referme sur sa jambe, une racine la monta d'un coup en haut de l'arbre. Elle ramassa ses armes et fixa son sac au loin dans l'herbe en se disant qu'elle ne pourrait jamais courir assez vite pour l'attraper et prendre la fuite sans que la hyène ne puisse l'attraper. Une jument blanche à la crinière doré, comme la sienne vint près de l'arbre et donna un puissant coup de sabot à l'animal et Ana en profita pour sauter sur son dos et s'accrocher à sa crinière au moment où la jument commença sa course en direction du château. L'Elfe se pencha dangereusement sur l'animal pour ramasser au passage et se redressa avec difficulté.

La hyène gagnant du terrain, la jeune femme se retourna sur le cheval agilement pour couvrir les arrières de sa monture. Elle pointa une main au sol et une racine alla fouetter le prédateur, le faisant rebrousser chemin sous le coup de la peur. Elle fit pousser une deuxième racine qu'elle coupa cette fois pour lui servir de corde. Cette superbe jument devait être aussi rapide que l'étalon noir, car elle l'avait déjà rejoint son groupe qui courait dans la direction du château de Kanoe. Anaviel en profita et fit un noeud dans sa corde fait de racine et l'envoya autour du coup du chef pour forcer celui-ci à la suivre ainsi que tout le groupe. Sur le coup il n'était pas très content, mais il fini par arrêter de se battre pour la suivre jusqu'à destination. En voyant le groupe de chevaux, les soldats ne prirent même pas la peine de lui redemander son identité et abaissa le pont levis.

La jeune Elfe rapporta les chevaux tel que promit à l'écurie royale et les dressa les uns après les autres. Bien sûre, elle avait plus d'affinité avec la belle jument blanche qui l'avait sortit de se mauvais pas la veille, mais elle n'avait besoin d'aucun dressage. Elle avait lu qu'elle avait droit de garder l'une des montures et c'était celle-là qu'elle avait choisit. Ana avait donc tout son temps pour la dresser non? Le plus difficile fut de regagner la confiance de l'étalon! Après deux jour, ce fut chose faite et après une journée à encore se faire jeter par l'animal, elle décida de tricher! Des racines sortirent du sol et attacha l'animal solidement, l'empêchant de bouger et ce fut son tour à être victorieuse. Elle put donc le dresser et même s'y attacher autant qu'avec les autres chevaux. Cet étalon noir à la crinière argenté était promit à un cavalier fort et spécial vue ses compétences et elle était fière de son dressage!

Pour ce qui est de sa jument blanche, elle lui donna le nom qu'elle avait donner au précédent cheval qui l'avait aider: Lika. Va savoir pourquoi? Vous connaissez cette histoire de licorne magique du nom de Lika? L'Elfe avait eu droit à cette seule histoire pour enfant lorsqu'elle était jeune et elle avait un faible pour les chevaux blanc pour cette raison depuis ce temps. C,était le début d'une belle complicité entre elle et sa monture, elles faisaient une équipe du tonnerre et cela semblait être maintenant la seule chose qui pourrait lui paraître comme un semblant de famille. Sa récompense maintenant obtenue, il était temps pour elle d'aller inscrire son nom dans la liste des guerrière du prince Kanoe!

_________________
                                 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kanoë
Prince Kanoë & fondateur


Messages : 1436

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
218/50000  (218/50000)
Inventaire: Nya, rose volante


MessageSujet: Re: Es-tu celui qui murmure aux chevaux? (Quête Terminé!)   Jeu 5 Sep - 8:47

Quête au top encore une fois.
Très fluide et agréable à lire même si on retrouve quelques fautes et oublis de mots (ou doublons de mots).

Quête validée. Tu vas recevoir 35 Po dans ta bourse.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantastiqua.forumactif.com
 

Es-tu celui qui murmure aux chevaux? (Quête Terminé!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Es-tu celui qui murmure à l'oreille des chevaux ? (répétitive)
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]
» Celui qui chuchotait dans les ténèbres [Terminé]
» Roulotte et perte de chevaux.
» [Rohan/Réalisation] Peigne aux chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Ârnör :: Plaines-