Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retour inattendu [PV Kanoë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
21/50000  (21/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Retour inattendu [PV Kanoë]   Sam 4 Jan - 3:09

Trois ans.

Voilà bientôt trois ans que je n'avais pas foulé cette terre. Alors que la prairie innondée de lune défilait sous mes pattes, mon esprit vide tentait de se souvenir.

Se souvenir du doux sourire de Fel.
Du regard acéré de Leef.
Des gazouillis de Liam.

Des ordres de mon Prince.

Je secouai la tête et poursuivis ma course. L'heure n'était pas aux souvenirs. J'avais un rapport à faire... et une route à trouver.
Depuis quand l'horizon était-il si clair ? Arrivé dans les plaines d'ârnor, j'étais supposé appercevoir la dense forêt éternelle. Mais où que mon regard se porte, seule l'herbe grasse s'agitait. Au loin, un minuscule lueur narguait mon sens de l'orientation. A cette distance, il pouvait autant s'agir d'un village que du château où je me rendais.

Sans aucun repère tangible, je dû me résoudre à suivre mon instinct, et mis le cap sur les murs sombres se découpant à l'horizon. Ce n'est que plusieurs milles plus loin que mon flair identifia l'odeur rance et agitée du village de Celelos.

Un grognement m'échappa. J'étais bien plus loin que ce que j'avais pu imaginer. Il me restait bien une journée à courir... et plus de provisions. Allais-je devoir encore perdre du temps à chasser ? Dans ces plaines, c'était peine perdue, mais mon ventre vide criait famine depuis trois jours déjà. Excédé, je m'arrêtai au milieu de brousailles un peu plus denses pour reprendre mon souffle à l'abri des regards.

Reprendre mon souffle, quelle ironie ! Jamais je n'avais eu besoin de récupérer, de me concentrer, ou même de réfléchir avant une transformation. Encore moins d'attendre les premières heures de l'aube ou du crépuscule pour me faciliter la tâche. Homme et loup. Deux parties de moi qui n'ont jamais été précisemment séparées. Imbriquées, oui. Complémentaires, toujours. Séparées... J'avais encore du mal à m'y faire. C'est donc avec une concentration extrême que je forçais mon corps à changer de forme. Attentif à la moindre parcelle de ma peau, j'ordonnai aux poils de se retracter, à mes jambes de grandir, à ma queue de disparaitre. Et je sentais la douleur. La douleur des os qui s'allongent, des muscles qui s'atrophient, des sens qui s'estompent. Une douleur aigue, inconcevable. Une douleur éclair.

Halletant, à quatre pattes dan l'herbe, je me redressai avec difficulté. Cet état allait-il durer ? Avais-je définitivement perdu la fluidité qui faisait ma force ? Je refusai d'y penser. J'avais une mission à remplir. Le coeur battant, je me dirigeai vers Celelos, sous un ciel rougeoyant.


Faire mes provisions ne me prit pas plus d'une heure, malgré l'heure matinale, mais elle fut l'une des plus pénibles de ma vie. Le regard que les villageois posaient sur moi était celui que l'on accordait d'ordinaire aux forcenés. Il me fallut une vitrine et une jeune fille téméraire pour me faire comprendre à quel point j'avais changé.

Les joues creusées, une barbe et des cheveux longs et hirsutes, il est vrai que je me reconnaissais à peine moi même. La peau sur les os et le souffle court, je remarquai avec violence l'absence de l'éclat doré dans mes yeux bleus ternis. Ce reflet me fit horreur, mais je ne pouvais rien y faire. Je repris durement ma route vers le château de mon Prince.




***


-Hâlte-là !

Je m'arrêtai, hagard.

-Qui es-tu vagabond ? Que viens-tu faire au château ?

Je regardai le garde avec désolation. Il était à peine majeure, et je reconnus dans ses traits le fils du boulanger, qui surveillait ses frères à l'époque où Leef courait encore avec les autres gamins. Je ne me rappelais plus son nom.

-Décline ton identité !

Il paraissait douter. Son ton évoquait un ordre maladroitement lancé. Je redressai la tête, tentant vainement de conserver un peu de dignité.

-Mène moi au Prince, jeune soldat, répondis-je. Je t'en serais reconnaissant.

Aussi absurde que cela puisse paraitre, je ne voulais pas qu'on me reconnaisse. Je ne voulais pas que quiconque voit en ce vieillard mal assuré le capitaine que j'étais. Il ne fallait pas que les deux images s'associent. Je rêvais de discretion.

Mais il ne l'entendait pas de cette oreille. Trop bien formé, ou simplement fougueux, il me rit au nez et appela ses camarades de garde. Bientôt, chacun alla de sa petite plaisanterie, et il me fallut tout mon calme pour résister à leurs provocations. D'autant qu'une vilaine foule commençait à s'amasser aux portes du chateau... Je souris malgré moi ; ce grabuge allait-il alerter le Prince ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kanoë
Prince Kanoë & fondateur


Messages : 1436

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
218/50000  (218/50000)
Inventaire: Nya, rose volante


MessageSujet: Re: Retour inattendu [PV Kanoë]   Jeu 13 Fév - 9:27

Le démon Ragniel avait rapidement quitté notre territoire sitôt son défi lancé et une bonne partie du château emportée. Nous avions eu de nombreuses pertes mais également beaucoup de blessés. Ce coup dur inattendu et soudain n'avait laissé aucun de mes guerriers de marbre. Il en était de même pour moi. Il me tardait de mener l'assaut afin de venger tout ces êtres qui avaient perdu la vie sous mes yeux. Sitôt après avoir fait mon discours, tous se mirent au travail afin de préparer notre départ vers Nürnen. De mon côté, je me rendis dans mon bureau afin de réfléchir à de possibles stratégies défensives mais également offensives face à notre puissant ennemi. Après quelques heures de réflexion, je fis une courte pause et m'asseyai sur le rebord de ma fenêtre afin de scruter l'horizon. Je ressentis alors une énergie très faible mais pourtant familière. Cela ne pouvait être vrai mais pourtant mes sens ne m'avaient encore jamais trompés. Cet être qui n'avait pas foulé ces terres depuis plusieurs années revenait enfin...

Je retournai à mes occupations en attendant qu'il se présente à la porte du château. Cela ne tarda pas vraiment car quelques heures plus tard, des voix s'élevèrent du poste de garde non; loin du pont-levis. Les gardes postés là ne semblaient pas vouloir le laisser passer. Et, pour cause, vu la faibesse de son énergie, il devait être dans un état vraiment déplorable et affligeant. Afin de désamorcer la situation rapidement avant que tout ne s'envenime, j'ordonnai au garde présent de conduire jusqu'à moi l'individu en question. Il cessa immédiatement de le railler et le conduisit sans discuter à mon bureau, sous bonne garde, sa lance à la main et prête à être utiliser au moindre signe d'ostillité. Une fois l'homme dans mon bureau, je congédiai le garde l'assurant que l'être devant moi n'était point dangereux et qu'il ne devait pas s'en faire pour ma sécurité ni pour celle des personnes présentes au château et alentours. Il s'inclina et reparti à son poste à la porte.

J'observai mon "invité" et l'invitai à prendre place sur un siège. Je posai alors une main réconfortante sur son épaule en lui conférant une vague de soin.

"Que t'est-il arrivé mon ami ? Tu es méconnaissable. Tu es resté si longtemps sans donner de nouvelle. Les diverses patrouilles envoyées à ta recherche n'ont jamais trouvé un seul indice concernant ta disparition. Nous te croyions tous mort..."

Une peine profonde envahi mon coeur même si cela n'était point visible sur mon visage. Cet homme défréchi, sale, rachitique, semblable à un vagabon, cet homme n'était autre que Tarod, mon fidèle ami et capitaine... Tant d'années avaient passé. Tant d'événements, tant de choses avaient changé. Comment réagirait Felyndiira en apprenant son retour? Elle qui avait été bien inconsolable à sa disparition et qui, auprès de Lord Rosiel, avait trouvé du réconfort et une nouvelle stabilité. Elle qui avait réappris à vivre en veuve, en veillant sur ses fils. Ses fils... Leefaen, mon filleul, comment réagirait-il en apprenant son banissement... J'avais en plus eu vent qu'il s'était enrôlé chez Fûma. Il était même devenu l'apprenti de Zarathos. Je servis une coupe d'eau fraiche et rapprochai de lui la corbeille de fruit. Un bon repas, un bain chaud et un lit douillet l'attendraient ensuite, mais pour le moment, l'heure était à la discution.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantastiqua.forumactif.com
avatar

Tarod
Capitaine (1)


Messages : 469

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
21/50000  (21/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Retour inattendu [PV Kanoë]   Ven 28 Fév - 1:34

Je fus finalement mené aux appartements du Prince sans trop d'encombres. Quelques crachats, beaucoup de rires, mais rien de bien méchant pour ces temps troublés. Cependant, en pénétrant dans l'enceinte, mes yeux restèrent figés sur les remparts noirs de suie et la tour de guet éventrée. Plus mon regard s'apesentissait sur le château, plus les dégâts d'une récente bataille m'apparurent clairement. Que s'était-il donc passé ?

Je n'osai poser la question et me retrouvai soudain devant Kanoë. Si j'avais subi les dommages du temps, mon Prince, lui, n'avait pas changé d'un trait. Du moins le prétendait-il. Sans en connaitre la cause, je pouvais à présent lire une immense tristesse dans son regard. Oh, bien dissimulée. On y lisait d'abord une bonté infinie, on y trouvait un esprit honorable, bienveillant, digne de confiance. La tristesse, il fallait la chercher plus loin. Beaucoup plus loin. Mais cela faisait quelques années, que j'avais appris à regarder plus loin.


Il m'invita à m'asseoir et me saisit l'épaule avec une grande douceur. Je sentis déferler en moi sa force et sa chaleur. Il me soignait. En avait-il eu jamais besoin auparavant ? Je devais avoir l'air encore plus pitoyable que ce que je ne croyais. Alors, avant toute autre chose, je lui accrochais le bras à mon tour, et fixais ses yeux d'ange avec intensité.

-Kanoë, mon Prince. Ce que je vais te dire ne doit en aucun cas sortir de cette tour. En vagabond je suis venu, en vagabond je dois repartir. Personne ne doit savoir que je suis revenu. Pas même... pas même Fel. C'est de la plus haute importance. Promets-le moi.

L'effort m'avait épuisé, étrangement. Je m'affalais sur une chaise et pris le verre d'eau que mon Prince me tendait. Je le sentai curieux, impatient mais également inquiet. Je repris sans attendre sa promesse, je ne pouvais l'exiger de mon Prince :

-Je suis revenu te dire ce que j'ai trouvé au-delà du désert de glace. Et je suis revenu te dire que je ne peux continuer notre combat. Pas encore. J'ai perdu quelque chose de moi même en obtenant l'information que tu désirais tant. A présent, je dois me reconstruire avant de pouvoir me battre.

Je lui contais alors mon périple à travers le continent. Ma rencontre avec ces étranges indigènes, qui me menèrent aux frontières du monde. "Là-bas sont les réponses" m'avaient-ils dit. Ils disaient vrai. Sans en avoir aucun souvenir concret, je savais. Je savais comment vaincre la menace qui ombragait nos jours et transformait nos nuits en cauchemards indiscibles.

Cela me prit un long moment, durant lequel l'eau coula à flot et le raisin disparut de la grande coupe posée entre nous. Une fois mon récit achevé, je poussai un long soupir.

-Tarod est mort dans ce désert. Je te demande de le laisser en paix. J'ai besoin de temps pour me reconstruire, et je ne veux en aucun cas lier qui que ce soit à ce combat. Tarod est mort, et sa vie avec lui. Laisse Fel en paix. Laisse mes fils en paix. Ne leur dit rien. Si un jour je redeviens moi même, j'irai les trouver. Mais en attendant, je ne veux pas qu'ils souffrent de mon fardeau. Mieux leur vaut un père mort qu'un demi-père.

Je me levai en titubant. Je devais à présent m'en retourner. Mon devoir était accompli. Il me fallait trouver le magicien.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kanoë
Prince Kanoë & fondateur


Messages : 1436

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
218/50000  (218/50000)
Inventaire: Nya, rose volante


MessageSujet: Re: Retour inattendu [PV Kanoë]   Ven 7 Mar - 6:14

Avant même de me faire son rapport de mission, Tarod commença plutôt de façon inattendu. Il me fis promettre de ne point révéler sa véritable identité à nos frères et soeurs d'armes, en particulier à sa femme et ses fils bien aimés. Ceci me surprit au départ mais, finalement, je le comprenais parfaitement. Il ne souhaitait pas reparaître devant ses proches dans l'état précaire dans lequel il était. Sa fierté de loup et de capitaine l'aidait certainement à retenir cet envie palpable de retrouve la femme qu'il aimait plus que tout et qu'il avait délaissé depuis maintenant trop longtemps.

Un simple signe de tête fut ma seule réponse. Je le laissai ensuite s'en aller selon sa volonté. Je me promis à moi-même de garder un oeil sur mon ami jusqu'à ce qu'il se reconstruise. Il était certain qu'il ne serait plus jamais le même. Il avait changé, il avait grandi, il avait gagné en sagesse et maturité... Je le regardai s'éloigner en titubant. Très vite, il passa le pont-levis et s'éloigna du château. Je continuai de suivre son énergie toujours très faible jusqu'à ce qu'il quitte le territoire pour celui de Nürnen. Mon intuition me disait qu'il désirait s'entretenir avec son rival de toujours : Lord Rosiel...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://fantastiqua.forumactif.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour inattendu [PV Kanoë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour inattendu [PV Kanoë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour inattendu de Kenshin
» Océane R. Un retour inattendu ♥ [A FINIR]
» Retour au pays [PV Kanoë]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Ârnör :: Château :: Cour du château-