Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le phénix à la volonté de feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vlad Thanatos.
Nürnien


Messages : 10

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
147/50000  (147/50000)
Inventaire: Un bisento démoniaque.


MessageSujet: Le phénix à la volonté de feu.   Mar 2 Sep - 2:01


   
   
   
   
   Nwes
   

   
   

   


   Présentation
   


   

   

   


   Identité
   


   

   

   Nom : Thanatos
   
Prénom : Vlad
   
Surnom : Chevaucheur de brume
   
Âge : Environ quatre-cent ans. Dix-sept ans d'apparence.
   
Race : Dragon - Démon.
   
Allégeance : Neutre.
   
Rôle : Prince déchu.

   

   

   
   

   

   

   

   


   Description
   


   

   

Description physique


   Ah. Mon physique ? Il peut paraître assez singulier au premier abord. Ce que remarquent généralement les personnes en premier, c’est…Ma taille. ‘Mange ta soupe pour devenir grand ! ‘ …Oui et mes fess…Areum. Et je m’appelle Grindelwald peut-être ? J’ai beau eu en manger, je n’ai pas grandi d’un pouce. J’ai gardé ma petite taille. Pour un homme en tout cas, on ne peut pas dire qu’elle soit mirobolante. Il est vrai que ça peut être vexant de temps à autres, voir souvent, mais bon il faut bien faire avec, ce n’est pas comme si j’avais le choix en même temps. Non je ne complexe absolument pas sur ce point-là. Une autre caractéristique qui peut se remarquer assez vite, ce sont mes yeux, comparables à deux rubis, tout aussi rouge que la teinte du sang, rarement animés par une quelconque étincelle de joie. Perçants et attentifs, il n’y a quasiment rien qui puisse leur échapper.

‘ Il n’y a que la beauté intérieure qui compte’ FAUX ! En partie en tout cas. Non mais il faut avoir une certaine prestance quand même – Que j’ai naturellement, cela va de soi- ou du moins essayer d’avoir. Mais passons plutôt à mon visage aux traits fins, à l’air parfois hautain, parfois indifférent ou encore blasé. Mais il peut de temps à autre exprimer quelque chose de positif aussi. Le teint légèrement pâle, sans doute dû à ma peau de démon qui me protège des brûlures du soleil, il contraste avec le veston noir que je porte habituellement. Veston que viennent orner quelques bandes blanches, le rendant unique par rapport aux autres. Juste en-dessous, se trouve une chemise blanche on ne peut plus impeccable, qui elle est surmontée par l’insigne des démons, représentant une tête de mort grise. Au niveau de son équipement, le jeune garçon voyage avec un sac accroché dans son dos. L'enfant porte des provisions; morceaux de viande séchée où encore des tranches de pain. Un couteau à double lame est disposé dans son sac, pour par exemple dépecer un animal où couper de la viande. Une petite gourde contenant de l'eau fraiche est également dans son sac, ainsi qu'une carte de ce monde pour se repérer. Le jeune garçon porte une arme démoniaque accrochée sur le côté droit de son torse, obtenue à sa création. L'arme en question abrite un démon du nom de Djaba, il s'agit d'un bisento. Le démon enfermé dans la lame permet à celle-ci de communiquer avec son porteur. Il vie avec une mini dragonne répondant au nom de Draghixa, l'accompagnant partout, étant d'une jalousie maladive lorsqu'une dame s'approche un peu trop près, à son goût, de ce qu'elle considère comme son «mâle».

Pour ce qui se trouve en-dessous de la ceinture, il n'y a pas grand-chose d'extraordinaire, un simple pantalon noir me convient parfaitement, pas trop serré afin d'être sûr qu'il n'entrave aucun de mes mouvements à n'importe quel moment. Quant aux chaussures, il n'y a pas non plus ne serait-ce qu'une once d'originalité, étant tout simplement noires. Bon...Passons enfin à mes cheveux, fins et mi- longs, dont plusieurs mèches viennent se mettre devant mes yeux. Quant à leur couleur…Ils…Ils sont blanc. Merlin, qu’ai-je fait pour mériter ça ? Ai-je été un terroriste dans une vie antérieure ? Je…Je ne suis qu’une ordure. Même pas capable d’avoir une coiffure symétrique. Que dis-je ? Je suis un déchet de l’humanité ! Je…ne mérite même pas de vivre. Que quelqu’un me tue. Je suis pitoyable.

Sa deuxième forme est plus bestiale. Atteignant facilement les 4 m50, il ne laisse pas de marbre la plupart des gens qui le croise sous cette forme. Son regard blanc change pour s'assombrir et devenir plus rouge lorsqu'il s'énerve. Le dragon est une masse sombre et épineuse. Une large tête ou plusieurs écailles forment une couronne sur l'arrière de ce dernier ainsi que sur les côtés. Des membres musculeux où de longues et féroces griffes les terminent ainsi qu'une longue queue à pointes. Le dragon possède également de longues ailes membraneuses trouées sur les bords. Du bout de son museau jusqu'au bout de sa queue le garçon doit bien faire dans les dix mètres.

Oh et petite précision, son feu, est de couleur bleu, comme les flammes éternelles, ces flammes mystiques.  

Corps du dragon:
 


   

   

   

Description mentale


   Dure, doux, fort, faible. Il est comme ça. Sous sa forme naturelle, il semble sûr de lui, créature sauvage, guerrier des temps modernes mais, en dessous se trouve un jeune garçon plus fragile, apeuré comme une enfant. Se cherchant encore et toujours... Il aime la vie mais à du mal à s'y accrocher. Pourtant, c'est un battant et un rêveur éternel. Il voudrait pas seulement se changer mais, il voudrait changer le monde... En un monde meilleur ou tout du moins plus doux. Quiconque en ce moment possède des peurs les plus aiguës, une frayeur envers quelque chose de particulier, une phobie naturelle. Si vous désirez tout savoir, cette peur que Vlad peut ressentir ne l’est envers qu’une seule chose : lui-même. En effet, s'il doit être confronter à autre chose, alors il ne servirait à rien de se perdre dans la couardise et de fuir, car si ce qui est concerné le mérite, cette peur, il le rattraperait et le tuerait dans le dos, mettant à bas toutes chances de survie. Et s'il s’avérait que la proie ne vaut pas sa frayeur… alors mieux vaut vaincre et continuer.



   

   

   

   

   


   Histoire
   


   

    C'était une atmosphère lugubre, froide et non accueillante.
Un cercle de sang ainsi qu'un aura à la fois rouge et démoniaque.
Une petite boule gisait au milieu du cercle ensanglanté. Une sorte d'écume verdâtre recouvrait le corps du nouveau né. Un grand humain se tenait à l'écart du cercle, les deux mains sur la bouche. Une petite tête se dégagea du haut de la petite boule, suivi par deux petits bras et deux petites jambes. Le nouveau né se mit à relâcher un grand braillement dans la petite pièce, ayant visiblement faim. L'humain terrifié parce qu'il avait fait restait caché dans un coin de la pièce en observant la petite chose. À son incompréhension, la petite chose venait de se relever.

Cet humain avait essayer de libérer le démon enfermer dans l'épée pour sans doute, augmenter ses récoltes ou pour autre chose. L'expérience avait ratée mais, un petits héros venait de naître.

Vlad s'avança le long du sol froid avant de disparaître dans l'obscurité de la porte de cet endroit. Il semblait suivre son odorat afin de pouvoir manger. Un énorme fracas retentit dans tout le bâtiment alors que le jeune dragon venait d’apercevoir la nourriture. Le phénix se précipita sur la nourriture avant de la dévorer avec appétit. Le jeune phénix se dépêcha de retourner dans la pièce pour voir la silhouette de tout à l'heure. Pourtant, il ne la vit pas. Seul une épée avec un œil au niveau de son manche trônait au cercle ensanglanté. Vlad s'avança jusqu'à l'épée couchée dans le cercle, afin de la saisir au niveau du manche. Une lumière rouge brillait depuis l'arme démoniaque que le jeune garçon venait de saisir. Pourtant, le petit ne comprenait pas ce qu'il se passait. Avide de nourriture, il se dégagea du bâtiment.

* * *

Cinq ans plus tard, Vlad foulait la terre des hommes. Cette race était si différente... il les évitaient, il se faisait discret, il ne se mélangeait pas, et bien que son apparence avantageuse attira l'attention, il n'entamais jamais la conversation. Il avait déjà voyagé, suer sous l'effort, affronter des dangers, et beaucoup fuit. Énormément. Car très vite en sortant dans le monde, il avait découvert une chose.
Il lui restait encore en apprendre... Parmi les hommes, il chercha à apprendre les différents métiers. Parmi les hunters, il apprit à nouveau le maniement plus approfondie des armes. Chez les lycans, il découvrit la nature dans son ensemble. Quand le racisme faisait rage, il fuyait. Quant on lui posait trop de question, il disparaissait. Quand on lui cherchait des noises, il esquivait. Afin d'être accepter parmi eux, il dut faire preuve qu'une grande patience, d'un manque de réactivité... tout en affrontant ceux qui le provoquaient pour démontrer sa valeur. Toutefois, il sut aussi rester à part par rapport aux meutes, apprenant généralement en restant en retrait, afin de causer le moindre soucis, une chose qui provoquait généralement son départ. Il se moquait bien des on-dit, des nombreuses rumeurs qui lui collaient à la peau, et tentait comme il pouvait de camoufler ses oreilles pointues. malheureusement, sa pâleur naturelle et ses yeux lui valurent de nombreuses années de fuite... Il n'était jamais le bienvenu, alors il s'effaçait du peuple ou il était et vivait à part, se contentant de se développer et de chercher... "quelque chose"

Pourtant, il finit, durant ses longues années de découvertes, par découvrir quelque chose nommé amour. Il le découvrit deux fois, une alors qu'il atteignait vingt-cinq ans et l'autre alors qu'il avait atteint vingt-huit ans. Son premier amour, aussi amusant que cela puisse paraître, était une humaine. Une plouc, pour ainsi dire, de la campagne, nommé Stella. Jolie, sans pour autant porté dans l'excès, avec de longs cheveux roux tombant librement, il se dégageait d'elle une fraîcheur de vivre qu'il n'avait jamais connu. Non seulement elle dévorait la vie à pleine dent, souriant constamment, mais en plus, elle fut la première à s'adresser à lui sans arrière-pensée, sans avis pré-conçu et sans se soucier de ses traits. Elle était si naturelle, si candide, que Vlad ne sut comment la repousser. Et bien que simple fille de villageoise paumée, elle lui rendait visite extrêmement souvent. Un acte qui provoqua pas mal de jalousie, au vu des badauds qui voulurent le lui faire payer, mais pourtant, elle le retrouvait à chaque fois alors que lui l'évitait. Elle lui parlait longuement, s'intéressait à lui, s'extasiait des voyages qu'il lui contait, et ses yeux le regardaient d'une façon qui, désagréable de prime, le réchauffait ensuite. Elle était la fraîcheur dans sa morne existence, et malgré son jeune âge -elle n'avait que dix-sept ans-, il succomba. Le coup de grâce se fit quand, alors que le village fêtait il ne savait quelle occasion, elle parcourut la ville en robe pour le trouver, lui, et l'inviter à danser sous les étoiles. Ayant réalisé ses sentiments, il lui avoua qu'il devait partir. ne se répartissant pas de son sourire, l'humaine lui souhaita bonne chance...
Et, sous la nuit étoilée, alors que la fête battait son plein, l'Homme-Dragon et l'humaine unirent leur corps pour la première fois.

Il retrouva Stella, quinze ans plus tard, en passant dans ce même village, pour l'observer de loin. Toujours aussi souriante, elle était mariée, un fait qu'il ne put s'empêcher de noter avec déplaisir, et avait des enfants. Bien que ridée, elle était toujours aussi belle malgré les ravages du temps... Elle avait eu deux enfants. L'un d'entre eux avait les yeux verts comme lui. Se décidant d'oublier, il reparti, en jurant de ne jamais y repasser. Sa main serra le pendentif que Stella lui avait offert quinze ans plus tôt. Un saphir l'ornait. Elle avait toujours celui que lui lui avait offert, ornée d'un rubis... Alors qu'il pensait pouvoir oublier tout cela, son coeur frappa à nouveau alors qu'il avait à peine cent ans. Alors qu'il se baladait dans la forêt, dans la sérénité des bois, il rencontra une sylvaine jusqu'à ce jour la personne avec lequel il vécu le plus longtemps. Connaissant parfaitement sa race, et lui aussi, leur rapport furent froide de prime. Puis la glace se brisa petit à petit, et ils apprirent à se connaitre. Elle était incroyablement belle, certes, mais aussi d'une grande force mentale et physique. De fait, à leur première rencontre, légèrement belliqueuse, elle s'en tira avec une victoire, obligeant Vla à prendre la parole. C'est ainsi qu'ils se découvrirent l'un l'autre, et même si la jeune elfe nourrissait d'énormes doutes à l'égard de l'étrange être, elle était également curieuse de savoir ce que faisait ici un être aussi... spécial comparé aux autres membres de son peuple. Au fil du temps, ils apprirent à se connaitre, et le relation se développa de rivalité à amitié, d'amitié à amour avec une certaine aisance. cependant, Vlad ne pouvant venir dans sa demeure, leurs relations durent rester secrète à nouveau... Ils l'entretinrent incroyablement longuement, au point qu'il finit par être accepté par le village sylvain, lui permettant, pour la première fois depuis longtemps, de vivre en harmonie avec d'autres personnes. Il y approfondie son art du combat, la forge, sa culture, mais aussi l'herboristerie et la médecine avec les druides, envers qui le jeune homme se montra courtois et poli.

De fait, ce n'est que quand la guerre éclata, que les démons frappèrent, que le jeune homme songea à rentrer chez lui. Une fois chez lui, il rentra dans sa demeure, ou on l'accueillit à bras ouvert. Et avant même qu'il ai pu dire quoique ce soit, il fut engagé dans l'armée par demande en tant que soldat. Prenant son mal en patience, sa seul demande fut que l'intervention de sa division soit dans les forêts elfiques. Sous le refus de l'armée, il s'y rendit sans hommes. Un lieu ou il se battit comme un démon pour se faire un chemin dans les rangs ennemis, afin de rejoindre sa bien-aimée. Il se démena comme un diable, mais quand il arriva... En voyant le corps disloqué de l'elfe, en voyant ses longs cheveux blonds couler autour de son visage, en voyant le sang couler et ses yeux dénués de vie, l'Homme-Dragon oublia la bataille qui faisait rage autour de lui. Il oublia tout. Hormis une intense soif de vengeance, telle qu'il n'en avait encore jamais ressentit. Et son pouvoir, qui jusque-là ne s'était jamais manifesté, qui lui était demeuré inconnu, s'éveilla. Ce fut la fin. La terre autour de lui se fissura, les démons s'éjectant sur lui furent éjecté par une grande queue écailleuse, une énorme bête écailleuse surplombaient le champ de bataille. Ou plutôt les cadavres. Mais sa soif de sang ne s'arrêta pas. Il ne put s'arrêter. Mû par la rage et la tristesse, abandonnant toute chose, il devint une arme de destruction ravageant les rangs ennemis, rompant les cieux. Son pouvoir, retenu durant plus de cinquante ans, exprimait là un relâchement inouïe, comme si la puissance relâchée en ce jour maudit compensait à lui seul tout le temps ou il sommeillait. Un déchaînement comme il n'en aurait plus jamais. Quand il revint à lui, il était sous sa forme humaine, quasi-inconscient, gisant sur une montagne de cadavre. Il sentait son pouvoir, il le connaissait, à présent. Il était sien. Mais en même temps, en voyant les cadavres démoniaques, devans et sylvain qui gisaient partout, il eut peur. Peur de son propre pouvoir. Par la suite, alors qu'il ramena le corps des morts aux camps qui faisaient rage, le village qui jusque-là l'avait accepter ne put rien faire pour lui. Plus tard, malgré la faiblesse de ses talents martiaux, les pontes entendirent parler de cet homme qui avaient saccagés des zones entières et décimer des légions de démon. Ils lui offrirent le rang de Capitaine, que Vlad accepta sans plaisir. Pourtant, cela attira l'attention de la Sorcière, qui le convia à venir la voir. Nul ne sait ce qui fut dit entre eux, pas même les serviteurs, mais on les vit souvent discuter paisiblement dans le jardin royal. La reine avec son fils. Nul ne sait de quoi ils parlaient, mais l'un comme l'autre assurait que leurs discussions étaient tout à fait professionnel. Certains disent qu'ils sont amants. D'autres, tout simplement amis. D'autres enfin affirment avoir entendu le gradé dévoiler des choses à la reine. Mais la vérité, nul ne la connait. La sorcière, sous son immense puissance, rendit son apparence de jeunesse au lézard. Quand à Vlad, marchant à nouveau parmi les siens dans la solitude, qui sait ce qui se tramait sous ses cheveux d'un blanc éblouissant?

Le temps passait pendant que l'homme rajeunit par la magie de la sorcière restait à l'intérieur de la demeure. Un jour soudain, Vlad sortit depuis deux grande portes en bois en portant un bâton magique au niveau de sa main droite. Le baton est un présent offert par la sorcière en guise de gage suite au massacre démoniaque qu'il y a eut lieu. Pendant les cinq ans d'enfermement dans la demeure, il avait été nommé Prince. Un titre qu'il ne le dura pas vraiment longtemps... Enfin, pour un dragon qu'est-ce que c'est que 200 ans? Pendant ces deux-cent ans, il développa une nouvelle magie. Celle des masques. L'Homme-Dragon mit environ cent-trente ans à maîtriser parfaitement cet magie pour les affrontements prochains. Rongé par la tristesse depuis bien longtemps, la mort de sa bien-aimée l'avait extrêmement affecté. La haïne du phénix grandissait au fil du temps à l'égard des être démoniaque. La vie de prince l'ennuyait au plus haut point, passer son temps à remplir des papiers où passer de longue après-midi à discuter de champs de guerre. Combattre l'ennuierait beaucoup moins. Cent ans passèrent, à nouveau. Il allait enfin partir, car il savait que le véritable fils de l'ancien roi voulait à tout prix le trône. Récupèrant ces affaires ainsi que son bâton, il s'en-alla à travers le monde.

   

   

   

   

   


   Capacités


   

   - Contrôler le feu, renaitre. Il perd totalement la mémoire lorsqu'il renaît. Si je créer ou contrôle trop de feu, je tombe dans les vapes.

   - La magie des masques :
Cet utilisation lui permet de créer divers masque, la couleur du masque correspond à l'élément de celui-ci. Un masque bleu permet d'envoyer de l'eau, un blanc de l'air...
(Attention, les masques n'envoie pas de tsunami et tout le tralala, la limite est celle d'une mini-vague. Les masques élémentaire coûtent beaucoup plus d'énergie magique que les masque normaux.)

(Le champ de portée du masque ne dépasse pas 10m.)

Il n'y a pas seulement des masques élémentaire. Il peut former énormément de masque qui ont une utilité différente. Par exemple, il peut former un masque qui forme un effet d'aspiration, former par exemple un masque sous son adversaire afin que celui-ci se fasse déchiqueter dedans. (Un simple mouvement de pied permet à l'adversaire d'éviter le champ de portée du masque.) Le jeune dragon peut former un masque afin de se téléporter sur des petites distances, il suffit de mettre un membre de son corps dans le trou du masque.

- Démon : Raijū : Son nom vient du mot japonais rai (雷, tonnerre?) et juu (獣, bête, animal?). Son corps est composé de lumière ou de feu. Son cri est comme le tonnerre.  Le démon est généralement calme et inoffensif, cependant, pendant les tempêtes il devient très agressif et détruit des champs, des arbres et des habitations.  La forme d'un loup blanc et bleu (ou même un loup enveloppé dans foudre) est également fréquente.

Image de Raijû:
 

Suite à la présence d'un démon dans son esprit, il porte une longue queue hérissée et aussi jaune qu'un éclair. Des éclairs se dégagent constamment de la queue de celui-ci, ils peuvent électrifier quelqu'un si il le souhaite. Le démon lui offre une vitesse et une force surhumaine. La marque trônant sur son buste lui permet d’avoir une jeunesse qui semble éternelle (Il n'est pas immortelle). Une entité (darkness) maléfique s’est emparée de son corps, et s’empare quand elle le désire de son esprit. En compensation il améliore quelques petits détails de son organisme. Bref, il partage son corps avec son démon, se lançant avec lui dans des discutions que seuls eux trouvent intéressante.
+ Un gros handicap dont il n’est pour l’instant pas conscient, mais l’entité habitant en lui est tellement puissante qu’elle indique instinctivement aux anges qu’ils sont en danger quand Neri est à proximité d’eux. Donc, il attire instinctivement ses ennemis à lui que cela soit de jours où de nuits.

   - - Tapez votre première capacité optionnelle en cas de promotion au sein de l'armée

   -- Tapez votre seconde capacité optionnelle en cas de promotion au sein de l'armée

   

   

   

   


   Hors RP
   


   

   Votre âge : Dix-huit ans
   
Activité sur le forum : Souvent connecté
   
Comment avez-vous connus le forum : En cherchant
   
Votre niveau RP : Bon
   
Code règlement : Ok by Fûma
   
Autre commentaire : Aucun
   


Phénix

immortel ✝ oiseau légendaire ✝ unique ✝ enflammé



Histoire du Phénix.

Le début du monde.
Dans le bas monde, une créature enflammée et immortel venait de naître. Un être surprenant former de la magie la plus chaotique qu'il puisse exister, si chaotique que la plupart des personnes ne croient pas à son existence. Oui, je parle bien du Phénix. Un être aussi exotique que sauvage.
À ce moment du monde, la créature n'était encore qu’infantile. Voyant la dangerosité de cette nouvelle créature, l'Empereur démoniaque donna l'ordre de l'emprisonner. Il s'en suivi des centaines d'années d'affrontement, de destruction. Pour qu'à la fin, cette créature rêveuse et pacifique soit capturée par des milliers de démons avide de pouvoirs. Enfermée dans le plus profond des enfers, totalement vulnérable. À l'incompréhension de la bête, se joignit l'inactivité des démons sur son pouvoir. Redoutait-ils une tel puissance? Avaient-ils peur? Tant de question à laquelle on ne peut répondre. Au fil du temps, la créature enflammée fut oubliée par les démons. Des centaines d'années passèrent, la créature sentait qu'elle allait bientôt être libre. Mais cet fois, il lui fallait un hôte. Se balader librement dans cet étrange monde s'avérait bien trop dangereux, beaucoup trop dangereux. Et c'est là que tout arriva, la naissance des anges. Comme une lumière blanche dans un monde de flamme. Le phénix était libre. Mais, aux yeux de l'étrange créature les années filaient comme des secondes. Avant même de comprendre que la prison où il était enfermer avait disparut, des années avait passées. Des années qui avait laisser le temps avancer, et donc les mondes supérieure avec eux. Jusqu'au jour ou il s'enfuit de sa prison, venant à semer la terreur dans les troupes démoniaque. Une faille dimensionnelle rouge brillait dans ce vaste monde, ne connaissant même pas sa destination la créature s’engouffra dans la faille. Mais il se passa quelque chose à laquelle le Phénix ne s'attendait pas. En rentrant dans cette faille, il permit à une créature extrêmement dangereuse de prendre vie. Le mélange de la faille dimensionnelle entre un phénix, un démon et le sang d'ogre du cercle ensanglanté venait de former un être à forme humaine. Un jeune garçon à cheveux blancs et aux yeux de saphir. À présent enfermé dans un corps humain, il attendait son heure.


Il n'existait jamais qu'un seul phénix à la fois ; il vivait très longtemps. N'ayant pu se reproduire, le phénix, quand il sentait sa fin venir, construisait un nid de branches aromatiques et d'encens, y mettait le feu et se consumait dans les flammes.
Des cendres de ce bûcher, surgissait un nouveau phénix, qui contrôlait le feu de mieux en mieux à chaque résurrection ; c'est aussi pour cela qu'on le nomme oiseau de feu (ses ailes se teintaient d'un rouge flamme et se réchauffaient jusqu'à ce qu'un feu ardent en sorte, tandis que son bec pouvait, s'il le voulait, embraser une forêt avec un feu presque aussi puissant que les flammes du Soleil). Il s'agit d'un gigantesque oiseau de flammes immortel car il peut se consumer afin de revenir à une époque infantile, ce qui lui rend sa jeunesse. Cet capacité correspond à l'impossibilité du Phénix à se reproduire car il n'existe aucun autre membre de cet race.


musclor.


Dernière édition par Vlad Thanatos. le Mar 2 Sep - 3:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: Le phénix à la volonté de feu.   Mar 2 Sep - 3:23

Bonjour ^^

Tout d'abord bienvenue sur Fantastiqua ! C'est avec grand plaisir que nous t’accueillons parmi nous =)

Bon, à présent passons à ta fiche de présentation.
J'ai plusieurs soucis avec ta présentation. Elle est certes complète et jolie mais elle ne correspond pas à notre modèle ce qui est à mon sens assez problématique car cela manque de clarté. De plus, certains aspects propre à Fantastiqua n'y apparaissent pas et certains détails de ta chronologie/histoire ne collent pas vraiment avec notre univers. Ça donne un peu l'impression que tu as simplement posté une fiche déjà faite sans prendre le temps de lire nos règles, notre contexte (ce n'est peut être pas le cas, mais c'est l'impression qu'on en a). D'ailleurs notre code n’apparaît nulle part dans ta fiche.
Il faudrait réajuster tout cela dans un premier temps.

Ensuite, au niveau de tes capacités, je n'arrive pas vraiment à définir quelles sont les principales, les secondaires... Car au début, tu ne peux avoir que deux capacités, tu gagnes les autres en évoluant.

Je ne vois rien à redire sur ton équipement spécial ainsi que sur ton compagnon. Tu pourras les ajouter à ton inventaire dans ta feuille de personnage.

Je te laisse remanier ta présentation et je reviens te voir. Si tu as des questions je repasse également ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: Le phénix à la volonté de feu.   Mar 2 Sep - 3:53

Merci pour les modifs rapides.

Je te valide, pas d'excès avec les pouvoirs Wink

Bon rp sur Fantastiqua !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le phénix à la volonté de feu.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le phénix à la volonté de feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aire d'entraînement de la Volonté
» Test de volonté !
» E. Haki, Volonté du D. & Ponéglyphes
» Mission C : Buffet à Volonté ! (Pv; Seki Ryûsai)
» Une volonté impie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Avant de RP :: Présentation :: Présentation des personnages acceptés-