Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Jeu 4 Sep - 1:17

Un peu plus d'une lune avait passé depuis notre dernière rencontre avec Eliza. Cette dernière était repartie sur les route avec son petit Nix et sa sœur pour un à la fois court et long voyage. Elle m'avait fait promettre de lui réserver ma journée lorsqu'elle serait de retour, de façon à visiter le château et surtout sa bibliothèque. En attendant, j'avais repris mes activités quotidiennes et plus particulièrement l’entraînement intensif des nouvelles recrues. Grâce à ma sévérité et mes exercices stricts, ils avaient énormément progressé et je n'étais pas peu fier même si je ne leur montrais nullement ma satisfaction. Ils avaient augmenté grandement leur masse musculaire et leur puissance de frappe. Leur rapidité d'exécution des mouvements et des enchaînements avec leurs armes respectives avait évoluée de façon exponentielle. Cependant, ils n'étaient pas encore au point au niveau magique. La théorie allait. Le professeur de magie au sein de mon « académie » était assez efficace. Mais entre théorie et pratique, il y avait comme un gouffre si on pouvait dire. Vous devinez donc aisément le thème de l’entraînement que je leur donnerai durant la matinée.

Après un entretien avec mes chefs de troupes, je filai dans la zone d'entraînement où les cinq jeunes livraient des duels aux armes tous en même temps en cercle. Afin de m'annoncer -et d'annoncer le thème du jour par la même occasion- je me concentrai et laissai échapper un puissant mais fin rayon d'énergie qui vint s'écraser pile entre eux, mettant un terme à leur combat. Ils se rassemblèrent et se mirent en position défensive, prêt à se défendre voire à m'attaquer tous en même temps. Leur réaction rapide me fit comprendre qu'ils avaient bien retenu mes conseils. Un sourire s'afficha sur mon visage.

« Bien, déposez vos armes ! A partir d'aujourd'hui, nous nous concentrerons uniquement sur la magie. Montrez moi vos capacités. Donnez vous à fond. Votre objectif : me mettre en difficulté à vous cinq ! A cinq contre un même contre un puissant guerrier, vous devez réussir à marquer son esprit voire à l'inquiéter ! C'est parti !! »

Les recrues se regardèrent intriguées puis finalement se lancèrent à l'assaut. Ils étaient plutôt désorganisés et très individualistes. J'arrivai aisément à repousser voire esquiver leurs attaques. Ce n'était pas bien du tout.

« Trop lents ! Trop prévisibles ! »

Les assauts continuaient à s'enchaîner sans que rien n'évolue. Commençant à être embêté par ces actions qui dépensaient beaucoup d'énergie pour pas grand chose, je décidai de leur donner une leçon. Chacun reçu un rayon destructeur sur le bras, de faible intensité mais pas moins douloureux pour autant. Le combat cessa alors car tous se tenaient le bras.

« Est-ce ainsi que je vous ai appris à vous battre ? Est-ce ainsi que vous comptez faire honneur à l'armée ? Un combat, même sans arme, garde les mêmes règles qu'un combat classique. Où est l'entraide ? Où est la stratégie d'équipe ? Réveillez-vous ! Si je vous ai ordonné de m'attaquer ensemble s'est que vous devez coopérer, accorder vos atouts, vous compléter ! Allez on reprend ! »

Cette petite leçon et ce rappel à l'ordre avait porté ses fruits. Ils étaient beaucoup plus coopératif. Les uns faisant diversion pendant que d'autres attaquaient ou chargeaient leurs sorts. Les choses devenaient intéressante. Cependant, ils avaient usé tant d'énergie dans la première partie de l'exercice qu'ils n'avaient plus de réserve magique. Continuer ne servirait pas à grand chose.

« Bien c'est mieux, mais se n'est pas encore ça. Reposez vous, vous passerez la soirée avec vos mentors, nous reprendrons demain matin. »

Les recrues se laissèrent tomber au sol épuisées. Peut être que je leur en demandai trop après tout... J'allais me rafraîchir un peu à la fontaine lorsqu'une ombre se dessina derrière moi. Quelqu'un approchai. Était-ce un garde ou quelqu'un d'autre.. ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Éliza DesChamps
Guerrier (1.1)


Messages : 291

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
67/50000  (67/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Ven 5 Sep - 5:04

( C'est le temps d'engendrer mon plan evil Twisted Evil Si y'a quoi que ce soit qui te déranges, tu n'as qu'à m'en parler ♥️ )
Navrée du long message, mais que veux-tu, j’ai eu trop de temps pour y penser ^^)


Tout comme elle avait dit au prince lors de leur baignade, il y a environ huit jours, Éliza venait de revenir de son voyage à Girroth. Il se faisait tard, alors la demoiselle avait décidé de rester en Aldalos pour la nuit. Elle ne dormirait pas. L’hybride n’avait pas fermé l’œil depuis maintenant 3 longues et pénibles nuits. Avec chaque instant de sommeil son rêve se précisait. Elle avait atteint le point de non-retour, l’instant où elle saurait que la dame à la lance était elle. Elle ne voulait pas, elle voulait conserver la mince chance qu’elle ait tort. Tout était maintenant assez clair pour la demoiselle ; elle voyait une femme aux cheveux longs, entourée par les flammes léchant son corps, tenir une lance enfoncée dans la gorge d’un homme à genoux devant elle –comme s’il plaidait bonté-. Puis, les flammes s’éloignaient de la silhouette telle une spirale, renfermant maintes victimes villageoises. Des hommes aux femmes en passant par les enfants, sans aucune discrimination. Finalement, la fameuse silhouette avait un immense sourire. Un sourire de joie, comme si elle prenait plaisir à la situation. Seulement, Liz n’y voyait que le rictus, le reste du visage étant trop sombre. Cela ne l’empêchait pas de sentir –et redouter- l’identité de la mystérieuse dame embrasée.

Elle ne dormait pas donc, afin de ne pas confirmer ses peurs. Par ailleurs, cette décision se lisait sur les traits tirés de son visage, mais aussi dans son manque d’énergie en général. Ceci étant dit, la température n’était pas clémente en cette nuit d’été. La brise était fraîche et surtout, la jeune femme était trempée puisqu’elle venait de là où il pleuvait abondamment. La pâtissière avait froid, son cheval aussi, et elle avait donc jugé qu’un moment à l’intérieur lui ferait du bien, déjà qu’elle grelottait. Mais elle n’eut pas la chance qu’elle croyait puisqu’aucune chambre ne s’avéra disponible. Se rationalisant –surtout puisqu’elle avait particulièrement froid- la demoiselle décida d’aller cogner à la porte du prince. Après tout, le château n’était pas bien loin et il n’était pas si tard, le soleil ne s’était couché qu’il y a peu…

La jeune femme se rendit donc, sans embûches, au palais de Fûma. Arrivée aux portes, elle fut accueillie par trois soldats en service, ce qui – maintenant qu’elle y pensait- n’était pas réellement étonnant. C’était même très normal, et donc, elle tenta de coopérer du mieux qu’elle pouvait. Elle leur indiqua, poliment, qu’elle avait convenu avec le prince qu’à son retour elle le visiterait. Évidemment, la première remarque qu’on lui fit concerna l’heure d’arrivée de la demoiselle, puis –bien qu’ils admirent ne pas croire qu’elle avait réellement convenu avec le prince une telle chose- ils la laissèrent entrer. Cependant, l’un des soldats insista pour l’accompagner.

Ils passèrent en premier par les étables afin qu’elle y laisse Anatol. Elle voulut apporter Nix aussi –qui était dans une cage de fonte qu’elle avait fait faire sur mesure pour le compagnon —, mais l’homme lui interdit. Elle remarqua, à cet instant, que ce soldat était très froid avec quel, voir agressif. Il ne l’aimait pas, c’était évident. Il finit néanmoins par lui concéder que, lorsque Fûma aurait confirmé qu’elle ne mentait pas, elle pourrait revenir chercher l’oiseau. Elle décida de se plier à la demande. Cependant, avant de quitter, elle prit le temps de poser la cage de Nix sur le four et une couverture de laine chaude sur Anatol. Elle descendit ensuite de son chariot puis suivit à pied l’homme qui lui avait empoigné le bras fortement. Il lui dit que c’était pour être sur qu’elle ne tente rien. En fait, il la traitait presque comme une criminelle, mais pour la jeune femme –ignorant si c’était l’ordre normal des choses- ce n’était pas bien grave.

Après avoir questionné un servant quant à l’endroit où se trouvait le prince, ils se dirigèrent à l’ange. Le soldat et la pâtissière arrivèrent rapidement à destination.
« Fûma ! », s’exclama Éliza, voyant l’ange, usant de son ton habituel. Évidemment, son énergie n’y était pas et ces immenses cernes trahissaient la raison. Cependant, alors qu’elle s’apprêtait à ajouter quelques mots –voire même courir serrer la main du prince- une douleur se fit sentir dans sa jambe. Le soldat, son expression encore plus glaciale qu’avant, avait lâché sa main pour dégainer son épée, puis –en usant du plat de la lame- il avait infligé un bon coup à l’arrière du genou de la demoiselle. Elle ne put pas résister et tomba au sol, sur ses rotules. Posant son épaisse main sur la tête de l’hybride, l’homme poussa cette dernière vers le sol. « On s’incline proprement en présence de Sa Majesté. », dit-il, simplement.

Elle avait froid –elle grelottait toujours-, elle était si trempée que l’eau ruisselait de ses cheveux à la pointe de son nez, elle était inconfortable, mais surtout, il y avait cette douleur. Elle ne saignait peut-être pas, mais il n’y avait aucun doute qu’elle aurait une ecchymose le lendemain, et ce, si elle pouvait même marcher sur sa jambe. Elle voulait crier de douleur, mais elle ne le fit. Elle ne crierait pas devant le prince. Après tout, elle s’était entraînée durant son voyage à se transformer sans crier, car elle refusait de se montrer si vulnérable devant l’homme, alors elle endurerait. Ce n’était pas pire que la souffrance des os qui se brisent en mille morceaux. Elle serra simplement les dents.
« Je… Heu… », tenta-t-elle de dire en premier. Elle pouvait sentir son pouls dans son genou, mais aussi sa nuque tirée sous la pression de la main du soldat. « Je suis navrée, majesté. », prononça-t-elle donc. Elle se dit qu’elle était dans le tort, mais ça n’empêcha pas que sa voix n’était pas comme à l’habitude. Elle qui avait mis –dans le passé- tant de joie dans ses mots et surtout le majesté. À cet instant, elle les mâchait amèrement, sentant toute la distance que cette simple phrase venait posée entre l’homme et la femme. « Je viens de revenir de Girroth et je suis passée, comme convenu. », ajouta-t-elle, simplement. « Je réalise maintenant mon erreur et m’en excuse. », finit-elle par dire. Sa voix était morte, dénudée de sa joie usuelle. Elle était neutre, fonctionnelle. Rien de plus.

Elle se demandait maintenant ce qui lui avait pris de venir ici. Elle aurait dû attendre le matin, dormir dans le chariot, puis se présenter à des heures normales. Elle avait eu tort de venir ici, pensant qu’elle pourrait agir avec l’ange comme elle avait fait en privé. Elle avait eu tort. Elle en souffrait. Elle regrettait, si bien qu’elle n’osait pas même tenter de lever son regard. Elle ne voulait pas voir l’homme, préférant fixer le sol devant elle. Et en plus, elle avait si froid. Elle frissonnait toujours, faisant peut-être même de la fièvre. Pour un être à la température corporelle normalement si élevée, elle avait assez froid que le soldat n’avait jamais même trouvé que la peau de la demoiselle était chaude. C’était donc grave. Elle ne voulait qu’une chose, s’enrober dans ses flammes afin de se sécher et de se réchauffer. Mais elle ne pouvait pas ; si elle le faisait, elle écorcherait probablement l’ignoble être et ce serait –probablement- perçu comme une hostilité. De plus, avec sa nervosité qui accompagnait son cauchemar, elle avait tendance à perdre le contrôle de son feu. Ceci étant dit, elle n’aimait pas l’homme. Une part d’elle voulait l’enflammer, le voir brûler, l’entendre crier. Qu’il paie pour la douleur qui refusait de se calmer dans sa jambe. Qu’il souffre jusqu’à ce que son corps n’en puisse plus. Lorsqu’elle constata ce qu’elle pensait, son regard s’embrouilla brièvement. Ce n’était pas elle. Non. Ce rêve. Elle n’en ferait pas réalité, mais qu’est-ce qui lui prenait. Elle secoua la tête, malgré la main de l’homme, voulant chasser les idées, mais ne se mérita qu’un coup de pied les cuisses en échange. Il ajouta même quelques mots de par sa générosité ;
« Tu tentes autre chose étrange et tu le paieras. ». Une menace, rien de plus, rien de moins.

Elle le paierait… Ses yeux avancèrent au sol de quelques centimètres, elle pouvait voir les pieds du prince. Que lui arriverait-il ? Et s’il était réellement offusqué par sa présence ? Elle attendit son jugement, fermant les yeux, effrayée.



( Je sais que j’ai un peu choisi que tu ne réagisses pas avant un bon moment et j’en suis désolée, en quelque sorte. Honnêtement, Éliza est du genre un peu naïve et je voulais vraiment la confronter au caractère de Fûma pour me permettre de la faire réfléchir/évoluer sur la position. Seulement, pour que ça marche, il faut la confronter directement à la situation, qu’elle ne puisse pas croire qu’il s’agit d’un malentendu. Alors voilà ^^. Je te laisse décider de ce que tu fais, tu peux être fâché contre elle, le soldat ou personne. Tu peux, par ailleurs, contrôler le soldat ; que ce soit pour qu’il parle ou même violente plus ma p’tit Liz, y’a pas de problèmes de mon côté. Tu peux aussi le tuer, torturer ou renvoyer à son poste, il est pas tant important –il a même pas un nom à lui alors Razz- ♥️)

_________________
Et bien que le phoenix dormait au plus profond d'elle, il y avait cette lueur qui dansait dans son regard; cette pointe d'ambre qui revenait, s'intensifiait de jour en jour. Plus elle songeait à son passé, plus la bête s'éveillait. Et plus la bête s'éveillait, plus elle pensait à son passé. Avant qu'elle ne le réalise, l'hybride était prise dans une spirale infernale qui devenait son obsession. La noirceur en elle  tâchait ses ailes et elle en oublia graduellement ses passions. Elle n'était plus la jeune et enjouée pâtissière qu'elle eut été. Elle était une envelloppe pour contenir l'oiseau qui somellait en elle, elle était perdue dans cette idée.

Seul son regard était le même, et encore là, ses iris devenait parfois doré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Lun 15 Sep - 22:59

L'ombre derrière moi n'était pas celle d'une unique personne comme je l'aurai pensé au départ ; il y avait deux personnes dans mon dos.

- Fûma !

- On s'incline proprement en présence de sa Majesté !

Cette voix, je la reconnu aussitôt. Si fraîche, pleine d'enthousiasme et quelque peu naïve ou plutôt innocente. C'était bien la voix de la jeune pâtissière dont j'attendais le retour. Ignorant le protocole, elle s'était comportée comme à l'accoutumé, lorsque nous nous rencontrions seuls. Le soldat l'escortant s'était monté assez rude à son égard en la poussant au sol comme si elle n'était qu'une vulgaire ennemie. S'était-elle présentée ? Normalement oui puisque ce guerrier l'escortait jusqu'à moi. Alors pourquoi une telle agressivité envers elle ? Etait-ce ainsi que l'on accueillait ceux qui souhaitaient s'entretenir avec leur Prince ? Quelle image cela donnerait-il à l'ensemble des habitants sous mon allégeance ? Le peuple ne devait pas craindre de s'entretenir avec son souverain. Je suis dur, strict et ne supporte pas le doute, la faiblesse. Seule l'excellence est digne d'intérêt à mes yeux. Au combat, je suis redoutable. Avec mes ennemis, je suis sans doute même sadique. Mais, ce sont toutes ces qualités qui font un bon roi...

- Je...Heu... Je suis navrée, majesté. Je reviens de Girroth et je suis passée comme convenu. JE réalise maintenant mon erreur et m'en excuse.

- Tu tentes autre chose étrange et tu le paieras.

L'homme se montra agressif envers Eliza. En sondant rapidement son âme, je me rendis compte qu'il éprouvait une profonde haine envers elle. Il ne la connaissait pourtant pas. Était-ce justement ce qui le rendait ainsi ? Peut-être pensait-il qu'elle était une ennemie, une espionne... Elle était une pâtissière itinérante, demandait à me voir à la nuit tombée, était propre sur elle -ça se voyait qu'elle ne travaillait pas la terre- et, la connaissant un peu, devait s'être présentée le sourire sur le visage et pleine de joie de vivre, un peu en terrain conquis... Ça me touchait de la voir ainsi traitée mais, c'était le protocole à appliquer dans ce genre de situation. Les règles étaient strictes à ce sujet.

Je sondai à présent rapidement l'esprit de la jeune pâtissière. Elle devait se sentir très mal à l'aise et assez effrayée. A mon grand étonnement, elle semblait taraudée entre deux comportements à adopter. D'un côté, elle souhaitait se venger et faire souffrir ce soldat qui l'avait malmené. Mais, de l'autre, elle ne souhaitait pas être considérée comme une ennemi. S'en était trop, il était tant que j'intervienne avant que cela ne dégénère davantage.

« Gontran, ça suffit. »

- Vous connaissez cette femme Sire ?

« Oui. Relevez-vous Eliza. Je suis vraiment navré de cet accueil quelque peu musclé mais... c'est le protocole »

Gontran aida la jeune femme à se relever quelque peu déçu de ne pouvoir la malmener davantage. Il s'inclina néanmoins en signe de pardon et repartit à la porte sans demander son reste. Je saisis la main d'Eliza et la rapprochait de la fontaine. Là, je fis tremper ses mains dans l'eau, les rinçant délicatement. Je coupais un morceau de ma tunique afin de lui essuyer les mains et le visage. Elle grelottait encore alors je lui passai ma cape -que j'avais ôté le temps de l'entrainement- sur les épaules.

« Je suis vraiment désolé que l'on vous ait traité ainsi. J'aurai dû laisser des instructions aux gardes. »

Je l'enlaçai afin d'achever de la rassurer et attendis qu'elle me parle à nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Éliza DesChamps
Guerrier (1.1)


Messages : 291

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
67/50000  (67/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Mer 17 Sep - 9:07

(Je ferai la mise en forme plus tard, je dois filer ^^")

Il n'était pas fâché. Il se tenait devant elle, prêt à l'aider. La pâtissière prit la main du prince, quelque peu hésitante. Le protocole. Ce mot l'avait saisi, frappé même, par sa force. Elle pouvait comprendre ledit protocole, et même sa raison d'être, mais la scène lui avait semblé surréelle. Sauf que c'était fini. L'homme avait quitté et l'hybride était seule avec l'ange. Ils n'étaient qu'eux, comme avant, et tout allait déjà mieux. Ainsi donc, elle suivit Fûma jusqu'à la fontaine, prenant de petits pas délicats afin de limiter le poids posé sur sa jambe endolorie. Elle y sentait toujours son pouls passé dans son genou, vivement, mais elle devait admettre qu'elle s'y habituait quelque peu.

Éliza laissa le prince s'occuper d'elle, un peu absente. Il faut dire que, comme dit plus tôt, elle était épuisée. La demoiselle qui pouvait normalement faire plus d'une chose à la fois avait maintenant de la difficulté à se concentrer. Par ailleurs, observant la gentillesse de l'homme à son égard, ses pensées s'y étaient intéressées. Fûma était étrange, en quelque sorte. Avec elle, il était comme une autre personne. Un peu comme elle en fait. Non pas qu'avec lui, elle différait. Mais Liz avait des conflits entre des facettes de sa personnalité, et elle avait l'impression que Fûma était un peu ainsi.

Néanmoins, elle ne pouvait ignorer qu'elle ne connaissait pas encore l'ange énormément, malgré leur apparente proximité, ce qui lui empêchait de réellement se prononcer sur l'homme. Enroulée dans sa cape, la phoenix décida de classer la situation avec le garde comme réglée. Elle était bien, voir même en sécurité quand l'homme l'enlaça. Un peu comme lorsque Cora la consolait, très similaire, mais en même temps, si différent. Il y avait quelque chose avec le fait que l'homme la touchait, quelque chose qu'elle avait noté dans leurs rencontres précédentes sans savoir de quoi il s'agissait. Quelque chose qui la rendait à la fois confortable et inconfortable, quelque chose qui faisait augmenter son rythme cardiaque.

Et voilà qu'il s'excusait. Instantanément, la demoiselle n'eut qu'un réflexe; à son tour, elle enlaça l'homme.
" Je... ", commença-t-elle par dire, de sa voix épuisée. " Ça va, majesté. ", ajouta-t-elle, la tête enfouie dans l'épaule du prince, sans y penser. Elle était sincère, en ce moment, elle ne le considérait pas responsable de ses malheurs. Si bien que, lorsque le mot majesté avait traversé ses lèvres, il y avait une pointe qui rappelait l'usuelle demoiselle, mais aussi une pointe de sérieux. Elle ignorait que penser de l'homme, mais elle avait plus importante pour le moment. " Nix... ", ajouta-t-elle, se libérant de l'ange, effectuant un pas vers l'arrière. " Il n'a pas voulu que j'apporte Nix. Il faut aller le chercher. ", sur ces mots, elle lui sourit tendrement, prenant la main de l'homme pour se diriger vers la porte. " Il doit avoir froid le pauvre... ", finit-elle par dire, se dirigeant donc avec Fûma vers l'étable.

----------------------------------------------

Arrivés, Éliza s'empressa d'entrer dans son chariot. La douleur qu'elle ressentit lorsqu'elle monta la marche ne lui parut que minime, maintenant concentrée sur sa petite bête. Elle ouvrit la porte de la cage en fonte et l'oiseau vint se poser sur son épaule, se blottissant dans son cou, prenant toute chaleur qui s'y trouvait. Finalement, un sourire se dessina sur les lèvres de la pâtissière, là où il aurait dû être depuis le début. Elle prit un panier d'osier puis sortit du kyoske. " J'ai fait une pâtisserie pour to...vo... toi. ", dit-elle, plongeant sa main sous le chiffon qui protégeait les vives de la poussière. Elle avait hésité entre tutoyer ou vouvoyer l'homme, mais avait tranché pour le tu. Elle tendit donc une danoise à Fûma, danoise qu'elle avait perfectionnée pour lui, en quelque sorte. " Je l'ai faite avec les baies que nous avions cueillies. "

_________________
Et bien que le phoenix dormait au plus profond d'elle, il y avait cette lueur qui dansait dans son regard; cette pointe d'ambre qui revenait, s'intensifiait de jour en jour. Plus elle songeait à son passé, plus la bête s'éveillait. Et plus la bête s'éveillait, plus elle pensait à son passé. Avant qu'elle ne le réalise, l'hybride était prise dans une spirale infernale qui devenait son obsession. La noirceur en elle  tâchait ses ailes et elle en oublia graduellement ses passions. Elle n'était plus la jeune et enjouée pâtissière qu'elle eut été. Elle était une envelloppe pour contenir l'oiseau qui somellait en elle, elle était perdue dans cette idée.

Seul son regard était le même, et encore là, ses iris devenait parfois doré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Mer 17 Sep - 22:00

Eliza m'enlaça également. Son geste me fit comprendre qu'elle ne m'en voulait pas pour le traitement qu'elle avait subit. Cependant, au fond de moi, je sentais que rien ne serait plus pareil entre nous. Elle venait tout juste de découvrir cette partie de moi dont elle avait sans doute entendu parler mais pas encore constaté. Cette partie de moi dont je ne trouvais pas l'intérêt de partager avec elle. La dure réalité de la guerre et des tensions associées l'avaient frappées de plein fouet. A présent elle me verrait différemment.

- Ça va, majesté.

Dans sa voix, je ressentis à nouveau cette petite pointe d'enthousiasme et de joie de vivre qui la caractérisait. Mais elle était voilée par un fond de sérieux et sans doute de maturité. Non pas qu'elle était immature en temps normal, mais disons qu'elle avait réussi à préserver une part de cette innocence propre aux enfants.

- Nix... Il faut aller le chercher. Il doit avoir froid le pauvre...

Et nous voici donc partis main dans la main en direction de l'étable. Là, on y retrouva Nix qui ne se fit pas prier pour se blottir dans le cou de sa maîtresse dès que sa cage fut ouverte. Ses flammes avaient réduites mais avec la chaleur de la pâtissière, elle se raviveraient rapidement. Eliza revint vers moi un panier à la main. Elle me tendit une danoise qu'elle m'avoua avoir faite spécialement pour moi avec les fruits que nous avions cueillis quelques jours auparavant. Sans attendre un instant, j'en pris une bouchée.

« C'est délicieux... Je dois t'avouer que tes pâtisseries m'avaient manqué. »

Je terminai la petite danoise et invitai Eliza à me suivre à l'intérieur.

« Rentrons à présent prendre un thé dans mon petit salon. Il y a un même poêle où Nix pourra se réchauffer davantage et faire son petit nid si l'envie lui plaît. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Éliza DesChamps
Guerrier (1.1)


Messages : 291

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
67/50000  (67/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Mer 24 Sep - 6:25

La demoiselle observa l'homme qui se régalait d'un oeil tendre. Il lui avait manqué, étrangement. Ce sentiment, cette solitude accompagnée, elle ne voulait pas la perdre. Il lui était toujours aussi difficile de croire la situation passée, la différence était simplement immense. Mais elle avait décidé de cesser d'y penser. Rien ne valait se creuser la tête, elle continuerait comme avant, rien n'avait à changer. Du moins, pas lorsqu'ils étaient seuls.

Puis l'ange lui offrit de retourner à l'intérieur, offre qui lui semblait alléchante.
" Un instant. ", dit-elle rapidement, montant de nouveau dans le chariot pour y prendre une grande couverture de laine avant d'en ressortir. Elle posa le tissu sur le dos d'Anatol, afin que ce dernier n'est pas froid. Puis, Nix dans son cou et bien blottie dans la cape, elle saisit l'invitation de Fûma et lui suivit jusqu'au petit salon.

Lorsqu'ils furent installés, Éliza en profita pour se lancer dans sa demande du jour, honnête et directe, fidèle à ses habitudes. Avant d'ouvrir sa bouche, elle prit deux petites secondes pour flatter Nix, lui confirmant qu'il pouvait aller s'installer dans le poêle, ce que la bête fit sans se faire prier.
" La bibliothèque... ", commença-t-elle. " Je pourrai la visiter dès ce soir? ", ajouta-t-elle, laissant échapper un court bâillement. " En fait, si ce n'est pas trop demander, j'aimerais passer la nuit au château. ", finit-elle par clairement énoncer.

Évidemment, pour l'hybride, sa phrase n'avait qu'un sens; elle désirait passer les heures de la nuit, cloîtrée dans la bibliothèque, le nez dans les livres. Elle ne voulait pas dormir. Oh que non. Mais elle venait tout de même, si prise hors contexte, de demander au Prince si elle pouvait rester dans sa "demeure" jusqu'au matin. Et il va de soi que Liz étant elle-même, elle n'y voyait aucune raison apparente d'un refus.

_________________
Et bien que le phoenix dormait au plus profond d'elle, il y avait cette lueur qui dansait dans son regard; cette pointe d'ambre qui revenait, s'intensifiait de jour en jour. Plus elle songeait à son passé, plus la bête s'éveillait. Et plus la bête s'éveillait, plus elle pensait à son passé. Avant qu'elle ne le réalise, l'hybride était prise dans une spirale infernale qui devenait son obsession. La noirceur en elle  tâchait ses ailes et elle en oublia graduellement ses passions. Elle n'était plus la jeune et enjouée pâtissière qu'elle eut été. Elle était une envelloppe pour contenir l'oiseau qui somellait en elle, elle était perdue dans cette idée.

Seul son regard était le même, et encore là, ses iris devenait parfois doré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Fûma
Prince Fûma & Co-fondateur


Messages : 722

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
161/50000  (161/50000)
Inventaire: Epée des dieux (est capable de tout trancher, est invoquée et après un certain temps -qui varie sans arrêt- disparaît sans prévenir)


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Mar 30 Sep - 2:26

Un domestique apporta deux tasse de thé ainsi qu'une théière bien chaude. Une douce odeur de violette et de menthe s'échappait de l'embouchure de cette dernière laissant présager d'un délicieux breuvage. Cela achèverait de réchauffer notre jeune visiteuse. Quelques fruits secs et biscuits tout aussi secs accompagnaient ce petit en-cas. Je laissai Eliza s'installer et versai moi-même le thé dans sa tasse. La servant me fit un léger sourire et s'en alla comprenant que je désirai que nous restions seuls pour le moment. Très rapidement, et avec son enthousiasme caractéristique, la jeune pâtissière me rappela le but premier de sa visite.

- La bibliothèque... Je pourrai la visiter dès ce soir ? En fait, si ce n'est pas trop demander, j'aimerais passer la nuit au château.

Sa demande ne me surpris qu'à moitié car, après tout, elle n'avais pas vraiment de pieds à terre ici. Ni même ailleurs d'ailleurs car -en fait je ne lui avais jamais demandé si elle avait quelque part sur ce territoire une maison bien à elle- elle passait la plupart de son temps sur la route en tant que pâtissière itinérante. Le fait qu'elle reste au château m'arrangeait en quelque sorte car, cela nous permettrait de passer quelques jours en sa compagnie et de se découvrir davantage.

« Je serai très ravie de vous avoir près de moi pendant quelques jours... Enfin euh...Je dirai à Marie de vous préparer une chambre pour quelques jours. Il vous faudra bien tout ce temps pour étudier à la bibliothèque du château. »

Je fis une petite pause afin de boire quelques gorgées de thé avant qu'il ne refroidisse. Trois petits grains de raisin après, je répondis enfin à sa première question.

« Il me semble qu'en plus de la bibliothèque, je vous avais aussi promis une petite visite privée du château. Je vous propose donc de commencer par un peu de détente avant de vous plonger dans les livres ; même je connais votre impatience de les consulter. La nuit tombera dans quelques heures et le coucher de soleil depuis la plus haute tour est vraiment très beau à voir... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Éliza DesChamps
Guerrier (1.1)


Messages : 291

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
67/50000  (67/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   Jeu 6 Nov - 15:54

Éliza tendit sa main puis pris la tasse que le prince lui avait versé, prononçant de ses lèvres un merci sans son. Subtilement, elle chauffa le thé, ne voulant pas que Fûma sache qu'il n'était pas assez chaud au goût de l'hybride. Après tout, elle prenait ses breuvages chauds bouillants, ce que l'ange ne faisait probablement pas. Le thé atteignant rapidement la température désirée, elle en prit une première gorgée dès qu'elle eut finit de formuler sa demande au prince.

La pheonix ne buvait pas souvent du thé, mais elle aimait bien la douce note florale qui s'en dégageait. Elle en prit donc rapidement une seconde gorgée alors que son interlocuteur lui répondit positivement. Elle posa la tasse sur la table, un sourire immense aux lèvres. Quelques jours? C'était beaucoup plus qu'espérer. Si elle n'aurait pas été assise, elle lui aurait sauté au cou.
" Merci! Merci! ", s'exclama-t-elle, visiblement heureuse. Elle avait un étrange mélange d'énergie léthargique, sa fatigue combattue par son excitation. Maintenant qu'elle y pensait, un peu de noirceur traversa son visage, qu'elle chassa. Elle se rappela qu'elle devrait très attention de ne pas s'endormir lorsqu'elle serait dans la bibliothèque.

Dernièrement, par ailleurs, les facettes d'Éliza contrastait et se chamaillait de plus en plus. Peut-être était-ce ses rêves qui la travaillait, c'était difficile à dire, mais l'hybride avait des sentiments intenses. Un peu comme lorsqu'on lance de l'huile sur un feu, ses émotions étaient vives et éphémères, d'où les rapides changements d'humeurs. De l'excitation à la dépression et retour à la joie en deux claquements de doigts. Une immense montagne russe qui ne voulait prendre fin. Et en fait, peut-être était-ce aussi la fatigue, mais de retour à nos moutons.


" Oh oui! La visite! ", se rappela-t-elle, se levant comme de si de rien n'était. Sa jambe était maintenant engourdie, mais sans plus. " Allons-y! ", dit-elle baillant encore un peu, bien qu'elle tenta de le cacher avec sa main. Elle ne voulait pas que le prince sache qu'elle ne dormait pas puisqu'elle savait qu'elle ne pourrait lui mentir et ne désirait pas lui expliquer sa peur de somnoller. " Et après, la grande tour. ", elle fit une pause. " Tu m'as promis de m'y amener après tout. ", ajouta-t-elle en tendant sa main pour l'homme. Elle le suivrait, sans hésitation. Elle avait particulièrement hâte d'être au sommet de la tour, de voir le royaume d'une autre perspective mais aussi, d'être si haut.

_________________
Et bien que le phoenix dormait au plus profond d'elle, il y avait cette lueur qui dansait dans son regard; cette pointe d'ambre qui revenait, s'intensifiait de jour en jour. Plus elle songeait à son passé, plus la bête s'éveillait. Et plus la bête s'éveillait, plus elle pensait à son passé. Avant qu'elle ne le réalise, l'hybride était prise dans une spirale infernale qui devenait son obsession. La noirceur en elle  tâchait ses ailes et elle en oublia graduellement ses passions. Elle n'était plus la jeune et enjouée pâtissière qu'elle eut été. Elle était une envelloppe pour contenir l'oiseau qui somellait en elle, elle était perdue dans cette idée.

Seul son regard était le même, et encore là, ses iris devenait parfois doré...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un retour attendu pour une visite exclusive [Pv Eliza]
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» Visite exclusive d'un Versailles insolite /Votre guide du jour : Aymeric/
» Une nouvelle, un guide, c'est parti pour la visite ! [PV : Bête du Gevaudan]
» Un lieu surprenante pour une visite à l'improviste [Izia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Ângmâr :: Château :: Bibliothèque-