Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leefaen
Guerrier (1.1)


Messages : 96

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
70/50000  (70/50000)
Inventaire: - Rose noire


MessageSujet: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Lun 14 Jan - 5:33

La caresse d'un souvenir sur ma peau tremblante. L'émotion sans doute de me retrouver ici après 12 ans. Le regard baignant dans le Fleuve de Lumière, je laissais une vague de songes envahir mon esprit. Je souvenais de bref instant, où ma maman me portant dans ses bras, venait se balader ici. Nous n'étions pas très loin de Valhaine, là où j'étais né mais je ne comptais pas y mettre les pieds. J'avais peur je crois. Tant de crainte pour un être qui déborde d'une puissance maléfique si puissante, c'était à n'y rien comprendre. Enfin bref. Ici, je me sentais bien. La première fois que maman et moi étions venu ici, je venais de naître quelques jours auparavant. J'avais échappé à la mort à ma naissance, ma mère avait elle aussi était sauvé par Rosiel à qui nous devions tous deux la vie, puis nous avions subit une attaque au manoir et puis tout s'était arrangé. J'avais grandi, m'étais épanouie plus rapidement que tous les enfants de mon si jeune âge et j'avais découvert mon don : la psycokinésie comme disait oncle Rosiel. Je préférais le terme de lévitation malgré ça. Un don ou... une malédiction. Ma malédiction, mon fardeau si lourd que je n'avais supporté de le voir peser sur les épaules de ma famille. Je les avait quitté depuis plusieurs semaines à présent. J'avais retrouvé Zarathos a Ângmâr. C'est ici que j'ai fais sa rencontre pour la première fois, lorsque je n'étais encore qu'un nourrisson. J'avais pourtant tendu les bras vers lui, comme si je savais qu'un jour, je serais unis à lui. Il était effectivement devenu mon maître et je suivais au mieux son entraînement. Mon moral s'affaiblissait tant devant mes échec de contrôle sur moi-même que le capitaine Zarathos avait finit par convaincre son prince de m'envoyer en mission, histoire de me motiver et de me donner une responsabilité. Oh je n'avais rien de très risqué à entreprendre, juste observer, fouiner, glaner des informations sur Nürnen et Lord Rosiel. Espionner celui qui m'avait mis au monde, en voilà une chouette idée. Je n'avais pus refuser bien sûr et c'était pour mon prince un moyen de tester ma loyauté. Je ne pouvais même pas faire semblant. L'ange lirait dans mes pensées. Je ne pouvais qu'obéir.

Instinctivement, je m'étais donc retrouvé ici, au Fleuve des Lumières afin de raviver en moi quelques souvenirs heureux. Le bonheur, je ne connaissais plus cette notion aussi bien qu'avant. A 14 ans, je voyais le monde aussi noir que le Mal qui me hantait. J'avais beau avoir la maturité d'un garçon de 20 ans, je restais vulnérables, craintif mais cachais tout ces faibles sentiments derrière un masque de froideur et de sévérité. Jamais un sourire, peu de mot, plus d'amusement, plus qu'une quête intérieur pour lutter contre ce qui me ronge. Une vie gâchée...mais qui tenait le coup.

Je finis par m'asseoir. Ma louve vint se coller à moi et s'allongea pour prendre un peu de repos. En compagnons fidèles, mes totems et protecteurs ne me lâchaient bien sûr jamais. Mélaïna veillait sur moi comme elle veillerais des louveteaux. Quant à Manoir, il préférait rester blotti entre mon cou et ma capuche de survet pour roupiller. Ce chat au mauvais caractère ne me protégeait pas mais me tenait au moins chaud à la nuque. Je savourais le calme, quand soudain, je crus entendre quelqu'un s'approcher. Mélaïna se releva en grognant et se prépara à me défendre contre un éventuel agresseur. J'étais loin d'imaginer qui j'allais rencontrer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Violett
Guerrier (SSM)


Messages : 12

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
96/50000  (96/50000)
Inventaire: Yo-Yo en métal, paquet de cartes, sac de billes rempli, petite balle enchantée pour rebondir.


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Lun 14 Jan - 6:14

Bon sang, où m'étais-je encore perdue!? Cela ne faisait pas très longtemps que j'étais à Nurnen, trois jours tout au plus, et je ne semblais pouvoir m'arrêter d'explorer le royaume en entier. Trois jours que j'avais trouvé la liberté... Et elle était merveilleuse. C'était comme si j'avais passé toute ma vie végétarienne et que je me retrouvais pour la première fois devant un buffet de viande; Je ne pouvais plus m'arrêter. Résultat: Je m'enivrais de lberté et je mettais à terme toutes mes folies, surtout l'exploration de Nurnen! mais malgré tout, j'aurais peut-être dû prendre une carte avec moi avant de vagabonder par-ci et par-là. D'ici les journée précédentes, je m'étais perdue dans une sorte de forêt, dans des villages bizarres - Il y avait d'effrayants morts-vivants dans l'un d'entres eux et ils étaient socialement acceptés! - et à présent, au bord d'un fleuve. D'ailleurs, ce dernier semblait très long et je me demandis jusqu'où il menait... Peut-être me devais-je de le suivre? Après tout, j'aurais de cette façon un point de repère dans ce foutu royaume!

Mais pour l'instant, je commençais à avoir faim. Il devait bien y avoir des poissons dans ce fleuve, mais je n'avais pas de canne à pêche... Mon seul équipement était composé d'un yo-yo, de billes, de cartes et d'une balle... Comment capturer un poisson avec cela? Bon, j'avais toujours mes pouvoirs et mes ailes de fée...

Un oiseau - un pélican je crois -, plongea soudainement dans le fleuve et attrappa un poisson sous la surface comme si de rien n'était. Une fée pouvait-elle faire de même? Croyant que cela pourrait se révéler un agréable jeu, je fis sortir mes ailes par mes épaules et je me mis à survoler l'eau à la recherche de nourriture. Les huit premières fois, je me mouillai inutilement et le poisson parvint à s'enfuir, après quoi je parvins à en attrapper un à l'aide de mes seules mains. La neuvième fois étais la bonne! Probablement que la nature était faite ainsi pour que les chats, qui ont neuf vies, puissent réussir leur chasse après huit morts et se nourrir par la suite! Et les poissons pouvaient redonner une vie à ceux qui en mangent, j'imagine!!! Oui! C'ÉTAIT GÉNIAL!!!

Non, Violette, il y a ta bulle et la réalité. Ne mélange pas les deux, veux-tu?

Pour l'instant, j'avais toujours un problème à régler: La cuisson de mon trophée. En général, puisque je n'avais pas de feu sur moi, j'utilisais mes pouvoirs de vent pour diriger la fumée des feux de camps environnants vers mon repas et, de la sorte, le faire fumer, mais je ne croyais pas trouver qui que ce soit près de ce fleuve. Pour confirmer, je m'envolai très haut dans le ciel et, de ma vue d'ensemble, j'observai les abords du fleuve. Il y avait bien une personne et ses deux animaux. Où peut-être étaient-ce ses repas? Il allait peut-être faire un feu afin de les faire cuire et je pourrais en profiter! Je me dirigeai donc vers cette personne et, un sourire démesuré aux lèvres, je lui demandai sans lui laisser de répit:

- Salut!!! Moi, je m'appelle Violette! Toi, as-tu un nom? Je sais que la réponse est probablement oui, mes des fois, les gens n'ont pas de nom parce que leurs parents sont morts avant d'avoir pu leur en donner. Est-ce que tes parents sont morts? Et si c'est le cas, as-tu un nom quand même? Et qui t'aurais donné ce nom? Oh, en passant, je veux partager mon repas avec toi! J'ai du poisson et tu as tes deux créatures, alors...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leefaen
Guerrier (1.1)


Messages : 96

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
70/50000  (70/50000)
Inventaire: - Rose noire


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Jeu 17 Jan - 2:01

J'avais bel et bien sentit quelqu'un approcher mais pas vraiment comme le pensais. Au lieu d'arriver à mon niveau, le son provenait de plus haut, genre du ciel. C'était une créature volante qui s'approchait. Ce ne pouvait être un ange car les seuls survivant de cette race se limitait à deux anges : Kanoë et Fûma. Il n'y en avait pas d'autre à ma connaissance. Mais je ne voyais pas ce que ça pouvait être car ce n'était pas un animal non plus. Une silhouette humaine se dessinait clairement dans le ciel mais elle avait en plus une paire d'aile dans le dos. Je regardais Mélaïna qui s'était recouchée, confiante. J'en déduis que l'être qui approchait, quel qu'il soit, n'était pas dangereux pour nous. Je murmurais à ma louve :

"Elle vient vers nous. Ça ne t'alarme pas plus que ça ?"

Pas le temps d'entendre une réponse, l'inconnu était déjà à ma hauteur. Je sursautais au son de sa voix.

- Salut!!! Moi, je m'appelle Violette! Toi, as-tu un nom? Je sais que la réponse est probablement oui, mes des fois, les gens n'ont pas de nom parce que leurs parents sont morts avant d'avoir pu leur en donner. Est-ce que tes parents sont morts? Et si c'est le cas, as-tu un nom quand même? Et qui t'aurais donné ce nom? Oh, en passant, je veux partager mon repas avec toi! J'ai du poisson et tu as tes deux créatures, alors...

J'eus alors une étrange façon, plutôt violente d'ailleurs, d'accueillir notre visiteuse. La jeune fille avait tout juste prononcé son dernier mot que je m'étais déjà rué sur elle. Je l'avais plaqué au sol d'une main et avait pointé sur elle la seule arme ridicule que je possédais. Un couteau de chasse. Il me permettait surtout de découper des bout de viande lorsque ma louve me ramener un gibier. Je ne sais même pas pourquoi j'avais réagi de la sorte. normalement je m'énerve avec mon don de lévitation pas en menaçant la personne d'une arme. L'inconnue qui se trouvait donc être une fille... avec des ailes, se retrouvait avec une pointe de lame collée sr la gorge. Je la regardais avec méchanceté en lui sifflant :

La prochaine fois que tu traite mes totems de gibier, je te coupe tes ailes de piaf et te cloue au sol pour de bon !


Pourquoi une allusion aussi stupide me faisait me mettre dans cet état. C'était vraiment n'importe quoi. Mes crises étaient de plus en plus fréquente et mon impulsivité de plus en plus vive. C'était désagréable de se dire qu'on risquait de faire du mal à quiconque dirait une parole déplacée. Je ne détachais pas mon regard de la jeune fille sans vraiment la voir, comme si un voile m'empêchait de voir que j'agressais quelqu'un qui n'avait pas lieu de l'être. Manoir qui avait sauté de derrière mon cou lorsque j'avais bondit sur la fille, regardais la scène en ronronnant de plaisir. C'est la voix de Mélaïna dans ma tête qui me "réveilla".

"Lee arrête c'est une fée, elle sont pures et inoffensives. Tu ne dois pas tuer les innocents tu le sais, tu n'as à faire ça ! Reprend-toi petit loup".

Le voile se retira de devant mes yeux et c'est là que je vis ce que je menaçais. Une jeune fille très jolie, surement paniquée, avec des ailes sublimes dans le dos. Des ailes qui n'avaient rien d'un oiseau ou d'une créature maléfique. Je me retirais brutalement la laissant au sol. JE me retournais pour ne pas la voir me fuir. Je l'imaginais déjà s'enfuir le plus loin possible de moi. Je ne pouvais être proche des gens, ils me fuyaient lorsqu'ils découvraient qui j'étais réellement... J'entendais Mélaïna et Manoir se disputer ce qui m'énerva davantage.

Mais de quoi je me mêle, tu pouvais pas le laisser la découper ?

Nous ne devons pas l'encourager à tuer des innocents. Elle ne lui aurait pas fait de mal.

On s'en fou, c'était marrant.

Tu ne l'aide pas du tout le chat !

Tu es stupide la louve. Si tu continue à être trop gentille tu vas finir en descente de lit.

Et toi si tu ne cesse d'être si cruel tu finiras en animal empaillé.

Ça suffit fermez-là tous les deux, je ne veux plus vous entendre !

Si la fée était restée plus longtemps - genre par un phénomène idiot qu'on appelle la curiosité - elle n'aurait rien compris à ma réaction. Parler à mes animaux alors qu'il n'avait rien dit, elle aller me prendre pour un fou en plus d'être un meurtrier. JE tombais à genou tant j'étais dégoûté en me bouchant les oreilles. Mes totems comprirent le message et n’émirent plus aucun pensée. L'avantage c'est que lorsque le leur donnait un ordre, ils obéissaient de suite sauf si ma décision pouvait mettre ma vie en danger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Violett
Guerrier (SSM)


Messages : 12

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
96/50000  (96/50000)
Inventaire: Yo-Yo en métal, paquet de cartes, sac de billes rempli, petite balle enchantée pour rebondir.


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Ven 18 Jan - 7:45

Qu'est-ce qui s'était passé? En l'espace de quelques secondes, je m'étais retrouvée sur le bord de la mort, puis à présent, je me trouvais assise derrière mon pseudo-meurtrier qui me tournait le dos en se parlant tout seul et en se bouchant les oreilles. Qui plus est, je réalisais que l'inconnu était un peu animal. Il me faisait vaguement penser à Kathy, mon amie d'enfance mi-fille, mi-tigresse. Sérieusement, j'avais eu la peur de ma vie!!! Qu'avais-je dit de mal? Je savais que parfois, je manquais... Ok, je savais que souvent, je manquais de tact, mais tout de même...C'était la première fois que je faisais réagir quelqu'un à ce point. Pour tout dire, j'étais un peu trop terrifiée pour dire quoi que ce soit, ou même pour bouger. Les animaux de l'inconnu, eux, avaient l'avantage de ne pas essayer de me tuer. Finalement, ils étaient le dernier repas que j'avais envie de goûter... Et de toute façon, une louve!? On ne mange pas ce genre d'animal, surtout pas chez les fées! C'était une simple blague! Ne l'avait-il pas compris!?

- Hé.

Silence. Peut-être n'avais-je pas parlé assez fort, peut-être que bébête m'ignorait.

- Hé, c'était une blague. Pas besoin d'en faire autant.

Il parlait tout seul. Étrange, mais pas nécessairement fou. Tout le monde avait ses amis imaginaires, même adultes, n'est-ce pas? En tout cas, moi, j'en avais. Comme Mielleux, le morse qui crache de l'acide! Ou peut-être que je suis simplement bizarre. Mais parler aux animaux est un peu comme parler aux plantes: Ils ne comprennent pas tout, mais ils sentent tout de même qu'ils ont de l'attention et peuvent détecter l'humeur des hommes par leur ton de voix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leefaen
Guerrier (1.1)


Messages : 96

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
70/50000  (70/50000)
Inventaire: - Rose noire


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Ven 18 Jan - 10:40

- Hé, c'était une blague. Pas besoin d'en faire autant.

Lorsque j'entendis la voix de la jeune retentir de nouveau, je crus rêver. Elle n'avait pas fuit, elle était demeurée à la même place que je l'avais laissée. Afin d'éviter la mauvaise impression que je devais donner, je me redressais, reprenant une atitude neutre. Changer de personnalité m'étais d'une facilité déconcertante. Tantôt mauvais, tantôt tranquille, j'obtenais même un regard plutôt doux dans mes meilleurs jours. Ce n'était pas le cas aujourd'hui. Je choisis de dévisager un peu la fée avec un regard neuf. Je regrettais de suite ne pas l'avoir fait plus tôt. Mise à part le fait qu'elle tirait une mine effrayé, ou plutôt choqué je dirais, elle était simplement magnifique. De corpulence fragile, elle semblait prête à se briser si je lui souffler juste dessus. Ses cheveux étaient étrange par leur couleur : violet, court et en désordonné. Les traits de son visage étaient si doux que j'avais envie de le toucher pour vérifier qu'il soit bien réel. Enfin, mise à part sa tenue vestimentaire très tape à l'oeil, peu classique mais pas laid, ce fut son regard qui me fascina le plus. Des iris vert pâle, des yeux pétillants qui devait l'être encore plus lorsqu'elle ne prenait pas cet air estomaqué. Je la fixais un moment sans parler puis me décidais à arracher quelques mots de ma bouche.

Désolé, je n'avais pas compris. Tu ne devrais pas rester ici.

Mes excuses m'avaient pas l'air très crédible mais bon il m'était difficile d'en donner. Elle s'en satisfera. Elle n'avait pas l'air de quelqu'un qui me preait pour un dingue. Je ne sais quel sentiment l'animé pour rester près d'un neko-loup de 14ans qui en faisait 19 et qui venait juste de la menacer de mort précédemment. La curiosité ? La pitié ? La compréhension ? Non cette dernière hypothèse ne pouvait qu'être fausse. Personne ne pouvait comprendre sans qu'on ne lui ai expliqué. Mais peut-être comprenait-elle que j'allais mal sans comprendre de quoi il s'agissait réellement. Cette fille là me faisait me poser beaucoup trop de questions. Je voulu lui fausser compagnie mais Mélaïna me barra la route alors que je tournais le dos à la fée.

*Lee réfléchis, elle n'a pas fuit. Si tu n'essaye pas de communiquer avec les autres, tu finiras vraiment seul. Tu disais que personne ne voudrais de toi, regarde, elle est toujours là. Elle est bonne tu n'as ni à la craindre ni à la repousser. Les fées sont des êtres rares car fragile et elles n'aiment pas la guerre. Essaye au mois.*

Je répondis à ma louve à voix haute comme toujours avec cette impression que je parlais encore tout seul en prime.

Je risquerais de lui faire mal Mely. Une fois suffit.

La louve me regarda avec tendresse. Un regard qui généralement me faisait plier dans des situations comme celle-ci. Je regardais de nouveau la jeune fille qui me captivais malgré moi par sa beauté si douce, et lançais avec un ton bas et un regard hésitant :

Tu veux toujours partager ton repas avec moi ? Il me reste un petit gibier, un faisan...

Je me sentais très ridicule, mais je ne pouvais faire mieux. J'observais ma louve comme pour voir si je l'avais satisfaite. Elle baissa la tête et alla s'allonger au bord de l'eau afin de guetter d'éventuelles autres perturbations. Manoir lui n'appréciais pas cette rencontre et le montrait clairement en feulant sur la fée.


Dernière édition par Leefaen le Sam 19 Jan - 2:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Violett
Guerrier (SSM)


Messages : 12

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
96/50000  (96/50000)
Inventaire: Yo-Yo en métal, paquet de cartes, sac de billes rempli, petite balle enchantée pour rebondir.


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Ven 18 Jan - 16:12

Oh? Soudainement il est gentil! Quelle surprise! J'aurais pleuré et cela aurait fait le même effet! Je ne comprenais toujours pas si M. Animal était fou ou s'il parlait avec ses bêtes par télépathie, mais réelle ou pas, cette louve semblait être de mon côté. Je commençais déjà à l'apprécier particulièrement! Alors... l'offre du monsieur de partage de repas... C'était ce que je voulais au départ, non? Bon, j'étais encore un peu sous le choc pour tout dire, et j'espérais qu'il ne me ressaute pas dessus, mais s'il avait apprivoiser ces animaux et voyait en eux une dignitée suffisamment grande pour non seulement parler avec eux, mais aussi écouter leurs conseils, je comprenais un peu sa réaction. Après tout, j'avais proposé de manger ses amis. Et si l'accueil qu'il m'avait réservé n'était pas un cas isolé, ses seuls amis. Qui plus est, faut se sentir pas mal rejeté pour parler à ses animaux. Il ne devait pas avoir de compagnie souvent...

Mes grondements d'estomacs se firent entendre. Manger!!! Bon, si je traitais bien les animaux de monsieur Bébête, il ne devrait plus me sauter dessus. Je décidai donc d'opiner et de déclarer à mon tour:

- Pour ma part, j'ai toujours mon poisson! Et ce n'est pas dangereux de le manger, lui, parce que jusque là, il ne m'a pas dit un mot. Non, pas un seul. On peut manger les animaux qui ne parlent pas, n'est-ce-pas? Parce que s'ils parlent et sont vivants, ils sont gentils, et s'ils parlent et sont morts, faut détaler à toute vitesse. Ca veut dire qu'ils sont des zombis et qu'ils vont te manger le cerveau!

Manquais-je de délicatesse? Les gens me reprochaient souvent cela, mais bon! C'est pas de ma faute si tout le monde est susceptible! Comme la fois où moi et Drake on se déplacait d'enterrement à enterrement pour faire des blagues aux gens et manger gratuitement! On voulait juste les faire rire pour remonter le moral collectif, mais à la place, ils se sont tous mis à pleurer! Je m'en voulais tellement après ça...

Me ressaisissant, je demandai à M. Animal: On fait un feu comment?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leefaen
Guerrier (1.1)


Messages : 96

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
70/50000  (70/50000)
Inventaire: - Rose noire


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Sam 19 Jan - 2:16

- Pour ma part, j'ai toujours mon poisson! Et ce n'est pas dangereux de le manger, lui, parce que jusque là, il ne m'a pas dit un mot. Non, pas un seul. On peut manger les animaux qui ne parlent pas, n'est-ce-pas? Parce que s'ils parlent et sont vivants, ils sont gentils, et s'ils parlent et sont morts, faut détaler à toute vitesse. Ca veut dire qu'ils sont des zombis et qu'ils vont te manger le cerveau!

Je ne comprenais strictement rien à ce qu'elle me déballait. Elle avait beau être jolie, elle n'en été pas moins d'une étrangeté déconcertante. Je me pensais fou mais quand je l'entendais parler, je me demandais si elle n'avait pas un petit grain dans la tête. Mais qui étais-je pour juger... Je ne répondis pas. Je n'aimais pas parler pour ne rien dire. Et puis moins j'en disais sur moi mieux ça valait pour tous. Le secret était mon arme la plus précieuse à mon avis. Je me baissais alors sur mon petit sac à dos et en sortit un faisan pas encore plumé que Mélaïna avait chassé pour moi. Je m'assit alors par terre, vu que ma louve m'avait certifié qu'il n'y avait rien à craindre, et commençais à plumer le gibier. Je me rendis compte que lorsqu'elle m'avait parlé la première fois, la fée m'avait dit son prénom mais que je ne l'avais même pas retenu. Je n'osais bien sûr le lui demander car il faudrait que je lui donne le mien ensuite et je ne savais pas si j'en avait vraiment envie. Ce que je savais à cet instant, c'est qu'un peu de compagnie autre que mon maître ou mes totems me faisait du bien. Comme si je sentais un peu moins de poids sur mes épaules. Je pouvais respirer.
La jeune fille me fit de nouveau sursauter :

On fait un feu comment ?

Je sortis une petite outre de mon sac à le lui tendit. Evidemment je ne lui donnais pas d'explication, genre tout le monde connaissait la poudre à feu. En fait, c'était une poudre maléfique très rare que seule les Démons pouvait s'en procurer en récupérant les cendres des êtres qu'ils avaient consumé avec leurs pouvoirs. Zarathos m'en avait donné un sachet histoire que je puisse me faire à manger sans besoin d'aller quémander dans les auberges. Il savait que les lieux public étaient ma hantise. Ma louve s'approcha de moi afin de venir en aide à la fée qui ne devait rien y comprendre.

*Pourquoi tu ne lui parle pas Lee ? Elle ne connaît pas cette poudre.*

Je ne sais plus comment elle s'appelle.

Demande le-lui alors.*

Tu as raison Mely. (me tournant vers la fée) C'est quoi ton nom déjà ?

Après avoir entendu sa réponse je lui expliquais rapidement comment utiliser la poudre, sans me présenter à mon tour.

C'est de la poudre de feu. Tu en jette juste une poignet sur un tas de brindille et ça s’enflamme. Ne te met pas trop près quand tu la jette, tu verras pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Violett
Guerrier (SSM)


Messages : 12

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
96/50000  (96/50000)
Inventaire: Yo-Yo en métal, paquet de cartes, sac de billes rempli, petite balle enchantée pour rebondir.


MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   Lun 21 Jan - 9:16

( gahhhh! J'ai de moins en moins d'inspiration! )



Faire du feu avec de la poudre? Je n'avais jamais vù ça de ma vie. Quelque chose de magique, ouais! J'adorais tout ce qui était magique. Comme tous les petits enfants, j'avais eu il y a très longtemps cette espèce de fascination pour la magie. Un jouet rempli de surprises! Lorsque j'allais chez les marchands avec mes parents, je ne pouvais m'empêcher de toucher à tout ce qui était sorcellerie en espérant que cela fasse un bruit ou un effet de lumière et à chaque fois que cela arrivait, mon rire se faisait cristallin. Cette poudre à feu, par contre, n'avais jamais fait ma connaissance. Cela faisait probablement partie des choses que seuls les adultes et les ados matures pouvaient posséder. Pourquoi? Je n'en était pas certaine, mais tout le monde connaissait le proverbe « Il ne faut pas jouer avec le feu ». Littéralement, je dois dire. Il devait y avoir un certain danger associé...

Mon interlocuteur me disait de faire attention. Bon, ben j'essaierais! Je lançai la poudre sur le bois et, à ma grande surprise, ce dernier s'enflamma avec une vigueur considérable. Je ne fus pas brûlée, mais la chaleur croissante me fit faire un grand bond vers l'arrière, étonnée. Le feu était parti! Maintenant, pour le poisson... ça se cuisine sans le faire fumer? J'imagine... Mais comment? Je transmis mon questionnement à M. Animal.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fais-moi rire pour voir ? (Pv Violett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour voir la vie en rose, tu devras passer par ses épines.
» J'AI FAIT LE MORT POUR VOIR QUI DANSE SUR MA TOMBE (CAL)
» Juste pour rire
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» Que vos cheveux sont soyeux, Que vos yeux sont brillants ! C'est pour mieux vous manger mon enfant ! [Megan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Nürnen :: Fleuve de Lumière-