Fantastiqua le monde des invisibles

Forum rpg autour d'un univers fantastique qui évolue au fil de vos histoires... Pas de limite d'âge pour laisser libre cours à ton imagination...

 
AccueilPortailMapIndex de FantastiquaFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aeon
Spécialiste standard (EX)


Messages : 471

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
111/50000  (111/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Ven 21 Aoû - 9:26


Le temps, cette chose éphémère que chacun voit passer d'une manière différente. Celui qui ne passe pas et semble se perdre aux files des heures, celui que l'on voit passer trop vite et qui nous fait regretter les erreurs que l'on aurait pu prendre, celui qui nous fait grandir et vieillir à une vitesse que l'on aurait aimée moins rapide. Aux files des jours certains, s’éloignent, d'autres se brisent, certaines vives sans plus ni moins, cherchant un petit bout de bonheur peu importe la façon.

Une mère porter disparue, dont les traces ne mènent nulle part, un père absent dont-elle ne sait même pas le nom. Des ennemis dont elles ne sais pas quoi penser. La protection, l'amour, la vengeance, le passer. Rien pour elle-même aujourd'hui n'a de sens, c'est comme une lubie, une excuse toute trouver pour des erreurs commises.

L'erreur ? Elle, cet enfant qu'elle sait non désiré à la base, qu'aucun de ses deux parents n'ait eu la force d'assumer. Leurs en veut-elle ? Non, finalement elle ne peut se plaindre de sa mère qui cherchait maladroitement à la protéger. Non, tout comme elle ne lui en veut pas de ce manque d'attention qu'elle n'a jamais contesté, car au final, même s'ils étaient moindres, elle n'était pas non plus repoussé.

Son père disparut du jour au lendemain. Ce n'est qu'un roi partit régler ses affaires, pour mieux les retrouver, s'assurer que plus rien ne les sépare à jamais. Est-ce là de simple penser, mais pas pour une fillette ayant grandi trop vite, sans avoir partagé et sentit l'amour de ses parents. Quoique ne leur en veux telle pas. Chacun pensait faire ça pour protéger l'autre, au fond cela partait d'une bonne attention.

Les jours, puis les moins étaient finalement passé, et la petite fille au visage rond et aux joues bouffies, avait laissé place à une enfant avec les traits plus fin, plus grande, ses cheveux mis longs, sont maintenant à la moitié de son dos. Ses jolis yeux amendes et émerveillé, le sont toujours autant. Elle aborde toujours un sourire radieux et s'émerveille toujours de tous.

La grâce du vol d'un rapace, sillonnant les cieux à la rechercher d'une proie dans les hautes herbes de la pleines parcourant Nurnen. Le feuillage doucement secoué part cette journée ensoleillée, ou une brise légère s'élève de temps en temps pour la rafraîchir un peu de la chaleur ambiante. Observant le peu de nuage floconneux présent dans le ciel.

Elle ne semblait pas prendre de sa mère en partie animale, ses attributs. Pas des petites oreilles rouges sur sa tête, rappelant sa chevelure écarlate, ni de queue ébouriffer dépassant de sa longue robe écrue, dans les tiges herbeuses bien grasse de la peine, ne viennent se heurter contre ses fines jambes. Elle a laissé son côté animal depuis quelques temps.

Elle avait appris à vivre, à chasser, s'occuper de sa mère aussi, elle avait fait diverses rencontres, elle n'avait oublié aucun visage, aucune rencontre, aussi jeune était-elle, certes combien de mois c'était passer après le départ de son père . Près de 7 mois ? Elle avait donc environ 1 an de vie, et elle ressemblait déjà à une petite-fille de 10 ans.

Mais où diable était passé sa mère finalement ? Elle ne l'avait plus vue depuis un moment, peu être bien 1 mois . Déjà ? Elle savait qu'elle avait tendance à se terrer aux ruines, elle y avait été vainement, ne retrouvant jamais ça trace, mais à qui demander ? Elle avait été fortement amocher suite à sa rencontre avec l'homme voilé, ça rencontre avec Azazel s'était avéré délicate elle aussi, et après Al Kazor, elle avait fini par ne plus  retrouver ça trace.


Elle était malheureusement comme à son habitude en très mauvais état, son corps ne se dessinait plus que sous les os bougeant sous sa peau mutilée, ses plaies infectées, dont-elle ne cherchait plus à soigner. Son ventre qui criait famine en permanence, et malgré les tentatives, Aeon n'arrivait même plus à avaler assez de nourriture sans être malade.

Aussi beau pouvait être ce monde, ces paysages, elle ne pouvait que voir l'horreur de ce que devenait sa mère, finalement rongée par le départ de son père ou ronger par une maladie dont-elle ne voulait pas partager. Elle n'en savait rien et sa crainte était de se demander si sa mère c'était évaporer pour faire comme les vieux chiens sentant leurs fins arriver et s'isoler pour mourir cacher aux yeux des autres et espérer peut-être ainsi être oublié et ne provoquer la tristesse chez personnes .

Pas la moindre idée, mais elle gardait le sourire, non pas qu'elle s'en fichait, que cela ne lui fessait rien, elle avait appris à être comme ça, montrer que tout va bien, quel va bien, quelle est une personne heureuse, cacher ses émotions, pour que personne ne puisse comprendre que derrière ce masque hurle une enfant.

Malgré ça, elle se baisse pour cueillir une première fleur, puis autres autres, s’amusant comme dans le temps a créé une couronne de fleurs, puis elle en fessait une deuxième pour sa mère et le lui donnait. Elle aurait t'en aimé pouvoir lui montrer comment elle était belle quand elle lui souriait, comment son cœur prenait une pause, quand elle semblait heureuse, et finalement ce son ses petits moments innocents qu'elle passait avec elle, qui au fond ne pouvait lui permettre de lui en vouloir.

Elle comprenait, elle se taisait, elle l’enlaçait les nuits ou elle se révélait en hurlant. Car sa mère au final, faisait de même, elle s'endormait paisiblement alors que ça mère, lui caressait les cheveux, la blottissait contre elle quand son sommeil devenait nerveux. Elle continue à ramasser les fleurs portant elle-même une couronne de petites fleurs rouges, violettes et bleues, mais alors à qui pouvait-elle bien faire la deuxième ? Elle ne le sait pas, elle le fait parce qu'elle aime ça, l'odeur des fleurs lui remonte le moral, l’apaise aussi, normale elle en connaît les vertus.

Elle finit par s’asseoir sur un morceau de barrière encore debout, ancienne clôture servant sûrement à retenir le bétail, croissant ses pieds et les balançant lentement, alors qu'elle regarde son œuvre, plus coloré de bleues que de rouges, le volant de sa longue robe planant au rythme du vent, ne s'étant qu'un peu relever, ses cheveux tentant de suivre la cadence, ramener d'un simple geste derrière ses oreilles.

Fixant le point devant-elle avançant lentement sur le chemin de terre qui mène jusque Valhak, une personne de petite taille, peu être un jeune, elle regarde sur le côté, apercevant une biche traversant un talus d'arbres, avant de se retourner vers la personne, lui semble-t-il même avoir entendu son prénom s'échapper de la bouche de l'arrivant, elle se tourne alors vers lui, et après une infime seconde, ses yeux se mettent à briller, alors que sa bouche s'ouvre toute grande pour afficher un large sourire.

Elle saute de sa barrière et dans la surprise de cette personne, lui saute délicatement au coup, et le serrant contre elle, son cœur ayant accéléré, t'en sa joie est intense, elle se pose contre lui pas vraiment dure de rester ainsi étant donné qu'il ne soit, lui non plus particulièrement grand et dans un souffle ne cachant aucunement sa joie :
« Papa ! »


Dernière édition par Aeon le Lun 24 Aoû - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kael
Chef chercheur (R.D)


Messages : 106

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
71/50000  (71/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Sam 22 Aoû - 11:06

Combien de temps avait passé au juste ? J'en avais perdu le compte, trop en tout cas. Et malgré ces longs mois qui m'avaient paru une éternité, j'étais assez satisfait de ce qui s'était déroulé durant mon escapade. La meilleure nouvelle étant que je me sentais enfin libéré de mes tourments et que cette colère bouillonnante en moi s'était estompée. Ensuite j'avais pu profiter d'être parti vers un archipel lointain pour y recueillir des matériaux rares qui m'avaient permis de fabriquer des objets qui symbolisaient beaucoup pour moi et, je l'espérais, pour d'autres personnes qu'il me tardait de retrouver.

Le bémol dans l'aventure que je venais de vivre, c'était Ciryaheri, mon ancien capitaine. Nous avions eu une discussion à laquelle je ne m'attendais pas du tout et à partir de là les choses avaient dégénérées. Nous en vînmes à nous disputer violemment et cela avait probablement scellé la fin définitive de l'entente que nous avions auparavant. J'en avais éprouvé de la peine bien sûr, mais en songeant que je l'avais déjà laissée derrière moi par le passé et qu'au final ne changeait rien, je m'étais vite laissé dire que c'était sans importance. De même que Sombre-Cristal. Seule comptait dorénavant ma famille et j'étais bien décidé à me faire pardonner mon absence, pour peu que je les retrouve sur le vaste continent de Fantastiqua. Aéon avait bien ses habitudes, nous avions nos habitudes, mais elle voyageait trop souvent pour s'y fier.

Toujours était-il que j'allais vers Valhak pour rejoindre notre foyer, ce petit chez-nous que j'avais déserté même bien avant de rencontrer Ciryaheri. J'avais eu comme un pincement au coeur tout le long du trajet depuis que j'avais posé le pied au sol à Calembel, mais pas le même que lorsque je pensais aux femmes qui embellissaient ma vie quand j'étais à bord du bateau de pêcheurs. La ville ne devait plus être loin et c'était tant mieux car j'avais des pieds de plombs et à la fatigue du voyage s'ajoutait l'angoisse de ce qui m'attendait, ou pas d'ailleurs, à la ville. Mais le semble sembla s'évanouir autour de moi quand je reconnus ce qu'était l'étrange silhouette qui suscitait ma curiosité depuis un moment alors que je me traînais le long du sentier. Et le pincement aussi, tout comme l'angoisse. Je fus submergé par la joie comme je l'aurais jadis été par la colère et des larmes me montèrent aux yeux. Il y  avait un peu de tristesse en elles quand même car la personne que je distinguai désormais clairement était encore plus grande que ce à quoi je m'étais attendu. Je réalisai soudain que j'avais manqué l'enfance de ma propre fille et qu'elle était déjà presque une adolescente alors qu'elle n'avait pas connu son père. Cependant, je notai que pour une fois mon estomac ne se noua pas à sa vue et que je ne ressentais, le poids de mes erreurs mis à part, que du bonheur de la voir là, à quelques pas de moi.

- Danaé... appelai-je faiblement, étranglé par mes émotions.

Quel soulagement ce fut quand elle se rua vers moi en arborant un magnifique sourire qui me réchauffa le coeur et qu'elle m'embrassa tendrement en soufflant joyeusement "Papa !" Je lui rendis son étreinte, peut-être un peu fort et longtemps mais il était si bon de la revoir. Une perle satinée s'évada de mes iris de jade pour se perdre dans le feu rougeoyant de sa chevelure et ce fut là à peu près tout ce que je pus exprimer.

- Ma chérie... Comme tu m'as manqué. Tu es si belle et si... grande, et comme tu es belle ! m'embourbai-je.

Incapable de communiquer avec des mots, je posai devant moi mon sac et m'accroupis pour y farfouiller à la recherche du présent que j'avais fait pour elle. Je finis par mettre la main dessus et lui présentai la poupée en bois exotique, finement taillée et ciselée pour représenter assez fidèlement le souvenir que j'avais de Danaé en la quittant. Son oeil droit était serti d'une émeraude rutilante et le gauche d'un saphir chatoyant, et une robe d'écorce pâle rayée accompagnait le relief que constituait ses cheveux représentés par un assemblage de plumes écarlates. Bon, Danaé devait être un peu trop grande pour recevoir une poupée maintenant, mais je n'avais nullement songé à la retrouver ainsi après mon absence et je n'avais rien d'autre à lui offrir. En la lui tendant presque timidement, je lui déclarai :

- Tiens ma chérie, papa n'a jamais cessé une seule seconde de penser à toi.

J'hésitai un instant puis me décidai à l'embrasser sur son front exactement comme je l'avais fait le jour de sa naissance.

- Je t'aime.

"Et je suis revenu", songeai-je à part moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sadness
Fantastiquien


Messages : 132

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
51/50000  (51/50000)
Inventaire: aucun


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 23 Aoû - 2:41


Nous sillonnons encore les pleines a la recherche de je ne sais quoi, pourtant Õshi semblait bien décider ses derniers temps a agir, je n'ai pas encore vraiment comprit pourquoi, mais déjà me semblait-il plus « léger » depuis un petit moment maintenant, comme si il avait put réglé un problème. Je ne dirai pas qu'il me semble de meilleurs humeur, mais en tous cas il semblait décide. Il ma parler de s'établir dans une ville, il parlait d'Hadrion. Il parlait de crée un clan, et de trouver des partisan à sa quête, mais surtout un moyen de faire payé a Azazel ce qu'il avait fait à Tsykiyo. Et je commençait a me dire, qu'il avait raison, mais qu'il commençait aussi à me faire peur.
Parler de clan, ça me fais penser à la meute, mon ancienne vie et j'ai peur de retrouver ma place d'oméga, de subir les tourments des autres personnes du clan, devenir à nouveau leurs objet, même si Õshi, ma certifié, me protégé et qu'il serait interdit aux membres de s'en prendre les uns aux autres, je connais bien le système de meute, j'étais pour aider aux membres de la meute a évacuer leurs tensions, entre eux, ils se respectaient juste entre eux, parce qu'ils en avaient la force de le faire. Je l'avais un peu devancé a cause d'une envie petit coin nature, cela fais je revenait vers le chemin principale, reprenant ma forme humaine en apercevant deux silhouette, enfilant vite fait ma robe. Deux personne rouge de cheveux et de petite taille, je leurs souriaient déjà timidement reconnaissant, Danaé la fille d'Aéon qui avait vraiment bien grandit, elle était devenu une jolie jeune fille.
Et L'homme avec qui elle était a en juger a l'odeur et l'apparence devait certainement être ce Kael dont-elle nous avait parler. Il était donc revenu, je cherchai Aéon du coin de l’œil mais ne l'apercevait pas avec eux, je m'approchai doucement des deux personnes, les saluant d'un geste bref. Ma queue rentrée entre mes jambes, même si ma robe la cachait. Ils semblaient regarder derrière moi, je ne me retournai pas car je savais qu' Õshi n'était pas bien loin et d'office je me reculai sur le coté pour me remettre à ses cotés.
« Tu grandis vite Danaé... » J'hésitai un instant de peur de faire une bêtise, mais je me disais qu'Aéon ne devait finalement pas être loin de là. « Comment se porte Aéon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 23 Aoû - 9:40

Une idée avait germé dans mon esprit, un fabuleux projet qui servirait à merveille la cause de Dieu. Mais il me faudrait du temps et des moyens pour y parvenir, et Sadness avec accueilli avec circonspection le partage que je lui en avais fait. En tout cas, j'avais décidé de tâter le terrain et nous nous dirigions vers Hadrion en parcourant le sentier qui traversait la plaine. La vue de ces étendues herbeuses qui s'étiraient jusqu'à l'horizon me rappelait beaucoup Aéon, étrangement. C'est dans ce genre d'environnement que nous avions combattu à mort et que j'avais finis par l'abandonner moribonde avec sa fille comme spectatrice de son funeste destin. Je n'en éprouvai aucune sorte de joie ou de satisfaction, je me disais juste que c'était une menace en moins et autant de poids à m'ôter des épaules, moi qui étais la main par laquelle frappait la volonté divine.

La petite louve m'avait devancé et le temps que je la rattrape elle avait déjà engagé la conversation avec deux personnes. En les reconnaissant, je tressaillis un peu. Chacun avaient d'excellentes raison de vouloir ma peau, aussi m'approchai-je en observant le silence et laissai passer les choses sans m'en mêler, en me faisant aussi discret que possible. Mais il était invraisemblable que la petite fille ne me reproche pas bientôt le meurtre de sa mère. Et quand elle le mentionnerait, j'allais devoir affronter la colère explosive de Kael. Que d'amusements en perspective...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aeon
Spécialiste standard (EX)


Messages : 471

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
111/50000  (111/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 23 Aoû - 23:29


Autant sa joie était intense dès qu'elle l'eut reconnu, mais elle fit déstabiliser, quand son père la sera si fort qu'elle faillit en perdre la respiration. Ne pouvant contenir toute la joie qu'elle ressentait, avoir enfin le plaisir d'une étreinte si difficile à obtenir de sa mère, ne connaissant rien de son père elle ne c'était jamais une seule fois imaginer que celui-ci, puisse être plus expressif, a vrai dire cela la déstabilisa un peu. « Ma chérie... Comme tu m'as manqué. Tu es si belle et si... grande, et comme tu es belle ! » Elle sourit de nouveau, le relâchant lentement. « Tu m'as aussi manqué papa, je suis heureuse de te revoir. » Elle se penchait alors qu'il s'accroupissant devant son sac, semblant chercher quelque chose et finit par sortir les fruits de sa rechercher, lui présentant une poupée faite main, la prenant délicatement, elle l'observa avec un sourire radieux, même si elle n'avait plus l'âge de jouer à la poupée elle n'en demeurait pas moins magnifique et son premier cadeau lui venant de son père. Elle aurait préféré avoir une croissance moins rapide pour qu'il puisse la voir grandir, mais son sang d'eikyuu avait pris sur cette partie d'elle."Tiens ma chérie, papa n'a jamais cessé une seule seconde de penser à toi." Elle lui sourit agréablement, elle posant la couronne de fleurs sur la tête, bon ce n'était pas très viril pour un homme, mais elle ne s'attendait pas vraiment à trouver son père au lieu de sa mère, elle aurait aimé lui dire qu'elle avait l'habitude d'en faire à Aéon, mais elle n'avait pas envie de casser cette retrouvaille émouvante, en lui annonçant sa disparition. « Je t'aime.» Lui répondit-il, et de nouveau elle le serra contre elle. « Bien venue papa ! Ne me quitte plus !» Lui dit-elle alors qu'elle le relâchait de nouveau, il semblait porter son attention derrière elle et une odeur familière l'interpella, se tournant vers ce qu'elle espérait avec erreur être sa mère revenue, mais non, ce n'était pas elle, mais simplement la voir-loup, Sadness, elle lui sourit. elle appréciait la louve, mais son regard se figea sur l'homme qui comme à son habitude l'accompagnait, se tenant un peu en retrait... pas étonnant vu leur dernière rencontre. « Tu grandis vite Danaé... » Lui dit la louve dans sa gêne éternelle, elle rit un peu, se tournant légèrement vers Kael « oui je l'entends assez souvent » puis elle continue avec :« comment se porte Aeon ? » bien entendu la louve n'avait pas vu ce qui s'était passé, l'état dans lequel avait laissé l'espion, même si elle en était pas morte ce jour-là Aeon n'avait rien fait pour essayer d'aller mieux, non ça santé c'était dégrader de plus en plus et finalement, de nouveau ce sentiment d'impuissance la traversa, elle n'avait aucune idée d’où elle pouvait être. Elle monta ses iris bicolore vers Õshi, le fusillant du regard. « Je ne trouve plus sa trace depuis un moment, elle tenait à peine debout ses derniers temps. Peut-être que toi tu sais où gît son corps ! Après tout c'est toi qui l'avais presque tué la dernière fois !» Sans mesurer ses paroles, sans contenir sa colère, sans savoir comment réagiraient les personnes autour d'eux, elle baissa les yeux vers Sadness, « Je pense que tu devrais t'écarter Sadness, je n'ai pas envie de te blesser... » Elle avait gardé cette colère en elle, avait tenté de comprendre et pardonner Õshi et ses actes, mais non, elle n'avait pas réussi apparemment car cette colère contenue, montait en elle, chauffant son sang, la couronne qu'elle portait se fana en un instant, tombant en poussière, autour d'elle flottant un fin cercle d'eau qui semblait exploser créant des pointes d'eau et donc pour l'instant, non dangereuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kael
Chef chercheur (R.D)


Messages : 106

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
71/50000  (71/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Lun 24 Aoû - 11:39

Son sourire était radieux, et s'il me rendait mélancolique à l'idée de n'en avoir pas profité pendant trop longtemps, il était le plus bel accueil qui soit et dont j'aurais jamais pu rêver. Plus ému que jamais, je la dévisageait sans retenue.

- Non, plus jamais ma chérie, papa ne s'éloignera plus jamais, je te le promets.

Quand notre étreinte se desserra, je vis par-dessus son épaule deux personnes s'approchant. Je reconnus facilement Õshi de loin, reconnaissable à son indissociable cape écarlate et son visage voilé de noir. Mais j'ignorais qui pouvait bien être la tête de blés qui l'accompagnait, une jeune fille dont les yeux menthes attiraient tant le regard que je ne vis que cela pendant une seconde. Cette dernière entama le dialogue avec ma fille, tenant des propos qui laissaient entendre qu'elles se connaissaient. Mais en voyant s'approcher l'homme masqué, Danaé sembla submergée de colère et ses paroles résonnèrent à mes oreilles sans que j'en mesure la portée de prime abord. Puis l'image du corps gisant sans vie d'Aéon s'insinua dans mon esprit et je me laissai tomber à genoux, des larmes douloureuses me brûlant les yeux.

- A... Aéon... morte ? me lamentai-je, accusant le coup.

Je me sentais creux soudainement. Entièrement vide et anéanti, bien qu'empli de douleur. Qu'est-ce que j'avais fait ? J'avais abandonné ma compagne et elle s'était faite tuer sans que je puisse seulement la défendre ou recueillir son dernier soupir. Elle était morte seule et abandonnée par ma faute, par moi-même. Avait-elle eu une pensée pour moi en s'éteignant ? M'avait-elle maudit ou au contraire invoqué, pleine de l'espoir de me voir apparaître au dernier instant ? Et nos derniers échanges avaient été si froids et tendus... Que ne lui avais-je souffler un dernier mot tendre avant de m'éloigner. Tout cela, c'était entièrement ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sadness
Fantastiquien


Messages : 132

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
51/50000  (51/50000)
Inventaire: aucun


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Jeu 27 Aoû - 8:19

Mon cœur s'arrêta un instant, le sentiment amère d'avoir fait une grosse erreur, me prit très vite quand je vis le visage de Danaé se changer en une expression de colère, restant bloquée et figer, aucun son ne sorti, la culpabilité me noua la gorge, mais je restai a la fois outrée par les propos de la petite eikyuu. Aéon morte ? Tuée par Õshi ? Je sais qu'il ne l'aimais, mais lors de ses nuits en solitaire en aurait-il vraiment profiter ? Pourquoi Aéon aurait-elle abandonnée sa fille, ne serait-elle pas épuiser quelque part ? Non j'avais du mal a l'admettre, pas que je ne voulais pas voir Õshi comme son assassin mais plutôt que je ne voulais pas penser a la mort d'une autre amie. Danaé m’avertis et a son visage défiant et l'eau flottant autre d'elle. Je compris qu'elle était plus que sérieuse! Mais que devais-je faire ? Rester la et me présenter comme une rival et aider Õshi ou m'écarter et les laisser faire. Avant même d'y avoir réfléchis, je m'étais d'office écarter, mes jambes tremblantes. Je ne voulais pas les voir se battre. Kael choquer part cette nouvelle en tomba a genoux. Étais-ce ça la vie que j'allais suivre au coté de l'ex-espion ? Je marmonnai très bas. " Arrêter..." Je me retrouvai encore dans la même situation qu' avec Raujin, profiter du combat et fuir, ou cette fois lui apporter mon aide, comme lui l'avait fait ? C'était une énorme déchirure et au choix difficile a faire, je ne veux être pour personne, mais je ne pouvais cette fois rester sans rien faire...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Ven 28 Aoû - 6:40

Dès que je sentis la petite fille s'énerver, je portai la main à mon arme sans dégainer immédiatement toutefois. Tous mes sens étaient en alerte et à raison car déjà s'était formé un cercle d'eau menaçant autour d'elle et cela ne me disait rien qui vaille. Kael quant à lui sembla être ébranlé et tomba même à genoux, écrasé par les paroles de sa fille. Mais ce qui influença le plus ma réaction fut Sadness, qui s'était prestement mise en retrait et tremblait de tous ses membres. Cela m'inquiéta, et je l'entendis bredouiller "Arrêtez...", ce qui me contraignit à prendre sur moi pour accéder à sa volonté, du moins essayer.

- Ta mère était une menace, un danger incontrôlable. Il fallait la juger, et je lui ai offert un procès équitable sous le regard de Dieu qui l'a reconnue coupable et m'a laissé lui prendre la vie.

En parlant, j'avais retiré ma main de dessous ma cape et j'écartai légèrement les mains en laissant baller mes bras le long de mon corps comme pour inviter la fillette à faire ce qu'il lui plairait. Après tout, qu'avais-je à risquer d'une gamine qui devait être épuisée ? Il n'aurais pas été juste de me défendre contre elle, et ainsi je respectais la volonté de la petite louve.
Revenir en haut Aller en bas

Danaé
Fantastiquien


Messages : 101

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
1/50000  (1/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Ven 28 Aoû - 7:41


La louve c’était écarter, ce qui me surpris, elle semblait angoissée ? Je n'étais qu'a demi eikyuu, mais les mimique et position qu'elle prenait me firent bien comprendre qu'elle n'aimait pas ça et son chuchotement me convainc de quitter mon état de colère, l'eau dansant plus calmement au dessus de ma tête. Õshi levant les bras comme pour me laisser l'attaquer, je soupirai m'avançant vers lui, laissant retomber l'eau au sol. Je me stoppai a quelques pas de lui. Lui décochant un uppercut en plein visage, même si ça me fallut de sauter et prendre un petit élan, vu notre différence de taille. Secouant ma main n'ayant pas l'habitude de ce geste qui devait me faire autant mal a moi qu'a lui, mais cela fessait aussi tellement de bien. Je me reculai le fixant toujours.

- Ta mère était une menace, un danger incontrôlable. Il fallait la juger, et je lui ai offert un procès équitable sous le regard de Dieu qui l'a reconnue coupable et m'a laissé lui prendre la vie.

-Ton Dieu a juger ma mère pour ce qu'elle était ? Mais toi ne devrai tu pas pas être juger pour m'avoir enlève ma mère et a mon père sa compagne ? Qui est réellement la menace Õshi ? Ma mère sous le contrôle du démon ou toi sous le contrôle de ton dieu ?


Je reculai encore, jusqu’à revenir près de mon père toujours au sol, m'accroupissant en passant et frottant son dos et le serrant contre moi. Alors qu'il me semblait se reprendre, je me rappelle avoir entendu ma mère être aussi explosif que mon père ne l'était et avec la demande de Sadness, j’espérai plutôt le consoler...Même si l'envie de balancer des pics de glace vers Õshi, je préférai attendre de voir la réaction de mon père et l'épauler que d'attaquer seule, surtout que mes pouvoir sont assez limiter vu mon jeune âge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kael
Chef chercheur (R.D)


Messages : 106

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
71/50000  (71/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Ven 28 Aoû - 20:43

Soudainement, je cessai de me morfondre. Je m'étais pris la tête dans les mains et avaient humidifier ces dernières de larmes mais c'est le regard empli d'une haine sans borne que je relevai les yeux vers Õshi. Je posai une main sur l'épaule de Danaé qui était venue me réconforter, et je me redressai de toute ma hauteur. Enfin, pour ce que j'en avais. Je fis un pas en avant, écartant Danaé, ignorant la demoiselle blonde, visant l'assassin et ne voyant plus que lui.

- Õshi ! grondai-je en commençant à courir.

Arrivé à un bon mètre de lui, je bondis pour pouvoir atteindre son visage d'un coup de poing aussi puissant que possible et l'envoyai mordre la poussière. Ce seul geste m'avait rendu haletant et je dus rester là où j'étais retombé pour reprendre mon souffle, la respiration saccadée et accélérée par la colère. Je pensais m'être déchargé lorsque j'avais fait brûler mon ancien équipage pirate, mais il n'en était en fait rien. J'avais encore énormément de fureur à revendre, et c'est le meurtrier d'Aéon qui allait la déguster. Je créai dans ma main mon marteau de guerre verdoyant et avançai vers l'homme voilé, prêt à briser chacun de ses os un par un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sadness
Fantastiquien


Messages : 132

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
51/50000  (51/50000)
Inventaire: aucun


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 30 Aoû - 5:21


Toujours sur le qui-vive j'esquissai un léger sourire en observant le comportement des deux, Õshi laissai Danaé l'attaquer et malgré que j'eus serré les dents pour lui, je ne pouvais en vouloir a la petite Danaé pour ce geste, surtout qu'elle en tourna les talons pour rejoindre son père qui en entre temps c'était remis sur pied. Il avait foncé sur Õshi et lui avait mis une droite qui l'eut fait tomber en arrière, mais contrairement à Danaé qui semblait en plus suivre l'initiative de son père. L'espion au sol, je n'avais plus qu'une hantise, c'est qu'ils se met à deux sur lui...Je pris mon courage a deux main reprenant ma forme de louve et me plaçant en mur devant eux, la queue entrée entre mes postérieurs, eux-même tremblant, les oreilles en arrière, je leurs grondais juste assez fort pour qu'il m'entendent mais pas un grondement menaçant. " Arrêter ! " Demandai-je encore reculant d'un bon pas face la redoutable arme de Kael.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 30 Aoû - 6:04

Si le coup de Danaé m'avait juste fait chanceler, celui de Kael en revanche m'expédia rouler au sol. Je me relevai et m'époussetai tranquillement, revenant au devant de la fille et son père sans faire montre d'hostilité. J'allais leur parler quand Sadness vint s'interposer entre nous en simulant un grondement assez peu convaincant en réalité, leur demandant de s'arrêter. J'avais tué celle qui était la mère de l'une et la compagne de l'autre, on ne pouvait pas vraiment espérer qu'ils se calment. Inquiet pour la louve, je posai finalement la main sur la poignée de mon épée et dévisageai les deux autres avec un brin de menace.

- Ne t'avise pas de brandir ton arme face à Sadness, Nain, ou tu verras la couleur de ton sang quand il ruissellera sur ma lame.
Revenir en haut Aller en bas

Danaé
Fantastiquien


Messages : 101

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
1/50000  (1/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 30 Aoû - 7:00


Une main sur mon épaule et l'homme qui se lamentait de la perte de sa compagne, il s'était redresser et avait fais face a l'espion et assassin. Le coup qu'il lui porta fut tel qu'il vola au sol, il se créa une sorte de marteau faite de pierre verte ? Une magie de création un peu comme la mienne avec l'eau et la glace. J'avais donc hériter de lui sa capacité offensive de sa magie et ma maîtrise de l’élément de l'eau et de la glace de ma mère même si la sienne est une capacité passive.

Je le suivais armant mes doigts de griffes de glaces, en reprenant l'eau au sol et la durcissant en glace, mais se serais sans doute la dernière chose que je puisse faire, la modélisation ne me demandant pas beaucoup d’effort, mais la récupération d'eau elle si. Sadness c'était mise face a nous, mais je n'avais aucune envie de l'affronter elle, t'en qu'elle ne tentait rien d'idiot non plus. Ses pattes tremblante indiquait une forte angoisse et certainement un fort instinct de protection que de raison. Mais qu' avait-elle a collé au basque d' Õshi.

Elle qui est si peureuse, et lui qui chercher a éliminer tout ce qu'il considère d'engeance en ce monde ? Je veux bien que les contraire s'attire mais la, c'était a la limite de l'entendement, enfin je ne m'attardais pas sur ce point. Sadness devait avoir ses raisons elle aussi. Tous comme nous d'avoir nos raison de défendre une créature en partie démone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kael
Chef chercheur (R.D)


Messages : 106

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
71/50000  (71/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Sam 26 Sep - 9:47

L'attitude d'Õshi me piqua au vif et mon sang ne fit qu'un tour, je brandis un index rageur dans sa direction.

- Je ne suis pas un monstre comme toi, je ne m'en prends pas aux innocents, moi. Quel culot de me demander d'épargner Sadness ! De quelle miséricorde as-tu fais preuve quand tu as lâchement frappé Aéon, une pauvre jeune mère abandonnée qui ne devait rien vouloir faire d'autre que de protéger sa fille ? Je te le ferai payer, assassin, et à toi seul. Mais au centuple de ce que tu as fais. Écarte-toi, Sadness, tu n'as pas à être mêlée à cela.

Je me dirigeai d'un pas décidé vers l'homme masqué, prêt à repousser la louve même si je n'avais l'intention de lui faire de mal. Je brûlais d'envie de faire exploser le meurtrier de ma compagne, mais je voulais aussi lui laisser savourer le goût des remords en le torturant longuement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sadness
Fantastiquien


Messages : 132

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
51/50000  (51/50000)
Inventaire: aucun


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Dim 27 Sep - 3:45


Bien vite les tensions s’était encore plus gonflée, avais-je bien fait de faire face à Kael ? Peut-être se serait-il contenter de ce coup envers Õshi, mais ma posture fit prendre à l’homme un air menaçant, ce qui ne calma du coup pas la colère déjà trop forte du nain. Son arme e fait déjà trembler de l’intérieur. Je n’avais aucunement envie de me dégager, mais je reste qu’une pauvre louve sans réelle courage et aussi vite eut-il brandit son bras même si ce n’était pas vers moi qu’il se portait, je m’étais assise tête basse comme s’il m’en avait donné l’ordre.  La rage du nain semblait s’étendre encore et encore. Et quand il fit un pas en avant cet pars de courage et d’assurance que j’avais été cherché, s’en vola bien vite. Mon estomac se nouant d’un coup, son geste et ce regard, c’était le leurs, j’eux l’impression de sentir leurs crocs sur mon corps, ma peau se lacérée. Je me tassais sur moi-même, la terreur me reprenant comme un coup de poing dans le ventre, je rentrai ma queue sous moi, le bassin rentrer, l’avant main voulant reculer, mais l’arrière main elle rester figée sur place, j’en eu du mal à retenir ma vessie et ce fut tout juste si je n’étais pas faite dessus. Je me rappelai soudainement ma place mais aussi ce dont a quoi je servais. Je me tapis au sol, essayant de parler, ma voix saccadés et presque éteinte dans ma gorge. "Je…s…suis…oméga…s…si…tu dois…dé…décharger ta rage…fait…fait le…sur moi." Je me roulai par réflexe sur le dos, offrant ainsi ma gorge et mon ventre à Kael, le pelage à cet endroit étant plus court, mes anciennes cicatrices maintenant refermé sont malgré bien visible. Je n’avais pas non plus pensé que mon comportement pourrais lui apparaître totalement étrange et incompréhensible, c’est pour moi une réaction normal et encrée dans mes gênes et dans ce statut d’oméga qui continue malgré tout à me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Mar 8 Déc - 6:19

Comme la moitié d'homme se ruait vers moi, je dégainai pour de bon et m'écartai vers le côté pour l'éloigner de Sadness. Il fut bientôt à portée pour l'échange mais nous restâmes quelques secondes à se jauger en tournant en rond et sans faire de passes d'armes. Son marteau avait une allonge plus avantageuse mais il devait être lourd et peu maniable, c'est à l'endurance que je le battrais. Un premier éclair verdâtre vrilla près de mon visage je répondis avec un coup piqué en battant aussitôt en retraite, sans avoir fait mouche. Le Nain se mit à agiter frénétiquement son arme avec la détermination palpable de me l'écraser sur le crâne et je fus un moment contraint d'esquiver et parer ses coups sans pouvoir m'approcher suffisamment de lui. Quand il frappait, je tentais parfois d'atteindre sa main mais il était d'une vivacité inattendue pour un courtaud maniant une arme si imposante. Et il ne semblait pas pour l'heure perdre de son souffle, je ne pouvais que me défendre en le laissant s'épuiser, et l'éloigner pas à pas de Sadness en me déplaçant, craignant que celle-ci ne prenne un mauvais coup par mégarde.
Revenir en haut Aller en bas

Danaé
Fantastiquien


Messages : 101

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
1/50000  (1/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Mar 8 Déc - 7:53


Apparemment le sang froid de mon père avait parler plus vite que sa raison et soudain il se jetait vers l'espion. Sadness écarter je pouvais me tenter a quelque chose mais surtout, les éloigner et tenter de calmer mon père. Sadness soumise au sol, j'avais pitié d'elle de la voir faire ça, c'était une drôle d'habitude quand même.

Mon père malgré son arme, semblait plutôt bien se défendre et a vrai dire, je suivait ses pas a distance sans trop savoir que faire, jusqu’à ce qu'Oshi dans un mouvement surement voulus pour éviter un coup de Kael. S'approcha assez de moi, pour tenter de lui donner un coup de griffes au niveau des flancs, tout en prenant garde a reculer assez vite au cas ou d'une parade en espérant qu'il ne soit pas plus rapide que moi, si je venait a elle rater.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kael
Chef chercheur (R.D)


Messages : 106

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
71/50000  (71/50000)
Inventaire:


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Mar 8 Déc - 9:28

Õshi avait répondu à la provocation et nous nous étions lancés dans une lutte durant laquelle je laissai exploser toute ma rage en l'assaillant de coups puissants sans relâche, mais le bougre était agile et me parait sans peine apparente. Les échanges fusèrent un moment avant que Danaé ou Sadness ne vienne s'en mêler et ce fut ma fille qui s'incrusta après que j'ai repoussé une attaque de l'assassin en le mettant lui-même en défaut. Elle l'attaqua à la jambe mais le manqua de peu et lui se retourna vivement vers elle en abattant sa lame qui trancha à travers la chair de la jeune Eikkyuu dans une gerbe de sang vermeil qui tacha mes braies. Sur l'instant, enivré par la colère et animé par l'adrénaline, j'abattis mon marteau en visant Õshi qui esquiva une fois de plus mais cette fois je le pris par surprise en prenant appui sur le manche au lieu de relever mon arme. Mes pieds quittèrent tous deux le sol et volèrent vers le visage de mon adversaire plus vite qu'il n'aurait pu le prévoir, s'écrasant tous deux avec force pour l'envoyer mordre la poussière à quelques pas de là.

Je me précipitai vers Danaé en m'inquiétant de sa plaie et grimaçai en en constatant la profondeur. La ramassant dans mes bras afin de lui épargner de devoir marcher, je me mis à courir plus vite que je ne m'en serais jamais cru capable à l'opposé de celui qui avait tué Aéon. Pour la première fois de ma vie, un sentiment avait dominé ma rancune pour dicter ma conduite : le désir de protéger un être aimé.

(Kael out)


Dernière édition par Kael le Jeu 10 Déc - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sadness
Fantastiquien


Messages : 132

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
51/50000  (51/50000)
Inventaire: aucun


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Mar 8 Déc - 10:16

Idée un peu ridicule de sa pars, car Kael ne lui prêta même pas attention, mais par contre les échanges se firent si rude pour elle, qu’elle finit par t’en reculer, qu’elle ne comprit pas pourquoi Danaé tombait soudainement au sol, mais voir Kael écraser l’homme au sol et s’en aller à toute jambe avec sa fille dans les bras, lui retournai le cœur. Elle n’avait pas pu suivre le geste et donc voir ou il avait visé. Prise d’une angoisse en se demandant s’il avait pu tuer Danaé, la peur l’envie iraisonnablement à tel point que quand il se leva, et se tourna vers elle, ses yeux injecté de peur, elle poussa un cri assez perçant, au moment où il s’en approcha. Fit volteface malgré ses pattes tremblantes, et détala à travers les arbres. Pourquoi le fuir ? Elle n’en avait aucune idée, elle voulait juste s’éloigner de lui pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oshi
Espion (R.T)


Messages : 230

Feuille de personnage
Capacités:
Monnaie:
233/50000  (233/50000)
Inventaire: Duvaile, chauve-souris


MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   Jeu 10 Déc - 13:32

Je vis soudainement une paire de semelles d'un peu trop près et puis le ciel avant de percuter le sol avec force, roulant dans la poussière avant de m'immobiliser plusieurs mètres plus loin. Le temps que je me relève, Kael trottinait déjà pour s'enfuir avec sa fille dans ses bras et je n'estimai pas nécessaire de le poursuivre. Si ce type-là avait décidé de s'acoquiner avec des êtres démoniaques, il rejoindrait la liste des engeances que je me devais d'un jour éradiquer de cette terre. Pécher par choix était probablement pire encore que pécher par nature.

Je voulu m'assurer que Sadness n'avait subit aucun dommage durant l'échange musclé mais elle se recroquevilla de peur et jappa alors que m'approchais d'elle pour finalement rassembler le courage de cavaler à toute jambe. Je restai coi de sa réaction et la regardai s'éloigner, impuissant. Elle courrait bien plus vite que moi sous cette forme, sans compter qu'elle avait prit une direction qui n'était pas prête de m'amener à ma destination. Restant planté là quelques secondes, j'eus du mal à me décider si je devais vraiment reprendre le chemin sur lequel j'errais désormais où s'il valait mieux renoncer tout simplement à accomplir le dessein que m'imposait un dieu parfois cruel. Mais je n'avais justement plus que ce dieu pour guider mon existence et il aurait été ridicule de renier ma dévotion maintenant.

Il n'y avait plus si loin d'ici à Hadrion et j'avais des projets à mettre en place. La première chose dont avait besoin un prophète éclairé par la divine sagesse était des fidèles. En prêchant les enseignements de Dieu, je rallierais à ma cause de bonnes gens prêtes à faire ce qu'il fallait pour purifier le monde. Après tout, rien ne m'obligeait à porter seul le fardeau de la Salvation alors que des bras et des têtes supplémentaires m'aideraient grandement à débarrasser la terre des sombres et viles créatures qui la hantaient. Pour atteindre mes objectifs, il fallait des ressources humaines et financières importantes, ainsi qu'un brin de détachement par rapport aux lois terrestres qui interdisaient les actions que j'envisageais d'entreprendre afin de satisfaire la justice céleste. Hadrion serait le point de départ de la purge qui allait rendre ce monde meilleur.

(Õshi out)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce temps qui file... (PV Õshi -Kael-Sadness.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantastiqua le monde des invisibles :: Zone RP :: Nürnen :: Plaine-